Daniel Roux Daniel Roux 14 octobre 2010 11:43

François Asselineau est l’un des rares hommes politiques a nous donner les clés pour comprendre le monde tel qu’il est.

Nous avons tendance à penser que les hommes politiques au pouvoir ou y prétendant, sont des crétins arrogants qui ne pensent qu’à profiter du système et à s’enrichir. C’est probablement vrai pour la grande majorité d’entre eux et leurs manœuvres pour arriver en haut de l’échelle seraient assez comiques si elles n’aboutissaient pas à la destruction de la nation française et de son originalité.

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/de-la-decadence-au-suicide-62882

En réalité nous constatons qu’il y a une volonté et un but derrière ces politiques désastreuses mais convergentes menées par la succession de gouvernement sous la direction d’hommes déterminés, depuis les années 1950. Cette obstination à nous dissoudre dans un empire étranger, à nous faire adopter des valeurs qui ne sont pas les nôtres aurait dû nous alerter. Nous étions manipulés par ceux là même à qui nous avions donné notre confiance.

Aujourd’hui, nos emplois et nos savoir-faire ont été vendus pour quelques pièces d’argent par des judas cupides et ignorants. La seule solution possible pour mettre un terme à notre décadence économique est présentée sans aucun débat, ni argumentaire, comme impossible, irréaliste, utopiste. 

http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/un-protectionnisme-europeen-assume-39817

Remarquons le paradoxe entre une mondialisation « seule option possible » et le développement séparé « utopie impossible ».Remarquons aussi la fuite en avant d’une idéologie archaïque massivement rejetée par le peuple décillé, et le coup de collier rageur pour rendre le processus irréversible, donné par un Sarkozy qui se nommait lui-même : l’américain.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe