Daniel Roux Daniel Roux 11 novembre 2010 11:21

D’accord avec vous, on peut rêver. Il est vrai qu’il n’y a pas grand monde de crédible pour représenter la gauche anti mondialisation sauvage, seul politique humaniste acceptable.

Mélanchon fait le forcing mais avec ses digressions style Polanski, il use son capital, si j’ose dire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe