jack mandon jack mandon 4 décembre 2010 17:51

Bonsoir Sandro,

Un homme habitué à écrire, écrit aussi sans idée, comme un vieux médecin qui tâtait le pouls de son fauteuil en mourant.

Sandro au contraire, de l’habitude libéré, insuffle le sens et la couleur des choses à la modestie mise en mots...creuse toujours.

Merci Sandro
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe