eric 12 juin 2011 09:10

A l’auteur : l’État peut tenter de faire quelque chose pour le pouvoir d’achat. On le voit mal rééduquer les citoyens pour qu’ils éprouvent ou pas des frustrations.
Le but de la politique a droite, est de créer les conditions pour que chacun puisse « poursuivre le bonheur ». Comme il l’entend. Pas de définir et d’imposer ce bonheur.
D’autre part ces frustrations, a nouveau, sont caractéristiques des publics de gauche. A niveau de revenu egal, cadre sup, l’electeur de droite catho famille nombreuse va habiller ses 4 gosses BCBG en repassant les fringues des aines aux plus jeunes. Le bobo, va habiller ses 1,5 gosses genre fashion victim. Va s’acheter des montres démonstratives, se livrer a des grandes consommations culturelles tentant de prouver son statut d’élite et passer ses vacances dans des endroits branches.
Chez les alter gauches, sociologiquement plus « moyen » que les « gauches de gouvernement » idem, le refus démonstratif des « consommations » est une autre façon de se définir par rapport a elles. Je vous recommande le tube québecois, degeneration, du groupe mes aieux,qui parle avec franchise de se qui se cache derrière la « simplicite volontaire ».

Enfin, j’aimerai quand même vous rappeler que tous les villages sont construit comme des maisons autour d’un marche, d’une église et historiquement, d’un cimetière.

Qu’est ce que vous voulez ? Que les commerçants soient éloignés des lieux de vie ? En terme de bilan carbone, pas terrible.... !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe