Pierre-Yves Martin 8 juin 2010 18:32

Bonsoir Philippe et amical souvenir,

Je comprends mal pourquoi on parle souvent de « sortir de l’Euro » et jamais de « sortir de l’Union Européenne ».

Toutes les horreurs auxquelles vous faire allusion, et bien d’autres, sont inhérentes à la nature même de l’U.E., à ses pratiques rodées et hyper-verrouillées, à ses traités récemment renforcés par celui de Lisbonne (ex « constitution Européenne »), par son but même : ôter tout pouvoir aux peuples et le donner exclusivement à l’argent (en pratique aux grands groupes internationaux).

L’Euro n’est qu’un volet et je ne suis pas sûr que ce soit le plus déterminant. Je ne crois pas non plus à la possibilité d’ « une autre Europe » dans un avenir prévisible : tout à été fait pour qu’elle n’existe pas.

« Sortir de l’Euro » en restant dans l’U.E. , ne serait-ce pas faire face à une spéculation féroce (ce qu’on a appelé en d’autre temps le « mur d’argent »), tout en étant totalement ligotés par les règles, institutions et mécanismes de Bruxelles/Luxembourg/Cologne ?

Dans une situation pareille, les demi-mesures ne seraient elles pas les plus dangereuses ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe