frugeky 29 août 2011 21:08

Pas plus trouble que les merdes que vous citez mais sachant s’en servir quand il s’agit d’invalider des élections ou de faire main basse sur les richesses du pays.


Sincérité coloniale que je ne fais pas mienne et que je condamne aussi bien en Libye que je la condamnerai en Algérie.
Le « printemps » algérien avait commencé en 1988, on sait comment il s’est fini.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe