suumcuique suumcuique 24 février 2011 13:07

Le droit du sol n’est pas une création de la franc-maçonnerie qui était derrière 1789. 


"Au début du XVIe siècle, trois conditions sont encore nécessaires pour être reconnu français : être né dans le royaume de France ; être né de parents français ; et demeurer d’une manière permanente dans ce royaume. Mais par un arrêt du 23 février 1515, le parlement de Paris introduit le jus soli dans le droit français : indépendamment de l’origine des parents, qui tous deux peuvent donc être étrangers, la naissance en France donne la capacité de succéder et donc la nationalité française, à condition cependant de résider sur le territoire du royaume." Patrick Weil, Qu’est-ce qu’un Français, histoire de la nationalité française depuis la Révolution.

Le jus solis fut sagement remplacé par le jus sanguinis par Napoléon 1er, avant d’être réintroduit, mêlé au droit du sang, par la loi du 26 juin 1889, non pas par volonté d’intégration des non Français, mais pour étendre la conscription. Il est utilisé aujourd’hui pour détruire de l’intérieur la France et le peuple français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe