Attilax Attilax 11 novembre 2010 23:03

Logiquement, vous avez raison, Jospin était le moins pire. Mais justement, on attendait peut-être quelque chose d’autre que le moins pire.
Le vrai problème est que la politique de notre pays, donc les lois nous concernant, sont décidées ailleurs par une commission qui n’est pas élue et qui n’a pas de réel contre-pouvoir démocratique.
Gauche comme droite vont continuer de dépecer l’État, car nous devons obéir aux directives européennes, aussi absurdes soient-elles. Tant pis pour notre histoire, tant pis pour notre « modèle français » envié dans le monde entier. Ils ne veulent plus de services publics, plus de soins ni d’éducation « pour tous », plus de retraite, plus de chômage, plus de crèches, plus d’état en fait, ce serait top pour eux, plus rien que la précarité dans un monde sans valeurs humaines dominé par la haute finance sur laquelle s’est uniquement construite cette Europe. En revanche on a le droit de bouffer du Monsanto, même si on n’est pas d’accord.
La seule option crédible aujourd’hui pour pouvoir à nouveau diriger notre pays à notre convenance est de quitter ce machin informe et inutile : l’UE. Là, effectivement, tout devient à nouveau possible, et ça sert concrètement à quelque chose de voter.
Le problème est qu’aucun parti n’en parle, sauf un pour lequel je ne voterai jamais.
Nos élites nous ont vendu, PS en tête car ils avancent masqués, eux.
Restaurer la démocratie va être une affaire de longue haleine, j’en ai peur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe