mercredi 23 janvier - par PETINOS

300 millions de travailleurs pauvres dans le monde

Dans mon précédent article je faisais état de l’écart grandissant entre les revenus des ultras riches et des pauvres dans le monde. Aujourd’hui, à la lecture de comptes rendus du rapport d’une Commission de l’Organisation internationale du travail (OIT), j’ai eu confirmation des dangers que représente le libéralisme effréné qui se développe de plus en plus avec la mondialisation sauvage.

En effet, l’Organisation internationale du travail a présenté un rapport, le 22 janvier à Genève (http://www.ilo.org/global/topics/future-of-work/WCMS_569890/lang—fr/index.htm). Il s’agit du rapport de la Commission mondiale sur l'avenir du travail. La mission de cette Commission de l’OIT consiste à procéder à un examen approfondi de l’avenir du travail, sur les mesures à prendre en vue d’un avenir du travail qui garantisse des emplois décents et durables pour tous. Le rapport présenté à Genève le 22 janvier sera soumis à la session du centenaire de la Conférence internationale du Travail en juin 2019.

Après cette brève introduction pour situer la question, je souhaite souligner un fait qui me semble important : Le quotidien Le Monde daté du 24 janvier, se référant à ce rapport, fait état de la situation globale du travail dans le monde et de l’importance de ce rapport : « L’intérêt du rapport, qui brosse un tableau des nouvelles formes du travail et des conséquences qu’elles impliquent en matière de réponse politique et sociale, est de partir d’un constat sans concession : 190 millions de personnes au chômage en 2018 – dont 65 millions de jeunes –, 300 millions de travailleurs pauvres (c’est-à-dire vivant avec moins de 1,7 euro par jour), 2 milliards de personnes dans l’emploi informel, plus d’un tiers de la main-d’œuvre mondiale travaillant plus de quarante-huit heures par semaine… »

Le rapport fait état également de l’écart salarial entre hommes et femmes, phénomène mondial.

Bien évidemment, la Commission fait des projections quant au futur du travail, qui sera dominé par les progrès technologiques, l’intelligence artificielle, l’automatisation et la robotique.

Il y aura beaucoup d’emplois qui seront créés, mais en même temps, de nombreux emplois détruits « mais ceux qui perdront le leur au cours de cette transition seront peut-être les moins bien armés pour saisir les nouvelles possibilités », mentionne le rapport.

Je pense que le plus grand défi de l’humanité dans le domaine du travail et de la protection sociale est de trouver des solutions concernant tous les travailleurs. Plus particulièrement ceux qui risquent d’être considérés comme « inutiles » par le monde du travail, à cause de avancées technologiques qui se développent continuellement. Peut-on, dans ce cas, être optimiste, quand on voit l’accumulation du capital entre les mains de très peu de personnes qui contrôlent l’ensemble de la vie publique (politique, économie, médias, etc) et qui ne pensent qu’à renforcer ce contrôle sur la société ?

Au vu de ce qui se passe actuellement, j’en doute…

 



13 réactions


  • mmbbb 23 janvier 19:20

    exemple demographie du Bangladesh annee 1950 de l ordre 51 millions annee 2011 de l ordre de 153 millions . Un reservoir de main d oeuvre extraordinaire 1000 ouvriers trouvant dans la mort dans un usine une statistique comme l aurait Staline .. Comment apporter du pouvoir d achat a cette population , c est impossible avec un tel taux de croissance demographique Quant au chiffres avances par le Monde il me paraissent faible OIT a t il un plan pour l Iinde l Afrique et l Amarique latine ? L INDE en 2050 la population estime a 1 , 6 milliards . Hormis de faire des congres de bien manger et de dormir dans de beaux hotels , les solutions de ces experts me paraissent vaines 


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 janvier 22:32

    Bonjour,

    .

    Il y à, mon avis bien plus de 1 milliards de travailleurs pauvres dans le monde !!!

    .

    730 millions de travailleurs dans le monde survivent avec moins de trois dollars par jour
    https://www.inegalites.fr/730-millions-de-travailleurs-dans-le-monde-survivent-avec-moins-de-trois?id_theme=26

    .

    2,8 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, vivent avec moins de 2 dollars par jour.
    http://www.atd-quartmonde.org/faq/combien-y-a-t-il-de-pauvres/

    .

    « L’emploi vulnérable touche trois travailleurs sur quatre dans les pays en développement. On estime que près d’1,4 milliard de travailleurs occupaient un emploi vulnérable en 2017. Chaque année, il faut leur ajouter 17 millions de personnes supplémentaires. »
    http://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_617409/lang—fr/index.htm

    .

    L’humanité compte 2,2 milliards d’hommes et de femmes en situation de pauvreté, ou en passe de l’être en cas de crise financière ou naturelle. Chiffre révélateur des inégalités dans le monde : 85 personnes les plus riches de la planète détiennent l’équivalent de 3,5 milliards des plus pauvres.
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/07/25/20002-20140725ARTFIG00105-pres-d-un-etre-humain-dans-le-monde-sur-trois-est-pauvre.php

    .

    Nous sommes 7 milliards sur Terre dont 6 milliards de très pauvres, ils sont quelques centaines à nous diriger
    http://www.wikistrike.com/article-nous-sommes-7-milliards-sur-terre-dont-6-milliards-de-tres-pauvres-ils-sont-quelques-centaines-a-no-87656710.html

    .


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 janvier 09:18

    @ l’auteur

    Au vu de ce qui se passe actuellement,

    c’est une certitude, la philosophie de l’économisme, désormais mondialisée, va continuer de saccager le monde et l’humanité par sa mise en application généralisée du capitalisme.

    Il va continuer d’augmenter les écarts entre riches et pauvres

    Il va continuer de provoquer des conflits intérieurs dans les pays riches

    Il va continuer d’alimenter les guerres internationales

    Il va continuer de détruire les moyens naturels de vivre de tous, riches et pauvres, sur la planète.


  • ASTERIX 24 janvier 09:33

    20 MILLIONS EN FRANCE  ???

    mettons le smic a 1500 PUIS 1800 EUROS ET LES ELUS Et PATRONS A 4 FOIS LE SMIC

    FINISSONS AVEC LA GABEGIE « GHOSN » O SENATEUR ET O LOBBYISTE


  • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 12:30

    300 millions ? ce chiffre me parait bien sous estimé ....


  • Spartacus Spartacus 24 janvier 12:41


    La qualité d’une donnée doit être évaluée en fonction de la manière dont cette donnée a été produite et non de la satisfaction idéologique qu’elle procure.

    C’est certain l’auteur n’est pas un abonné de la base de donnée « humanprogress » et ne met pas en doute les stats biaisées de niaiseries des organisations financées de l’ONU et les prend pour parole d’évangile. 

    Hélas il faut expliquer à l’auteur les stats ILO, ATTAC, OXFAM

    et moult statistiques des ONG financées par l’ONU sont des niaiseries statistiques faites pour un public auto-centré sur l’envie de dire que c’est terrible. Qu’elles ne sont pas parole de l’évangile ni la réalité.

    Au conseil des droits de l’homme aussi financé par l’ONU. Ils ont même sorti une étude sur le bonheur des femmes qui vivent en Arabie Saoudite. C’est dire si les stats qui sortent d’organismes financés par l’ONU sont sérieuses.

    Il y a de moins en moins de pauvres, le monde vivant avec moins de 1,90 dollar par jour, est passé de 36% du monde en 1990 à 8,6% en 2018. désolé de vous l’apprendre.

    Il y a moins de guerres, une baisse mondiale de la criminalité, une augmentation mondiale de la longévité, de l’alphabétisation, la prospérité progresse partout.

    Le nombre de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté extrême

    diminue partout. Les femmes et enfants sont de moins en moins exploités.

    Le libéralisme a mis fin a la famine là ou il a remplacé les idéologies interventionnistes sur la vie des gens comme socialisme et le communisme ou l’islamisme. Le libéralisme fait augmenter partout la liberté individuelle.


    Mais faut bien que les intellos de gauche noircissent le factuel. S’ils devaient admettre que le monde va mieux leur utilité serait réduite a néant. 

    Alors le colportage sans nuances est notre psychologie des foule quotidienne.


    Le monde va mieux, mais les intellos de gauche, ce monde d’idéologues qui veulent changer le monde refusent de le faire savoir.


    Un groupe de chercheurs néerlandais a posé une question simple à 26 492 personnes dans 24 pays : au cours des 20 dernières années, la proportion de la population mondiale vivant dans une pauvreté extrême

    1) Augmenté de 50% ?

    2) augmenté de 25% ?

    3) est resté le même ?

    4) diminué de 25% ?

    5) diminué de 50% ?

     

    Seulement 1% ont bien répondu à la question, à savoir que le pourcentage avait diminué de 50%. 


    • PETINOS PETINOS 24 janvier 13:14

      @Spartacus
      Vous pouvez bien évidemment aller vous acheter 4 avions, 30 hôpitaux et cliniques, la moitié des terres de Madagascar si vous avez l’argent (c’est ce que font les ultra riches) et chasser de vos terres les paysans…C’es ça la loi du plus fort et la loi du capitalisme mondialisé et décomplexé. Néanmoins, la fin de l’histoire n’est pas atteint... 


    • mmbbb 25 janvier 20:18

      @Spartacus je ne soutiens pas forcement tes theses mais je ne vois pas en quoi le capitalisme est responsable de l explosion demographique . rediffusion sur Arte de l histoire des trois astronomes ayant foule le sol selène. Collins etant reste dans le module de commande en orbitre eut cette pensee ; je regarde ce point bleu ou il y a 3 milliards d ames , je regarde la lune ou il y a deux hommes Année 20 juillet 1969 


  • PETINOS PETINOS 24 janvier 13:11

    Précision : je cite les chiffres de l’ONU avec la source. Bien évidemment, ils sont contestés par d’autres entités ; ce ne sont pas tant les chiffres qui importent ici (je ne nie certainement pas leur importance) mais c’est l’idéologie qui est derrière qui m’intéresse ; c’est la mise à la marge d’une très large part de l’humanité et le fait de déconsidérer totalement cette population. Quant à l’ultralibéralisme érigé en graal ou en religion, c’est non, merci bien, je n’en prendrai pas. 


    • Zolko Zolko 24 janvier 22:14

      @PETINOS : « c’est l’idéologie qui est derrière qui m’intéresse »
       
      derrière quoi ? Car vous ne répondez pas à la question fondamentale que vous posez :
       
      "Je pense que le plus grand défi de l’humanité [...] est de trouver des solutions concernant tous [...] ceux qui risquent d’être considérés comme inutiles« 
       
      Le ou les ideologies qui veulent que les femmes fassent le plus possible d’enfants, et ce faisant engendrent une quantité d’humains qu’ils ne peuvent pas nourrir, qu’en pensez-vous ? Que pensez-vous des centaines de millions d’Africains dont le seul horizon est leur bidon-ville, ou alors un voyage dangereux pour aller dans un endroit où personne ne veut d’eux ? Ce n’est pas »nous" qui avons fait exploser la démographie Africaine, c’est leur idéologie à eux, et c’est à cause de leur idéologie à eux que ces centaines de millions de jeunes sont inutiles. A contrario, regardez la Chine : contrôle des naissances → richesse et développement.
       
      Ce neo-colonialisme paternaliste m’exaspère au plus haut point.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 janvier 09:13

      @Zolko

      Il faut remplacer, et vite, la philosophie de l’économisme désormais mondialisée par une philosophie du solidarisme.
      Et, évidemment, mettre vite en place les réalisations concrètes de remplacement.
      Mais n’ayons pas d’illusions, les résistances des dominants seront énormes.


    • Zolko Zolko 25 janvier 13:18

      @Pierre Régnier : « Il faut remplacer, et vite, la philosophie de l’économisme désormais mondialisée par une philosophie du solidarisme. »
       
      pas d’accord : il faut la remplacer par une philosophie du localisme. A Rome fait comme les Romains. Moi, perso, j’en ai rien à cirer des miliards d’autres humains sur la planète. Jesus disait : « aime ton prochain comme toi-même » ... prochain, ceux qui sont proches. Il ne disait rien de ceux qui sont à l’autre bout du monde. Je ne leur veux aucun mal, mais qu’ils se débrouillent sans moi.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 janvier 21:09

      @Zolko

      Je suis évidemment en désaccord avec cet égoïsme assumé.
      Dans les pays les plus démunis les peuples n’ont aucune possibilité de sortir de leur condition, sauf, évidemment, par la tentative d’aller, au péril de leur vie, s’installer dans les pays riches.
      Là, il aggraveront les problèmes existants, seront générateurs de conflits d’un nouveau type et ne résoudront en rien la misère dans leur pays.
      Ceux qui viendront des pays soumis à l’islam importeront, en plus, leur religion totalitaire, avec la complicité des gouvernants des pays « d’accueil » et de ce qu’on appelle encore la Gauche. Tout les peuples y perdront.


Réagir