Daniel Roux Daniel Roux 24 novembre 2010 11:46

Excellent article que j’approuve entièrement tant il rejoint ce que j’écris ici, régulièrement.

"M. Delors avait raconté à ses collègues que n’importe quelle crise serait une « crise bénéfique », qu’elle permettrait à l’Union européenne de vaincre la résistance au fédéralisme fiscal et d’accumuler ainsi de nouveaux pouvoirs.« 

Là était le pari de Delors. Construire un édifice en déséquilibre en misant sur la main invisible de la pesanteur pour le stabiliser. Delors n’a jamais joué au »badaboum", jeu instructif qui consiste à empiler des objets hétéroclites jusqu’à ce que l’édifice s’effondre à grand fracas.

Et c’est exactement ce qui est en train de se passer sous nos yeux.

Ce qui est particulièrement révoltant, est que ce sont les citoyens qui vont payer les pots cassés et que les responsables de cette catastrophe, non seulement reste au pouvoir mais en plus, vont continuer à nous donner des leçons.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe