L'enfoiré L’enfoiré 21 avril 2011 14:39

J’ai dû aller m’instruire sur ce que c’était la RSA.
Et oui, je suis un adversaire, depuis toujours, des sigles.
Donc, on parle de « Revenu de Solidarité Active ».
Waawww, ça c’est tof, comme on dit chez nous, en Bruxellois comme synonyme de « chic, épatant, très bon, excellent, super ».
YES dirait un gars d’outre Manche.

Je reprends la définition en y ajoutant des commentaires si besoin :

"Il est versé à des personnes qui travaillent déjà et dont les revenus sont limités. Son montant dépend à la fois de la situation familiale et des revenus du travail. Il peut être soumis à l’obligation d’entreprendre des actions favorisant une meilleure insertion professionnelle et sociale."
>>> Donc, il faut déjà avoir travaillé. Ce qui exclus les jeunes qui ne trouvent pas de travail. Dépendre de la situation familiale, cela veut dire quoi, que les vieux, doivent mettre la main à la poche pour les soutenir avec leur pension de retraite ? Tu devais aller lire mon dernier article : « Les voyages forment la jeunesse et le jeûne ». Cela t’amuseras.

"L’état et les départements s’associent pour mettre en place cette nouvelle prestation, dont le premier versement interviendra le 6 juillet 2009. Le rSa est versé par les Caisses d’allocations familiales ou les Caisses de mutualité sociale agricole. Il concerne plus de 3  millions de ménages.« 
>>> D’où vient l’argent ?

 »Il remplace le revenu minimum d’insertion (RMI), l’allocation de parent isolé (API) et certaines aides forfaitaires temporaires comme la prime de retour à l’emploi.« 
>>> Bien joué. L’Etat se dégage ainsi de ses obligations.

Tu vois, les belles paroles s’envolent.
RSA, ce ne serait pas plutôt »Rien A Cirer" dans le désordre ?
 smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe