Belibaste 9 février 2011 10:58

Dans la situation actuelle, certaines professions ont davantage de moyens pour faire pression sur le pouvoir ou alerter l’opinion publique que d’autres. Félicitons-nous pour elles, mais n’oublions pas les licenciements, blocages de carrière, mises au placard... que subissent dans toutes les professions des citoyens honnêtes qui n’acceptent pas de rentrer dans le moule du système.

Quant aux blogs, leur fragilité est évidente : dépendance par rapport à l’hébergeur, auteurs peu influents, propagande des « élites » contre le « populisme » (lire : la défense des droits des citoyens devant l’argent et l’influence)... A noter que le mot « populisme » a été complètement dénaturé par rapport à ses origines historiques. Le seul fait de présenter de manière péjorative une référence au peuple en dit long sur ce qu’est le monde des « élites » qui nous gouvernent, à Neuilly comme à Bruxelles ou ailleurs.
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe