BarryAllen 21 mars 2006 18:09

Cher freeze,

Tout d’abord je tiens à préciser que je suis de sexe masculin.

Ensuite je tiens à dire que je suis plutôt d’accord, au moins dans une certaine mesure, avec un certain nombre de choses que vous dites, et j’en suis heureux.

1) Je n’ai pas dit que les victoires devaient être amères. Je trouve que dans un contexte où les français ont de moins en moins confiance en la politique, se féliciter de la victoire électorale acquise sur le passif accumulé a des raisons d’être mal perçu.

2) Les raisons de la motivation de l’homme politique n’ont pas pour vocation de me choquer ou non. Ce qui me gêne c’est lorsque l’ambition politique surpasse l’action. Par exemple, à l’heure actuelle, le fait que certains députés UMP reculent sur le CPE, non pas par rapport au projet lui-même, mais juste par peur de perdre des élections.

3) Nous sommes d’accord. En tant que scientifique, je recherche toujours le contre-exemple le plus extrême pour montrer qu’un principe ne fonctionne pas.

4) Relisez-moi, je n’ai pas dit que la concurrence ne permettait pas de mettre en valeur l’excellence, j’ai dit qu’il ne s’agissait en rien d’une garantie. Pour ce qui est de la caricature des patrons et des employés, je suis à l’opposé de ça. Le contrat que je dresse est que le système force les patrons à considérer leurs employés comme une variable d’ajustement, une ressource dont il faut tirer le maximum.

5) Sur ce que vous me dites là, nous sommes d’accord, et cela explique beaucoup de choses en effet.

Et nous sommes d’accord sur les maillons qui pourrissent le système, je me suis exprimé dans ce sens sur un autre fil de discussion, où je me plaignais notamment des luttes de pouvoir et des promotions par popularité et non par compétences dans le monde de l’entreprise française.

Enfin, je n’ai pas été patron moi-même, mais j’ai déjà eu l’occasion de l’envisager. Justement dans cette hypothèse je recherche les moyens de ne pas subir le système et d’essayer de s’en démarquer. Je me rends compte que c’est loin d’être facile et c’est aussi pour cela que je le condamne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe