Frédéric Mahé (---.---.117.249) 12 mai 2006 13:39

Il est temps de recadrer cette « affaire », comme l’a fait Pierre Mechentel. A partir d’un problème réel (le blanchiment d’argent en toute impunité dans un pays membre de l’Union), certains ont voulu en mouiller d’autres. Qui a commencé, on serait bien en peine de le dire, mais comme tout le monde s’y est mis, maintenant c’est la foire d’empoigne, à qui citera le plus de noms, à qui s’indignera le plus de son statut de « victime »...

Pour le citoyen moyen, qu’en ressort-il ? Que tous les politiques se suspectent les uns les autres, qu’ils se font des coups tordus en utilisant les ressources de l’Etat, que le secret de l’instruction est une vraie passoire, que pendant ce temps-là, personne ne travaille à diriger le pays, et que tout le monde donne l’impresion de mentir avec plus ou moins de brio (pitoyable : MAM se déclarant « choquée », le gosier serré, qu’on attaque son compagnon : la moitié des Français ignorait qu’ils étaient ensemble, ni même que le brave garçon puisse exister), bref, que c’est le bordel, si on veut bien me passer l’expression.

Résultat prévisible : +5% pour la tribu Le Pen (la fille, le père, à quand la belle-soeur ?), +5% pour Besancenot et les nostalgiques du couteau entre les dents, et plus aucun candidat possible pour dans un an. Sauf peut-être Ségolène la blanche colombe du Poitou et Baloo le Rose, Prince consort ?

Je vous jure, c’est à vous dégoûter d’avoir une carte d’électeur. Et pourtant c’est le seul moyen de les sanctionner. Mais quand on n’a plus en face de soi qu’une bande de pantins ? Au secours !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe