Mike.....................Germany 1er mars 2011 15:21

Ouattara impose sa folie meurtrière à l’UA........................................ !

Depuis le séjour du panel de l’Union Africaine à Abidjan, du lundi 12 au mercredi 23 Février

 dernier, la crise ivoirienne a pris un nouveau virage. Alassane Ouattara ayant décidé d’être

président de la Côte d’Ivoire, quel qu’en soit le prix à payer et contre la volonté des Ivoiriens. Il

est soudainement gagné par une folie meurtrière qui le pousse à mettre le pays, qu’il entend

pourtant gouverner, à feu et à sang. Selon les informations en notre possession, ce sont

surtout les conclusions que le panel s’apprête à rendre public, après les différentes

consultations effectuées en Côte d’Ivoire, qui le rendent furieux. En effet, selon une source

diplomatique, pour contenter les deux camps, les membres du panel auraient trois

propositions à faire à l’Union Africaine : une gestion alternative (Gbagbo et Ouattara

partageront le mandat en cours), une transition assurée par un gouvernement de transition

issu de la société civile et le recomptage des voix ou la reprise des élections. Alassane

Ouattara qui estime que Laurent Gbagbo lui a « volé sa victoire », ne compte pas partager

‘’son pouvoir’’ avec celui-ci. Pour lui, recompter les voix ou reprendre le vote remet

automatiquement en cause « sa victoire ». Alors puisque le mentor du RDR et ses soutiens

ne veulent accepter aucune de ces propositions, ils ont décidé de saboter le travail du

président mauritanien et ses paires avant terme. L’option militaire étant désormais écartée,

Ouattara voudrait bien compter sur un soulèvement populaire, comme c’est le cas dans le

Maghreb. Mais, là encore, les Ivoiriens dans leur très grande majorité, lui ont dit non sur toute

la ligne en lui envoyant un message à travers l’échec cuisant de ses différents appels à la

désobéissance civile et à la ‘’révolution’’. Tenant à ‘’son pouvoir’’, il change de stratégie et

choisit d’affamer les Ivoiriens en demandant à son complice français, Nicolas Sarkozy, de

 faire fermer toutes les banques qui sont sous son contrôle pour espérer un soulèvement

populaire. Mais une fois encore, les Ivoiriens restent indifférents face à ce plan diabolique. La

réaction salutaire du gouvernement N’Gbo qui, ipso facto décida de la nationalisation de ces

établissements bancaires fini par mettre Ouattara hors de lui. Il perd tout contrôle et tel un lion

 blessé, il jette son dévolu sur les populations ivoiriennes, y compris ses propres partisans.

 Non satisfait des effets produits par la fermeture des banques étrangères et l’embargo sur le

 cacao et le café, il a déployé ses rebelles sur plusieurs fronts, avec l’aide de la Licorne et

l’ONUCI, pour assassiner sauvagement les forces armées nationales et les honnêtes

citoyens de Côte d’Ivoire. Ces sauvages déciment les populations en les utilisant comme de

véritables boucliers humains. Tuer pour gouverner Le scénario est simple : tuer sauvagement

 (démembrer, décapiter, égorger, violer,...) toute personne proche de Gbagbo ou soucieuse de

 défendre les valeurs républicaines. Pour y parvenir, ils font sortir les populations à l’approche

 des forces loyalistes pour multiplier le nombre de morts lors des échanges de tirs entre

rebelles difficilement identifiables. Ouattara a complètement viré à la folie meurtrière. Toute

chose qui l’amène à effectuer des attaques sanglantes au sein des quartiers fortement

peuplés (Abobo et Yopougon) et dans certaines villes de l’intérieur du pays, où les habitants

 ont été pris en otage. Sabotant ainsi le travail d’évaluation des émissaires de l’Union

Africaine. Son objectif, installer la chienlit en Côte d’Ivoire, en la rendant ingouvernable. Une

option qui amènerait l’ONU à intervenir pour prendre le contrôle du pays. Selon une famille

qui a réussi à fuir hier d’Abobo PK 18, des tueries abominables sont régulièrement

perpétrées par des hommes se réclamant des Forces Nouvelles. Ces derniers exigent que

les habitants ne quittent pas leurs domiciles, même pas pour se procurer à manger, sous

peine de se faire tuer. L’un des impacts de toute cette barbarie commise pour le fauteuil

présidentiel : les églises catholiques ‘’Saint Ambroise la vie’’ et ‘’Saint Ambroise le Jubilé’’

sont bondées de bonde ; bondées d’Ivoiriens et des non-nationaux, des chrétiens, des

musulmans et autres confessions religieuses. Ils sont accueillis sans distinction de race,

d’ethnie, de religion et de nationalité. Que réserve donc Ouattara à la Côte d’Ivoire et aux

Ivoiriens ? Seul l’avenir nous le dira. Ce dont on est sûr, c’est qu’Alassane Ouattara est

véritablement enragé au point de vouloir brûler le pays qu’il entend pourtant gouverner. Mais

 avec quelle population entend-il donc gouverner puisque la folie meurtrière qui l’anime à

présent, l’amène à tuer tout le monde ?

Dieu nous garde de ce sinistre personnage............................................... !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe