goc goc 8 décembre 2010 10:24

En tout cas cette histoire a permis de faire apparaitre pas mal de choses

1 - elle a crée un début de « panique » dans le mode politique et financier, car comment expliquer qu’autant de gens se sont empressé à vouloir répondre à Cantona, voir même à le dénigrer. Attention quand je parle de panique, il ne s’agit pas de panique du aux risques de retraits massifs, mais de panique du à la mise en évidence d’une perte total de confiance dans les banques, voir même d’une hostilité de la part de la population envers ces mêmes banques. Or les mois qui viennent pourraient bien voir s’écrouler le système financier, et sans une approbation (même passive) de notre part, il sera difficile à nos politiques de mettre en place un nouveau plan de sauvetage des banques (sur notre dos).

2 - Elle a permis de voir plus clair dans les positionnements politiques et donc d’avoir la confirmation d’un virage conservateur neo-liberal du PS (encore un an et Blair passera pour un extrême-gauchiste)

3 - Une fois de plus la presse a démontré son alignement sur le monde politico-financier, et son incapacité à faire son devoir et même à respecter un minimum de déontologie, en propageant les propos désobligeants envers Cantona, et surtout en essayant volontairement de le faire passer pour l’organisateur du mouvement

4 - Enfin (et surtout) cette journée a permis a pas mal de monde de réfléchir au rôle exact des banques, et même à chercher des alternatives vers des banques plus respectueuses de leur argent.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe