Vipère Vipère 31 janvier 2011 15:44

A l’enfoiré,

L’ Allemagne libérale a abandonné en chemin, bon nombre d’allemands (de l’Est) notamment des femmes isolées et sans travail, frappées d’ un chômage endémique et auxquelles il n’est offert que « l »euro job", substitut d’un emploi réel, une sorte d’assistanat social qui ne dit pas son nom et, de surcroît ne veut pas entretenir des gens à ne rien faire.

A titre d’exemple, une habitante de Roscoff, (orthographe incertaine), reconnait avoir l’obligation de se lever tôt, une heure par jour, pour se rendre dans une église, nettoyer des coulures de bougies afin de bénéficier du dispositif.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe