lundi 12 juin - par Jeussey de Sourcesûre

16% des inscrits = 75% des députés : l’équation qui tue (la démocratie) !

Ça s’est passé près de chez vous, hier, partout dans le pays, dans les écoles, les mairies : des terroristes se sont engouffrés dans les urnes et ils ont réussi à tuer la « démocratie ».

Jean-Bedel Bokasa et Manuel Noriega n’était que des grossiers personnages qui n’avaient pas vraiment intégré nos valeurs occidentales ni compris le véritable sens de la république et de la démocratie. Ils affichaient des scores exorbitants aux résultats des élections, et on voyait bien qu’ils trichaient. D’ailleurs, l’histoire ne s’y est pas trompée et aucun manuel scolaire ne les présente comme des bienfaiteurs de l’humanité.

Emmanuel Macron et ses sponsors (Bilderberg, Wall-Street, l’état profond et le MEDEF) ne trichent pas ! Ils respectent scrupuleusement le code électoral (que Bruxelles n’a pas demandé de réformer) et n’ont pas honte ! Ils sont efficaces, c’est tout. Ils utilisent les moyens que la technologie moderne met à leur disposition (informatique, marketing, publicité) pour atteindre les buts qu’ils se sont fixés. D’ailleurs, le président lui-même n’hésite pas à payer de sa personne pour montrer l’exemple : pour aller voter au Touquet (Paris-Plage), il se donne la peine d’utiliser un Falcon, ce qui l’oblige à faire un virage au-dessus de Londres pour atterrir dans le bon sens, alors que la facilité aurait consisté à utiliser une voiture.

Et les résultats sont là ! Un parti qui n’existait pas il y a un an va obtenir à l’assemblée nationale les trois-quarts des sièges avec les voix de 16% des inscrits. Autre record : 51.29% d’abstentions ! Il faut la majorité absolue des votants pour être élu, mais il n’est pas nécessaire pour cela que la majorité des inscrits votent. Le découpage électoral fait le reste.

La désaffection des électeurs pour cette élection a plusieurs causes :

  • La perte de crédibilité des élus au cours du dernier quinquennat qui a montré le peu de valeur des engagements et des promesses.
  • L’ingérence de l’Union Européenne dans les affaires intérieures qui est devenue visible au point que l’utilité-même des députés n’est plus vraiment perçu par les électeurs.
  • La mise en évidence par la presse de corruption et conflits d’intérêts les uns après les autres pour déstabiliser l’adversaire se retourne contre les initiateurs des scandales qui, d’arroseurs deviennent arrosés.
  • Les trahisons des carriéristes PS ou LR qui ont rejoint LREM ont montré si cela était encore nécessaire que le seul objectif de cette « élite » est la carrière personnelle, et leur bréviaire le formatage qu’ils ont subi dans la filière unique de l’ENA. Les potiches « issues de la société civile » ne trompent personne : elles sont là pour le décor.
  • Les divisons à l’intérieur des partis minoritaires et entre eux, et l’incapacité des dirigeants de mouvements historiques à entendre leur base qui va s’amenuisant et finira par disparaitre en les laissant suspendus miraculeusement dans leur sièges de sénateur.

Il existe hélas peu d’exemples dans l’histoire de systèmes politiques dans lesquels le peuple exerce durablement un pouvoir qui se traduise en mesures concrètes pour assurer une plus grande équité entre les citoyens. Les générations précédentes de dirigeant avaient eu l’habileté et la talent de nous en donner l’illusion. Les méthodes utilisées par les groupes puissants aujourd’hui, si elles n’utilisent pas d’armes de destruction massives, sont assimilables à un terrorisme intellectuel procédant par lobotomisation médiatique et corruption des moutons ambitieux. Le pouvoir ne se demande pas, il se prend. C’est ce qu’ils ont fait, et pour leur reprendre, ça sera pas du gateau.

 



101 réactions


  • François Vesin François Vesin 12 juin 15:56

    Réponses en vrac si vous le permettez :


    1)- Macron pouvait aussi voter par correspondance
       (ou prendre le bus puisqu’il nous l’a tant vanté...)

    2)- La désaffection des électeurs est peut-être aussi le signe
       de leur adhésion massive a la valeur de l’abstention

    3)- Nous n’en sommes pas sortis mais, le jour où l’abstention
       rendra invalidables les scrutins de ces élections prédécoupées,
       nous pourrons enfin exiger la restauration du mandat impératif
       et la souveraineté du peuple.

    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 12 juin 18:25

      @François Vesin
      La valeur de l’abstention c’est de favoriser En Marche puisque moins il y a de votants, plus il est difficile pour les outsiders d’atteindre le seuil de 12,5 % des inscrits qui permet de se maintenir au second tour. Les médias se sont arrangés pour susciter le moins d’intérêt possible pour ces élections parce qu’ils misaient justement sur une abstention record. Dans la liste des raisons qui expliquent les 51,5 % d’abstention je place en tête la connerie insondable des électeurs qui attendent qu’on les prenne par la main et qui surtout font où on leur de faire.


    • Fergus Fergus 12 juin 18:54

      Bonsoir, riff_r@ff.93

      « Les médias se sont arrangés pour susciter le moins d’intérêt possible pour ces élections parce qu’ils misaient justement sur une abstention record. »

      Vous plaisantez ! Les médias ont fait leur boulot ni plus ni moins que lors des autres scrutins législatifs.

      Ce qui est en cause, c’est le rejet des partis de gouvernement qui n’a pas mobilisé leurs électeurs et le fatalisme des électeurs du FN et de la FI qui ont considéré que c’était plié.

      En l’occurrence, ces derniers se sont gravement plantés car s’ils s’étaient mobilisés comme lors de la présidentielle, leurs candidats auraient été qualifiés plus nombreux, et notamment dans des triangulaires plus favorables à des partis outsiders que les duels.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 12 juin 19:24

      @Fergus
      Vous avez vu comme moi la façon dont BFM-TV, pour ne citer qu’eux, a fait la pub de Mélenchon pour les présidentielles. ’’Il fait une campagne formidable !’’, ’’Quel tribun !’’, ’’Les hologrammes c’est formidable ’’. Il y avait un intérêt à ça : Attaquer le PS sur sa gauche, le vider de sa substance sociale-libérale au profit de Macron, effrayer le chaland, tout benef pour En Marche. Même chose avec la promo du FN, adversaire idéal au deuxième tour.
      Pour les législatives le contexte était très différent. et par conséquent, le traitement médiatique aussi. Fini la promotion des opposants. Rien. Silence radio. Résultat des courses, la FI et le FN s’écroulent. Alors concernant le FN on peut évoquer l’effet du débat catastrophique de MLP face à Macron. Mais pour la FI la seule explication c’est l’absence de traitement médiatique bienveillant. Pas vendue sur BFM la FI n’existe plus. Comment de telles évidences peuvent-elles vous échapper ? Mais vous échappent-elles vraiment ...


    • Montdragon Montdragon 12 juin 19:26

      @Fergus
      Fergus, soyez très honnête,
      nous avons assistés à la plus pitoyable, faible, non-médiatique campagne des législatives depuis...
      Le «  »«  »service public«  »" alias France 3 région est à la fois inexistant (il y a dix ans c’était possible), et surtout introuvable sur les bouquets triple play.
      Exit les débats de circonscription, tout le monde suit le mouvement, un deux trois En Marche La Schlague !


    • Fergus Fergus 12 juin 20:37

      @ riff_r@ff.93

      Il faut arrêter avec BFM.TV. Que cette chaîne ait été au service de Macron n’est pas un secret. Mais elle ne représente que 3 % des audiences ! Et cela dans un pays où seuls 20 % des électeurs regardent les journaux télévisés ! Avec parmi eux des gens de gauche, de droite et des chômeurs !!!

      Avouez que cela relativise énormément l’influence, non ? smiley


    • Veniza Veniza 12 juin 21:21

      @riff_r@ff.93

      C’est tout de même un piège dangereux : à la première étincelle la France sera en feu !


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 12 juin 21:29

      @Fergus
      seuls 20 % des électeurs regardent les journaux télévisés

      Espèce de clown.
      80 % des Français s’informent grâce aux JT, 52 % grâce aux chaînes d’info continue. 


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 12 juin 22:02

      @Veniza

      C’est un jeu dangereux on est d’accord. A la première étincelle la France sera en feu. C’est probable. Je ne parle pas de quelques manifs inutiles servant juste à faire mousser les leaders syndicaux avant capitulation en rase campagne. Je parle d’une vraie déflagration sociale. Vous avez envie de voir ça vous ? Pas moi : vu l’état de décomposition avancé du tissus social dans ce pays je crois que ce serait une catastrophe. Mais les commanditaires de ce jeu dangereux s’en tapent. Ils sont à la manoeuvre partout et savent se placer au-dessus de la mêlée.


    • gogoRat gogoRat 12 juin 22:09

      @riff_r@ff.93
       Une constante entre l’avant et l’après mise au pas générale : le même niveau ZERO de logique ressassé par les grande bouches !
       
       Précédemment, les abstentionnistes étaient réputés faire le jeu d’une dite ’extrême droite’ donc ils et elles ne pouvaient être que ’racistes’ ... 
       Maintenant, les mêmes abstentionnistes seraient réputés faire le je de ’En Marche’, donc ils et elles ne peuvent être que d’une ’connerie insondable’ ? !!
        
       Celles et ceux qui arrivent à opiner à ces absurdités devraient alors en conclure que plus de la moité (*) de leurs ’frères égaux en dignité’ forment le fier pays qu’ils respectent eux-mêmes avec une grande humilité ?
       
       (*) Nota Bene :
        Tous celles et ceux qui ont veauté, même si ce n’est pas pour ’En marche’, même si c’est ’blanc’ se sont engagés à se plier aux caprices de l’élu quel qu’il soit ! Et pour arriver à cela, rien ne les obligeait à ’faire’ !  ;)) 
       Qui peut encore croire que personne n’a pris par la main la minorité des veautants (moins de 48%) qui ne savent pas encore ce que veut dire ’sapere aude’  ?


    • gogoRat gogoRat 12 juin 22:18

       « La démocratie est fondée sur l’idée d’une compétence égale de tous. »  Jacques Rancière


    • Croa Croa 12 juin 23:48

      À Fergus,
      Ah parce que tu crois que si t’es qualifié t’as gagné ? smiley

      Pour quelle raison les électeurs FN voteraient-ils Ø dans les circonscriptions où ils auraient été éliminés sachant que là où ils se seraient qualifiés « pas une voix ne devra aller au FN » Ordre des Mélenchon, Crobières et Cie comme d’hab. ?
      .
      Les opposants à Macron divisés comme ils le sont en de multiples chapelles qui s’ignorent et même se combattent ne peuvent que s’auto-détruire. C’est donc plié d’avance CQFD !


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 13 juin 07:36

      @gogoRat
      Tout est question de contexte. Je ne reproche rien aux abstentionnistes du deuxième tour des présidentielles et surtout pas d’être des racistes qui auraient fait le jeu du FN.
      Mais le contexte des législatives est très différent. Un minimum de réflexion permet de comprendre qu’il faut éviter à tout prix de donner à Macron la majorité à l’Assemblée.
      ’’Tous ceux qui ont veauté se sont engagés à se plier aux caprices de l’élu ’’ : ça c’est du grand n’importe quoi, les votants ne sont pas plus engagés à se soumettre que les autres. Au contraire ils sont plus légitimes à ouvrir leur gueule.
      ’’les frères égaux en dignité’’  : vous confondez, ça c’est à l’église.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 13 juin 07:43

      @Croa
      C’est vrai. Il faudrait faire barrage à En Marche. Dans chaque circonscription, se reporter sur le candidat FI ou FN le mieux placé pour battre le candidat En Marche. Les responsables politiques ne le diront jamais mais c’est bien ce que les électeurs feraient s’ils étaient un peu lucides sur ce qui les attend avec une assemblée aux trois-quarts pro-macron ( mais je ne me fais aucune illusion ).


    • CN46400 CN46400 13 juin 08:25

      @Fergus
       Vous avez raison les grand médias, privés et public ont globalement depuis plus de 6 mois roulé pour Macron puisque leurs patrons étaient engagé dans la manip politique commandée par la bourgeoisie. Jusqu’à l’overdose dépassée après l’élection jusqu’au 1° tours des législatives.
       Mais pendant quelques semaines, après la désignation de Hamon comme candidat du PS, ils ont jugé que la meilleure façon d’aider leur protégé, était de promotionner Mélenchon. C’est ce qu’il ont fait en S-5, S-4 et S-3, quitte, ensuite, Hamon ayant décroché, à dézinguer la Méluche, sans ménagement, pour l’empêcher de sortir du chapeau.
       Cette élection est un cas d’école pour illustrer la main mise des intérêts de la bourgeoisie sur la République actuelle. Pour écrire « le 18 brumaire d’Emmanuel » K Marx disposerait d’un joli paquet d’éléments


    • Fergus Fergus 13 juin 09:17

      Bonjour, riff_r@ff.93

      Le « clown » - merci pour cette élégante interpellation ! - vous invite à comparer les audiences des journaux télévisés, soit en général moins de 10 millions de téléspectateurs (d’ailleurs pas toujours très attentifs) avec les 47 millions d’électeurs inscrits ! Il y avait d’ailleurs eu une étude très intéressante sur ce sujet - de mémoire dans Le Monde - il y a quelques mois.

      Merci de me préciser dans ces conditions où vous allez chercher ce taux de 80 % ! En réalité, ce chiffre relève manifestement d’un fantasme très répandu et d’autant plus populaire qu’il conforte l’idée de la manipulation médiatique.


    • Giordano Bruno 13 juin 09:29

      Riff_r@ff.93, vous écrivez :
      ’Tous ceux qui ont veauté se sont engagés à se plier aux caprices de l’élu ’’ : ça c’est du grand n’importe quoi, les votants ne sont pas plus engagés à se soumettre que les autres. Au contraire ils sont plus légitimes à ouvrir leur gueule.

      Je partage l’opinion de gogoRat. Je vais la présenter d’une autre manière.
      Les électeurs ont joué à un jeu. Ceux qui ont perdu doivent logiquement accepter leur défaite. Sinon, ce sont des tricheurs. En revanche, ceux qui estiment que le jeu est truqué et ont refusé d’y jouer pour cette raison conservent la légitimité de contester que le résultat du jeu leur soit appliqué.

      Deux personnes se rendent dans un casino. La première mise tout son argent et perd. La seconde s’abstient de jouer. Si le casino demande aux deux de leur remettre leur argent, seule la deuxième à la légitimité de refuser.


    • Trelawney Trelawney 13 juin 10:42

      @riff_r@ff.93

      Espèce de clown. 
      80 % des Français s’informent grâce aux JT, 52 % grâce aux chaînes d’info continue. 

      Article qui commence par : « Près de deux tiers des Français suivent l’actualité plusieurs fois par jour, se tournant de plus en plus vers les réseaux sociaux.... » et se termine par « L’étude a été réalisée du 27 janvier au 16 février 2016 auprès de 3.105 individus de 18 ans et plus par téléphone ou en ligne. »

      Fergus n’a pas tout à fait raison : 20% des français regardent les journaux télévisé (il suffit de voir les part de marché des JT pour s’en rendre compte) et ça fait donc 10% des électeurs


    • François Vesin François Vesin 13 juin 11:30

      @riff_r@ff.93


      La valeur de l’abstention c’est de montrer
      la réalité de notre pays telle qu’elle est
      et non pas telle qu’on veut nous la vendre :

      Majorité absolue des citoyens abstentionnistes : 51,3%

      Les « forces » réelles !

      LReM : 13,4 %...la déferlante qui a tout emporté sur son passage !!!
      LR :     7,5 %
      FN :     6,3 %
      FI :      5,3 %
      PS :     2,1 %
      Modem : 2,- %
      UDI :    1,4 %
      Div. Droites : 1,3 %
      PC : 1,3 %
      Divers autres : 4,6 %

      Libre à vous d’affirmer que ces 51,3 % sont des cons !
      (la stigmatisation ne fait pas avancer le débat)
      Libre à eux de penser que vous êtes les idiots utiles
      d’un système démocratique dévoyé qu’il faut changer !

    • gogoRat gogoRat 14 juin 08:00

      @riff_r@ff.93

       Vouloir ’éviter à tout prix de donner à Macron la majorité à l’Assemblée’ ?

       c’est vouloir, dans le contexte actuel, une Assemblée à qui aurait été ’donnée’ et reconnue ’la majorité’ !

       Ce que vous semblez ne pas comprendre (sinon ce serait du vice), c’est que des abstentionnistes-boycotteurs aient le droit (avec le devoir civique d’exprimer d’une façon ou une autre cette conviction) de considérer que lorsque la majorité absolue des électeurs potentiels n’ont pas cautionné le processus-même de désignation-et-légitimation de cette Assemblée, alors cette Assemblée ne peut être honnête si elle prétend que ’la majorité lui a été donnée’ ! : c’est cette absurdité-là qui est du grand n’importe quoi !
       Ce que vous croyez être légitime n’est que votre aveu de vouloir abuser procédurièrement du détournement de sens, actuellement officialisé, du mot ’démocratie’ !
       Et puis pour votre gouverne, sachez que l’église (laquelle ? ... mais en fait peu importe) n’a rien à voir avec le fait que l’égalité prétendument visée par notre devise nationale :
       "Liberté Egalité Fraternité’
       est bel est bien une égalité en dignité (avant même une égalité en droit) entre citoyens supposés être fraternels.
       C’est donc vous qui devriez vous sentir confondu !

       


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 juin 07:23

      @gogoRat
      Toujours les mêmes arguments des abstentionnistes. ’’On n’a pas voté donc on n’a pas cautionné le système’’. Ce que vous ne comprenez pas et qui est pourtant simple c’est qu’il s’en tape macron que vous ayez voté ou pas. Il va avoir 75% des sièges à l’Assemblée, il va obtenir le droit de légiférer par ordonnances et le seul moyen d’éviter ça c’était d« élire des députés qui se seraient opposés à sa politique de »réformes". Même si on rejette globalement le système électoral actuel pour le coup il faut y participer.


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 juin 08:04

      @ux abstentionnistes
      D’ailleurs il n’y a qu’à voir la façon dont la presse explique l’abstention : ’’les gens sont fatigués de cette longue séquence électorale mais globalement il n’ont pas voté contre macron parce que ce sont des légalistes et qu’ils veulent maintenant qu’En Marche mette en place ses réformes’’
      Vous l’avez entendu comme moi ça non, en boucle sur toutes les chaînes ? Voilà à quoi ça sert l’abstention. A se retrouver rangé dans la catégorie des sympathisants flémards. Moi ils ont bien été obligé de me comptabiliser parmi les opposants.


    • gogoRat gogoRat 15 juin 09:51

      @ux veautants
       D’ailleurs, il n’y a qu’à voir la façon dont la presse explique le veaute des gens qui sont pas fatigués de cette longue séquence d’enfumage ... car, en même temps :
      ’Es-tu prêt à voter pour un candidat En marche ! aux législatives ?
      -OUI
      Tu avais voté pour qui en 2012 ?
      Hollande
      Tu te sens comment aujourd’hui ?
      Ok’

       !!!

      (NB : en interrogeant un ’opposant’ ça aurait résonné pareil :
      ’Tu avais voté pour qui en 2012 ?
      -contre Hollande
      Tu te sens comment aujourd’hui ?
      -Ok pour continuer à donner des leçons à ceux qui ne les demandent pas !’
      )
       
      Voilà à quoi ça sert le veaute. A se retrouver rangés dans la catégorie des pigeons qui fournissent le bâton pour se faire rouer, en rejoignant la minorité qui impose à la majorité absolue (des abstentionnistes) une oligarchie qui sera historiquement la plus conspuée de l’Histoire à la fin de son mandat ! Moi, ils ont bien été obligés de ne pas me comptabiliser dans le troupeau !


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 15 juin 13:04

      @gogoRat
      insondable : abyssal, énigmatique, gigantesque, illimité, inconcevable, infini, profond, intense, inexplicable ...
      Je m’abstiendrai d’en dire davantage.


    • cartouche2 19 juin 10:17

      @gogoRat

      Bha non. L’idée d’une égalité de droit, d’une égalité de devoir, d’une égale chance de participer a la gestion et au gouvernement et institutions du pays... me semble démocratique.

      L’égalité par le bas des compétence, par la médiocratie dans « l’école publique obligatoire », ou encore la « culture de masse », c’est du nationalisme et c’est indépendant de l’origine du pouvoir.

      L’égalité « par le haut », Le libre accès au savoir BM BN, les quotas d’intégrations , l’éducation spécialisé... C’est du socialisme, ca ne me semble pas non plus dépendre de l’origine du pouvoir.

      Pour moi la démocratie est fondé sur une égalité de droit et de devoir trés tangible. L’égal dont parle Jaque est un idéal stupide. Je suis petit et je ne serais jamais l’égal en taille d’un grand.

      ++


    • gogoRat gogoRat 19 juin 19:43

      @cartouche2

       En qui l’exigence d’une égalité en droit (et pourquoi pas, aussi en devoir citoyen) s’opposerait-elle à l’exigence première (donc bien plus impérative) d’une égalité en dignité ? ... dont elles ne font que découler !
       Par contre si vous arrivez à concevoir que ’participer à la gestion et au gouvernement et institutions du pays’ doive relever d’une égale chance ... c’est alors que vous faites un grave conte-sens, très fondamental, sur le consensus démocratique voulu par l’appel de Constitution à une démocratie : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple !
       D’ailleurs, gageons que la majorité absolue de celles et ceux qui n’ont pas cautionné le stratagème de légitimation qui sévit actuellement en France, ont très probablement pu repérer et prendre note ces professions de foi anti-démocratique proclamée par des veautants fiers de s’asseoir sur les mots mêmes des textes ’sacrés’ que prétendent cautionner leurs veautes.

       Quant à être capable de parler, sans rire, une égalité ’par le haut’ ... il fallait oser !
       Mais ça aussi , c’est vu, c’est noté ! 
       Et que dire de cette expression : ’l’origine du pouvoir’ ? !!
       Quel lapsus peut bien encore se cacher là ?


  • Sergio Sergio 12 juin 16:09

    Des élections dignes du père Ubu, 


    Dans un pays pas très loin d’ici 
    Dans un pays plat aussi plat qu’un plat 
    Aussi petit qu’un petit confetti 
    Il y avait pas de lois et chacun pour soi 

    Il avait un tout petit zizi et un gros cul 
    Le père Ubu 
    Sa madame était une femme infâme et toute dodue 
    La mère Ubu ............

    Marcel Duchamp et son Dada n’aurait pas fait mieux ............


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juin 17:22

      @Sergio

      Cornegidouile, de par ma chandelle verte, encore un pataphysicien !
      Merdre !
      Vous estes un fort grand voyou et je m’en vais vous mettre des petits bouts de bois dans les oneilles.

  • oncle archibald 12 juin 16:40

    « Le pouvoir ne se demande pas, il se prend. C’est ce qu’ils ont fait, et pour leur reprendre, ça sera pas du gâteau. »

    Mais c’est très facile pourtant, vu le nombre d’abstentionnistes du premier tour et seulement 4 sièges pourvus, il est à la portée des électeurs de déjouer tous les pronostiques et Dimanche prochain d’envoyer siéger ...euheuh.... qui ????

    Ce qui fait le triomphe facile des candidats Macron c’est l’absence de classe politique crédible en face, point à la ligne ! « Ils » nous ont traité comme des débiles mentaux pendant quarante ans et ils le paient, quoi de plus normal !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juin 17:04

      @oncle archibald

      sauf que, comme d’hab, c’est pas eux qui paient, c’est nous !

    • oncle archibald 12 juin 17:32

      @Jeussey de Sourcesûre : vous avez vu le score de FI en voix ? quatre millions de moins qu’à la présidentielle. Idem pour Dame Le Pen, 4,5 millions de voix de moins. Ils ont fait guignol pendant la campagne Présidentielle et ils le paient. Normal !

      Au second tour de la législative malheur à celui qui n’a pas d’alliés. Ils est facile de vomir sa haine, beaucoup plus difficile ensuite de demander à ceux qu’on a déglingué de voter pour vous ...Détruire et critiquer est beaucoup plus facile que de construire.

      Pendant 40 ans le fonds de commerce de ces messieurs a été de nous cliver artificiellement juste pour entretenir leur fond de commerce puis de faire n’importe quoi une fois aux manettes.

      Macron l’a très bien compris. Il est absolument cohérent depuis le début de sa « mise sur le marché » et il ramasse la mise. Normal ! Les responsables sont ceux qui se sont fait virer.

      J’ai une pointe de regret pour Benoit Hamon. Je ne partage pas ses idées mais je l’aime bien parce qu’il a une conviction forte et qu’il est, lui aussi, très cohérent. Mais il a été massacré à coups de couteaux dans le dos par ses « camarades » et l’étiquette PS qui dans mon midi Occitan était la condition nécessaire et suffisante pour être élu est devenue un véritable repoussoir.

      Vingt et un députés PS au tapis dès le premier tour ! Les élus du midi étaient mono colores, ils le seront encore mais la rose ne sera plus de mise. La rose ils l’ont eue dans le c.., sans ménagements, avec les épines.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juin 17:41

      @oncle archibald

      Je suis d’accord avec vous à ceci près que la stratégie qui a amené Macron au pouvoir a été élaborée par l’Institut Montaigne qui reste dans l’ombre et pas par Macron qui tient la vedette. Mais il parait en effet assez intelligent et habile pour ne pas être qu’une marionette et comprendre les ressors du mécanisme dont il a bénéficié. Reste à attendre et voir si cette fulgurante ascension ne va pas lui monter à la tête et l’amener à transgresser des tabous qui n’en sont pas pour lui, mais le reste pour le citoyen.

    • Le421 Le421 12 juin 19:08

      @oncle archibald
      Personne de crédible en face...

      Ben voyons !!
      Dis comme ça, la démocratie, on s’en fiche.

      L’Avenir en Commun, pas crédible ??

      Il vous faut quoi ?
      Merlin l’Enchanteur et les Chevaliers de la Table Ronde ?
      Ben, ça tombe bien.
      Vous allez les avoir !
      Et chaud devant.
      Vous avez viré Sarkozy et sa mégalomanie ?
      Vous avez viré Hollande et sa fourberie ?
      Vous allez adorer Macron et le mix des deux...


    • oncle archibald 12 juin 19:41

      @Le421 : C’est sûr que entre la présidentielle et le vote de Dimanche il y a quatre millions d’électeurs qui ont trouvé que finalement Môôôsieur Melenchon n’était pas crédible.

      Votre parti comme celui de Madame Le Pen est un ramasse paumés qui veulent juste renverser la table et qui n’adhèrent pas à votre programme. Elle fait moins 4,5 millions de voix et vous moins 4 millions. Si c’est pas une preuve ça ?

      Une fois le coup de gueule donné ils retournent à la pêche. Ce ne sont pas des votants par conviction, ils ont aimé l’éloquence « virile » et les coups de gueule de Melenchon, ils ont aimé les promesses démagogiques de Marine Le Pen, mais ça ne va pas plus loin.

      Le PS et LR sont haïs pour ce qu’ils ont fait en alternance depuis 40 ans et ils sont envoyés à la poubelle direct. Les autres candidats sont des fantômes ou des guignols.

      Qui reste-t-il pour ramasser les voix de ceux qui ont envie que ça change ? Macron et son parti tout nouveau tout beau. Il est possible qu’il déçoive mais les électeurs qui sont conscients de la force de leur bulletin de vote ont choisi d’essayer cette nouvelle voie qui à ce jour apparait la seule offre crédible.

      Les autres s’en foutent, tant pis pour eux. Les abstentionnistes choisissent de s’en remettre au choix de ceux qui votent. Je trouve cela très con mais bon, chacun fait ce qu’il veut avec son QI.


    • Extra Omnes Extra Omnes 13 juin 02:55

      @oncle archibald
      Macron aussi a perdu 2.5 millions de voix, mais silence radio...


    • Alcyon 13 juin 07:16

      @Extra Omnes

      Quand on est premier et que l’on perd 2,5 millions de votes alors que le second et le 3ème en perdent chacun 4, on va plutôt citer l’abstention car c’est difficile de taper sur TOUT LE MONDE.

      C’est fatiguant cette habitude à voir des complots partout. Le gars est passé de 24% à 32%, d’une possible cohabitation à une chambre acquise. Vous voulez qu’ils expliquent qu’il a 2 millions de voix en moins (et en passant, ce n’était pas plus de la moitié de son électorat qui l’avait choisi par défaut ? Car ils sont retournés le soutenir).

    • JBL1960 JBL1960 14 juin 18:54

      @Jeussey de Sourcesûre Reste à transformer cette abstention de fait en véritable mouvement abstentionniste politique, non pour leur reprendre le pouvoir, on en veut pas, mais pour se fédérer en associations libres et volontaires. 52.3% qui n’ont pas envie de Marcher à la schlague, et 15% de marcheurs en arrière toute ça devient intéressant, quand même.
      =*=
      Je ne sais si vous avez lu le dernier communiqué de Mohawk Nation News, traduit par R71, que j’ai complété par des billets et PDF ad hoc et dossiers connexes par cette publication du jour.
      MNN nous rappelle que le 1er juillet prochain se sera le 150ème anniversaire de la Confédération du Canada ; Et on peut tout à fait jouer les troubles fêtes EnMarchant, à pied, à cheval ou en voiture, non ?
      Puisque l’Éveil c’est réaliser et abattre le plus grand fléau de l’humanité : le colonialisme et ce par quoi il arrive : l’État...


    • papijef papijef 18 juin 21:01

      @Le421
      non, l’avenir en commun n’est pas crédible. même avec des majuscules.


  • Rmanal 12 juin 16:52

    Il est assez évident que les médias sont le 4è pilier d’une république, et que comme tel ce pilier devrait être encadré dès la constitution sur son rôle, ses objectifs et sa gestion.
    Hélas nous sommes entrés dans un biais de la Démocratie, détourné en une dictature par l’usage de l’information, qui a remplacé la force brute des armes.
    D’ailleurs dans toutes ces « démocraties », on appliquent les mêmes procédés que dans les dictatures : centralisation et regroupement de l’information, filtrage et censure, désinformation.
    Que reste-il de presse libre vu, lu et écouté par tous ?


    • maQiavel maQiavel 12 juin 17:38

      @Rmanal
      Aujourd’hui , on peut dire sans crainte qu’ils sont le premier pilier. 


    • Trelawney Trelawney 12 juin 17:53

      @Rmanal
      Il est certain que Macron a eut une couverture médiatique hors norme, mais il faut quand même regarder ce qu’il y avait en face.

      Macron face à Juppé, Sarkozy, Fillon, Lemaire, Hollande, Valls, Hamon, Lepen, Mélenchon. 

    • Lugsama Lugsama 12 juin 18:22

      @Rmanal

      Bah la constitution l’encadre, elle garantie la liberté de cette presse justement. Mais comme les résultats ne vous conviennent pas il faudrait donc la contrôler, en grand démocrate je suppose ?

    • Giordano Bruno 13 juin 09:35

      @Rmanal
      Il existe un cinquième pilier, un cinquième pouvoir : le pouvoir financier.

      Les pouvoirs médiatiques et financiers ayant échappé à la sagacité de Montesquieu, ceux-ci se sont retrouvés en roue libre. Il est donc naturel qu’ils soient aujourd’hui les plus influents.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juin 05:39

      @Lugsama
      La Constitution, ils s’essuient les pieds dessus. L’article 4 précise pourtant :
      "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation.  » Rêve ! La Loi Urvoas lie les temps de parole aux sondages, et comme les sondages, ça s’achète, ... il suffit d’avoir de l’argent.


      Quant à la profession de journaliste, elle est codifiée par la Charte de Munich de 1971, à mon avis, ils ne savent même pas qu’elle existe !

      Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont :

      1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître ;

      2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

      3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;

      4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;

      5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;

      6) rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;

      7) garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;

      8) s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information ;

      9) ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs ;

      10) refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.


    • Lugsama Lugsama 14 juin 08:31

      @Fifi Brind_acier

      Blabla complotistes sans valeurs, la presse est libre, après oui la loi sur le temps de parole est un soucie, pourquoi oblige t-on les médias à donner autant de parole à des insignifiants comme Asselineau et Cheminade que les candidats sérieux ?

      La liberté de la presse devrait les laisser qlibre de choisir par eux-même mais la France est egalitariste.. alors on avantage ces candidats plus proche de la secte que du projet politique sérieux. Mais la République ne s’effondrera pas pour si peu..


    • Ben Schott 14 juin 08:46

      @Lugsama
       
      Vous me rappelez un certain Tabouret qui commentait ici naguère...
       


    • Lugsama Lugsama 14 juin 17:49

      @Ben Schott

      Connait pas, un nom mal choisit pour commenter sur Internet, ça donne envie de s’assoir sur ses opinions.. (oui jeux de mot nul :) )

  • Le Panda Le Panda 12 juin 17:01

    @l’auteur

    Ça s’est passé près de chez vous, hier, partout dans le pays, dans les écoles, les mairies : des terroristes se sont engouffrés dans les urnes et ils ont réussi à tuer la « démocratie ».

    5 étoiles de plus, car en plus ils ont volé les cerises car elles étaient sans porc et non pas voulu partager avec les présent de l’almanach vermouth et toc mais ils ont laissé les noyaux par terre pour provoquer des accidents sans armes, vu que la police surveillée les bulletins Cdt


  • Trelawney Trelawney 12 juin 17:40

    D’ailleurs, le président lui-même n’hésite pas à payer de sa personne pour montrer l’exemple : pour aller voter au Touquet (Paris-Plage), il se donne la peine d’utiliser un Falcon, ce qui l’oblige à faire un virage au-dessus de Londres pour atterrir dans le bon sens, alors que la facilité aurait consisté à utiliser une voiture.


    C’est tout le problème d’être président. S’il prend la voiture, il faut sécuriser la zone (1 équipage par pont etc) et à la fin on se retrouve avec 200 300 policiers répartis sur le parcours, alors qu’ils seraient plus utile ailleurs. Le jet reste encore le moyen le plus économique pour le déplacement d’un président.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 juin 17:46

      @Trelawney
      l’hélicoptère parait quand même plus adapté pour ce type de trajet, non ?

      Mais ça fait trop militaire et pas assez « jet-set » pour la bourgeoise d’Amiens avec résidence secondaire au Touquet, et les Macron-Trogneux ont pu flamber un max devant les belles basse-cours à bijoux !

    • Trelawney Trelawney 12 juin 18:07

      @Jeussey de Sourcesûre
      Le trajet en hélicoptère coûtent beaucoup plus cher qu’en jet. C’est pour cela que c’est réservé à des courts trajets ou dans des régions accidentées.


      Je ne suis pas un pro Macron, mais sa maison au Touquet n’a rien de folichon. C’est une maisons prés du village suisse, en plein centre ville, juste au dessus d’une agence immobilière

    • Lugsama Lugsama 12 juin 18:23

      @Trelawney

      Oui mais la vérité ne sert pas le Macron-bashing, donc mieux vaux l’oublier..

    • HELIOS HELIOS 12 juin 19:32

      @Jeussey de Sourcesûre

      un vrai président aurait pu parfaitement signer une procuration a une personne de confiance. cela est gratuit et fait gagner un temps considérable. 

      Mais évidement, un jet payé par le contribuable, c’est plus à la hauteur.....

    • Esprit Critique 12 juin 20:57

      @Jeussey de Sourcesûre
      L’Hélico est statistiquement plus « accidentogène », et plus vulnérable au terrorisme.


    • Odin Odin 12 juin 21:29

      @Jeussey de Sourcesûre

      Il est vrai qu’avec un hélicoptère X3 d’Eurocopter (472 km/h) avec décollage et atterrissage verticaux par exemple, le Touquet se trouvant à 192 km de Paris à vol d’oiseau, il faudrait moins de 30 mn pour faire ce trajet. et que ce vol ne pourrait correspondre à la stature de la nouvelle marionnette Rothschild.

       


    • Extra Omnes Extra Omnes 13 juin 02:39

      @Jeussey de Sourcesûre
      faut citer la troika Macron-Trogneux-Auziere
      parce que tout çe beau monde... ça batifole, sinon dans le même lit, au moins dans le même panier de crabes, le fille Auziere est déjà quasiment élue même si pour le moment la famille royale reste encore discrète.


  • Fergus Fergus 12 juin 18:47

    Bonjour, Jeussay

    Entièrement d’accord avec cet article.

    A toutes fins utiles, copie d’un commentaire posté ce matin :

    « C’est pour cela que dans mes derniers articles, j’ai parlé, à propos du système électoral, de « déni de démocratie  » et de « hold-up  » de Macron (au sens sportif et non judiciaire de l’expression).

    A l’évidence, la loi électorale doit être réformée très largement. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les nombres de sièges qui seront attribués à LREM et au FN : d’un côté entre 400 et 450 sièges, de l’autre entre 1 et 4 !!!

    Il n’y avait pourtant que 2,71 % de différence entre Macron et Le Pen au 1er tour de la présidentielle, moins d’1 million de voix d’écart ! Cela dit alors que je suis un adversaire déterminé du FN. On peut d’ailleurs établir le même genre de comparaison entre LREM et la FI : si le résultat est moins spectaculaire, il n’en est pas moins scandaleux ! »


    • Alcyon 13 juin 17:52

      @Fergus

      Sauf qu’on ne vote plus à la présidentielle. Actuellement, c’est un rapport proche de 1 pour 3 dans les voix FN vs REM.

  • Esprit Critique 12 juin 19:05

    https://www.lefigaro.fr/elections/resultats/?een=c83a1092dcf3b4c49fde61315dbdf555&seen=6&m_i=40lzCVr3y_MeWF4QRrfpmWFCC0YTP6iFhb1KSi2_9tqJU_EQ_8BxeDN0r0VSwZLB1fyRt8 n9lwGP3Paq1b3cfndwWqWQzmU44P#xtor=EREC-228-[Resultats_Presidentielle]-20170423

    22 654 564 de suffrages exprimés !

    28.21 % des voix « En Marche »

    soit : 6 390 852 voix pour LREM

    ça fait donc 13.43 % des 47 571 350 inscrits qui ont votés pour des Macroneries !

    C’est bien pire !


    • Steph87 12 juin 19:55

      @Esprit Critique
      Et pour compléter la piqûre de rappel des présidentielles

      Macron a obtenu 20 753 798 voix dont :
      43 % en opposition à Marine Le Pen soit 8 924 133 voix.
      33 % pour un renouvellement politique soit 6 848 753 voix.
      16 % pour son programme soit 3 320 608 voix.
      8 % pour sa personnalité soit 1 660 304 voix.

      On peut donc lui accordé les 2 derniers % (soyons bons joueurs),
      ce qui fait que sur 47 568 588 inscrits, 4 980 912 ont choisis Macron !
      Elle est pas belle leur « démocratie » ???

      Leur beau système qui fait qu’avec 10,47 % des votants tu peux faire président et avec 13,43% tu peux avoir la majorité à leur pseudo-assemblée !!!


    • Croa Croa 12 juin 23:56

      Mais pourquoi voudriez-vous que le système soit vraiment démocratique ? Si le système électoral est ainsi c’est bien parce que ça les arrange. Et si c’est possible de truquer plus encore et bien on le modifie pour ça, par exemple quand ils ont commencer à s’arranger pour que les législatives tombent systématiquement après la présidentielle.


  • alanhorus alanhorus 12 juin 19:08

    La désaffection des électeurs pour cette élection a plusieurs causes :

    Il manque le soleil et la chaleur caniculaire, pourquoi ne demande t ils pas de voter au mois d’aout tant qu’ils y sont.
    Et puis sans doute le ras le bol d’aller voter et revoter pour au final se rendre compte que les élections sont bidons.
    http://www.mesopinions.com/petition/politique/commission-enquete-resultats-votes-election-presidentielle/29785
    146 366 signataires, certes c’est 3 % des inscrits mais il y a de nombreux témoignages qui évoquent des fraudes, notamment sur Lyon.


    • Lugsama Lugsama 14 juin 17:53

      @alanhorus

      Pipeau pipeau. Surtout à Lyon ou une erreur de saisie dans un tableau a mis en ébulition tous les complotistes à la noix..

      Comme si quelqu’un qui voulait tricher allait le marquer officielement...faut arrêter la jaja, pas bon pour les neuronnes.

  • Esprit Critique 12 juin 19:09

    Dans les démocraties, ce sont les élections de parlementaires qui fixent l’orientation du pouvoir.

    Chez nous, ça ne sert a rien !

    Le seul programme qui a été choisi, se résume a « Faire barrage au front national »


    • Veniza Veniza 12 juin 21:29

      @Esprit Critique
      Quand on nous appelle à faire barrage à un parti (comme pour le FN) il faut bien comprendre que les autres partis n’ont rien à proposer, sont lâches et fainéants.
      On ne fait pas barrage à une parti si on veut le battre, on propose de meilleurs idées, on se retrousse les manches et on essaie de gagner la bataille !
      Demander à faire barrage est l’aveu de son impuissance, c’est la manoeuvre d’un parti à bout de souffle.
      IL NE FAUT JAMAIS MARCHER DANS CES COMBINES.


    • Lugsama Lugsama 13 juin 18:15

      @Esprit Critique

      Vous remarquerez que Macron n’a pas appelé a faire barrage et a même refuser le front républicain.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juin 05:58

      @Esprit Critique
      Pour élire ce nouveau gouvernement, il a fallu 6 élections, deux primaires, et 4 scrutins nationaux ! Et tout cela dans quel but ?


      Pour jouer une pièce de théâtre en 6 actes !
      Il s’agit de faire croire au peuple que le Gouvernement décide de choses essentielles, alors que le programme est imposé par la Commission européenne...
      Ce que les médias et toute la classe politique se gardent bien d’expliquer.

      Si certains trouvent l’article trop long, voici les principales réformes que Macron devra appliquer.

  • Montdragon Montdragon 12 juin 19:28

    Dans une démocratie, tous les éléments , même le PS !!!
    Ont un groupe à l’assemblée.


  • Steph87 12 juin 19:47

    Si j’étais une femme, je ne voudrais pas m’appeler « Démocratie » parce que je passerai mon temps les jambes écartées et mes soirées au commissariat...Vous êtes atteint de psittacisme et vous ne savez pas de quoi vous parler trop lobotomisé par vos médias.


    • Esprit Critique 12 juin 20:53

      @Steph87
      L’idée du prénom « Démocratie » me plait bien je l’utiliserai pour faire chier les bobos !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juin 06:01

      @Esprit Critique
      Les bobos sont comme tous les autres, ils croient que le Gouvernement décide !
      Si les Traités européens étaient connus des Français, ils sauraient que les seules compétences qui restent aux Gouvernements européens, se sont les questions sociétales et la couleur des rideaux !!


  • boyardmais 12 juin 20:39

    des terroristes se sont engouffrés dans les urnes et ils ont réussi à tuer la « démocratie »

    Non monsieur, je ne vois pas ni que ce soient des terroristes, ce sont des électeurs, avec carte d’identité et inscription sur les listes, et ils n’ont pas tué la démocratie, ils l’ont exercée. La démocratie, devant laquelle vous semblez vous incliner avec révérence, c’est exactement ça, on fixe des règles, démocratiquement, sans voir que le chat se mort la queue, et ensuite c’est la moitié plus un, ou le premier ou le pourcentage ad hoc, ça n’a pas d’importance. Seuls ceux qui n’ont pas voté, ou qui ont voté blanc ou nul ont le droit de se plaindre, les autres sont des sans honneur qui comme monsieur Valls, accepte les règles si ils gagnent et les rejettent si ils perdent. En réalité la « démocratie » est le voile qui masque les tenants du pouvoir, l’oligarchie. Chez les coréens, ou chez les saoudiens, on sait qui dirige, chez nous, en France, qui peut le dire ? Qui connaissait monsieur Macron le 12 juin 2016 ? Il peut périr dans un accident d’avion demain, le pouvoir ne changera pas de mains. La démocratie sera sauve ! J’ai eu le tort de voter et donc je ne peux plus me plaindre maintenant.

    • oncle archibald 12 juin 22:55

      @boyard maïs sans filtre ça c’est pas des clopes de Mickey. Ça fait bien tousser, ça s’éteint tout le temps faut rallumer au briquet tempête qui pue l’essence,, ça donne de bons gros cancers. De vrais clopes d’hommes !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 juin 06:11

      @boyardmais
      La démocratie, ça commence quand les lois qui s’appliquent dans le pays reçoivent l’approbation des électeurs et que les lois sont votées à l’ Assemblée Nationale et au Sénat..


      Or, les programmes sont décidés par les Commissaires européens dont 96,4% ne sont pas français, sous la pression des lobbies qui grenouillent à Bruxelles.
      Ce sont les lobbies qui sont les vrais inspirateurs et les vrais bénéficiaires des lois qui s’appliquent en France !!

      Dans un monde normal, cela s’appelle de la Haute trahison :
      « La haute trahison est l’entente avec des puissances étatiques étrangères ou des puissances privées, pour mener une politique manifestement contraire à l’intérêt national du peuple français »

  • UnLorrain 13 juin 12:10

    Ouoopps ! Bonne feuille Jeussey !


  • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 13 juin 12:49

    @l’auteur Excellent smiley


  • Trelawney Trelawney 13 juin 18:40

    16% des inscrits = 75% des députés : l’équation qui tue (la démocratie)

    On va faire un tour dans l’histoire, en juin 1981 lors des élections législative, où le Parti Socialiste avec 9077435 de voix a obtenu 266 sièges sur 491, alors que son allié le Parti communiste français avec 4065962 de voix (45% d’écart par rapport au PS) a obtenu 44 sièges. Mais chose encore plus rigolote le Mouvement des radicaux de gauche avec 354 632 voix (11 fois moins que le PCF) a obtenu 14 sièges (1/3 du PCF).

    Tandis que la Rassemblement pour la République avec 5 249 670 de voix (à peine plus que le PCF) obtenait 85 sièges (presque le double du PCF) et l’Union pour la démocratie française avec 4 830 833 de voix (moins que le PCF) obtenait 62 sièges (plus que le PCF)

    J’ai comme l’impression que vous nous donnez l’impression d’avoir inventé le fil à couper l’eau tiède


  • BA 13 juin 21:07

    Dans le gouvernement, François Bayrou est le ministre qui a été chargé de la moralisation de la vie politique !

    Or François Bayrou est lui-même dans la tourmente du scandale des assistants parlementaires du MoDem !

    Ecroulé de rire !

    Assistants parlementaires : l’ex-secrétaire particulière de Bayrou dans le viseur.

    Selon Le Canard Enchaîné, l’ancienne secrétaire du ministre de la Justice a été en partie rémunérée par le Parlement européen. Alors que, selon plusieurs témoignages, elle n’a jamais eu de rôle d’assistante parlementaire.

    L’enquête ouverte vendredi dernier, par le parquet de Paris, sur les assistants parlementaires du MoDem pour « abus de confiance et recel de délit », pourrait rapidement s’intéresser de très près à François Bayrou. Le Canard Enchaîné révèle en effet mardi que son ancienne secrétaire particulière a été rémunérée partiellement par le Parlement européen. Pourtant, son entourage assure qu’elle n’a jamais travaillé pour cette institution.

    Assistante parlementaire à temps partiel.

    Cette femme, Karine Aouadj, a travaillé pour François Bayrou pendant des années, jusqu’à ce que son employeur soit élu maire de Pau, en 2014. Elle gérait notamment son emploi du temps. Mais en 2010, "son contrat a fait l’objet d’un avenant« , révèle le palmipède. »Sur le papier, elle devient, à temps partiel, l’assistante parlementaire locale de la députée européenne Marielle de Sarnez." La moitié de son salaire, puis les deux-tiers, sont alors réglés avec l’argent du Parlement européen.

    "Elle n’a jamais travaillé pour l’Europe".

    Mais l’un des proches de Karine Aouadj dément que celle-ci ait réellement exercé des fonctions d’assistante parlementaire. "Elle s’occupait de l’agenda [de François Bayrou] et, de temps en temps aussi, de celui de Marielle de Sarnez. Il lui arrivait de prendre des billets d’avion et de train. Mais elle n’a jamais travaillé pour l’Europe."

    Corinne Lepage, ancienne membre du MoDem, ne dit pas autre chose : "Karine Aouadj ne s’est jamais prévalue de sa qualité d’assistante parlementaire européenne."

    http://www.europe1.fr/politique/assistants-parlementaires-lex-secretaire-particuliere-de-bayrou-dans-le-viseur-3360143


  • Alainet Alainet 13 juin 23:49

    @ Tous : diffusez çà partout.. (je viens de me faire censurer par France-Info qui a pourtant diffusé cette info qui prouve que tous les PS finissent par se vendre ente eux ).
    http://www.francetvinfo.fr/politique/benoit-hamon/legislatives-bernard-cazeneuve-s-en-prend-a-benoit-hamon-et-jean-luc-melenchon_2234345.html
    *** Sur ces Présidentielles ; les choses finissent enfin par se décanter***
    - On apprend aujourd’hui qu’HAMON battu vient d’apporter son soutien au second Tour des Législatives à Jean-Luc Mélenchon... lui qui avait appelé le soir du1 er Tour des Présidentielles à voter Macron !!! S’il avait eu vraiment des problèmes de conscience ; il aurait pu se manifester bien avant... ce qui aurait pu faire basculer l’élection et nous éviter une présidence de Macron pour 5 ans...
    ** AgoravoX, dans 1 édito ancie,n avait prouvé la collusion entre Attali, Hollande, Jouyet pour faire élire leur poulain Macron car Hollande ne pouvait plus se présenter. Michel Onfray avait dénoncé ensuite chez Sonya Mabrouk sur la13, le bourrage des urnes des socialos à la Primaire du PS pour faire élire Hamon..
    https://www.youtube.com/watch?v=_M1rxYha2gk&t=468s&index=67&list=PLFuGlAfjLR7oVzLIxpoAO7o29S1bKUW83
     Le soir du 1er Tour ; Hamon annonçait publiquement son soutien à Macron !!
    - S’il avait des problèmes de conscience ?!... il aurait pu se manifester avant ...çà nous aurait évité d’en prendre pour 5 ans avec Macron !!


  • yvesduc 14 juin 06:32

    Merci pour votre article. Tout est dit. La première cause de désaffection me semble cependant l’impression partagée par de nombreux électeurs, que les élections étaient jouées d’avance. 

    L’abstention est un arme supplémentaire que l’oligarchie a mise à son service : écoeurer les couches populaires, les décourager. Les classes les plus aisées continuent à voter. Democratie ---> ploutocratie.

  • Ruut Ruut 14 juin 19:02

    Sa sert a quoi 2 tours aux législatives si ce n’est bafouer les votes des électeurs ?
    Car 2 tours c’est ce qui tue.
    Pourquoi vas tu aller voter pour un candidat qui de toute façon ne passera pas le second tour ?
    Donc tu reste avec tes enfants et ta femme par ce que de toute façon ton vote ne servira a rien.

    La majorité a choisi Macron qu’elle assume, nous nous savons que nous allons prendre cher, mais notre voie ne compte de toute façon pas.


  • Ruut Ruut 14 juin 19:04

    Moralement a moins de 50 % de votant, l’élection devrais être annulée.
    Au moins dans les régions a plus ou = 50 % d’abstention.

    Comme légalement ce n’est pas le cas c’est au président de faire son choix.

    Plus de 50 % d’abstention ou blancs implique de toute façon un problème grave de légitimité.


  • BA 15 juin 02:07

    Assistants parlementaires : ces témoignages qui accusent le MoDem.


    Alors que François Bayrou présente ce mercredi le projet de loi de moralisation de la vie publique en conseil des ministres, le dossier de l’affaire des assistants parlementaires du MoDem s’épaissit de jour en jour. 


    "J’imaginais bien qu’il y en avait d’autres" : Corinne Lepage, au MoDem de 2007 à 2010, avait la première accusé le parti de François Bayrou de rémunérer ses salariés grâce à des emplois fictifs d’assistants parlementaires d’eurodéputés. Ce mercredi sur BFMTV, l’ancienne ministre de l’Environnement ne semble pas surprise par l’ampleur prise par l’affaire.


    C’est que le MoDem ressemble de plus en plus à une forteresse assiégée : c’est désormais la secrétaire particulière de François Bayrou, Karine Aouadj, qui est au cœur de la polémique. L’ancienne collaboratrice du garde des Sceaux était embauchée comme assistante parlementaire à temps partiel de deux eurodéputées du MoDem, Claire Gibault puis Marielle de Sarnez, actuelle ministre des Affaires européennes. Deux contrats qui pourraient être des emplois de complaisance.

    Les nouveaux éléments portés à la connaissance du public par le Canard enchaîné ce mercredi grossissent l’épineux dossier des assistants parlementaires du MoDem, dont la justice s’est saisie vendredi dernier. Le cas de Karine Aouadj s’ajoute à celui de Matthieu Lamarre, ex-salarié du MoDem, qui a signalé son cas au parquet de Paris la semaine dernière. Selon cet ancien collaborateur, aujourd’hui conseiller presse d’Anne Hidalgo, il aurait bénéficié d’une rémunération du Parlement européen entre 2010 et 2011 pour son travail au sein du parti. 


    En déplacement dans le Pas-de-Calais, François Bayrou botte en touche :

    "Il y a une enquête et l’enquête établira les faits. Et je sais, moi, pour avoir confiance dans les magistrats et pour savoir la réalité de ces choses, qu’il n’y aura aucun problème pour que les magistrats disent ce qu’il en est. Je suis sûr de l’issue et des preuves qui seront immanquablement apportées."

    Selon franceinfo
    - que le garde des Sceaux a contacté au sujet d’une enquête sur le sujet - il ne s’agirait pas d’un cas isolé, mais bien d’un « système » de financement des salaires du MoDem par les rémunérations d’assistants parlementaires. Sur la période 2009-2014, une dizaine de salariés du siège du parti étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du parti centriste. Cependant, rien ne prouve pour l’heure que ces emplois aient été fictifs. 

    Dans un livre paru en 2014, l’ex députée européenne Corinne Lepage écrivait :

    "C’est ainsi que des assistants parlementaires servent en réalité le parti politique, et non le parlementaire… Lorsque j’ai été élue au Parlement européen en 2009, le MoDem avait exigé de moi qu’un de mes assistants parlementaires travaille au siège parisien. J’ai refusé, en indiquant que cela me paraissait d’une part contraire aux règles européennes, et d’autre part illégal. Le MoDem n’a pas osé insister mais mes collègues ont été contraints de satisfaire à cette exigence. Ainsi, durant cinq ans, la secrétaire particulière de François Bayrou a été payée… par l’enveloppe d’assistance parlementaire de Marielle de Sarnez, sur fonds européens."

    Alors que la loi de moralisation de la vie politique, portée par François Bayrou, est examinée ce mercredi matin en conseil des ministres, la situation politique d’un garde des Sceaux, président d’un parti mis en cause dans une affaire d’emplois fictifs, pourrait rapidement devenir intenable pour l’exécutif.


    http://www.bfmtv.com/politique/assistants-parlementaires-ces-temoignages-qui-accusent-le-modem-1185785.html


  • Hervé Hum Hervé Hum 15 juin 12:08

    En aucun cas l’abstention invalide un scrutin, c’est pas un vote d’opposition !

    L’abstention signifiant soit le désintérêt, soit la résignation, consiste à laisser les autres décider pour soi.

    Le vote d’opposition est uniquement dans le vote nul et blanc. Bien sûr, ne comptez pas aux politiques pour vous l’expliquer, ils préfèrent faire semblant de s’apitoyer sur le fort taux d’abstention, sachant que cela ne menace en rien le système.

    On peut aussi envisager de se faire désinscrire des listes électorales, mais on peut s’interroger sur sa lisibilité !

    Si cette élite peut facilement berner la population, c’est surtout parce que celle-ci confond le marteau et la main, ou prend des vessies pour des lanternes.

    Pour preuve, mais il y en a tellement, c’est pas le taux de votants que définit la démocratie, sinon, il faudrait convenir que la France sous De Gaulle ou Mitterrand était démocratique.

    Non, ce qui définit une démocratie c’est la transparence dans le processus décisionnel et uniquement celui-ci. Or, jamais dans l’histoire de France (sauf peut être à un certain moment de la révolution) le processus a été transparent, mais toujours couvert par le secret d’Etat.


    • Hervé Hum Hervé Hum 15 juin 18:06

      @Hervé Hum

      ADDENDUM

      si c’est le taux de votant qui définit la démocratie, alors, l’élection de Macron est des plus démocratique et le fort taux d’abstention ne peut signifier qu’une seule chose, celle de valider DEMOCRATIQUEMENT, une assemblée simple chambre d’enregistrement de la volonté suprême du roi ou président élu Macron.

      Car par principe, Macron a été élu par plus de 74% des inscrits, étant donnée que la règle stipule que les perdants acceptent l’élection du vainqueur. Donc, où seuls les votes nul et blancs refusent cette élection, les abstentionnistes laissant aux autres le soin de décider pour eux.

      Je sais, c’est dur d’accepter de devoir se plier à la logique, mais celle ci est catégorique, Macron peut revendiquer la légitimité de concentrer en ses seules mains le pouvoir exécutif et législatif. Sachant que ceux qui détiennent le pouvoir médiatique et économique sont ses commanditaires, reste que le supposé pouvoir judiciaire pour lui faire face.

      Ne vous reste que les yeux pour pleurer et imaginer qu’une majorité de français divisée s’unissent enfin pour faire la révolution. Mais laquelle ????!


  • biquet biquet 18 juin 10:14

    Le problème de cet article est qu’il y a déjà une erreur dans le titre. Le vote Macron au premier tour des législatives c’est un peu moins de 14 % des inscrits et non 16 %. Renseignez-vous avant d’écrire un article. Il y a 46 millions d’inscrits sur les listes électorales, 2% cela fait donc 920 000 personnes, ce n’est pas rien !


  • Tribidule Tribidule 18 juin 11:09

     J’aurais pu lire vite fait en diagonale- mais je vais tout de même perdre mn à me fendre d’un com- ce qui est probablement une sorte de résumé de ce qu’en a dit, entre autre Natcha Polony, sur le sujet mais le titre du trucmachinnartic met en évidence que l’auteur ne connait pas le sens des mots :


    « Une équation est, en mathématiques, une relation contenant une ou plusieurs variables. Résoudre l’équation consiste à déterminer les valeurs que peut prendre la variable pour rendre l’égalité vraie. La variable est aussi appelée inconnue et les valeurs pour lesquelles l’égalité est vérifiée solutions. »

     En prime trouver une égalité entre 16% et 75% me conforme qu’il vaut mieux lire ceux qui savent écrire que mettre en avant la médiocrité du jounaliste cimoyen.
     

  • SEPH 18 juin 14:18

    Excellent article

    Macron n’est pas sot, il en effet un bon tacticien. Mais, il a eu beaucoup de chance :
     
    - Le choix de Fillon à la primaire de LR
     - Le choix d’Hamon
    à la primaire du PS
     - L’affaire Pénélope Fillon
     - Être en face de M. Lepen au second tour de la Présidentielle
     - La très mauvaise prestation de M. Lepen,
    lors du débat télévisé

    Il faut dire que la chance a été aidée par les médias et surtout par le fric de ses amis fortunés : il avait un trésor de guerre très volumineux.
     
     Que de chances. Je suis persuadé que si Macron avait eu un autre adversaire il ne serait pas Président. Son programme est rejeté par une majorité de français. Il est illégitime aux yeux de beaucoup de Français. Notamment 63 % des jeunes de 18 à 24 ans se sont abstenus lors de ce premier tour des élections Législatives. Et il ose encore parler d’avenir… Macron ce n’est que le passé qui revient avec un « relooking » de « start-up » qui sent la naphtaline et le « vert de gris »."


    • Alcyon 18 juin 16:31

      @SEPH : faut arrêter un peu. Au second tour, il gagnait contre n’importe lequel des candidats. A un moment donné, il faut un minimum de bon sens.


      Voir FI voter LR, quelle blague. Voir la branche économique de gauche FN voter LR, quelle blague. Voir la branche identitaire voter FI, quelle blague. Voir LR appeler à voter FI (ils ont déjà appelé à ne pas voter FN) quelle blague.

      Tu peux être persuadé de conneries, mais la réalité a tendance à ne pas être d’accord avec toi.

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 18 juin 18:41

    «  »Et les résultats sont là ! Un parti qui n’existait pas il y a un an va obtenir à l’assemblée nationale les trois-quarts des sièges avec les voix de 16% des inscrits.«  » 


    Très juste ! Mais il est juste aussi de rappeler que j’avais expliqué cette situation depuis des années et averti les Français qu’ils devaient refuser le leurre démocratique mis en oeuvre par la Sorcellerie de l’Elysée qui n’a jamais été celle de la « Gauche » ou de la « Droite » mais celle d’un même régime qui poursuit son PROPRE OBJECTIF ! 

    Et les Français qui n’ont pas écouté l’ont aujourd’hui dans le baba, ils vont devoir supporter une République de Zigotos élus et installés par une nauséabonde démocratitude forte de ses chiffres comme je l’ai souvent rappelé : Avec 20 pour cent de oui des 30 pour cent de votants sur les cent pour cents inscrits ! 

    Voulez-vous me dire ce que Macron représente et qui il représente sur 65 millions de Français et comment ses Zouaves de députés vont-ils parler au nom du peuple français ?

Réagir