Thierry LEITZ 6 décembre 2010 13:23

Merci Philippe, pour ces rappels utiles...

Si on conçoit une fierté légitime d’avoir vu juste, l’avenir reste intrinsèquement inconnu.
Mais ce système mérite d’être critiqué sur ses bases philosophiques mêmes, ce qui nous implique tous dans nos évaluations. Car qui élit les dirigeants ? Qui valide toutes sortes d’injustices ? Qui est envieux au lieu d’être soucieux d’égalité ?

Trop d’entre nous...

On a donc une oligarchie financière qui « achète » des dirigeants politiques par le biais de la propagande (médias et sondages) qu’elle contrôle et qui charge ces mêmes politiques de délivrer au peuple des « éléments de langage » bien préparés.

 
Une fois passée l’élection, les affaires reprennent. Le vote de 2007 est la preuve que peu comprennent les dessous de la politique dans nos démocraties « apaisées » (pour combien de temps encore ??) Et on se demande s’ils seront assez nombreux en 2012.

On a donc une incompréhension et un oubli constant des turpitudes politiques associés à des réflexes égoïstes de préservation de ses avantages dont la légitimité est toujours incontestable aux yeux de leurs détenteurs... De là aucun vote progressiste ne sortira.

La question de la légitimité de la richesse doit s’imposer. Des limites devraient apparaître. Les raisonnements absurdes du genre « IL emploie 70000 personnes dans le monde » à propos d’un grand patron ou « IL fait de l’audience » à propos d’une vedette de l’audiovisuel ou « IL rempli le stade » à propos d’un sportif, ces raisonnements sont TOUJOURS FAUX et relèvent d’une simplification stupide à l’usage de crétins bons à tout gober.

La richesse a toujours une origine COLLECTIVE. Clients, consommateurs, spectateurs, annonceurs, salariés, etc, c’est D’EUX que vient la richesse. Aussi sa concentration en de rares mains (actionnaires et rabatteurs, les traders, rentiers et cumulards, héritiers) DOIT ETRE DENONCEE ET COMBATTUE. La richesse, le revenu doit irriguer TOUT le corps social, selon des règles justes, constamment combattues par cette oligarchie vorace et insatiable. Ces règles il faut accepter de se les appliquer à nous-mêmes en payant TOUS l’impôt au lieu de s’en plaindre et pouvoir exiger ainsi plus de justice fiscale et un meilleur emploi des fonds publics. IR mais aussi sur le patrimoine, les successions et l’EPARGNE.
 
Une bonne dose d’inflation ne ferait pas de mal en donnant de l’air aux endettés tout en rognant les avoirs excessifs de certains, qui bloquent cet argent sur des comptes en prévision de... de quoi ? on se le demande...

IL EST CLAIR QUE RIEN DE TEL NE SE FERA, étant donné la nature même de l’Homme, surtout lorsqu’il a un peu de pouvoir....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe