eric 3 janvier 2011 19:20

Il est réjouissant de constater qu’il reste au modem quelques éléments de la culture démocrate chrétienne qui était la sienne dans le passé, avec ses aspects humanistes, mais aussi ses reliquat de cesaro papisme.

Il est évident que le christianisme marque l’Europe jusque dans ses manifestations les plus antireligieuses. La laïcité et l’athéisme sont des concepts nés en Europe et d’origine évidemment chrétienne. IIl est non moins evident que la connaissance de ces racines est absolument vitale pour prétendre a un culture quelconque puisque 99% des productions culturelles de l’occident jusqu’à il y a deux siècles au maximum, sont incompréhensibles sans un minimum de connaissance du christianisme.
De la a souhaiter une Europe chrétienne, un projet culturel européen fondée sur des valeurs chrétienne etc... ? Il me semble que Locke a par avance repondu a cela dans ses lettres sur la tolerance.
Personnellement, comme chrétien, je serai très hostile a ce que des pouvoirs, des institutions, des abstractions, se mettent a définir des projets culturels, des croyances legitimes, des horizons indépassables, ou des bases obligatoires, qu’ils soient du reste chrétien ou pas mais plus particulièrement concernant le christianisme parce qu’il y aurait a mon avis une incompatibilité entre la bonne nouvelle d’une rencontre personnelle liberatrice possible avec son créateur et l’administration d’un code de la route a consonnance soi disant chretienne.

Je comprends la volonte de reafirmation identitaire de certains chretiens face au renouveau de l’anticlericalisme laicard intolerant et betassou. Sans parler de leurs homologues soi disant islamistes avec un paravent pseudo religieux au lieux d’un paravent pseudo idéologique Je crois qu’il ne faut pas jouer leur jeux. Ces gens tentent de faire ressurgir des querelles d’un autre temps parce que la lutte anti religieuse ou antioccidentale est le dernier terrain sur lequel ils ont encore le sentiment d’etre en etat d’annoncer des vérités au monde et de se croire plus intelligent que les autres. C’est bien parce que toutes les autres valeurs dite de gauche se sont révélées des échecs pratiques comme théoriques qu’ils se refugient dans la denonciation d’un religieux alors que celui ci n’a jamais été aussi faible. En d’autre termes, puisque la question de la dictature du prolétariat ne se pose plus a l’heure ou les pauvres votent a droite, on peut encore s’auto justifier en prenant des positions très fermes sur la nécessité du port du préservatif pour les prêtres catholiques intégristes pédophiles polyandres. Mais en pratique, il n’y a vraiment qu’eux pour s’intéresser a ce type de questions et en tirer des conclusions politiques.
De la même façon et dans les mêmes termes, les islamistes qui furent souvent en leur temps les islamo progressistes, désignent un bouc émissaires a leur population. La différence principale etant que les alter anti clericalo post neo marxiens,tentent ainsi de calmer les rancoeurs de leurs echecs personnels et n’embrayent guère sur la société, la ou les islamiste peuvent compter sur les échecs réels de leurs sociétés pour trouver un public plus large..

A mon sens, nous devrions nous inspirer de l’exemplaire démocratie américaine avec ses références aux valeurs chrétiennes omniprésentes et qui ne gênent pas grand monde en pratique et sa très stricte séparation institutionnelle entre toutes les églises et l’État et ce, dans les deux sens.

Il n’est pas impossible que l’on assiste dans un futur proche a une réapparition de problématiques chrétiennes en Europe dans le débat public parce que le principal mouvement civil civique citoyen aujourd’hui est une certaine re christianisation relative, notamment a travers les protestants évangéliques, mais aussi d’un certain réveil catholique et que ces gens vont finir par vouloir s’exprimer. A titre d’exemple, bien que moins bruyants, les protestants evangeliques français ( au sens adultes cotisants assistant au culte) sont de l’ordre de 100 fois plus nombreux que les militants NPA ou ecolo.
Dans ces condition et si cela vient d’en bas, il sera difficile de contester leur droit d’expression. Mais vouloir d’en haut des institutions européenne obtenir quelque reconnaissance que ce soit me semblerait plutôt antichrétien.

Et Reboul a raison. On ne fera pas l’Europe sans lui et ses semblables. Ce serait aussi absurde que les palinodie de la gauche bobo en quête de reconnaissance sociale qui veut des « mariages citoyens » et des « baptemes citoyens républicains » mimant de façon maniériste le christianisme, en sous entendant que ceux qui ne passeraient pas par ces rituels creux seraient moins citoyens que les autres....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe