Augustule pipo 14 octobre 2010 16:46

Je crois que François Asselineau, n’a que des coups à prendre dans cette affaire, il à certes, fait parti de ce système un certain temps, avant de se retrouver au placard (par Thierry Breton à l’époque), pour avoir,il y a quelques années, établit un rapport sur l’inévitabilité d’une crise mondiale et pour avoir des convictions anti-européennes (selon ses dires, lors d’une conférence).

Je crois que ce Asselineau est de bonne fois :

Je pense que vu son pédigrée, il aurait très bien pu finir à la tête d’une banque ou planqué dans un cabinet ministériel avec un gros cheque à la fin du mois et des petits fours a volonté, à la place de cela, il a choisi de prendre son petit sac à dos et de sillonner les route de France pour aller raconter la vérité aux français ayant bien voulus faire le déplacement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe