pastori 23 août 2010 13:10


volontairement porté atteinte à la vie « de policiers, de gendarmes ou de toute personne investies de l’autorité publique ».

Bonjour Jean Pierre. excellente étude.

je relève cette phrase car si la loi ne précise pas autre chose, elle fait une discrimination sur la valeur de la vie humaine.
certes on peut comprendre la motivation qui consiste à vouloir protéger cette catégorie, mais l’engrenage est dangereux.

Et puis, c’est quoi « une personne investies de l’autorité publique » ? c’est qui ? un maire ? un garde chasse ? un gradien de musée... ça peut aller loin.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe