francois 5 août 2011 11:02

C’est comme ça à Marseille, ce parking est anecdotique,il est englobé dans une façon de vivre plus générale.

Il n’y a pas eu d’émeutes dans les quartiers nord,est et sud, la quiétude relative est due à l’absence quasi totale de la police.

Pour les utilisateurs « averti » du parking c est moins cher (il y a toujours moyen de s« arranger » sur les 5 euros), il y a peu de risque de vol dans la voiture, bref c’est tout bénef.

C’est le laxisme, la misère, et le laissez aller ambiant qui veut ça , on arrive à trouver ça normal, j’ exagères un peu mais disons qu’ici ça ne choque personne , ça fait plutôt sourire.

Comme le dit Fergus "les effectifs et le zèle de la police sont inversement proportionnels à la « qualité » des gens qui habitent les quartiers. Autrement dit, la tranquilité et les droits des bourgeois priment sur ceux des classes populaires, a fortiori lorsque la proportion d’immigrés est importante.« , mais j ’y mettrais un bémol ,cet abandon par la police n’est pas vécu de façon dramatique, au contraire, on s’y retrouve, ce coté »non droit«  à l’avantage d’être moins liberticide que dans la plupart des villes et village de France.

Le matin de bonne heure tu va chercher de la main d’œuvre au noir ,un peu plus tard tu peut acheter pas mal de chose a des prix très avantageux (bien sur c’est des produits volés), des clopes pas chères, chez les grossistes marchands de fringues , tu peut acheter au détail,tu peut te mettre sur le trottoir pour vendre tes affaires, etc etc..............

C’est un façon de survivre , effectivement comme le dit Aetius , »ça ressemble un état en voie de tiers-mondisation."


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe