Elisa 11 décembre 2010 20:46

A Cocasse

Qui est l’adversaire pour la fille Le Pen, ce ne sont pas les financiers et les nantis, ce sont les immigrés, les étrangers les plus démunis.

Comment peut-on croire qu’elle « fait du social » en désignant à la vindicte publique ceux qui sont les plus victimes du régime actuel ?

Mais elle est roublarde et sait parfaitement qu’attiser le racisme et l’exclusion c’est non seulement se gagner des électeurs mais faire croire que tous les problèmes seront résolus par la suppression des plus pauvres parmi la population française.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe