Julius Julius 31 janvier 2011 13:48

Je ne connais pas Haïti ou la République dominicaine. Mais je connais assez bien les pays de l’Europe centrale. Et je sais que l’Ostalgie n’est pas différente de la nostalgie habituelle pour la période quand nous étions jeunes. Peut-être avec une exception de la Russie, qui est nostalgique de son empire (« nous étions pauvres, mais tout le monde avait peur de nous »).

> Ce sont souvent les petites gens qui n’ont pas droit au chapitre qui se font avoir par les sirènes des partis extrémistes.

Il n’y a rien extrémistes avec les partis libéraux qui sont au pouvoir en République tchèque, la Pologne ou la Slovaquie. Et les « extrémistes » en Hongrie sont de loin pas aussi extrémistes que certains partis (neocommunist, trockist, maoïste,...) en France.

Il est important de noter, que la division politique français de gauche-droïde ne peut pas être facilement appliquée aux autres pays. Les partis les plus forts en Europe centrale sont les parties droit-libérale-libertaire. Ce courant n’existe pas en France. En France, les deux côtés sont etatiste et liberticide. Par exemple, la gauche à la française n’existe pas en Pologne, où la politique est polarisée entre la droite libérale et la droite conservatrice.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe