tmd 6 décembre 2010 12:14

"La raison principale en est que son caractère dangereux et destructeur des économies, des emplois et des systèmes sociaux nationaux, se manifeste de plus en plus clairement..."

On croirait que cette diatribe s’adresse à l’État.

Cette analyse sur l’euro, monnaie incohérente qui ne tiendra plus bien longtemps, pose l’État en pandore de vertu face à cet euro honni. Malheureusement, l’État ne peut pas tout, et vouloir un État encore plus fort, encore plus juste, encore plus social, me répugne au plus haut point. Cela a déjà été essayé au siècle dernier avec comme résultats les désastres humains que nous savons tous. C’est une voie sans issue.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe