Philippe Vassé Philippe Vassé 8 juin 2010 17:43

Cher Helios,

Encore une fois, cette habitude, typiquement française, de globaliser là où la finesse subtile, l’étude affinée des contradictions vivantes est indispensable et de créer un TOUT sans base avec des mots creux.

L’avantage avec votre texte est qu’il est cohérent : vous pensez conserver l’euro, sauver l’UE et ennuyer (pour des raisons incompréhensibles) la « perfide Albion » qui, là aussi, spécificité de la pensée politique française, est vue comme un grand TOUT globalisé, aux intérêts communs à toute sa population, du SDF au milliardaire de la City.

Votre commentaire est donc logique de bout en bout, sans base réelle puisque basé sur vos souhaits personnels, mais logique au fond.

Plus ennuyeux est de nier une réalité vérifiable aisément : l’article cite Israël au passage et intègre les dépenses énormes du gouvernement américain pour ce qu’il est convenu d’appeler le budget militaire fédéral américain.

Vous avez le droit d’espérer que l’euro vivra longtemps encore, c’est une opinion libre et légitime.

Cependant, nier que les gouvernements afghan, irakien, israélien actuels soient totalement sous « perfusion financière (et parfois militaire directement) des Etats-Unis est absurde car c’est une évidence chiffrable et connue du monde entier. Il ne s’agit pas ici de juger ou d’évoquer des évènements sans lien avec l’article, mais de montrer que l’Etat fédéral américain paie encore ces sommes considérables pour ces Etats.

Pour mesurer la montée des divergences entre autorités françaises et allemandes, il n’est pas besoin de devenir souris : être un lecteur de journaux des deux pays et du monde suffit !

Même »Le Monde« a mis en avant les problèmes politiques critiques en Allemagne, laquelle est, comme Etat, plus proche de la rupture avec l’euro que des positions de Nicolas Sarkozy, s’il en a une à lui sur le sujet. La planète médiatique internationale bruisse des informations sur ce que les autorités allemandes préparent, mais vous raisonnez comme un journaliste français crtédule qui ne lit que les médias qui lui conviennent, enfin, qui conviennent à ses lubies.

Quant à avancer que l’UE est moins » dérégulatrice« pour les Etats membres que le Royaume-Uni, c’est un gag amusant.

Ce pays voisin de la France que vous semblez détester en bloc, ne serait-il pas membre de l’UE qui ne cesse de »privatiser« , détruire les services publics, servir les intérêts des spéculateurs, ceci dans 27 pays ?

Ce ne sont pas »les Anglais" (?) qui imposent leurs règles à 27 peuples, c’est la Commission européenne au bénéfice des spéculateurs et des banques qui sont leurs bras armés.

Une cure de réalisme minimal s’impose ici, même si vous voulez que vos souhaits deviennent réalités,

Bien cordialement ;


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe