isatis39871 (---.---.117.50) 21 avril 2006 21:20

Ne voyons pas que les limites de l’article, il a le mérite de rapeler que le logiciel libre repose sur une base fragile : certaines personnes préfèrent contruire que détruire. Il n’y en a pas tant que cela, et c’est pour ça que le modèle libre à lui seul n’est pas efficient. Il est complémentaire au modèle propriétaire et les deux profitent pleinnement de l’existence de l’autre (à quelques exeptions monopolistes près).

Je trouve que poser 90 % de désinterêt sur un écrit, certes pleins de trous (quand même, confondre libre et gratuit puis faire une analogie avec le piratage, faut pas s’étonner du retour de bâton Mr Meric...), mais qui propose une voix non agressive opposée au libre, c’est injuste. On a besoin dans une démocratie de l’avis contraire pour progresser, et celui-ci est exposé de manière contructive bien qu’imparfaite.

Le libre fonctionne, et l’auteur de l’article ne l’a pas compris. Mais il met en lumière des points (volontarisme, communautarisme) qui sont à la fois la force et la faiblesse du libre et qui nous rapelle que tout peut se casser le figure à tout moment. Regardons l’actualité des grandes distribs linux : Mandrake vient de virer son fondateur et Red Hat ferme sa fondation. Le libre est instable et c’est à nous de l’entretenir.

D’ailleurs un point qui m’a particulièrement plus est celui qui dit « Théoriquement le logiciel libre est durable, ». Car c’est vrai, c’est théorique. Si un logiciel libre tombe, il faut des gens compétent, motivés (pas par l’argent si c’est sous GPL) et assez nombreux pour le récupérer. Si un bon logiciel proprio tombe, une grosse société le rachète. Le libre n’est pas en pratique toujours durable et de nombreux projets tombent à l’eau faute de communauté.

De plus le libre se heurte au fait qu’il évolue dans un environnement non libre (matériel, légal...). Donc son déploiement sera toujours limité par son context, à moins de changer ce dernier.

Pour finir, un petit traceback sur un article tout frais de Libe qui témoigne de l’actuelle bonne santé du libre : http://www.liberation.fr/page.php?Article=376412

Parceque malgré tout, j’y crois énormément. L’esprit du libre et sa communauté, c’est vraiment un des plaisirs de l’informatique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe