pastori 13 janvier 2011 18:33

« A contrario, la saillie inqualifiable de MAM proposant au dictateur de la Tunisie  »une aide au maintien de l’ordre« signifie une aide logistique armée pour mater les civils rebelles, en dit long sur »la politique étrangère« que la France entend mettre en oeuvre et qui n’a rien à voir avec les droits de l’homme, mais tout avec la défense des intérêts financiers et géopolitiques français. »


« l’expérience » de la France en matière de police proposée à la Tunisie ne vient pas d’expériences de politique étrangère, où elle n’aurait aucune légitimité sinon par l’armée à travers l’ONU.

c’est de police dont il s’agit, donc de « qualités » acquises en France !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe