mercredi 21 mai 2014 - par Sarah Juste

A monsieur Hamon et aux parents

A monsieur Hamon et aux parents d'enfants scolarisés au primaire,

Si aujourd hui, je reprends la plume , c'est que je suis en colère de nouveau. En colère, parce que vous ne savez pas ce qui se passe réellement à l'école et vous êtes les premiers à colporter avec les médias des contre vérités : les enseignants ne travaillent pas puisqu'il y a tant délèves en difficulté, ils font toujours la grève alors qu ils ont des conditions de rêve " nos fameuses vacances... " Mais ne vous méprenez pas, on n'a aucun avantage d'aucune sorte : pas de C.E, pas de 13 ème mois, aucun avantage en nature, pas de véhicule de fonction, pas de repas payé - on paye la cantine et nous avons des retraites qui sont amputées chaque année davantage donc si je pars à 55 ans comme la dernière génération d'instituteurs recrutés en fin de 3 ème, je toucherais 800 euros par mois alors pas de quoi nous envier nos statuts.... On fait des kermesses, des sorties sur nos pauses déjeuner, et tout ça en total bénévolat et pour finir par se faire traiter de tous les noms d'oiseaux comme si on volait nos salaires. Je pense que le métier d'enseignant est de plus en plus méprisé et que cela fait partie des métiers qui suscitent le plus de haine.... dieu seul sait pourquoi ! alors je tiens à dire ce que pense moi de nos conditions, vu de l'intérieur car qui n'a pas vécu ce qu'on vit au quotidien, peut il librement nous critiquer ou décréter des réformes sans venir voir et écouter ceux qui sont sur le terrain ? 

Hier, j'étais à un concert avec ma classe de maternelle et il y avait 900 personnes en tout dans la salle ; que des classes. J'aurais voulu que des parents et des élus soient là pour écouter le brouhaha énorme, les sièges qui bougeaient, les cris d'enfants irrespectueux et là, pourriez-vous mesurer le décalage entre les enfants idéaux que vous avez dans la tête et qui s'assoient gentiment en attendant que le concert commence et les enfants d'aujourd'hui qui se déchaînent dès qu'ils ne sont plus sous la contrainte... Les parents qui m'accompagnaient m'ont fait mesurer ce décalage car ils étaient extraordinairement surpris du boucan que faisaient les enfants ( pas mes petiots de maternelle, car à 4 ou 5 ans, le respect existe encore). Et je me suis souvenu de mes années de primaire où je devais hausser le ton tous les après-midi face à des enfants qui ne se sentent pas concernés et que je sortais parfois de ma classe avec mal à la voix. les enfants idéaux que vous imaginez pour la réforme des rythmes n existent plus. Il y a en France aujourd hui très peu de classes d'élémentaire qui s'assoient gentiment et attendent les consignes. les enseignants sont devenus ou très cassants ou s'ils sont sympas, ils se se font manger par le brouhaha. C'est ça la vérité, alors comment voulez vous aider au quotidien les enfants en difficulté quand certains ne respectent plus qu'on travaille dans le silence à 25-30 enfants ? Quand ces mêmes enfants ne supportent plus une minute de vacuité ? Certains collègues parisiens comparent leur classe à un ring de boxe mais moi, j'entends ce qu'ils disent mais j'aimerais bien que les parents et vous, monsieur le ministre, vous soyez conscients de cette réalité-là. Cette réforme des rythmes est mal pensée car elle est coûteuse pour les collectivités et qu'elle ne mènera les enfants qu'à plus de fatigue et à plus de manifestation d'irrespect. les animateurs bénévoles qui ont été recrutés dans certaines communes pour les 4 jours et demi ont vite lâché l'affaire car ils ne s'attendaient pas à ces enfants inattentifs, ils croyaient que les enfants suivraient ce qu'ils proposeraient sans soucis, certains ont même mis des claques et tout ça est très peu dit par les médias... L'idéal serait de recruter des animateurs tous les après-midi au primaire qui allégeraient les classes et permettraient aux enseignants de garder un petit groupe d'enfants en difficulté dans le classe pendant que ceux qui n'ont pas de difficulté feraient du périscolaire. Là, ce serait une vraie réforme et nous aiderait vraiment dans nos classes... Et en même temps, cela créerait des vrais emplois pour les animateurs qui ne se verraient pas contraints de se déplacer pour 45 minutes mais qui pourrait mener des projets sur 3h et bien sûr que là, nous pourrions monter des projets avec eux. tous les enseignants d'élémentaire rêvent d'une classe allégée les après-midi. Non, nous ne sommes pas satisfaits de cette réforme. Non, personne ne nous a consulté pour savoir ce qui améliorerait notre quotidien avec les enfants. Et non, nous ne sommes pas satisfaits de cette orientation du gouvernement qui va encore diminuer le respect de tous pour l'école de la république. Vous voyez, je ne demande aucune hausse des salaires, je me fiche de rentrer le 29 août ou le 1er septembre, par contre je vous demande de bien réfléchir à cette réforme, en dehors de toute utopie idéologique ( les enfants seront plus cultivés... Comme si dans nos classes nous ne faisions ni peinture, ni théâtre, ni anglais... Et nous soustraire à cela, c'est aussi nous laisser à partager avec les élèves que ce qui leur semble le plus rébarbatif... Pour nous la grammaire, les divisions, la conjugaison...). Voilà toute l'estime que vous avez pour nous.
 
Merci de bien réfléchir.


4 réactions


  • Nicolas_M bibou1324 21 mai 2014 14:47

    « à 4 ou 5 ans, le respect existe encore »


    La semaine dernière, j’étais chez des amis, la petite de 3 ans a fait tombé par accident ma serviette lors de l’apéro. Je lui ai demandé, avec sourire et formule de politesse, de la ramasser. Elle m’a répondu « tu me casses les couilles ». 

    Ces amis ne sont pas dans un ZEP ou autre lieu mal famé. Ils sont dans un petit village de montagne, en dessous des 7 Laux en Belledonne, et la petite a sans aucun doute appris cette expression à l’école. Elle s’est fait sévèrement réprimandé par ses parents.

  • lcm1789 21 mai 2014 16:33

    bof, le vrai but de la réforme des rythmes c’est de territorialiser l’école...


    et de faire exploser l’éducation nationale

    Ami entends-tu le vol noir de l’UE sur la France ?

    Plus de commune.
    Plus de département
    plus de région
    et des écoles territorialisées...mais que restera-t-il ?

    La dernière enquête PISA pour la France a souligné combien c’était le manque de discipline en classe qui conduisait à la chute spectaculaire des résultats...et bizarrement personne n’en parle.

    Bien oui, l’école du socle cela ne fonctionne pas mais il ne faut pas le dire c’est écrit dans la stratégie de Lisbonne.

    Bref oui il faut augmenter les enseignants comme tous les salariés.
    Oui il faut rétablir l’autorité républicaine à tous les niveaux : famille/école/société, mais cela ne peut pas se faire dans la déréglementation orchestrée par l’UE (cela doit même se faire contre).

    et avant toute chose il faut s’attaquer à la racine du problème : l’UE, l’euro et le capitalisme et commencer à tirer la chasse sur ce gros tas d’excréments.

    Le 25juin abstention citoyenne



  • claude-michel claude-michel 22 mai 2014 08:24

    L’EN est encore sous la IV république.. ?
    Nous sommes dépassés de toutes parts...la preuve des ingénieurs ne savent prendre des mesures pour des wagons de la SNCF... !
    Pathétique...


  • Allexandre 22 mai 2014 09:26

    Ce témoignage est hélas !! la triste réalité. Cette dernière révèle la démission d’un certain nombre de parents (étant eux-mêmes aujourd’hui le fruit de générations mal ou pas éduquées). Il est loin le temps où parents et élèves avaient du respect pour les enseignants. Avec le règne absolu de l’argent, on respectera davantage un trader mafieux qu’un enseignant porteur de certaines valeurs.

    Mais l’EN ne fait rien. Bien que connaissant les problèmes, elle continue sur la même voie que celle amorcée en 1975 et dont on peut mesurer aujourd’hui la catastrophe.

Réagir