Axel de Saint Mauxe Nico 29 janvier 2011 07:36

@ Morpheus


Je me retrouve dans ce que vous dites... à une exception près :

« 2. le vote continue à être considéré comme consubstantiel de la démocratie (alors qu’il instaure en réalité une élite de fait, donc une aristocratie ). »

Au contraire, le vote donne le pouvoir aux médiocres. Ce n’est justement PAS une aristocratie.

Etymologie du terme ARISTOCRATIE : du grec aristos, meilleur, excellent, et kratos, le pouvoir, l’autorité.

Je vous renvoie à la définition d’Aristote, reprise par Montesquieu :

« Le gouvernement d’un petit nombre d’hommes ou de plusieurs et non d’un seul, s’appelle aristocratie, soit parce que l’autorité est entre les mains des meilleurs gens de bien, soit parce qu’ils en usent pour le plus grand bien de l’État et de tous les membres de la société. » (La politique, livre III).

Mais ce que vous dites par ailleurs va dans le bon sens.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe