Pie 3,14 25 novembre 2010 09:25

Cher Edgar,

Asselineau est un anti-européen tendance« gaulliste de droite » pour simplifier. Il est pour une Europe des patries, il se méfie des américains et ce, encore plus depuis que la menace soviétique n’existe plus.
En somme, rien de nouveau sous le soleil, n’essayez-pas de nous vendre de la vieille soupe pour une nouvelle recette.

Le fait que l’UE ait un drapeau, un hymne ,une monnaie et un embryon de diplomatie ne fait pas d’elle l’équivalent d’un état souverain comme la Chine ou les USA.
Les plus convaincus des européens misent sur un état fédéral ( les Etats-Unis d’Europe de Jean Monnet) et ils savent que ce n’est pas pour demain.
Les moins convaincus désirent une simple zone de libre échange,c’est le cas de beaucoup d’anglais.
Les anti-européens veulent un retour à l’Europe des états, celle d’avant-guerre. Ils reprochent à l’Europe son manque de démocratie et ses échecs.

Mettre sur le dos de l’UE les échecs des états est une tendance bien française. Avant de crier au faschisme européen, demandez-vous comment un pays comme la France peut engager des troupes en Afghanistan sans même un débat parlementaire, pourquoi notre « hyper-président » peut gouverner sans rendre de comptes à personne ?

Penser qu’un strict retour à la souveraineté des états et à la guerre économique entre voisins va nous sortir de la crise et faire progresser la démocratie signifie que vos « illusions » sont abyssales comparées aux miennes.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe