ZEN ZEN 6 décembre 2010 10:31

Bonjour Philippe,
Prévisible ?
La crise et sa gestion absurde ont été des révélateurs d’un système bancal.
 L’Euro masquait une unité de façade.
_L’économiste Alain Cotta partage les mêmes préoccupations, mais estime que l’Europe peut garder une certaine cohérence si on redéfinit le statut de sa monnaie, qui portait dès sa conception la perspective de son échec...
___Alors, quelle solution pour repartir d’un bon pied ?
"Une seule : abandonner la monnaie unique, dont nous avons toujours dit qu’elle serait une bombe à retardement, au profit de la monnaie commune, dont certains avaient rêvé avant Maastricht. Des monnaies nationales, dont la valeur serait gagée sur la richesse réelle des États, coexistant avec une monnaie de réserve commune capable de financer les projets d’intérêt général : je ne vois pas d’autre solution capable de concilier la souplesse qu’exige la diversité des peuples européens avec la stabilité extérieure dont a besoin un continent organisé...« 
_Alain Cotta préconise une
sortie rapide de l’euro tel qu’il est, pour ne pas »mourir à petit feu", en envisageant trois possibilités...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe