mardi 27 février - par De Bredevan marc (L’INFOTOX)

2025 : Guerre Europe (OTAN) vs Russie ?

Sans un puissant réveil citoyen face à une propagande occidentale déroulée par l’entre soi médiatico-politique européen, la guerre contre la Russie aura probablement lieu dans les deux ans qui viennent.
On vous aura prévenu, aussi ne venez pas vous plaindre ensuite !.

JPEG

2014-2022-…2025

Au fur et à mesure que l’Occident, l’Europe se rend compte que l’agression russe en Ukraine qui, faute de s’être limitée à défendre et annexer les territoires qui, en 2014 selon les termes de l’accord de Minsk signés et garantis d’exécution par… les occidentaux, auraient dû être dotés par l’Ukraine d’un régime particulier respectant la population russophile s’y trouvant, s’enlise dans une bataille de tranchées au bilan humain catastrophique, les dirigeants du « Machin UE », au lieu de chercher à régler ce conflit par la négociation diplomatique en évitant la mort de tant de citoyens et de militaires des deux côtés, à se demander d’ailleurs si, comme dans ces guerres occidentales dites d’ingérence occidentale, la quantité de morts tant qu’ils ne sont pas européens ou américains…, n’a aucune importance, se montrent de plus en plus belliqueux… du moins tant que le parapluie OTAN les préserve de l’orage !.
La volonté d’en découdre est telle que certains dirigeants européens, E. Macron en tête, envisagent la création d’une armée… européenne et, pour satisfaire ce délire, dépensent déjà sans compter (Merci au lobby militaire).

Que les citoyens, aussi électeurs…, réfléchissent aux réelles motivations de ces « élites » de l’entre soi « politiquement correct » habituées depuis si longtemps au pouvoir qu’elles finissent par s’en croire les seules propriétaires sans quoi le « peuple », les citoyens auront bientôt à se préparer à vivre en temps de guerre non plus « ailleurs » et dont les morts sont toujours les « autres » mais bien en pays membres de l’UE et dont les morts, cette fois, seront eux-mêmes et leurs enfants !.
Oui mais… comme le disent les dirigeants du « Machin UE », il faut parfois se résoudre au sacrifice lorsque « nos » valeurs démocratiques sont en jeu, si ce n’est qu’en cas de guerre due, aussi en partie, à cause de ces dirigeants politiques, pendant que la majorité de la population souffrira, la majorité voire la totalité de ces dirigeants, vu le danger de mourir au nom de leurs supposées « valeurs » dont ils se parent (en temps de paix… !) en restant sur place ou de se voir accusés de traîtrise dès la fin de la guerre, iront se réfugier aux USA, pour, bien entendu, encourager de loin, leurs militaires à combattre et leurs citoyens à résister (ici Londres).

De même, hormis la propagande ressassée par les « experts » médias qui veut que l’élection de D. Trump est un danger pour la démocratie, pour le Monde libre et autres grandiloquences et raccourcis ou caricatures simplistes, que chacun se rappelle que, contrairement aux autres présidents (Républicains et…Démocrates), D. Trump dont la vision géopolitique mondiale assume franchement un rapport de force exclusivement financier, au seul bénéfice des américains… contrairement à l’attitude de ces dirigeants occidentaux habitués à imposer par la force des armes soit le colonialisme comme autrefois, soit le néo-colonialisme d’aujourd’hui par l’ingérence dite démocratique.
Les deux formes de colonialisme n’étant pour ces dirigeants qui, hypocritement, osent se parer de valeurs humanitaires et idéologiques quasi philosophiques, que le moyen pour, de fait, contraindre les autres pays à se soumettre et, surtout, à conclure des contrats permettant notamment les exploitations des richesses minières voire… agricoles ! dont nos sociétés développées ont apparemment plus besoin que les citoyens de ces sociétés dont seuls, avec notre complaisance intéressée, leurs dirigeants s’enrichissent.

Tout cela pour dire que les citoyens européens auraient intérêt à comprendre assez rapidement et à le faire savoir… que la soi disant menace d’une invasion russe de toute l’Europe si l’Ukraine qui, jusqu’à l’accession au pouvoir de l’acteur-président Zelensky, était ignorée ou vue comme un pays totalement corrompu tout juste utile (comme il en a été avec les Etats africains) pour approvisionner à bon compte nos besoins de pays développés ! divers, n’est qu’un leurre agité par les dirigeants européens pour arriver à leurs fins.


Au vu de la montée en puissance de ce discours va-t-en guerre et de sa propagande médiatique en soutien aveugle et dévoué à ce discours qui, à l’instar de ce qu’on observe et qui se définit par un effet de groupe pouvant entraîner et alimenter la violence chez nombre de délinquants mais aussi auprès de gentils (au départ) supporters de football ou de manifestants en rues, on peut quasiment être certain que si les élections prochaines (UE et USA) n’affaiblissent pas suffisamment les dirigeants européens actuels pour ne plus leur permettre de n’agir, comme sur d’autres dossiers…) qu’en fonction de leurs seuls intérêts bien compris mais qu’également à l’issue des élections US, ce soit toujours le fringant J. Biden (du moins l’équipe qui l’entoure en lui évitant de tomber ou de trop se tromper…) qui les remporte et que la réélection de l’excessif D. Trump a échouée, alors on aura de grandes « chances » pour que la guerre OTAN vs Russie éclate sur le sol européen.
Aux citoyens européens d’alors compter leurs morts.

Que cette éventualité n’étonne surtout aucun de ces citoyens ‘bisounours » fidèles aux analyses de ces « experts » (vu à la tv) qui, sur tous les médias n’ont depuis le début de conflit comme ils l’ont sur d’autres dossiers, qu’une seule lecture binaire faite, ici également, de raccourcis simplistes et de certitudes basées sur leur seul scénario qui réécrit les faits ainsi que, depuis ces dernières semaines, les déclarations de V. Poutine jusqu’à prétendre qu’il aurait déclarer vouloir s’attaquer à d’autres pays que l’Ukraine, ou que D. Trump, élu, encouragerait la Russie à attaquer les pays UE qui ne contribuent pas assez au budget de l’Otan.
Toute ces fadaises et interprétations volontairement erronées pour coller à leur propagande avec pour principe de base que tout ce qui vient d’Ukraine est info quand tout ce qui vient de Russie est infox.
Le souci étant que tous les citoyens, pas seulement les « bisounours », seront les victimes de cette guerre, qu’ils auront à survivre dans des conditions terrifiantes dont plus personne ne se souvient et qu’assez vite, il y aura des milliers de tombes à fleurir pour les uns mais aussi, réjouis-toi, cher « peuple », de jolis défilés du souvenir de cette vraiment pas drôle de guerre largement évitable, de belles cérémonies fleuries et, bien évidemment, les discours élogieux de dirigeants revenus de leur « retraite » à l’étranger pour décorer d’une médaille les combattants courageux mais blessés, sans oublier les morts qui auront droit à leur monument et à l’indispensable commémoration annuelle…pour ne jamais oublier… d’autant que les survivants de 1945 se font maintenant assez rares !.

La probabilité d’une guerre « mondiale » sur le sol européen est d’autant plus grande que du côté des dirigeants européens, ceux qui sont en charge de tout tenter pour ne pas entraîner la population de leurs pays respectifs dans un conflit destructeur n’ont, hormis les jolies commémorations de 1940-1945, aucun souvenir, aucun vécu dans leur chair de ce que coûte réellement, en vies humaines, ce type de guerre.
De plus, pour ces dirigeants, il devient moins évident de pouvoir jouer à la guerre « ailleurs » grâce à des coalitions dites internationales qui, de fait, ne sont qu’occidentales, à cause de la nouvelle alliance dite Sud global qui prône l’entente certes relative mais grandissante entre tous les pays qui ne supportent plus ce comportement « donneur de leçons » d’un Occident néo colonialiste.
Accessoirement, on peut noter et déplorer cette propension des dirigeants européens qui, comme dit plus haut, n’ont rien connu de la guerre, ni même de l’après guerre sauf à consulter les livres relatant ces atrocités ou à regarder des films dits historiques, à tenir, y compris sur de simples sujets sociétaux ainsi que le démontre, parmi eux, un certain E. Macron, un langage guerrier envers leurs propres citoyens qui ne se soumettraient pas assez vite (en guerre contre le Covid, contre le terrorisme, contre le climat…).
Rien n’est plus illustratif de cet irresponsable dérive que les propos tenus par E. Macron (consul du « Machin UE ») à l’issue d’une Conférence internationale (et donc « européano-occidentale » !) de soutien à l’Ukraine tenue à Paris (et donc « historique » !) le 26/2/2024, à savoir :
<« RIEN NE DOIT ÊTRE EXCLU » : MACRON N’ÉCARTE PAS L’ENVOI DE TROUPES MILITAIRES EN UKRAINE>.

Autre probable hypothèse pour cette guerre étant que les dirigeants et les plus avertis savent que les faramineux endettements des Etats européens et américains, sauf à mettre en place des réformes confiscatoires pour les finances des citoyens, sauf à laisser se produire un choc qui fera passer 1929 pour un krach vraiment anecdotique, cette guerre peut leur servir de remise à zéro et même de tremplin pour annoncer des jours… meilleurs..


Enfin et pour autant que le résultat des élections tant européennes qu’américaines soit de ne plus avoir les mêmes dirigeants qu’actuellement, la probabilité d’une guerre UE/Otan contre la Russie est d’autant plus grande que ce sont les occidentaux voire surtout les européens qui la souhaitent, même si le bourrage de crâne médiatique réussit à convaincre la majorité des gens du contraire.
Pour preuve de ce conditionnement de masse, il suffit d’entendre tous ces (ir)responsables politiques intervenir sur toutes les chaînes de télévision, écouter tous ces « experts » de plateaux tv qui, quotidiennement, déroulent leur scénario jusqu’à tordre les réalités du conflit en Ukraine, en Russie, à voir des espions russes partout, des ingérences électorales en Europe sans parler des blogueurs pro-Kremlin qui inonderaient la toile (ceci n’étant donc, pour ces européens, jamais le cas des occidentaux), à réinterpréter les discours de V. Poutine ou de responsables russes qui ont beau dire que leur intérêt, ce qui est une évidence factuelle, n’est pas d’attaquer les pays européens, rien ne dévie les européens de leur scénario catastrophe.
Pourrait-on rappeler à ces dirigeants et à ces journalistes/chroniqueurs qui, dans l’Histoire passée, a envahi le plus de pays, a exploité le plus de richesses et le plus de gens de pays, a détruit le plus de pays, a fait tuer le plus de dirigeants de pays qui, d’autocrates bienvenus pour signer de juteux contrats avec les européens sont, le jour où ils ont voulu changer d’alliance, devenus des dictateurs ou, pour revenir à l’Europe, qui a, en dépit d’accords tacites, le plus avancé territorialement vers l’autre ?!.
De même qu’il est peu réaliste d’imaginer que la Russie dont la gigantesque superficie ait besoin d’un petit territoire supplémentaire ou d’avoir à s’encombrer de la gestion d’un de ces pays européens…sans richesses minières, industrielles…agricoles !, contrairement à l’incontestable volonté d’expansion vers l’Est des européens.
En d’autres mots, comparez la volonté de conquête des européens (plus que des américains) avec celle, quasi inexistante… sans pour autant être des pacifistes… mais, au moins eux, ne s’en disent pas les garants, de la Chine, de la… Russie et vous aurez une meilleure appréciation de qui menace qui !.

L’avenir très proche, sans boule de cristal, saura donner raison ou tort à ce raisonnement.

ELECTIONS UE et USA :
Côté EU :
Si et seulement si les citoyens français, en Juin 2024, ne prennent pas la mesure, pour leurs vies et celles de leurs familles, du danger potentiel d’une guerre sur le sol des pays européens, non voulue par les russes mais bien par l’OTAN et le « Machin UE », et continuent de voter pour ceux qui nous y mènent directement en gobant la propagande « médiatico-politiquement correcte » plutôt que, même en se pinçant le nez…, glisser, par exemple en France, un bulletin RN… alors qu’ils ne viennent surtout pas se plaindre ensuite d’aller fleurir des tombes !.
A l’évidence, ce raisonnement vaut pour les électeurs/trices de tous les pays membres du « Machin UE » qui, en Juin 2024 auront à voter sans réfléchir pour le(s) parti(s) au pouvoir ou à examiner, dans leur seul intérêt, le programme du parti qui refuse cette soumission au discours ambiant qui, n’en doutez pas, nous mène, nous citoyens européens, vers une guerre que « nos » dirigeants UE actuels semblent souhaiter ou, à tout le moins, ils ne font rien pour en réduire les risques !.

Côté USA :
Le dilemne est le même et veut que si, toujours avec la même absence d’enthousiasme, ces citoyens n’élisent pas D. Trump plutôt qu’un J. Biden qui, comme ses prédécessurs, hormis… Trump, trouvent toujours un prétexte pour entrer en guerre, alors les européens, comme en 1940-45, vivront la destruction de leurs pays et la… joie, après 4ans de désolation !, de voir débarquer leurs sauveurs, les new boys !.



81 réactions


  • Samy Levrai Samy Levrai 27 février 15:03

    Le RN n’a jamais, jamais, voulu quitter l’UE, l’euro ou l’OTAN, il s’agit d’une arnaque médiatique colporté par des escrocs ou des imbéciles.

    Qu’on me montre une seule profession de foi du RN/FN/... ou cela est présent et je mange mon chapeau... ( je ne risque rien du tout !).


    • @Samy Levrai
      Quoique tu en dise par les faits le RN est clairement contre cette folie
      Preuve qu’il n’est pas autant collé que tu le pense à la folie de ces gens
      Leurs députés se sont meme fait classer par Attal 1er ministre d’agents Russes
      C’est dire ...

      Ici je re-cite D Aignant (Debout la République) sur cette folie
      https://youtu.be/lXp6Dv2EzPs

      Note perso, si t’a pour Asselinot (UPR) n’hésites pas non plus à poster ici ou bon te sembles.


    • berry 27 février 19:00

      @Samy Levrai
      Tu m’étonnes, ils ont pas envie d’imiter Asselineau et de faire moins de 1 % des voix en effarouchant les électeurs.
      Ca leur réussit pas mal, ils ont 10 points d’avance sur Macron en ce moment.
      On verra à l’usage, Poutine non plus n’avait pas annoncé son programme, ça ne l’a pas empêché de redresser la Russie.

      De toute façon la question est obsolète, tout va se casser la gueule à partir des USA dans les mois qui viennent.


    • Samy Levrai Samy Levrai 27 février 20:00

      @berry
      mouais... des euro atlantistes à qui on prête des velléités de sortie qu’ils n’ont pas du tout... et qui pour ne pas faire peur aux collabos, collabore eux aussi , ça fait envie ... c’est un beau programme, cela s’adresse à l’intelligence des gens.
      Ce n’est pas exactement comme si il n’y avait pas eu Kurzt, salvini, Melloni, etc... 
      Mais dit moi quel est le programme du RN ? quelle est la différence avec Macron ? s’il reste dans l’UE, l’euro et l’OTAN quelle est sa marge de manœuvre ?


    • Samy Levrai Samy Levrai 27 février 20:08

      @berry
      C’est marrant que ’UPR soit interdit de medias alors qu’il est le seul à vouloir sortir de l’UE de l’euro et de l’OTAN, en 2005 c’était l’opinion majoritaire, puis, en 2008 plus un seul parti pour en sortir et, depuis, invisibilisation de ceux qui veulent rendre le pouvoir à la nation, sa souveraineté.
      Ca se passe comme ça dans le parti unique euro atlantiste, la collaboration avec l’occupant a été gravée dans le cerveau reptilien.


  • Samy Levrai Samy Levrai 27 février 15:04

    Alors, on a peur de Clocel ?


  • Jelena Jelena 27 février 15:22

    En Allemagne, l’extrême-gauche et l’extrême-droite disent vouloir calmer les choses... (La Meloni disait également cela avant d’être élue...). Par contre en France de la FI au RN, ils sont tous favorables au prolongement de la guerre. Tout comme en Ukraine, il n’y a aucune alternative dans les urnes.


    • @Jelena
      "Par contre en France de la FI au RN, ils sont tous favorables au prolongement de la guerre

      "
       
      Vous etes sur d’etre en France en 2024 ???
       
      Ils sont tellement pro guerre (le RN du moins LFI ne sais pas)
      que B Attal viens de déclarer que les députés RN sont des agents Russes
      suite a leur opposition à la folie Macroniste va t’en guerre !
       
      Ou alors vous avez voulu rédiger autre chose ?


    • Jelena Jelena 28 février 09:29

      @Ouam >> Ou alors vous avez voulu rédiger autre chose ?

      En France, tous les partis sont favorables - au soutien envers l’Ukraine - et donc au prolongement de la guerre.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 28 février 09:48

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      B Attal viens de déclarer

      T’as pas compris que c’est pour leur faire de la pub ? Macron doit tout à Le Pen, ses deux élections, ils adorent le RN. Et ils savent parfaitement bien qu’une grosse partie de la population est pro-russe à divers degrés.

    • Gorg Gorg 28 février 13:23

      @Jelena

      « En Allemagne, l’extrême-gauche et l’extrême-droite disent vouloir calmer les choses »

      Scholz a dit des choses très intéressantes :

      Il refuse d’envoyer des missiles Taurus parce que ça l’obligerait d’une part, à envoyer des soldats Allemands pour gérer, entretenir et programmer ces missiles et d’autre part à organiser le ciblage.

      C’est ce que la France et les rosbifs font avec les scalps… Nous sommes donc cobelligérant malgré toutes les fables que nous sert le petit marquis infatué… appuyé par la chaîne de propagande LCI de l’atlantiste Bouygues

      La France à eu il y a peu un incident avec un de ses avions d’observation au sud de la mer noire qui était à la recherche de cible…

      La seule action des Ukrainiens est d’appuyer sur le bouton…


  • Jelena Jelena 27 février 17:12

    Allemagne, Suède, Espagne, Hongrie, Pologne, Rép. tchèque et Slovaquie se sont prononcés contre l’envoi de troupes... D’ici la fin de la semaine, Macron va devoir se contenter de « la SS Charlemagne ».


  • Octave Lebel Octave Lebel 27 février 18:14

    Déjà posté ailleurs mais me semble pertinent ici aussi.

    La non-surprise.

    Quand les contradictions entre les intérêts de quelques-uns et tout ce qui en découle avec ceux du plus grand nombre d’entre-nous sont au cœur du système politique, économique et maintenant médiatique, au cœur de ses politiques sociales et fiscales. Quand les mots et les outils de la démocratie sont mis au service de sa survie pour tenter d’en estomper les réalités et combattre les aspirations à plus d’efficacité et d’équité dans le partage de la valeur de notre travail afin de permettre un meilleur partage de cette valeur avec tous ceux qui en sont l’origine. Pour que les besoins élémentaires de tous soient satisfaits, que les compétences des uns et des autres, leur utilité sociale soient correctement reconnues et valorisées et que les investissements préparant notre avenir commun réconcilient justice, pertinence et efficacité. Quand toutes ces contradictions mènent à une situation qui tangue de plus en plus entre l’abstention massive et le découragement général, le pullulement des petites cavalcades populistes des démagogues et le débordement des explosions sociales, alors des Sarkozy, des Hollande, des Macron, dépassés par leurs mystifications commencent à jouer au chef de guerre en pensant ainsi réussir à obtenir ce qu’ils n’ont jamais réussi à obtenir, nous tenir en respect .Par l’ultime fracture dont ils espèrent qu’elle va les protéger. Même ici la comédie, la comédie morbide il est vrai, est visible.

    Soyons massivement présents dans les urnes dans toutes les élections pour nous faire entendre, rendre possible et faire vivre le rassemblement, sinon le jeu de dupes qui se se perpétue dans la galaxie droite-extrême-droite avec aussi maintenant l’outsider cherchant à ressusciter la hollandie, Raphaël Gluscksmann, afin de savoir qui va servir au mieux le libéralisme et le libre-échange à bout de souffle, nous maintiendra dans l’impasse en offrant à nos adversaires de nouvelles marges de manœuvre pour nous pousser encore un peu plus à l’impuissance et la résignation. Substituer une oligarchie encore plus autoritaire à une oligarchie autoritaire


    • @Octave Lebel
      vous n’avez peu de rien vous dans le ridicule
      ce long blablabla indigeste apresque votre pzarti appelle au 2eme tour des presidentielles a appeller à voter pour le gus qui va nous expédier dans le mur ..
      et vous osez donner des lecons ensuite vous osez tout vous
      Tiens ecoutez D Aignant sur le sujet ca vous changera
      https://youtu.be/lXp6Dv2EzPs

      En plus cette fois ce n’est pas le RN , vous ne pourrez meme pas vours retrancher derrierre votre éternelle cape rouge que vous secouez pour masquer le creux de vos propositions


    • Octave Lebel Octave Lebel 27 février 19:32

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      C’est donc vrai que vous avez épuisé vos munitions. Vous en êtes revenu à cette vieille fake-news smiley

      Moi, cela me va, cela me permet de remettre en mémoire quelques repères bien utiles pour nos lecteurs.

       

      L’abstention, les pieds d’argile de la macronie, de la droite et de l’extrême-droite.

      À votre avis, pourquoi l’abstention devenue massive n’est pas mise par les médias au centre du débat et de la réflexion politique.

      Comme en 2017, MLP au second tour de la présidentielle, a été battue par Macron et par l’abstention qui a elle seule surpasse son nombre de voix. Chacun a pu voir par deux fois une responsable incapable d’expliquer et défendre ses propositions. Rien appris en 5 ans ? Elle a été battue par un écart de 17% imputant courageusement sa défaite aux voix de LFI qui aurait pesée en réalité moins de 6% dans la balance. Qui a cru à cette mauvaise excuse ? Qui a envie encore d’être le couillon de ce type de propagande ?

      Au second tour d’une présidentielle, l’abstention et le vote blanc ont valeur de rejet des deux candidats. Je ne veux pas voter Macron mais je ne veux pas non plus de MLP, donc je m’abstiens. MLP a eu plus d’abstentions que de voix en 2022 comme en 2017 (score de MLP : 13 288 636 ; abs+blancs= 15 889 761) et je vous fais gré des 805 248 bulletins nuls)

      MLP a été battue deux fois de suite par Macron et l’abstention, lui-même battu deux fois de suite (9 783 058 voix) par l’abstention. Voilà où se situe le véritable front républicain. Ces gens se disputent le pouvoir pour défendre, chacun à sa façon, les mêmes intérêts liés aux forces économiques qui dominent le politique et le médiatique sans oublier les instituts de sondages dont ils sont actionnaires. Nous en avons tout simplement assez d’attendre qu’enfin ait lieu ce que l’on n’a pas vu depuis longtemps. Un véritable débat politique sur le fond des choses, la démocratie, la justice sociale, la responsabilité écologique, notre place géopolitique et économique dans l’UE et le monde.

      La réalité, c’est une partie des électeurs ayant voté Macron sur le fallacieux argument du front républicain comme Macron l’a lui-même reconnu et un conséquent rejet de l’extrême-droite malgré les apparences médiatiques entretenues. Du coup, les scores électoraux de la NUPES sont bien plus compréhensibles. De ce point de vue, les transferts de voix LR et LREM en urgence au bénéfice du RN au second tour des législatives pour contrer la NUPES (gain de 50 à 60 mandats sur 89) nous éclairent aussi sur la véritable nature du jeu concernant le challenge droite/extrême-droite/centre droit et ses frontières poreuses. Je te tiens, tu me tiens par la barbichette.

      L’extrême-droite a bien l’intention d’être la roue de secours offrant un sursis aux oligarchies entrées en agonie dans l’Union Européenne.

      Concernant la NUPES, tout est réduit à une mise en scène de quelques personnalités en faisant oublier que ces personnes ne représentent en réalité qu’une infime partie de nos voix au 1er tour de la présidentielle et que ce sont nous les citoyens électeurs qui leur avons donné le pouvoir de nous représenter, non pour leurs beaux yeux ou leurs capacités à se faire inviter si opportunément dans des médias si accueillants. Et que bien sûr, usant de ce même pouvoir, nous jugerons sur pièce et nous reconduirons ou pousserons en avant ceux qui auront respecté leurs engagements avec ténacité et courage, sans ambiguïté. C’est la moindre des choses à attendre de nous puisque l’engagement de nos représentants leur valant mandat et responsabilités porte sur 640 propositions venues de loin. Fruits d’échanges et d’un long travail de coopération et concertation issus des profondeurs de la vie sociale et politique. Un travail collectif associant plusieurs organisations politiques, sur la base de programmes eux-mêmes élaborés en associant des milliers de citoyennes et citoyens, acteurs associatifs, syndicaux, environnementaux, politiques. Quel citoyen va se laisser persuader de lâcher la proie pour l’ombre, se laisser distraire par l’ambition de quelques uns et la promotion médiatique de leurs dernières trouvailles électorales pour à nouveau se retrouver piégé dans l’impasse abstentions /droite/extrême droite ?

       


    • @Octave Lebel
      C’est donc vrai que vous avez épuisé vos munitions. Vous en êtes revenu à cette vieille fake-news 

      Vous buvez Octave ? smiley
      Vous devriez moderer puis avec les freres plus tard que vous aimez tant commencez l’abnstention totale des maintenant , la privation sera plus légère
       
      Ou etes vous Madame irma qui vois les informmations avant qu’elle ne se produisent ?
      Car l’info que je donne cad la réponse de D Aignant ne peut pas etre vieille vu qu’elle ne peut dater que d’hier au maximum cad APRES les déclarations irresponsables de Macron d’hier soir
       
      Vous m’excuerez dans ce délium tréminc qui semble vous envahir au moment de la rédaction de votre post du à un exes de ne sais quelle substance douteuse et certainement frelatée ..
      ne puis continuer plus loin la lecture de vos délires,
      m’en voyez tres chagriné , vais attendre que vous déssouliez ou retombiez des effets du produit consommé  smiley smiley


    • @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      DE 10 jours pardon pour celle ci cad au moment de l’engagement de sommes catastrophiques pour l’Ukraine pour cette video ci
      Mais qui n’est pas vieille non plus , d’ou l’etonnement de votre post


    • @Octave Lebel
      Mais vais vous remercier car grace à vous je rectifie ma boulette et place la derniere à jour cette fois qui dates de 4 heures
      https://youtu.be/gp-yMDKPbrI

      Remarquez continuez à taper sur le RN ca nous fera plus de voix a D Aignant , Asselinot, F Phillipot ...aux européennes etpeut etre meme a Zemmor car vous avez raison le RN ? ca deviens mou du genoux ,
      Reconquete c’est bien mieux et personne ne les osctracisent et en plus sont meme invités à l’extreme gauche sur thinkerview, c’est cool ca
      Si ca vous tente lol
      https://youtu.be/bJ1dmmGSssE
      J’adore vos amis haineux qui dégoulinent de haine derriere ...
      meme le journaliste d’extreme gauche notoire le reconnais ...


    • Eric F Eric F 4 mars 16:09

      @Octave Lebel
      ’’Soyons massivement présents dans les urnes dans toutes les élections pour nous faire entendre’’


      La Nupes n’existe plus, il y a pour les élections européennes 4 ou 5 listes des partis qui la composaient ; alors laquelle est la ’’bonne’’ ?


  • jjwaDal jjwaDal 27 février 20:22

    Vous semblez oublier que contrairement à Obama qui a toujours refusé l’envoi d’armes létales en Ukraine, Trump est le premier président US a l’avoir autorisé. On peut aussi le remercier pour l’assassinat de Soleimani qui nécessitait son autorisation.
    Sinon, Macron a très vite été lâché par l’ensemble des européens. Nous n’avons ni les effectifs ni les stocks, ni l’outil de production pour affronter la Russie sur le sol ukrainien.
    Quel serait d’ailleurs l’objectif ? Reprendre la Crimée et les deux républiques qui devaient rester ukrainiennes dans les accords de Minsk ? Celles fortement russophiles qui demandaient depuis 8 ans le rattachement à la Russie tout en se faisant canarder par les ukrainiens ? Reprendre la Crimée qui ne veut pas en entendre parler ?I

    Il faudrait pour cela attaquer le territoire russe au risque ,en cas très improbable de recul de l’armée russe, d’une frappe nucléaire sur sol ukrainien ?

    Toute riposte à l’identique de notre part ferait de notre territoire une cible à une frappe nucléaire. Tout cela pour reprendre des régions qui veulent rester en Russie, contre le souhait de leurs habitants ?
    Envoyons plutôt nos militaires défendre les palestiniens à Gaza qui sont sur leur terre victimes d’un massacre. Curieusement notre président n’a pas envisagé une seconde cette option...


    • Eric F Eric F 4 mars 16:14

      @jjwaDal
      L’objectif de Macron n’était pas d’envoyer réellement des militaires, mais de montrer la détermination et l’unité des soutiens de l’Ukraine pour renforcer la position de celle-ci en cas de négociation et redonner le moral à ses combattants.
      C’est donc un fiasco, il avait oublié de prévenir ses partenaires qu’il bluffait smiley


  • quijote 27 février 20:27

    Macron est démenti par tous les chefs d’état européens... Le gars avait décidé, lui tout seul, d’annoncer ce qu’il avait envie d’annoncer : une folie pure qui impliquait tous les autres pays.... Qui annoncent un par un que, en fait, pas du tout...

    Qu’est-ce que ça veut dire de ce type ? Ça fout les jetons... Qu’est-ce que c’est que ce cinglé ?


    • saint louis 27 février 21:47

      @quijote
      En fait ce « cinglé »a mis le pays dans un état tel (lui et les autres avant lui) que seule une bonne guerre peut en faire échapper aux effets économiques et sociaux plus que catastrophiques qui s’annoncent.
      En fait cette sortie de crise majeure par une guerre ne serait pas un précédent et peu importe l’adversaire.
      Et en général ensuite le pays rebondit, mais à quel prix !


    • berry 27 février 23:22

      @quijote
      Détendez-vous, c’est du théâtre.
      Enfin, c’est mon impression, je ne garantis rien.


    • @berry
      Au vu des reactions des dirigeants étrangers ne suis pas sur du tout, pense que quijote à réellement raison d’etre inquiet
      Ce qui serai drole (si l’on peut dire) c’est tous ces gus qui sont arrivés ici sous le pretexe de gruerre chez eux (alors qu’en Algérie, Tunisie ou Maroc d’ou en viennent des flots ininterrompus) il ne me semble pas que ces pays soient en guerre, enfin bref ici avec une vraie guerre, macron qui fermerai vicieusement le pays et toous cesenrichissements culturels devant conscris, alors ceci serai drole et d’une force, j’en reverai tiens, apres un coup comme ca c’est imigration illégale ou légale = a zero ou pas loin ..et sans mur ni barbelés ...


    • @saint louis
      oui c’est un peu ca du aux chiffres économique heuu... il suffis d’écouter
      https://youtu.be/fWbFaXR3blc

      Tout est détailé


    • jjwaDal jjwaDal 28 février 07:21

      @berry
      Se souvenir que notre ineffable ministre de l’économie avait prédit que « nous allions mettre à genoux, l’économie russe », quand Jacques Sapir nous explique qu’elle a probablement connu en 2023 un taux de croissance entre 3,5 et 4%, contre 0,9% chez nous.
      Ils ont complètement pété les plombs et géré de manière abyssale la crise covid, ont été incapables d’anticiper les conséquences économiques des sanctions prises contre la Russie et seraient capables d’anticiper les conséquences d’un conflit direct avec la Russie ?
      La France ne fera rien du tout sans l’accord express de l’OTAN, donc des USA. Or, pas mal d’indices indiquent que si l’OTAN attaquait l’armée russe en Ukraine, il ferait face à une armée homogène (même langue mêmes matériels) avec une armée hétéroclites parlant dix langues, avec des matériels hétérogènes, des chaînes logistiques et de maintenance multiples, le tout sous l’oeil de la surveillance russe (qui n’est pas celle de l’Irak).
      En PPP, la Russie est plus puissante que l’Allemagne et est un producteur majeur d’armements dans le monde, ils ont donc l’industrie pour renouveler leurs stocks de consommables, pas nous.
      L’unique chance de victoire de l’OTAN impliquerait l’intervention en force de l’armée US, ce qui signifie un affrontement direct sur le sol ukrainien entre deux nations nucléaires et la doctrine militaire russe indique explicitement l’usage de frappes nucléaires (en Ukraine donc) pour se désengager si la Russie est menacé.
      Qui alors lancerait de son territoire des frappes nucléaires sur la Russie pour riposter ? Anyone ?...
      Donc, oui du théâtre.


    • ETTORE ETTORE 28 février 10:10

      @quijote
      Qu’est-ce que ça veut dire de ce type ? Ça fout les jetons... Qu’est-ce que c’est que ce cinglé ?

      OUI !


    • Tolzan Tolzan 3 mars 17:44

      Tolzan -> @berry
      Je suis bien d’accord : ce n’est que du théâtre, de la posture, et Il ne faut ressentir aucune inquiétude sur l’occurrence d’un conflit généralisé en Europe suite aux déclarations du malade de l’Elysée

      Micron = cirque médiatique continuel. Ces déclarations sont essentiellement de la propagande à usage franco-français pour alimenter France-TV, LCI et BFM-RMC, bref le ministère de la Vérité. Il lui faut un coup de com par jour pour capturer l’attention des Français, les empêcher de réfléchir, de se réveiller et les conduire jusqu’aux élections suivantes, où chacun(e) ne disposera alors que de 30 secondes seul(e) dans l’isoloir pour se réveiller. Ainsi, les Français « veautent » correctement.

      Sa déclaration sur l’hypothétique envoi de troupes au sol en Ukraine est son dernier coup de com. Mais, il ne sera suivi d’aucun effet pour au moins 6 raisons :

      1 Quasiment tous les gouvernants européens ont rétropédalé (même les Polonais) par rapport à ses propos.

      2 L’oncle Sam a dit : "Assez rigolé Milou : couché, à la niche".

      3 Les sondages montrent que les Français sont ultra-majoritairement opposés à l’envoi de leurs enfants en Ukraine pour se faire trouver la peau.

      4 Pour envoyer des troupes dans un pays étranger, la constitution stipule qu’il faut une loi votée par le parlement. Il ne trouvera jamais aucune majorité pour la voter.

      5 Notre armée professionnelle ne pourrait tenir qu’un front d’une vingtaine de kilomètres. Elle est sous-équipée en raison de budgets militaires insuffisants votés depuis des dizaines d’années.

      6 La conscription ayant été supprimée, nos jeunes ne sont pas formés au combat. Ils seraient incapables de se battre et iraient directement à l’abattoir.


  • lesdiguières lesdiguières 28 février 04:15

    J’ai à peine publié cette « ubuesque » fiction géopolitique sur Atramenta, que Macron annonce un possible envoi de troupes sur le front. Je doute qu’il ait lu mon texte, mais si oui (hihihi), il n’y a rien compris. Mais je sens que d’autres s’en rapproche, de toute façon, c’est la seule solution pour contrer Poutine sans qu’il ne perde la face.

    https://www.atramenta.net/lire/ukraine-si-vis-pacem-para-bellum/96240


    • pemile pemile 28 février 09:05

      @lesdiguières

      Étonnant de voir que votre « ubuesque fiction » postée sur 4 articles ne reçoive aucune réaction sur AVox !

      PS : la solution d’un mur actant l’occupation actuelle me semble un objectif un peu trop modeste pour Sun Tzu, non ?


    • Fanny 28 février 11:03

      @lesdiguières
      c’est la seule solution pour contrer Poutine sans qu’il ne perde la face

      Brillant !

      Macron est le Roi de la comm., vraiment, le Napoléon de la comm.

      Le monde réel étant aujourd’hui remplacé par le monde virtuel, par la comm., notre Napoléon 2.0 a pour ainsi dire gagné la guerre.

      Un détaiil, pas virtuel mais réel celui-là : l’Ukraine, c’est pas 43,5 millions d’habitants aujourd’hui, comme vous le supposez, mais 30 millions. Seriez-vous aussi, comme MacNap 2.0 dans le virtuel ?

      1991 : Ukraine 52 millions

      2024 : Ukraine 30 millions

      Source : Lellouche, ancien président du Parlement de l’OTAN, Le Figaro 27 février 2024.

      Mais où sont les 22 millions d’Ukrainiens manquants ? Une ruse de guerre de Zelensly ?


  • Com une outre 28 février 05:40

    Pas sûr que les français apprécient les déclarations de Macron. Il faut dire qu’on frise le ridicule, même l’Otan n’est pas d’accord. C’est du délire, c’est complètement inconséquent, c’est infantile, c’est gravissime quand on est président d’être autant hors sol internationalement. A croire que Macron est aussi sénile que Biden. Et Attal qui en rajoute, cela démontre surtout combien ces personnes sont incompétentes à diriger un Etat, combien ils sont un danger pour la France. Cette sortie tristement risible de Macron le disqualifie à continuer à gérer le pays. Et révèle le fossé immense entre le peuple et son gouvernement. Quel jeune français est près à aller se battre en Ukraine, à part quelques allumés décervelés ? Aucun ou presque. On peut comprendre que Macron n’arrive plus à diriger le pays, soit complètement dépassé ayant atteint depuis le premier jour son seuil de compétence, une fois confronté à la réalité de la direction de l’Etat, mais de là à vouloir une guerre pour se sauvegarder ! C’est pure folie et je refuse de croire qu’il puisse être suivi et par le Parlement, et par les français. Je ne suis même pas sûr que l’Armée le suivrait tellement c’est irresponsable. Poursuivre dans cette idée d’une entrée en guerre contre la Russie (et donc ses alliés) pourrait signer la fin précipitée de Macron, et c’est une très bonne chose. Il n’est visiblement plus en capacité d’assumer le pouvoir.


  • zygzornifle zygzornifle 28 février 09:40

    Que ceux qui veulent la guerre aillent la faire et foutent la paix aux autres ....


  • zygzornifle zygzornifle 28 février 09:43

    Macron est un sacré fouteur de merde, il plastronne, il fanfaronne, il fait le paon, mais je suis sur que ce sera le premier a chier dans son froc, qu’il se fasse vacciner contre la Covid d’abord ce trouillard ....


  • tashrin 28 février 10:24

    mdr, il est fort

    Il en prenait plein la gueule avec les agriculteurs, il a failli se manger deux trois bourre pifs au salon des vaches à lait, et pfiout, la ptite phrase reprise en boucle, les journalo qui en font leurs choux gras, on decale l’attention mediatique on reprend la main et on oblige le RN à se positionner

    Comme à l’Ecole !

    Bon, au risque de jouer avec des dizaines de millions de vie, mais ca c’est le quotidien ! il s’en fout

    Ca fait 8 ans maintenant... 8 ans que ce gamin mal élevé et content de lui joue avec les allumettes en nous regardant dans les yeux. 8 ans que ce type nous crache à la gueule, ment comme un arracheur de dents, manipule, ourdit, bricole, improvise, nous fait les poches, remplit celles de ses potes. 8 ans qu’il dévoie les institutions, meprise le droit, et nous emmene dans un mur enooooooorme qu’on va se prendre en pleine gueule pendant que lui fera un pas de coté

    Ya un moment où les gens vont comprendre que l’ennemi ce sont eux ? Noooo, bien sur, tous les fergus du monde voteront attal ou darmanimp comme un seul homme. Les heures les plus sombres sont bel et bien devant nous


    • Com une outre 28 février 10:36

      @tashrin
      Il est en effet très inquiétant que pour faire oublier aux français la claque qu’il a reçu au Salon de l’Agrochimie, le président propose à ses concitoyens de faire la guerre aux russes. Biden a l’excuse d’un âge canonique, mais pas lui. Et pourtant il est pire. Mais comme il s’est fait taper sur les doigts par l’UE et l’Otan pour ses propos une fois de plus ridicules, et que de plus personne ne lui a donné l’autorisation de parler au nom des autres, c’est machine arrière toute, nous avons mal compris, c’est pas lui qui dit n’importe quoi. Un gamin irresponsable.


  • titi titi 28 février 10:27

    @L’auteur

    Suite à la sortie de Macron, la Russie s’est empressée de répondre que si un seul soldat de l’OTAN entrait en Ukraine ce serait l’Armageddon.

    Alors que ça fait deux ans que ses relais de propagande nous disent qu’ils y sont déjà et même que c’est à cause d’eux que la Russie ne progresse pas suffissament en Ukraine.

    C’est finalement assez malin cette déclaration de Macron : ça oblige la Russie à montrer qu’elle raconte du bullshit à longueur de journée.

    Pour ceux qui en doutaient encore.


    • Com une outre 28 février 10:38

      @titi
      Ne déformez pas les propos des russes. Ils ont simplement demandé à Macron de réfléchir avant de parler, ce qui est un minimum pour un chef d’état.


    • tashrin 28 février 12:14

      @Titi
      Sans que ce soit un signe d’allegeance quelconque, je n’ai pas d’illusion sur le regime russe, mais en matière d’esbrouffe, Macron est largement devant
      Perso j’aurai plutot tendance à accorder du credit à celui qui est assis sur un tas de ressources et de matières premieres enormes, des ressources energetiques, une croissance à 3.8, et une economie certes touchée mais résiliente avec un appareil de production industriel en etat de marche et de la chair a canon en veux tu en voila.
      Plutot qu’un macron en fin de course, à la tete d’un pays exsangue, sans aucune marge de manoeuvre, une population vieillissante, une economie anémiée pour les 30 prochaines années, une industrie detruite, et une cohesion nationale en berne
      Macroud avec ses ptits bras il va faire quoi à part des moulinets ?
      Envoyer des troupes ? On en a pas... il reste 2 pelés et 3 tondus avec un materiel obsolete
      Envoyer du materiel ? On en a pas, ni d’industrie pour les produire. On a promis 78 canons livrables ... fin 2026 lol
      Envoyer des sous ? On en a pas non plus mdr
      De tout ce qu’on leur a promis, on a quasi rien versé. Et les billets, c’est cool, mais on peut jeter des liasses de 50 sur les tanks, ce sera pas très utile


    • microf 28 février 13:01

      @titi

      L´Otan elle même sait qu´elle ne peut pas s´attaquer á la Russie, la raison est très simple, l´Otan n´a pas les moyens, car si l´Otan avait ces moyens, l´Otan aurait déjá attaquée la Russie, et les seuls moyens qui restent á l´Otan, ce sont les sanctions qui sont aussi une autre sorte de guerre, mais même lá, l´Otan a perdue.
      Depuis des années que les sanctions sont prises contre la Russie, la Russie au lieu de sombrer comme le souhaitait ou le voulait un de vos cousin francais, ne fait que se renforcer.

      En plus il ne faut pas oublier que la Russie n´est plus seule.
      En cas d´attaque de la Russie, la Chine, l´Iran, la Corée du Nord, la Tchéchénie et l´Afrique pour ne citer que ceux-lá, se rangeront du côté de la Russie, est-ce que
      l´Otan pourra tenir ? Répondez-vous même á cette question.


    • jjwaDal jjwaDal 28 février 13:02

      @titi
      Vous pensez qu’on apprend à utiliser les matériels de l’OTAN en deux jours de formation ? Tout le monde admet qu’il y a des militaires de l’alliance en Ukraine pour opérer et conseiller sur l’utilisation des matériels et pour digérer le renseignement satellitaire et autre pour l’utiliser dans les combats. Les russes savent qu’ils sont là par les écoutes et par les prisonniers qu’ils font.
      Tout le monde a compris que là on franchirait une étape avec des unités entières de l’OTAN engagées sur le terrain, faisant du/des pays les ayant envoyés des cobelligérants sans l’ombre d’un doute.
      Pas nous qui serions cachotiers comme les russes... Voyez l’éclat de rire révélateur du porte-parole du département d’Etat US quand on lui pose une question anodine sur l’entité sioniste et qu’un journaliste ajoute une petite phrase à son discours convenu.
      La diplomatie c’est l’art de la comédie, vous devriez le savoir.


    • titi titi 28 février 14:13

      @jjwadal

      "Les russes savent qu’ils sont là par les écoutes et par les prisonniers qu’ils font.

      "

      D’ailleurs les russes, et les lauréats du Poutine Méga Top Suce Boules, nous avaient annoncé des révélations suite à la chute d’Azovstal.
      Il y avait des soldats de l’OTAN prisonniers, et mêmes des hauts gradés.

      On allait voir ce qu’on allait voir !

      Et on a rien vu.


    • titi titi 28 février 14:14

      @microf

      "L´Otan elle même sait qu´elle ne peut pas s´attaquer á la Russie

      "

      Merci de rappeler à tel point le discours de Poutine, concernant une menace de l’OTAN pour justifier l’invasion de l’Ukraine, était un gros mensonge.


    • titi titi 28 février 14:16

      @Com une outre

      « Ne déformez pas les propos des russes. »
      Je ne déforme rien.
      C’est ce qu’à déclaré Peskov.


    • titi titi 28 février 14:20

      @tashrin

      « un tas de ressources et de matières premieres enormes, des ressources energetiques »
      C’est aussi le cas du Congo, et du Zimbabwe.
      Sont ils crédibles pour autant ?

      "De tout ce qu’on leur a promis, on a quasi rien versé

      "
      Ca je suis bien d’accord.
      Tout simplement parce que tous les européens attendent que quelqu’un d’autre fasse le chèque à leur place.
      C’est ce que dénonçait Trump à une époque.

      Ca souligne encore plus le fait que le prétexte d’une menace de l’OTAN contre la Russie, qui aurait obligé les russes à attaquer l’Ukraine, et une farce.


    • tashrin 28 février 14:42

      @titi
      Vous avez bien appris le story telling. Regardez l’histoire maintenant
      2014, coup d’etat fomenté par nous, pour nous, en faisant le choix de soutenir un regime archi corrompu et ideologiquement pas très propre
      Accords de minsk passés à notre initiative et dont nous avions la charge d’assurer le respect. Et qu’on a nous même pas respecté
      Bref on s’en fout, je vous convaincrai pas et vous non plus
      Il reste que c’est un conflit qui ne nous concerne pas, qu’on a strictement rien à foutre dans l’OTAN ni à la remorque des USA qui au final vont se barrer et nous laisser nous demerder (comme à leur habitude et conformément au plan visant à dézinguer l’europe sur le plan économique). Et sans compter qu’on est à poil, que plus rien ne fonctionne, qu’on fait cadeau d’argent qu’on a pas alors qu’on en a besoin mais que pour nous y a rien à part des plans d’économie
      Et nous on est vieux, gras, ruinés, on n’a plus d’armée, meme pas de munitions, plus d’industrie pour les produire, et que surtout on en a rien à foutre : vous imaginez que les francais vont se ruer pour aller defendre ces gens ? 
      Mais vous avez sans doute raison, oncle sam est notre ami
      En attendant, cettepetite phrase a produit son effet : détourner l’attention des agriculteurs qui faisaient passer notre roitelet pour ce qu’il est : un petit enfant...


    • tashrin 28 février 14:47

      @tashrin
      C’est aussi le cas du Congo, et du Zimbabwe.
      Sont ils crédibles pour autant ?

      Lol non évidemment, ne serait ce que parce qu’on les en dépouille consciencieusement depuis des décennies
      Et qu’accessoirement ils sont pas à la tete de l’armée la plus avancée du monde technologiquement parlant, ni à coté de chez nous. 
      Juste pr info, le ptit delire nordstream (rappelons le un acte de guerre sur territoire européen fomenté et probablement exécuté par les US et leur toutou britannique) nous prive du gaz russe. Définitivement
      => On achete du gaz liquéfié US, à 5 fois son prix, malgré les conséquences écologiques avec lesquelles ils nous cassent la tete en permanence
      => Pour ca, on a du construire des infrastructures spécifiques, et signer des contrats d’appro qui nous engagent pour 25 piges
      => on continue en parallele à acheter du petrole russe sous embargo... En l’achetant 3 fois plus cher qu’avant aux indiensqui font des sous sur notre dos
      Mais là vous n’y trouvez rien à redire évidemment


    • Fanny 28 février 17:29

      @titi

       

      Et on a rien vu.

       

      Les naïfs et nos médias n’ont rien vu.

      Les naïfs et nos médias auxquels ils sont scotchés ne peuvent pas imaginer que les Américains et les Russes se parlent. Que leur dialogue est un jeu de menaces et de contre-menaces dont nos médias n’ont aucune idée. Qu’il est fort possible que les Russes aient fait prisonniers des types qui n étaient pas précisément ukrainiens, mais ont préféré ne pas en parler.

      Il y a l’information de nos médias et il y a la réalité des échanges entre Etats. C’est pas le même monde, pas le même langage.

      Tout ce que peut faire le quidam un peu curieux, et que ne font jamais nos médias, c’est se poser des questions.

      On se souvient que les Américains avaient détruit les ponts de Belgrade. Les Russes ne détruisent pas les ponts de Kiev. Le pont de Kertch est toujours intact, malgré une ou deux attaques modérément destructrices et non revendiquées. Les Ukrainiens ont l’armement qu’il faut pour le détruire réellement, mais ne le font pas.

      Voilà des questions qui amènent une réponse évidente : on ne sait rien du dialogue secret des parties prenantes à cette guerre. Il vaut mieux s’en rendre compte avant de dire des bêtises du genre « Et on n’a rien vu ». Oui, c’est vrai, les aveugles n’ont rien vu et c’est normal : ils sont aveugles.


    • jjwaDal jjwaDal 28 février 18:23

      @titi
      Bien entendu l’OTAN qui est une alliance purement défensive et n’intervient que pour protéger un de ses membres en cas d’attaque, comptait le Kosovo parmi ses Etats membres quand elle bombarda la Yougoslavie en 1999. Le Kosovo était déjà indépendant à l’époque et hébergeait une des plus grandes bases de l’OTAN au coeur de l’europe centrale.
      Bien sûr, bien sûr...
      Et quand William Burns, alors ambassadeur des USA en Russie envoya son fameux télégramme « Niet means Niet » pour avertir sa hiérarchie que tout le monde en Russie considérait la déclaration d’intention d’accepter l’Ukraine au sein de l’OTAN comme une déclaration de guerre (confirmé par Angela Merkel), il divaguait.
      Ce qui est important est ce que pense les russes, pas ce que vous et moi pensons.
      La présence de missiles russes à Cuba en 1962 ne posait pas plus (en théorie) de problèmes de sécurité aux USA qui avait un avantage stratégique nucléaire indéniable et comptait déjà sur la doctrine « MAD » (Mutual assured destruction) pour dissuader les soviets de les emmerder.
      Déjà à l’époque les sous-marins pouvaient s’approcher des côtes russes bien plus que Cuba ne pouvait se rapprocher des USA...
      Cela n’a nullement empêché le monde d’aller au seuil de l’affrontement majeur entre les deux pays.
      Les batteries antimissiles en Pologne (pour contrer la menace iranienne) ne font pas beaucoup rire à Moscou et ils ont de la mémoire concernant la promesse de non extension de l’OTAN faite à Gorbatchev.


    • jjwaDal jjwaDal 28 février 18:38

      @titi
      Par ailleurs la Russie détient 593 mercenaires étrangers appartenant à 46 pays qui ne sont pas couverts par la Convention de Genève et donc vont connaître les tribunaux russes et sans doute la prison.


    • titi titi 28 février 19:44

      @jjwaDal

      "Par ailleurs la Russie détient 593 mercenaires étrangers appartenant à 46 pays

      "

      Et inversement : l’Ukraine détient des mercenaires étrangers.
      D’ailleurs le Népal s’en émeut régulièrement.

      Et donc ? Quel rapport ?

      Au moment d’Azovstal vos amis nous annoncaient des révélations fracassantes, sur la présence de hauts gradés de l’OTAN.
      Pas de mercenaires.


    • titi titi 28 février 19:51

      @jjwaDal

      "ur protéger un de ses membres en cas d’attaque, comptait le Kosovo parmi ses Etats membres quand elle bombarda la Yougoslavie en 1999

      « 

      Et alors ?

      Est-ce que Poutine a dit en février 2022, »j’envahis l’Ukraine parce que l’OTAN a bombardé la Yougoslavie en 1999" ?
      Est-ce cela que vous avez répété à l’époque ?

      Non.

      Vous avez répété la fâble d’une menace que l’OTAN aurait fait pesé sur la Russie par le biais de l’Ukraine.

      Souvenez vous des bêtises que vous répétiez : la présence de bases en Ukraine, qui mettait les missiles (lesquels) à quelques minutes de Moscou.

      Vous avez déjà oublié, les bobards que vous racontiez ?


    • titi titi 28 février 19:55

      @Fanny

      "Russes aient fait prisonniers des types qui n étaient pas précisément ukrainiens, mais ont préféré ne pas en parler.

      "

      Ah mais je vous arrête tout de suite.

      Ils en ont parlé. Beaucoup même.

      Sans apporté aucune preuve.


    • jjwaDal jjwaDal 28 février 19:59

      @titi
      Je n’ai pas retenu ma respiration à l’époque en attendant de voir sortir des noms. La propagande de guerre est omniprésente, elle l’était à l’époque et l’est toujours. Quand Zelensky nous dit que la Russie a tué 31000 ukrainiens en deux ans (essentiellement des civils j’imagine...) soit moins que les sionistes n’ont tué de palestiniens en 4 mois, je n’attends pas plus la preuve de cette foutaise manifeste.


    • titi titi 28 février 20:22

      @jjwaDal

      "nous dit que la Russie a tué 31000 ukrainiens en deux ans

      "

      Vous avez raison.
      Et jamais il ne vous viendrait à l’idée de répétez ces chiffres.
      Et moi je ne répète pas non plus ces chiffres.

      Alors pourquoi, vous et vos amis, répétez les bobards de Poutine ?


    • titi titi 28 février 20:29

      @tashrin

      "ne serait ce que parce qu’on les en dépouille consciencieusement depuis des décennies

      « 

      Vous ne reconnaissez pas le talent de Robert Mugabe et sa capacité à mettre son pays dans la merde sans l’aide de l’homme blanc ? C’est un peu paternaliste comme vision des choses. Vous seriez pas néocolonialiste ?

       »Mais là vous n’y trouvez rien à redire évidemment

      « 
      Vous ne m’avez pas lu visiblement.

      J’ai dit que c’était les USA qui étaient les grands gagnants de ce conflit. Et l’Inde.
      En deux ans, Poutine a relancé l’OTAN, l’industrie aéronautique US, et la production de gaz US.
      Y’a pas : ce mec est brillant.
      Il n’a pas volé son nom de »Mozart de la géopolitique".
       


    • @titi
      « J’ai dit que c’était les USA qui étaient les grands gagnants de ce conflit. Et l’Inde.
      En deux ans, Poutine a relancé l’OTAN, l’industrie aéronautique US, et la production de gaz US.
      Y’a pas : ce mec est brillant.
      Il n’a pas volé son nom de »Mozart de la géopolitique ».« 

      La je dois admettre qu’une parrie ce n’est pas faux.
       
      Le truc a peut etre considerer (car je cherche a comprendre toujours en essayant de me mettre à la place de l’autre ca aide bcp)
       
      T’a une mappemonde sous la main ... va la chercher
      Cales toi sur »Russie"’
      Tu vois la taille physique que cela représente ?
      Regarde la France p ex
      Tu vois la taille physique que cela représente ?


       
      Bon tu vois maintenant ce que peut penser un gus à la tete d’un pays nommé « Russie » de ce qu’il pense d’un pays nommé « France » ou meme d’une région nommée « Europe »
      sachant qu’il possede toutes les énergies, petrole, gaz , uranium, metaux, terres rares pas toutes mais une bonne partie...
       
      Logiquement lorsque tu en es a la lecture de cette phrase tu devrais déja avoir percuté pourquoi sa logique n’est pas la tienne et surtout pourquoi il s’en fous de ce que tu expliques et qui pour toi sembles important et qui l’est,
      sachant qu’en plus le futur se trouve bien plus du coté de l’Asie que du couple USA / EU voir Afr

      Donc sur le dernier point que tu évoques j’suis loin d’avoir ta certitude contrairement à ceux précédents, d’aiilleurs si t’allais regarder comme ca pour voir les chiffres du FMI, et les taux d’endettements, et les réserves en or PHYSIQUE, et d’autres trucs mais stoppe ici sinon fais un gros pavé imbitable.


    • Fanny 28 février 21:43

      @titi
      Sans apporté aucune preuve.

      C’est précisément ce que je tentais de vous expliquer.

      Ils n’ont pas voulu désigner les étrangers à l’Ukraine qui combattent côté ukrainien (Polonais ...) pour des raisons que nous ignorons, qui relèvent des relations entre Etats. Car il est évident que parmi les milliers de prisonniers des Russes, il y en a qui ne sont pas Ukrainiens.


    • jjwaDal jjwaDal 29 février 06:48

      @titi
      La totalité de mes sources d’informations sont occidentales, américaines en particulier et rien ne vous qualifie pour asséner « bobards » et « bêtises » à ce que vous refusez d’entendre.
      Je rapporte ce que j’entends de ces sources d’information et le qualificatif de « bobard » (fausse nouvelle, propos mensonger) vous disqualifie dans tout débat sérieux.
      Donc, Baud, Galactéros, Sachs, Gardner, Ritter, Johnson, Mc Govern, Mc Gregor et les autres sont des poutinophiles « suceurs de boules » et j’en passe ?
      S’il vous plait d’y croire, grand bien vous fasse.
      Vous venez de passer dans ma poubelle personnelle après le simplet et quelques autres. Un débat implique le respect de ses contradicteurs et non la remise en cause systématique de leur sincérité.
      Over


    • microf 29 février 13:45

      @titi

      Il fallait plutôt comprendre que « l´Otan sait qu´elle ne peut pas vaincre la Russie », mais comme vous ne comprenez jamais rien, vous détournez le sens de cette phrase á votre appréciation.


  • ETTORE ETTORE 28 février 10:33

    Macron,«  le va-t’en guerre » ! ( Plutôt le « v’as t’en, en guerre »)

    Sabre de bois à la pogne, du haut de son tas de sable entièrement cannisité !

    Mais réfléchissons un peu ....

    Depuis que ce présidiot, est à la « tête » de ce pays....

    Qu’as t’il fait de  p o s i t i f  ?

    Depuis les crétineries ubuesques de BenaAllah, les trép’âneries covidesques, et j’en passe et des meilleures, entre débilités des CON-joints et des CON-sorts....

    Le voilà arrivé au bout de ses caprices de bambin gâté ou gâteux, déjà hurlés, d’une voix de castrat :

    « NOUS SOMMES EN GUEEEEEEERE »( hareu, hareu )

    Mais qu’il y aille ! Le peuple de France en serait bien heureux ! Si si ! Je vous l’assure !

    Plutôt que d’envoyer ( on ne peux même pas parler de CON-citoyens, sauf pour ceux qui sont CON-cernés par les 3 premières lettres) ses « administrés » qu’il fasse l’effort de prendre les armes, et nous montre de quoi il est capable, LUI, et pas de déléguer ses fantasmes à une population, qui n’en as rien à foutre de l’Ukrainios et de son pote joueur de piano à queue ( si ce n’est des errants comme le pet de mille, qui lui, est toujours aveuglé par son sac plastoc, ou, s’en sert comme ramasse crottes de ses idées nauséabondes )

    Alors, qu’on l’encourage, ce David de la fronde  !

    Qu’il aille se mesurer, à qui il veut, plutôt que de chiotter des mots comme le

    « réarmement de la natalité », contre-fesses à contre-sens si habituel, dans ses paroles comme dans les faits, puisque il n’est capable ni de l’un , ni de l’autre  !

    Si ce n’est de plastronner derrière le mur de la Garde Prétorienne !

    Ah que j’aimerai le voir, face à poupou, et lancer ce fameux :

    « mais qu’il vienne me chercher »....

    Vous imaginez un peu l’audimat, d’un tel « game » ?

    De quoi redresser, illico presto, les finances de ce pays !

    Pour une fois qu’il rapporterait quelque chose, le médor !


  • Zolko Zolko 28 février 11:06

    Autre probable hypothèse pour cette guerre étant que [...] les faramineux endettements des Etats européens et américains [...] cette guerre peut leur servir de remise à zéro

     

    ben voilà, vous avez trouvé : le but de cette guerre est la guerre elle-même et la destruction qu’elle apporte. L’objectif des USA n’est pas de gagner cette guerre, mais de s’en servir comme prétexte pour autre-chose.

    Et c’est ça qui met la Russie et les USA en opposition : les Russes veulent gagner la paix (sur les territoires de l’Ukraine, et autour de ses frontières plus généralement) alors que les USA veulent juste détruire (mais loin de chez eux)


  • Miona Miona 28 février 12:55

    Vos phrases longues et alambiquées rendent l’article vraiment pénible à lire. (>_<)

    La première phrase (après le chapeau) fait déjà plus de 10 lignes (et ce n’est pas la plus longue) :

    "Au fur et à mesure que l’Occident, l’Europe se rend compte que l’agression russe en Ukraine qui, faute de s’être limitée à défendre et annexer les territoires qui, en 2014 selon les termes de l’accord de Minsk signés et garantis d’exécution par… les occidentaux, auraient dû être dotés par l’Ukraine d’un régime particulier respectant la population russophile s’y trouvant, s’enlise dans une bataille de tranchées au bilan humain catastrophique, les dirigeants du « Machin UE », au lieu de chercher à régler ce conflit par la négociation diplomatique en évitant la mort de tant de citoyens et de militaires des deux côtés, à se demander d’ailleurs si, comme dans ces guerres occidentales dites d’ingérence occidentale, la quantité de morts tant qu’ils ne sont pas européens ou américains…, n’a aucune importance, se montrent de plus en plus belliqueux… du moins tant que le parapluie OTAN les préserve de l’orage !."

     

     O_ô Aucun rédacteur en chef (digne de ce nom) n’accepterait de publier un article d’actualité avec des phrases aussi longues et tarabiscotées.

    Ne le prenez pas mal ! C’est un constat on ne peut plus objectif.


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 28 février 13:38

    Avec sa tenue débraillée dans ce genre de circonstance, ce ne peut qu’être l’effet d’une volonté de le mettre à sa vraie place, celle de fou du roi.

     

    Les symboles et les discours à double sens sont la marque de l’ésotérisme, cette forme de communication dans un entre soi qui se fait dans l’espace public.


  • La République de Transnistrie, le 28 février, au cours de son récent 7ème Congrès a officiellement demandé la protection de la Fédération de Russie.

    Les séparatistes transnistriens affirment que la République est désormais confrontée à un blocus total de la part de la Moldavie et demandent aux forces russes de les protéger de la "pression militaire et économique" exercée par la Moldavie.

    Des rapports antérieurs indiquaient que la république autoproclamée et partiellement reconnue demanderait à la Russie de la reconnaître comme partie intégrante de la Fédération de Russie.

    Ce processus pourrait permettre d’obtenir certains avantages sans encourir tous les risques.

    Les regards se tournent désormais vers l’Ukraine, la Moldavie, la Roumanie et la Russie.......................


  • André 1er mars 11:35

    J’ai l’impression que Napoléon Micron veut devenir le dernier président de la France (comme Charles Gave l’a dit un jour à son sujet : c’est un idiot).

    Sa stupidité et son arrogance pourraient en être la cause. Il fait tout ce qui est en son pouvoir pour faire perdre patience à la Russie... et vitrifier le territoire français avec trois missiles Bulava !

    Bien entendu, Napoléon Micron est soutenu par la grande majorité des employés attardés des médias français, ainsi que par les « experts » également attardés qui y sont invités.
    Si l’on compare le territoire de la France avec celui de la Russie, le rapport est de 1 à 26,5. La Russie est capable d’effacer la France de la carte du monde, mais la France n’est pas capable d’effacer la Russie !
    Rien ne me surprendra...


  • Nicolas36 3 mars 12:05

    @l’auteur

    Tout ce débat se heurte à une réalité matérielle qui n’est jamais avancée en Occident. 

    La guerre nécessite de posséder une industrie lourde capable de produire toutes sortes d’armements en grande masse et très rapidement. 

    Pour ce faire il faut disposer de sources d’énergies importantes et d’une main d’oeuvre abondante. 

    Toutes chose qu’aucun pays Occidental ne possède plus depuis 30 ans au moins. 

    Les industries d’armements Occidentales (y compris les USA) sont des producteurs de niches technologiques certes impressionnantes mais peu nombreuses et hyper couteuses. 

    Un point fort unique est l’aviation de combat mais par là aussi « la sur ingénierie » Occidentale rend les opérations difficiles (voir les problèmes techniques du F35 US et son cout pharaonique). 

    A ce stade et avant un bonne décennie , l’Occident ne pourra pas relever le gant d’un conflit conventionnel continental avec la moindre chance de succès. C’est bien pourquoi les stratégies des USA et de ses alliés sont la subversion et la corruption afin de déstabiliser les adversaires par l’intérieur. 

    Seuls des petits pays , militairement faibles font l’objet d’agression armée par les pays Occidentaux. Et pour cause , ; car l’affrontement d’un adversaire industriellement puissant et préparé serait une course au désastre. 

    Ainsi ce qu’on constate en Ukraine n’en déplaise aux Atlantistes religieux. 

    On constate bien que face à l’attaque Russe et de son action sur le terrain , les alliés de l’Ukraine pratique la politique du compte goutte pour ce qui concerne les fournitures d’armements. 

    On ne peut pas tirer de l’eau d’une pierre même à la meule. Les budgets en Milliards ne produisent pas de munitions dans l’heure. 

    Avec la suggestion les Tchèques d’acheter des armes et des munition hors de l’UE la preuve est faite que les 27 sont incapables d’aider les Ukrainiens avant longtemps. Le problème est qu’ils ne vont faire que ce que les USA ont déjà pratiqués avec la Corée du Sud et le Japon entre autres.

    On n’a pas constaté que la situation ait évoluée plus favorablement dans le containement des Russes. 

    De surcroit passer des commandes n’implique pas des livraisons très rapides comme avant et l’Ukraine est au bord de plier. 

    Pour ce qui relève des rodomontades de Macron , il semble clair que la politique intérieure Française en constitue l’essentiel. L’OTAN et le pouvoir politique derrière est bien au fait des limites d’action faibles de l’alliance. 

    L’Occident est gouverné par le capitalisme libéral financier et n’est pas suicidaire. La perspective d’une confrontation nucléaire ne fait pas partie de leurs options (y compris de celles de Poutine). 

    Le bavardage pseudo stratégique qui veut prendre exemple sur les processus qui ont entrainés les guerres du 20 ème siècle est périmé. Un certain Avril 1945 à Hiroshima a dérangé les règles.

    Il faudrait que tout ces gens qui vendent de la peur remettent leurs logiciels à jour. 

    Il semble bien qu’une guerre continentale et peut être mondiale est possible mais personne n’est prêt matériellement pour cela. 

    Un affrontement conventionnel multidimensionnel pourrait s’envisager vers 2030 au plus tôt . J’ai commis un texte sur le site à ce sujet il y a 1 an et je maintiens mon opinion à la lumière des événement actuels. 

    Dans cette perspective avec le développement des missiles intelligents à charge conventionnelle il faudra prévoir des destructions considérables concernant les infrastructures civiles sans nécessité de moyens nucléaires. 

    En considérant l’affaire des pipes Nordstream 1 et 2 détruits en mer Baltique et leurs conséquences , on peut imaginer toutes les interruptions de pipes de gaz et de pétrole ainsi que des liaisons de télécommunication qui détruiraient les possibilités de vie plus surement qu’une attaque nucléaire sans tuer pratiquement aucun civil en Europe. 

    Pensons aux missiles hypersoniques impossibles à intercepter et aux drones sous marins ce qui explique tourtes les perspectives qui rendent la discussion nucléaire caduque. 


    • Christophe 3 mars 15:31

      @Nicolas36
      Il faut y ajouter les capacité de destruction spatiale qui feront de nos charmants satellites des déchets spatiaux.

      La grande modernisation de l’armement occidental ces dernières années repose sur les capacités de communication entre les armes et systèmes d’armes, ces derniers reposant sur une communication par satellites. Quand les satellites ne sont plus opérationnels, nous retournons 70/80 ans en arrière.

      Une guerre conventionnelle est impossible du côté occidental en tout cas (je ne connais pas les technologies de nos possibles adversaires assez en profondeur). Je ne vous cache pas que contre une alliance Russie / Chine (voir avec l’Inde) dans un combat conventionnel, l’occident, tout fier qu’il peut être, ne fera absolument pas le poids tant qu’il n’aura pas revu sa politique d’orientation de conception de l’armement. C’est bien de faire du beau, du technologiquement avancé, ... mais si cela ne sert à rien sur le champ de bataille, c’est inutile.


    • Krokodilo Krokodilo 4 mars 00:40

      @Nicolas36 Oui, et aussi satellites à l’arrêt, coupures de câbles internet sous-marins, arrêt de livraisons de gaz, de pétrole, d’engrais, de minerais rares : il y a de nombreuses escalades possibles avant le nucléaire car nos sociétés sont complexes, interdépendantes et donc fragiles. Mais avec les cinglés qui sont au pouvoir dans divers pays... on est jamais à l’abri de bavures.
       


  • Dudule 3 mars 13:34

    Il me semble qu’il y a deux raisons aux déclarations dangereuses de Macron.

    D’abord, il veut se mettre en avant. La France en a plutôt moins fait que d’autres, qui ont littéralement vidé leurs arsenaux pour tout envoyer aux maboules de Kiev. Il ne veut pas être accusé de ne pas en avoir fait assez, parce que les choses tournent vraiment mal pour l’OTAN en Ukraine. Ce qui était tout à fait prévisible...

    La deuxième, c’est que les « stratèges » de l’OTAN savent pertinemment, malgré leurs fausses alarmes angoissées, que la Russie n’a aucune raison ni aucune intention d’attaquer la Pologne, la Finlande ou un nain balte. La Russie ne veut même pas toute l’Ukraine. On ne sait pas trop ce qu’elle va prendre, mais pas tout, c’est certain.

    Et donc, il s’agit de préparer les esprits à une occupation militaire par l’OTAN de ce qui restera de l’Ukraine. Histoire de « geler » le conflit et d’être bien sûr que l’Europe sera coupé de la Russie pour l’éternité. Un peu dans le style Corée du Nord, Corée du Sud... Bien garder la main sur les maboules de Kiev, être bien sûr qu’ils revendiqueront toujours leurs territoires perdus sous « parapluie » otanien, que la tension ne cesse jamais. Le bonheur ! Une justification permanente de l’existence de l’OTAN, alors qu’elle aurait du disparaitre avec le Pacte de Varsovie, en toute logique.

    Mais c’est idiot. Les Russes veulent la neutralisation de ce qui restera de l’Ukraine et tout ce qui est otanien en Ukraine deviendra une cible pour eux. Ils ne laisseront pas faire et en ont tout à fait les moyens. Les occidentaux vont se ridiculiser une fois de plus, ou bien faire monter les enchères.

    Et sur une question un peu annexe, il me semble que les délires faussement angoissés des néocons proclamant que la Russie veut reconstituer l’URSS et le Pacte de Varsovie et envoyer ses chars à Varsovie, et, qui sait jusqu’à Brest (en Bretagne...), ont une autre raison : Comme ça n’arrivera jamais, ils vont pouvoir crier victoire en proclament qu’ils ont stopper la Russie, que Poutine est un dégonflé, que grâce à l’OTAN et sa toute puissance, il n’a pas osé attaquer. Nouvelle justification de l’existence de l’OTAN.

    Mais, sur cette question, Moon of Alabama fait très justement remarquer que si la Russie a vraiment pour intention d’attaquer un pays appartenant à l’OTAN, alors c’est que l’OTAN n’a aucun effet dissuasif, et donc ne sert à rien. C’est un peu contradictoire leur propagande... Mais bon, c’est des néocons, ils sont complètement débiles.


    • Krokodilo Krokodilo 4 mars 00:33

      @Dudule Commentaire très pertinent. La période la plus dangereuse c’est juste avant que le conflit soit gelè à la coréenne et que l’Otan occupe ce qui restera de l’Ukraine, s’ils le font avant qu’un accord soit signé, en se faisant face dans un esprit belliqueux et fier-à-bras. C’est pour cette raison que les déclarations de Macron sont inconscientes, ultra-dangereuses, voire contraires à la Constitution.
      Comme je dis de temps en temps, l’Otan était un couverture nucléaire contre l’URSS communiste, l’URSS n’existe plus et la Russie est devenue capitaliste, il fallait donc trouver un nouvel ennemi à l’Otan, bravo les USA... Ils ne gagnent pas toujours, mais pour séparer l’UE de l’énergie et de la société russe, ils ont réussi, grâce à la soumission franco-allemande et aux enragés du nord.


    • Nicolas36 4 mars 12:05

      @Dudule
      C’est assez exact, ceci étant, les gnomes de l’OTAN vont certainement trouver une combine pour entrer en Ukraine à un moment donné sans y paraitre. 
       Une méthode possible serait de laisser pénétrer les Polonais dans la région de Lviov (ex possession Polonaise avant 45) à titre national sans impliquer politiquement l’OTAN (il suffira de protester). 
       Dans le même genre la Hongrie pourrait aussi entrer en Transcarpathie , région anciennement Hongroise avant 45 et peuplée de Hungarophones . 
       Ces deux pays en bavent de retourner à leurs frontières de 1939 subtilisées par Staline à Yalta. 
       Tout cela pour protéger les populations locales et utiliser les arguments Russe pour le Dombass. 
      Avec des actions « hors bénédiction de l’OTAN » il est possible que les Russes laissent filer dés lors qu’un tampon spécifiquement Ukrainien demeure avec la Russie et l’UE. Il semble de toutes manières que le Kremlin ne veut pas s’encombrer de l’Ukraine de l’Ouest farouchement anti Russe. 
       In fine c’est l’ordre international sorti des deux guerres concernant l’Est et le centre Europe qui sortira boulversé de ce conflit. 

       Une bonne claque à ceux qui l’ont organisé en 1919 et 1945. 
       J’ai nommé La France , la Grande Bretagne et les USA . Les Russes eux auront pris le meilleur . 

       


  • Bertrand Loubard 3 mars 15:45

    Merci pour votre article.

    Un autre scénario. Suivant l’assertion d’Henry K. lui-même : « Être ennemi des USA peut être dangereux ; mais être ami des USA peut être fatal  ». Volodymyr Z. pourrait dès lors se retrouver dans la position d’un « Dead man walking » condamné à cette « issue fatale sous fausse bannière » … tandis que la démence sénile de Jo Biden sera l’alibi pour « All the President’s Men » pris « smoking gun » en main. Mais grâce à notre 49.3 et autre article 5, les « J’accuse » des émules de Zola vaudront, comme pour Julian A.. Bob W., Carl B., Edward S., Seymour H., l’« opprobre » de nos TPAH de « Young Global Leaders » (Turbo-Promo-Ado-Homo). Dès lors ce sont les enfants d’Ursula VDL et ceux d’Emmanuel M. qui iront abreuver d’« un sang impure les sillons » des plaines céréalières ukrainiennes concédées aux multinationales de l’agro-alimentaire. Bonjour les OGN, les pesticides, les glyphosates, les hormones et autres joyeusetés ...... Bonjour les dégâts ? Bonjour tristesse…. !

    Si j’avais la foi, je me réfugierais dans la prière … mais à défaut, il me reste la technique de l’autruche ou la méthode d’Emile C.

    Bien à vous.


  • https://reseauinternational.net/projets-dattaque-contre-le-pont-de-crimee-la-defense-allemande-confirme-que-des-echanges-ont-ete-interceptes/

    Projets d’attaque contre le pont de Crimée : La défense allemande confirme que des échanges ont été « interceptés »

    Au lendemain de la publication d’un échange entre officiers parlant d’une potentielle attaque contre le pont de Crimée, la Défense allemande a confirmé ce 2 mars qu’une conversation de l’armée avait été « interceptée ». Si la Bundeswehr n’a pas confirmé l’authenticité de l’enregistrement, celle-ci fait peu de doute pour les grands médias allemands.

    Une porte-parole du ministère allemand de la Défense a confirmé ce 2 mars qu’une conversation secrète de Luftwaffe avait été interceptée. « Selon notre évaluation, une conversation au sein de la division de l’armée de l’air a été interceptée », a déclaré la porte-parole à l’AFP, avant d’ajouter : « nous ne sommes pas en mesure de dire avec certitude si des modifications ont été apportées à la version enregistrée ou transcrite qui circule sur les réseaux sociaux ».

    Ces déclarations font suite au tollé suscité en Russie par la publication, le 1er mars, par la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian, d’un enregistrement qui aurait eu lieu le 19 février entre quatre officiers allemands. Au cours de cette conversation d’une quarantaine de minutes, les quatre interlocuteurs discutent de détails opérationnels au cas où Berlin autorisait la livraison de missile Taurus aux forces ukrainiennes. Puis ils en viennent aux « cibles intéressantes », dont l’une s’avère être le pont de Crimée...........


  • Eric F Eric F 4 mars 16:30

    Au stade actuel, les occidentaux n’ont pas d’autre objectif dans le conflit ukrainien que de ne pas perdre totalement la face. Ils s’étaient engagés imprudemment à soutenir l’Ukraine jusqu’au bout, pensant que la Russie se lasserait suite à des déboires et aux effets des sanctions, mais elle ne s’est pas lassée. Et l’Occident ne peut pas laisser tomber son protégé (quoique les Américains sont à deux doigts de le faire, en passant le mistigri à l’Europe).

    L’effet positif pour l’Europe, au yeux des militaires, est qu’elle augmente ses dépenses d’armements. Mais, scrogneugneu, il n’y a plus le tissu industriel pour y pourvoir. Va falloir acheter à la Corée (du sud, évidemment).


Réagir