oncle archibald 19 février 2011 09:11

Merci Olivier pour ce rappel qui ne m’apprend rien parce que j’ai le privilège d’avoir un grand jardin plein d’arbres fruitiers et un coin de potager, mais combien parmi les enfants citadins auront encore le privilège de cueillir en se levant une reine Claude bien mure encore toute froide de la nuit et de la croquer en faisant attention au jus qui dégouline sur le pyjama .. 

J’ai acheté une vielle maison de viticulteur avec grand jardin, cave, écurie, etc .. il y aura bientôt quarante ans .. Il reste encore quelques arbres dans le jardin qui étaient la avant nous .. quand il en meurt un nous sommes furieux car leur fruits, souvent moches, tordus,piqués par les insectes pleins de taches, sont proches de la perfection gustative .. Je ne traite pas, ou alors juste l’hiver en période d’arrêt de la végétation pour essayer (en vain) de détruire les prédateurs hivernants sous l’écorce .. 
Du coup il y a très peu de fruits qui arrivent à maturité, mais quel goût .. J’ai le sentiment d’être hyper privilégié pour avoir accès à ce type de « merveilles » auxquelles sans doute ceux qui sont habitués aux fruits esthétiquement parfaits des supermarchés ne donneraient même pas un coup d’oeil ... J’ai moi aussi planté des arbres et des pieds de vigne en raisins de table pour essayer d’avoir des fruits au jardin de mai à novembre ... Les arbres jeunes ou bien les espèces que l’on trouve actuellement à acheter dans les jardineries ne donnent pas de fruits aussi savoureux que ceux des très vieux arbres ... Ce sont peut être mes petits enfants qui se régaleront après moi ... 

Mes petits enfants qui ont chacun « leur arbre » planté pour eux à leur naissance ... L’olivier d’Olivier, l’arbousier de Nicolas, le pommier de Lucie, le cerisier de Paul, l’amandier de Mathieu, l’abricotier de zoé .. J’attends l’arrivée de mon septième petit enfant pour la fin du mois de mars .. ce devrait être une fille, ses parents choisiront l’espèce , comme d’habitude ... En milieu rural la vie est quand même moins stressante qu’en ville ... J’envisage de restaurer le poulailler et d’y mettre quatre poules, c’est largement suffisant parait-il pour ne plus acheter d’œufs ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe