samedi 20 avril 2013 - par Francescab

Abolissons le mariage civil pour le rendre aux cultes

Ce matin sur France Inter, je ne m'attendais pas à entendre sortir de la bouche de Christophe Barbier, de L'Express, une chose que je n'entends jamais dire et qui est, pourtant, à mon sens, fondamentale. Dans l'idéal, il n'aurait pas fallu faire entrer le mariage gay à la mairie, mais en faire sortir le mariage hétérosexuel. Une idée qui, en y réfléchissant bien, aurait influé sur l'acceptation de la filiation artificielle.

 

Ne vous méprenez pas et étiquettez-moi tout de suite : je suis un (farouche) partisan du mariage pour tous. Parce que je défends l'égalité totale entre les citoyens français. Néanmoins, dans une réflexion que l'on veut plus proche de l'absolu que du débat public dans la configuration de la loi telle qu'elle est, je peux dire : le plus logique eût été d'abolir le mariage civil.
 
Car c'est bien le mot « mariage » qui pose un énorme problème à nombre de Français. « Mariage » ne veut pas seulement dire « union » ; ce mot, comme tous les mots, a des connotations, et les siennes sont religieuses. Et c'est bien là que le bât blesse. En laissant le « mariage » aux divers cultes religieux, et en instituant une union civile pour tous, chacun aurait été satisfait à cet égard, et les homosexuels désireux de se marier à l'église, à la synagogue ou à la mosquée, etc, n'auraient plus eu qu'à s'en prendre aux autorités religieuses.
 
Cependant, me voici arrivé au bout de mon propos sur le mariage (assez simple, et pourtant non retenu par nos institutions et ceux qui les ont créées) et je m'interroge : si seul une union civile était ouverte à tous en mairie, manifesterait-on contre la possibilité pour les homosexuels d'adopter ou de mettre au monde des enfants par un moyen ou par un autre ? À en croire les « anti- », ils protesteraient bel et bien, et la haine homophobe qui existe dans notre société s'exprimerait pleinement, comme elle le fait ces jours-ci.
 
L'abolition du mariage civil n'aurait-elle donc rien résolu, dans le fond, au regard de l'homoparentalité ? Il aurait au moins eu le mérite d'être clair et logique, dans un pays qui manque beaucoup de clarté à l'égard des liens entre république et église.
 
J'ose, pour finir, avancer l'hypothèse qu'en rendant le mariage aux cultes, les Français et leur inconscient collectif auraient mieux vécu l'idée d'homosexuels parents, par adoption ou éprouvette. Car la perpétuation du mariage hétérosexuel civil depuis des siècles a sans aucun doute laissé croire aux intégristes de tous bords que leur culte était souverain dans notre pays. Les mentalités auraient dû subir la laïcisation réelle de nos institutions depuis longtemps, et la paix civile aurait peut-être été maintenue en ces temps d'obscurantisme.
 
L'idée de l'hétéroparentalité est vieille comme Adam et Eve. Mais qu'est-ce que je raconte ? L'hétéroparentalité est vieille comme le monde, comme la Création (ou en tous cas, comme la nature). Mais les temps changent et avec eux la technologie. De la même façon que nous avons accepté de déroger aux règles naturelles en matière de vieillissement (l'espérance de vie est désormais le fruit du progrès et non de la nature), d'apparence physique (chirurgie), de handicap (prothèses, réparations chirurgicale), pourquoi ne pas y déroger en matière de procréation ? Le tabou est bien d'ordre religieux, et non éthique. D'autant que la filiation artificielle existe déjà... pour les hétérosexuels. Qui irait en effet nier à un être humain bien vivant, fruit de l'union d'une pipette et d'une éprouvette, son humanité ?

 



99 réactions


  • Folacha Folacha 20 avril 2013 10:40

    Il ne s’agit pas de nier à un enfant conçu dans une éprouvette ou dans un ventre mercenaire son humanité , au contraire, il s’agit de défendre son droit à connaitre ses origines puisqu’avec le mariage pour tous il en sera désormais privé avec la bénédiction de la République . 


    Il aurait été plus judicieux de réformer les lois sur la famille et de donner plus de droit au beau-parent afin de protéger l’enfant sans lui imposer une filiation non crédible .

    • Francescab 20 avril 2013 11:11

      Mais, sont privés de leur « droit à connaître leurs origines » : les enfants nés sous X, les enfants adultérins, les enfants adoptés dans de nombreux cas, les enfants nés d’un don de sperme ou d’ovocyte, et cela n’a rien à voir avec l’homoparentalité !


    • Folacha Folacha 20 avril 2013 12:45

      Croyez-vous que tout le monde soit d’accord ? à commencer par les intéressés .

      Inutile d’en rajouter une couche en leur imposant une filiation fantaisiste .

    • Francescab 20 avril 2013 19:29

      Vous êtes donc tout naturellement, dans l’intérêt supérieur de l’enfant, contre le divorce, contre la séparation même, contre le célibat, contre les remariages, contre les enfants issus de seconds mariages/concubinages, etc ?


  • Scual 20 avril 2013 11:29

    La religion ne doit avoir aucun pouvoir dans notre République. AUCUN.

    Le mariage civil lui a retiré énormément de pouvoir et c’est une grande réussite, une de plus.

    L’amour et la décision de partager presque totalement sa vie avec une autre personne n’appartient à aucune religion, et en aucune manière. Il est normal que l’État reconnaisse un tel choix, mais si certain pensent que cela peut changer quoi que ce soit de le faire vis à vis de leur religion, c’est leur problème personnel.


    • Talion Talion 20 avril 2013 17:55

      « La religion ne doit avoir aucun pouvoir dans notre République. AUCUN. »

      ...Disait Staline.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 avril 2013 18:13

      Et, les bras croisés, on va attendre la respublique islamique de France et la Charia .


    • Talion Talion 20 avril 2013 18:40

      Les mosquées ne sont pleines que parce que le pouvoir s’acharne à vider les églises.

      Nous serions particulièrement inspirés de prendre des leçons du côté de ce qui se fait actuellement chez l’ami Poutine.
      Là-bas l’islam est en pleine débandade par rapport à la religion historique de laquelle la Russie tire ses racines.


    • Francescab 20 avril 2013 19:14

      Vous croyez vraiment qu’il faille combattre l’Islam par l’Evangélisation ? Vous êtes au courant que les Croisades commencent à dater ?


    • Talion Talion 20 avril 2013 19:42

      La nature ayant horreur du vide la question que je me pose c’est de savoir ce que nos amis laïcards espéraient alors qu’ils tapaient à bras raccourcis sur l’Église.

      Notre essence est telle que les hommes ont besoin de spiritualité... Ceci étant probablement lié à ce que nous avons conscience du fait que nous sommes mortel.

      Lorsque l’on crache sur un courant qui prétend apporter sa modeste réponse (entre autres) à cette question on n’abolit pas pour autant la question... On ouvre juste la voie à un autre courant qui apporte une réponse différente.

      Certains utopistes ou autres doux rêveurs hurlent « ni église, ni mosquée ! »... Et bien je tiens à les ramener sur terre : ce sera l’église OU la mosquée.
      Prétendre autre chose c’est raconter des conneries.


    • Talion Talion 20 avril 2013 19:46

      « Vous êtes au courant que les Croisades commencent à dater ? »

      J’espère moins une croisade qu’une Reconquista. Ce serait bien que l’on s’arrange pour qu’elle soit organisée sans violence et avant que nous ne subissions tous une nouvelle St-Barthélémy.


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 20:18

      Je connais un certain nombre de musulmans qui mettent leurs enfants dans les écoles catholiques pour échapper à l’intolérance et la xénophobie des laïcards qui se disent antiracistes dans les dîners en ville mais n’acceptent les étrangers que s’ils renient leur culture et se déguisent en occidentaux.




    • Antoine Diederick 20 avril 2013 23:09

      a Eugène, c’est un truc à considérer....mais vous avez -2 au score...


    • Scual 20 avril 2013 23:56

      Les religieux feraient bien de se rappeler que les athées ne les tolèrent que quand ils leur foutent la paix, ce qui commence à changer et les Français commencent de plus en plus à en avoir marre de ne voir que inquisiteurs et ayatollah détruire le débat politique et la paix civile.

      La laïcité qui n’a de but que d’empêcher tout le monde de s’entretuer est la seule parade à une guerre civile. Vous pensez que les « laicards » sont tolérants ? Moi je vous rappelle qu’ils sont juste conscients de ce qu’est la religion. L’aveuglement volontaire pour échapper à la peur de la vérité, vous dites que ça apporte des réponses ? Moi je vous dit qu’il faut être un sacré exalté pour appeler ces absurdités des réponses !

      Les religieux croient qu’il vont se taper sur la gueule entre eux, mais moi je crois que s’ils continuent de dépasser les bornes une par une, c’est les non religieux aidés des non-fanatiques qui en ont marre de ce qui est fait en leur nom qui vont remettre tout ce monde à leur place.

      La religion est un mensonge, elle ne peut entrainer que des erreurs.


    • Talion Talion 21 avril 2013 00:31

      "Vous pensez que les « laicards » sont tolérants ?"

      Il n’y a qu’à prendre ton exemple.


    • Francescab 21 avril 2013 11:01

      Mais comme j’ai lu plus haut, en démocratie la majorité règne... Donc les Cathos, en minorité, devraient se taire. Puisque c’est le raisonnement retenu contre les homosexuels.


    • dixneuf 22 avril 2013 20:14

      Ce sera les églises...transformées en mosquées ! Inch Allah.


  • Le péripate Le péripate 20 avril 2013 11:33

    Rendre le mariage pas seulement aux cultes, mais surtout à la société. Avec la liberté de contrat.


    • Talion Talion 20 avril 2013 19:49

      Cette utopie appartient plus à la tradition anglo-saxonne et ne s’inscrit pas dans la culture française.

      Cherchez à aller à l’encontre de la nature d’une population ou ambitionner de la travestir revient à invoquer un désastre et un sanglant retour de boomerang.


    • Le péripate Le péripate 22 avril 2013 09:56

      Amusant de qualifier d’utopie ce qui a été pendant des millénaires.


      D’ailleurs l’Eglise a été la première à faire un hold-up sur le mariage, qui était une affaire clanique, l’affaire de la société.

  • kane85 kane85 20 avril 2013 11:47

    Bonjour

    J’ai un petit soucis avec votre proposition : nous sommes laïcs et, de plus, non pratiquants. Nous n’avons donc rien à faire avec une quelconque religion !!!!! Il est donc évident que nous n’aurions choisi aucune « confession » pour nous marier... Il y a de cela plus de 34 ans ! Ce fut fait en Mairie.

    Pouvez-vous développer ce qu’est votre « union civile » ?

    Parce qu’en ce moment on commence à avoir comme une impressions de mise à sac systématisée de la laïcité via toutes ces bagarres confessionnelles... Et ça, ça nous dérange plus que toute autre chose !!!


    • Francescab 20 avril 2013 12:47

      Mais l’union civile serait exactement la même chose que le mariage. C’est bien le nom de l’acte contractuel en question qui pose problème. D’ailleurs, le PACS a exactement les mêmes vertus que le mariage.


    • Francescab 20 avril 2013 12:47

      Sauf questions relatives à la filiation pour les homosexuels, bien entendu...


    • kane85 kane85 20 avril 2013 13:32

      C’est juste une question de mot alors ???

      Quelle perte de temps et d’énergie vous ne trouvez pas ?

      Enfin ! Si cela vous amuse !

      D’un autre côté vous reléguez le rôle de la Mairie à la validation d’un simple acte contractuel (et donc financier) qui n’a plus rien à voir avec un engagement mutuel (autre que financier s’entend)...

      C’est pas du tout comme cela que nous avons pris notre signature devant Monsieur le Maire !!! La preuve en est que, malgré que nous n’ayons prononcé aucun « voeux » dans quelque établissement religieux que ce soit, nous soyons restés fidèles l’un à l’autre et avons honoré notre parole pendant plus de 34 ans quels que soient les aléas de notre vie... Ce qui n’est pas le cas de beaucoup dont, en France, une bonne partie est passée devant Monsieur le Curé !

      Bonne journée.


    • Francescab 20 avril 2013 19:15

      La fidélité est une clause au contrat. C’est d’ailleurs dans la loi. Que vous fassiez du sentimentalisme, cela vous regarde.


    • kane85 kane85 21 avril 2013 11:07

      L’acte contractuel, signé le jour du mariage en Mairie, ne défini que les conditions de partage et de gestion des avoirs des deux futur époux ainsi que la manière dont ces avoirs seront répartis après leur décès ou leur séparation.

      Relisez votre contrat de « communauté réduite aux acquets » (contrat de mariage par défaut en France) ... et vous verrez que vous n’aurez aucune ligne parlant de fidélité ! Vous pouvez vérifier tous les autres contrats de mariage (séparation de bien, communauté universelle...) et n’en trouverez aucune trace...

      Après, il y a l’acte de mariage lui-même qui défini les droits et obligations entre époux.

      Il me semble comprendre que ce que vous proposez avec votre « Union civile » c’est que les obligations entre époux, écrites dans la loi parce que le mariage civil existe en tant que tel aujourd’hui, soient transférées aux « églises » (toutes confessions confondues) ne laissant gérer par les Mairies que le côté financier de la chose... Autrement on ne voit pas pourquoi changer les choses si tout devait rester tel quel !

      Cela donne l’impression que, pour vous, on peut se marier pour des raisons financières mais sans aucun amour... Car j’adore la phrase qui sous entends que les sentiments sont une chose qui ne compte pas dans le mariage civil... Que cela ne regarde que nous... Comme si, au fond, ce n’était pas obligatoire...

      Mince alors ! Les sentiments « vrais », ceux qui comptent, seraient uniquement pour ceux qui vont se faire bénir par Monsieur le Curé ? Les autres ne feraient que du « sentimentalisme » et le mariage en Mairie ne serait qu’une question de gros sous ?

      Dans votre proposition, telle que je la vois, il n’y a aucune place pour ceux qui ne veulent pas s’inféoder à une religion !

      On est en plein pays Laïc respectant les droits et les sentiments de chacun mais à la condition qu’ils aient une religion ?

      Au fait, laquelle me proposez vous ? Quelle est celle que vous trouvez la plus digne d’être choisie par quelqu’un qui n’en a pas ?

       Merci de votre réponse à ce sujet.

      Bon dimanche.

      PS : Vous n’avez pas développé ce que vous appelez « Union civile ». Ce serait bien de le faire pour que tout le monde comprenne exactement ce qui sous tend votre texte.


    • Francescab 21 avril 2013 11:45

      Vous confirmez juste ce que je vous ai écrit : c’est vous qui plaquez de la sentimentalité là où il n’y en a pas en matière contractuelle. Cependant, il n’y aucun débat à avoir ici : il est évident qu’on se marie pour des raisons sentimentales, que l’on soit hétéro ou homo.


    • Francescab 21 avril 2013 11:49

      L’union civile que j’évoque serait tout simplement calquée sur le mariage (hétérosexuel, évidemment...) dont on changerait simplement le nom. L’idée ici est de « neutraliser » les questions religieuses en expurgeant la tradition religieuse de l’union légale de deux personnes, pour des raisons sentimentales, à visée familiales (ou pas), ainsi que financières. (Car vous n’ignorez pas qu’un célibataire est toujours plus lourdement imposé que quelqu’un de marié.) Il n’y a donc, à mon sens, aucune différence à introduire entre le mariage tel qu’il existe et l’union civile que j’évoque, à ceci près qu’il devrait être ouvert à tous les couples, bien entendu.


    • kane85 kane85 21 avril 2013 12:54

      C’est donc bonnet blanc et blanc bonnet... Et la religion n’a rien à voir là dedans !

      Perte de temps !

      Passons aux choses sérieuses s’il vous plait !

      Que cache ce grand déballage alors que la situation économique du pays est de plus en plus catastrophique ?

      Ne faut-il pas mieux se demander ce qu’on essaient de nous empêcher de voir en nous noyant dans des discutions et des manifestations plus que secondaires pour l’avenir de la France ?

      Quant les politiques montrent une chose du doigt, le sage regarde du côté opposé !


  • Satournenkare Satournenkare 20 avril 2013 12:19

    D’accord avec votre article si ce n’est une chose :« je suis un (farouche) partisan du mariage pour tous. Parce que je défends l’égalité totale entre les citoyens français »
    Le mariage crée une inégalité entre les citoyens !!


    • Francescab 20 avril 2013 19:16

      Ah.........


    • Satournenkare Satournenkare 20 avril 2013 19:56

      Au niveau fiscal entre autre !! Vous trouverez facilement pleins d’exemple où les célibataires et les couples mariés ont des droits différents.


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 20:21

      Marrant ces gens qui conspuent le mariage, ne se marieront jamais, mais veulent absolument se mêler de comment on doit concevoir le mariage.


      Je pense que l’on devrait obliger tous ceux qui nous font la leçon de façon ’’farouche’’ sur le mariage pour tous à se marier.

      Et si possible avec interdiction de divorcer !

       smiley


    • Francescab 21 avril 2013 11:52

      Vous avez le droit de vote. Vous êtes libre de ne pas voter. Vous avez le droit d’épouser une Asiatique. Vous êtes libre de ne pas le faire. Vous avez le droit de boire du lait de coco. Vous pouvez aussi ne pas le faire. 

      Maintenant, si je vous disais que, puisque vous ne voulez ni voter, ni épouser une Asiatique, ni boire du lait de coco, ces droits vous sont retirés, vous ne seriez pas content. 
      Il y a des choses simples et faciles à comprendre, mais que certains ne comprennent pourtant pas. 

  • Talion Talion 20 avril 2013 12:41

    ’’...les homosexuels désireux de se marier à l’église, à la synagogue ou à la mosquée, etc, n’auraient plus eu qu’à s’en prendre aux autorités religieuses.’’

    On leur souhaite bon courage... Il gèlera en enfer avant que l’église catholique n’accepte de marier entre eux deux homosexuels.

    Et à mon humble avis la réponse chez les musulmans et les juifs ne doit pas être très différente...


    • Talion Talion 20 avril 2013 12:46

      « Il gèlera en enfer avant que l’église catholique n’accepte de marier entre eux deux homosexuels. »

      J’aurais dû préciser « ...deux homosexuels du même sexe ».

      Parce qu’en réalité des homosexuels peuvent très bien se marier dans une église dès lors que c’est avec une personne du sexe opposé.


    • Francescab 20 avril 2013 12:48

      Je suis au regret d’être d’accord avec vous. Les homosexuels voulant s’unir « devant Dieu » et dans le lieu de culte peuvent toujours courir... En France du moins, car cela se fait en Europe du Nord.


    • Talion Talion 20 avril 2013 12:52

      « En France du moins, car cela se fait en Europe du Nord. »

      Vu qu’en Europe du Nord ce sont des protestants cela m’étonne moyennement de leur part...

      Mais d’ici à ce que l’église catholique accepte de marier entre eux deux homosexuels du même sexe on aura ouvert des station de ski au Sahara.


    • Francis, agnotologue JL 20 avril 2013 13:06

      Talion,

      je ne serais pas si catégorique que vous sur ce point.

      Je vous ferai remarquer qu’en tenant de tels propos, vous accréditez l’idée que ce sont les cathos qui sont contre le mariage gay. Autrement dit, vous soutenez là le discours médiatique et la pensée unique.


    • Talion Talion 20 avril 2013 13:17

      La façon dont l’église catholique organise ses mariages religieux ne regarde qu’elle et les non catholiques n’ont pas leur mot à dire à ce sujet.


    • Talion Talion 20 avril 2013 13:21

      Par conséquent un mariage catholique entre deux homosexuels du même sexe n’arrivera JAMAIS.

      Au sein de l’église de Satan tu pourras très certainement trouver le moyen d’organiser des mariages religieux entre sodomites ou lesbiennes...

      Mais dans une église catholique ou l’on consacre les unions à Dieu, tu peux courir.


    • Francescab 20 avril 2013 19:17

      Petit provocateur à six franc quatre-vingt quinze ! Je suis sûr que vous pouvez faire mieux.


    • Talion Talion 20 avril 2013 19:57

      J’expose simplement les faits : Les laïcs n’ont pas à fourrer leur nez dans le contenu d’un dogme religieux ni à imposer aux croyants leur vue sur la foi.

      Le temporel n’a pas à imposer ses dictats au spirituel... Chaque tentative ayant été effectuée dans ce sens s’est finie au mieux par un échec, au pire par l’implosion de la société.

      Il faut se contenter de « rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ».

      Pour un exemple plus parlant je vous renvois à l’épopée de la constitution civile du clergé qui s’est terminé par une guerre civile le génocide d’un demi-million de personnes.

      Vous voulez retenter l’expérience ?


  • soi même 20 avril 2013 15:09

    Non, pour une raison simple, c’est foutre aux orties ce qui fait l’âme de la France à tord où à raison, les fondements de notre légitimité. Notre Droit et notre cohésion National repose sur une constitution qui légitimisme l’Esprit de notre Nation, supprime le Mariage civil, veux dire crée un désordre dans la filiation et crée un bazar dans l’adoption.

    Jusqu’à présent les textes fondamentaux se réponde logiquement, et qui fait ôter un principe vide de sens notre histoire et rend caduque les fondement même de notre Unité National.

    Je perçois bien dans cette proposition séduisante, une menace de noyer un pays dans un grand tous indéterminés, car après cela pourquoi arrêterons nous sur le reste pour tous virés ?

     


    • Francescab 20 avril 2013 19:22

      Vous me semblez être l’archétype de la personne déséquilibrée qui a besoin de sa petite case et de sa petite étiquette pour que les choses soient bien claires. Mais la vie ce n’est pas votre petite étagère. La France, la nation dont vous parlez est, tout d’abord, une construction politique artificielle qui ne repose sur pas grand chose. Oui notre culture évolue, mais elle a toujours évolué. Et si vous croyez que « c’était mieux avant », réfléchissez-y encore ! Pourquoi l’abandon du mariage pour une union civile chamboulerait-elle la filiation et la nation ? Le mariage n’est rien d’autre qu’un contrat, une suite de termes que les parties respectent. On peut en changer le nom et une clause ou deux sans se retrouver dans le vide. D’ailleurs le mariage, hétérosexuel, a déjà bien changé depuis ses débuts... Monsieur n’a plus droit de vie ou de mort sur madame, dont la personne juridique ne se dissous plus en celle de monsieur, etc.


    • Talion Talion 20 avril 2013 20:11

      "La France, la nation dont vous parlez est, tout d’abord, une construction politique artificielle qui ne repose sur pas grand chose."

      Donc en gros si je te suis, un pays c’est juste un hôtel... C’est ça ?...

      Mais où ai-je déjà entendu cela ?...  smiley 


    • soi même 20 avril 2013 21:00

      @ Francescab

      « Vous me semblez être l’archétype de la personne déséquilibrée qui a besoin de sa petite case et de sa petite étiquette pour que les choses soient bien claires. » ©’est toujours intéresant d’entendre les modernistes de la pensé de obsolescence programmer en action.

      Merci entre parenthèse pour votre qualificatif, sans doute, j’ai affaire à un maître à pensé, et bien je ne suis pas contre la modernité, si elle se base sur qui est raisonnable et non sur une élucubration absurde de l’esprit, quand on voit comment sur un certain point le phénomène religieux brille de ses dernier feux, il est étrange que cette proposition puise séduire ?

      Il est jamais bon de vouloir être moderniste si part ailleurs on n’a pas les pieds sur terre, j’espère que tu comprends je te prends pas pour un nigaud mais pour un oiseaux sans cervelle.


    • Francescab 21 avril 2013 11:54

      (Vous qui semblez plutôt conservateur, ne croyez-vous pas que défendre votre culture et « une certaine idée de la France » passe aussi par le respect de l’orthographe ?)


    • Francescab 21 avril 2013 13:00

      Cela veut dire que les citoyens ne sont pas au service du pays mais le pays au service des citoyens. La dévotion patriotique confine parfois à l’idiotie. 

      Ceci étant dit, quelques-unes des grandes idées à la base de la république sont tout à fait enthousiasmantes et recueillent notre adhésion. Mais elles sont bien souvent détournées...
      Exemple : la laïcité sert de repoussoir à l’islam. Les prières de rues (devant le Sénat ou l’Assemblée) sont acceptées bien volontiers si elles sont adressées au bon Dieu des Chrétiens, n’est-ce pas ?
      Autre exemple : la démocratie est mise en avant pour oppresser les minorités sexuelles. Mais le grand projet français c’est traiter les citoyens à égalité sans discrimination notamment d’orientation sexuelle.
      Liberté pour les violents, égalité entre les hommes blancs hétérosexuels chrétiens, fraternité entre les Blancs chrétiens à condition de pas payer trop d’impôts.

    • Francescab 21 avril 2013 13:04

      Et ne me dites pas que je suis un suppôt de Satan parce que je soutiens une pseudo-islamisation de la France. Je peux vous dire que les Musulmans sont tout aussi menaçants que les Cathos à l’égard des homos, au quotidien. Mais certains (comme moi) persistent à croire qu’il faut traiter les gens comme nos égaux, même s’ils sont c***, différents ou en désaccord avec nous.


    • soi même 23 avril 2013 02:31

      oh le bourge est en plus il est Thon.


  • tf1Goupie 20 avril 2013 15:36

    Y a de l’echo : on est contre le mariage pour tous uniquement pour des raisons religieuses et parce qu’on est homophobe.

    Des articles comme ça pour cerveaux délavés on en a des dizaines en ce moment.
    Faites un lot groupé, please !


    • Francescab 20 avril 2013 19:23

      Hors religion et homophobie, donnez-moi vos raisons. C’est avec impatience que je les attends.


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 20:25

      Emmerder les imbéciles qui ne se marieront jamais, sont foncièrement contre le mariage et qui pourtant se mêlent d’en réformer le contenu.


      Sinon lisez les nombreux commentaires qui expliquent ce que ça va changer à cours terme sur la parenté et a long thème sur la reproduction.

      A moins que vous ayez les œillères collées a la super glue vous finirez bien par les trouver.

    • Francescab 20 avril 2013 21:29

      En attendant vous êtes incapable de les formuler...


  • voxpopuli voxpopuli 20 avril 2013 19:01

    Il est vrai qu’au début de ce débat le mot « mariage » a pu poser problème et l’idée de rendre l’usage de ce mot aux diverses religions est en soit une bonne idée . Mais aujourd’hui , le problème n’est plus là , le débat ne tourne plus autour de la question de savoir si 2 personnes de même sexe peuvent se marier ou s’unir à la mairie comme les couples de sexe opposé .

     
    Le vrai débat est celui des droits que l’on veut donner à ces couples vis à vis des enfants , droit à l’adoption ? , à la PMA ? , à la GPA ? , et le fait que ces droits soient issues d’un mariage , d’une union civile ou d’un PACS amélioré n’a aucune espèce d’importance dans le débat . 

    • Francescab 20 avril 2013 19:26

      La question est donc bien « Peut-on confier des enfants à des homos ? ». Quoi de plus homophobe ? « Peut-on confier des enfants à des Noirs ? ». « Peut-on confier des enfants à des Juifs ? ». « Peut-on confier des enfants à des nains ? ». « Peut-on confier des enfants à des gays ? ». Comment croire une seconde que deux femmes ou deux hommes seraient moins à même d’élever un enfant ? 


    • voxpopuli voxpopuli 20 avril 2013 20:31

      Voilà une fois de plus le débat est balayé par des formules simplistes , pour information l’homophobie se définie comme : « rejet de l’homosexualité , hostilité systématique à l’égard des homosexuels » ( source : Larousse ) . 

      En quoi le fait de débattre sur le fait de créer une filiation entre un enfant et 2 personnes de même sexe est-il homophobe ? il ne s’agit que de s’interroger sur l’intérêt de l’enfant et non de rejeter les homosexuels , de même que par exemple le fait débattre de l’accouchement sous X revient à s’interroger sur l’intérêt de l’enfant et non à rejeter ou à stigmatiser les femmes ne pouvant pas ou ne voulant pas s’occuper de leur enfant . 

    • lulupipistrelle 20 avril 2013 22:59

      Que l"on sache les Noirs et les Juifs hétérosexuels font leurs enfants eux même... Vous êtes sans vergogne.


    • Folacha Folacha 21 avril 2013 10:42

      Francescab,

      Vous deformez systematiquement les propos et feignez d’ignorer les arguments de ceux qui ne pensent pas comme vous .
       


    • Francescab 21 avril 2013 12:00

      Ne voyez-vous pas que pour chacun de vos arguments il y a un contre-argument issu de la pratique hétérosexuelle ? Vous me parlez de la filiation entre deux hommes dans l’intérêt de l’enfant. Mais un couple dont un membre est stérile ne peut pas non plus avoir d’enfant. Pourquoi ne dit-on pas alors que « puisqu’il est physiquement impossible que l’enfant soit le leur ils ne devraient pas en avoir » ? 

      Parce qu’il faut maintenir une certaine fiction pour l’enfant ? On a en effet privilégié, dans la théorie de la filiation hétérosexuelle, cette fiction-là : on prétend que madame (qui est stérile) a mis au monde l’enfant issu d’un autre ovocyte. Et l’enfant n’en saura rien. Mais tout va bien puisqu’il y croira.
      Alors, évidemment, l’enfant ayant deux pères (dont, éventuellement, un père biologique) ne pourra pas être maintenu dans le mensonge que vous aimez tant, mais ce que les partisans de la filiation homo proposent est la chose suivante : dire les choses à l’enfant. Être honnête. Car, figurez-vous, de la même façon que certains parents adoptants révèlent la vérité à leurs enfants un jour, les homosexuels en passe et en passeront toujours forcément par là. Et de la même façon qu’un enfant issu d’un don anonyme ou né d’un accouchement sous X ne saura jamais qui est son parent biologique manquant (voire les deux), un enfant d’homosexuel pourra se voir opposer cette fin de non-recevoir, en effet.

    • Folacha Folacha 22 avril 2013 12:58

      Déclaration des droits de l’enfant : L’enfant a le droit de connaitre son père et sa mère dans la mesure du possible : Quand on rend délibérément cette filiation impossible pour convenance personnelle, on ne respecte pas cette charte .


    • Folacha Folacha 22 avril 2013 13:17

      En ce qui concerne la fiction de la filiation pour les enfants adoptés et ceux conçus par PMA, les hétéros l’ont abandonnée depuis longtemps pour la plupart d’entre eux et nous ne sommes pas demeurés au point de croire que les homos pourraient s’y essayer ) .


      Beaucoup de ces parents sont désormais engagés auprès de ceux de leurs enfants qui se battent pour avoir au minimum des informations sur leur dossier . C’est actuellement interdit par la loi, sauf en cas de maladie (et passible d’une forte amende et d’une peine de prisons pour les contrevenants) . 

      Etant donné la façon dont vous niez l’importance de s’inscrire dans la continuité des générations,
      vous ne pouvez que vous réjouir du consensus des députés à ce sujet (les lois concernant la bioéthiques ont été révisées, et cet aspect est resté inchangé(Il ne faut surtout pas contrarier les directeurs de CECOS !) .

      Enfin, croire que chacun de mes arguments peut être « démonté » ne regarde que vous . Vous ne me paraissez pas non plus très convaincante .







  • henri1947 20 avril 2013 19:03

    Je pense que la religion en général mais surtout les catholiques dans notre pays devrait être en retrait dans ce problème de mariage pour tous . Les pratiquants sont aujourd’hui ultra-minoritaires mais on ne voit qu’eux. Les défilés pour défendre le couple me paraissent quelque peu ridicules quand on sait que les curés n’ont pas le droit de convoler (sacrés spécialistes du couple), que les papes ont eu des épouses à certaines périodes de notre histoire, de tous les problèmes de pédophilie plus ou moins écrasés et étouffés que l’église traîne depuis des siècles, je ne vois vraiment pas à quel titre on donne la parole à ce gens là. Il y a déjà Satan avec ses « pompes et ses œuvres » , eux déjà on peut affirmer qu’il nous pompent. Vive la laïcité !!!


    • Francescab 20 avril 2013 19:31

      Les hétérosexuels ont-ils attendu l’agrément des homosexuels pour se marier ?


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 20:28

      Les homos sont et seront toujours minoritaires.


      En démocratie, la minorité n’a pas à imposer ses choix a la majorité.

    • lulupipistrelle 20 avril 2013 23:01

      Les hétérosexuels ont-ils attendu l’agrément des homosexuels pour se marier ?


      Et depuis quand aurait-on besoin de l’avis des invertis ? 

    • Jean-Luc LUMEN 21 avril 2013 00:24

      A Aldous(---.---.---.209) 20 avril 20:28

      Qui dit "…En démocratie, la minorité n’a pas à imposer ses choix a la majorité…."

      ok…alors expliquez moi comment la minorité (la plus riches 10%) arrive t’elle à imposer ses choix à la majorité des 90% 

      - comme vous le dite si bien…en démocratie...

      - comme vous le dite…la France n’est pas une démocratie

      - à mes yeux une des seules démocraties digne de se nom semble être l’Islande.

      Maintenant aux religieux, qui vont à « confesse » tous les dimanches… demander l’absolution de leurs péchés (pour mieux recommencer le lundi), qu’ils n’oublient pas que tous les humains sans exception, sont les enfants de dieu.

      Cela concerne toutes les religions… leur dieu ou leurs dieux…

      …notre civilisation, à la question du vivre ensemble et au mot « mariage » je préfère « union » ou « contrat »

      Mais de loin je préfère les civilisations plus mûres et plus responsables du présent et du futur, celle représenté par une entité chinoise où le mariage n’existe pas, où seul compte les gosses qui représentent l’avenir

      Le même genre de civilisation, si mes souvenirs sont bons, se situe sur d’autres continents. Surtout là où les religions monothéistes non pas posées les pieds.

      J’ajoute que la religion doit être et rester une affaire strictement du domaine privé, à cela on reconnaît le vrai de vrai croyant.

      Les religions hors du privé et la religion du fric, du toujours plus au détriment de la majorité… feront que cela se terminera un jour ou l’autre en bain de sang…depuis que l’animal humain existe cycliquement un bain de sang se produit.

      Bizarre que cela ne se produise pas chez les autres animaux de cette terre

      ---PS : avez-vous déjà vue une souris construire un piège à souris ou une arme de destruction massive…mais je suis sur et certain que cela vous dit quelque chose…réfléchissez…oui…vous y êtes le comportement de l’humain

       Je dis …préparons nous au pire.


    • Pépé le Moco 21 avril 2013 02:39

      @Aldous,

      Avec votre raisonnement, l’abolition de la peine de mort, le droit à l’avortement, entres autres, n’auraient pas pu être effectifs. Vous semblez être un fervent adepte de la « Frigide Barjot »

      Vous évoquez la démocratie, mais le sens vous échappe. Je vous informe que la France est dans un régime oligarchique.
      Seul le téléspectateur de TF1, l’auditeur de RTL ou de NRJ, peut méconnaître cette évidence.

      Bonne continuation.


    • Francescab 21 avril 2013 11:01

      Donc, puisque les Catholiques pratiquants et fervents sont en minorité, ils devraient se taire.


    • lulupipistrelle 22 avril 2013 02:32

      Mais c’est vous qui inventez que les opposants au mariage des homos (et surtout à ce qui en découlerait : adoption, PMA et GPA) sont des catholique pratiquants...

      Je ne suis pas catholique pratiquante, et tous les opposants que je connais non plus, vu que je ne fréquente pas de croyants d’aucune religion... 

      Alors il y a deux explications possibles : soit c’est une stratégie pour dénigrer en recyclant les vieux poncifs anticléricaux ce mouvement d’opposition qui est quand même majoritaire chez les gens en âge et en situation de voter... les citoyens , soit vous essayez de vous rassurer... 

      Vous et les vôtres vous préparez un avenir paranoïaque... très rapidement vous ne saurez plus qui est contre , mais cette majorité bafouée ne pardonnera pas et ne passera pas à autre chose. 

      Vous verrez qu’on peut être très antipathique sans pour autant tomber sous le coup d’une loi. 

    • Francescab 22 avril 2013 08:17

      Vous qui n’êtes pas motivé(e) par des motifs religieux, expliquez-nous les raisons principales (très rapidement) pour lesquels vous êtes contre l’homoparentalité !


    • Folacha Folacha 22 avril 2013 13:19

      Pour un « gauchiste progressiste » fervent d’égalité, vous êtes bien méprisant ! smiley

       

    • Folacha Folacha 22 avril 2013 13:21

      C’était pour Pépé Le Moco


    • lulupipistrelle 23 avril 2013 16:35

      @Francescab : je suis absolument contre la GPA aussi bien pour couple homo qu’hétéro et dans une moindre mesure contre la PMA , quand elle concerne des lesbiennes. Pourquoi ? parce que je suis contre la marchandisation du corps humain (GPA) et contre la fabrication d’enfant a priori privé d’un père. 

      Je connais personnellement le cas d’un couple de lesbiennes qui élève la fille de l’une, fabriquée par le cousin homo de l’autre... ça fait un peu désordre, mais finalement cette enfant a un père qu’elle connait, et je trouve la situation acceptable. 

      Sinon, l’homoparentalité soulève aussi le problème de notre Code Civil...et de ce qu’il comporte d’obligation de solidarité entre génération... Je n’accepterais pas d’être la pseudo-grand-mère d’un enfant qui serait le rejeton du partenaire d’un de mes enfants... et que cet enfant ait des droits successoraux au détriment de mes autres vrais petits-enfants. 
       

      Quand on nous dit que d’autres pays ont accepté le mariage homo, on oublie sciemment de nous informer sur leur Code Civil, et la liberté dont dispose ou pas chaque citoyen de tester en faveur de l’héritier de son choix... En particulier en Angleterre... où évidemment le mariage des homos n’a pas soulevé l’indignation et l’opposition que l’on voit en France, vu qu’il n’ y existe aucun héritier réservataire dans le Droit Anglais. 



  • Wendigo Wendigo 20 avril 2013 19:08

     Je suis tout à fait d’accord pour qu’on se mettes le mariage au culte ! smiley

     


  • gege061 gege061 20 avril 2013 21:06

    Bonsoir,
    le mariage est bien civil depuis 1905 alors a moins de faire du prosélytisme athée que vient faire la religion ici ? Merci de noter que plus les laicistes parlent contre la religion plus il est question de religion....
    rappel : 

    "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites."

    texte integral : http ://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/droits-homme_1048/60eme-anniversaire-declaration-universelle-droits-homme_18925/colonne-droite_18938/textes-reference_18939/texte-integral-declaration-universelle-droits-homme_63105.html


  • gege061 gege061 20 avril 2013 21:16

    La religion ne doit avoir aucun pouvoir dans notre République.
    Lorsque la laicite se comporte ainsi

    Nous servons de la viande halal par respect pour la diversité, mais pas de poisson le vendredi par respect pour la laïcité.” on peut se demander quelle place doit avoir la laicité dans la Republique

    Et par rapport aux vrais problemes des francais L’ athéisme offre-t-il vraiment une meilleure vie aux francais ? 


  • Le Grunge Le Grunge 20 avril 2013 21:44

    Et ben au moins quelqu’un qui annonce une idée avec une réflexion derrière, car le mariage est un sacrement depuis plus de 1000 ans il ne faudrait pas l’oublier. Et même si c’est barbier qui l a dit, ca reste une idée intéressante. Alors j’entends déjà taper a ma porte les biens pensant manipulé par le lobby homo qui me traite de conservateur obscurantiste, aucun problème, on m’aurait fait voter cette loi, j aurais voté oui sans problème, même si je persiste a croire qu’on le fait d’une manière hâtive et irréfléchi. Mais bon rassurez vous, d’ici peu les homo et les hétéro seront sur le même pied d"égalité...tous au chômage...


  • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2013 09:20

    Barbier lopette sans fond vendu au système !!!!!


    • Francescab 21 avril 2013 11:05

      insulter quelqu’un de « lopette », si c’est pas une preuve que l’homophobie a pris le dessus dans notre pauvre pays arriéré...


    • Francescab 21 avril 2013 12:41

      C’est vrai. De la même façon qu’on a provoqué au XIXe siècle une montée du racisme en abolissant l’esclavage, qu’on a provoqué une montée de la misogynie en donnant le droit de vote aux femmes, etc. Vous connaissez le terme « réactionnaire » ? Car c’est de cela qu’il s’agit : de la révolte d’une frange conservatrice de la population qui veut rester assis bien confortablement sur ses acquis socio-culturels, même si les minorités sont lésées. L’histoire retiendra ces gens-là comme des affreux et c’est tant mieux.


    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 15:30

      Il faut vraiment être taré pour dire que l’homophobie a pris le dessus dans notre pays quand dans le même temps la loi homosexuelle sur le mariage gay est votée à la hussarde par les représentants du peuple. Et quand l’autre imbécile ci-dessus prétend que c’est ça la démocratie.

      Ce n’est pas l’homophobie qui a pris le dessus : c’est le fascisme maffieux néolibéral.


    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 15:40

      Ce n’est pas l’homophobie qui a pris le dessus : c’est le fascisme maffieux néolibéral.

      Et la bêtise !


    • Francescab 22 avril 2013 13:58

      @julius

      Le seul lien que je vois entre finance et mariage pour tous est le suivant : les homosexuels vont créer toute une économie dans le domaine des noces gay, ou renforcer le secteur du mariage en général.
      Par ailleurs, si Hollande et Sarkozy ne valent pas mieux l’un que l’autre au regard de la « finance », je ne vois pas en quoi la position de Hollande sur le mariage pour tous et l’homoparentalité viendrait aggraver son cas en matière de politique sur la finance.
      Alors, bien sûr, on peut toujours dire qu’il s’agit d’un écran de fumée, etc, mais enfin ce sont les opposants au mariage gay qui créent ce nuage de fumée bien épais.

  • Christoff_M Christoff_M 21 avril 2013 09:26

    surtout mes chers freres FM soyez tres cons et faites comme les mondialistes vous l’ont suggéré....

    Repetez bravement le breviaire et les phrases toutes faites de la pensée unique en novlangue !!

    Brave brave new world bonjour chez vous et bon apetit au club Merde européen !!! tout est servi à volonté meme la connerie !!!


    • Francescab 21 avril 2013 11:06

      De toute évidence, vous utilisez le langage d’Orwell et Huxley sans avoir compris le sens de leurs écrits...


  • COLRE COLRE 21 avril 2013 16:57


    Bonjour Francescab,

    Je viens enfin de prendre le temps de lire votre article. Je comprends votre logique : chercher un moyen de débarrasser le mariage de ses connotations religieuses. Il vous semble que l’épithète « civil » serait insuffisant à cela. Vous proposez donc une solution à la hache, dites-donc !
    J’imagine le tohu bohu dans les chaumières ! smiley Je pense que votre idée est un exercice de pensée, destiné à traquer les contradictions. Oh que oui, il y en a, des contradictions dans cette histoire d’opposition au mariage pour tous. Vous les avez d’ailleurs remarquablement soulignées point par point dans vos commentaires un brin amusés.

    Mais vous remarquerez que, soit on ne vous réponds pas, soit on botte en touche et on répond à côté. Les gens n’aiment pas être pris en défaut de cohérence, alors ils occultent ou s’échappent. Vous n’aurez donc jamais raison… J’ai compris cela dès le début…

    De mon point de vue, bien sûr que le mot « mariage » doit être conservé pour tous les couples, mariage civil, laïc ou républicain, tout ce qu’on veut, peu importe, et en aucun cas catholique (ou religieux).

    Il suffirait de rappeler une énième fois que la loi donne absolument les mêmes droits et les mêmes devoirs à tous les couples mariés, ni plus ni moins. J’ai dû écrire cela des dizaines de fois. Mais non, rien n’y fait. il y a toujours qqu’un qui vient parler de ses angoisses sur la filiation (alors que rien ne changera de l’actuel…) ou du droit des enfants alors que la loi, justement, est aussi là pour protéger tous les enfants et leur offrir un cadre familial stabilisé par l’institution. 

    Sans compter que cette égalité des droits est le meilleur moyen de banaliser l’homosexualité et de faire reculer l’homophobie.
    Pour tous les « anti » qui se préoccupent des enfants, en voilà une bonne nouvelle d’apprendre que les enfants d’homo seront mieux considérés et sécurisés, et que les enfants et adolescents homos seront plus heureux d’être reconnus par la société et non les moutons noirs honteux qu’on les force à être aujourd’hui.


    • Francescab 21 avril 2013 21:19

      Enfin quelqu’un de raisonnable sur AgoraVox. C’est reposant... Rassurez-vous, je ne m’attendais pas à convaincre en écrivant ce petit post.


    • Francescab 22 avril 2013 08:20

      Mais vous savez, Julius, quand les « anti- » disent que les enfants d’homosexuels souffrent (c’est déjà le cas) et souffriront terriblement du regard des autres, ce n’est pas moi qui le rêve ! C’est à cause de gens haineux et ignorants que ces enfants d’homos risquent de vivre l’enfer. 

      Par ailleurs, si vous maintenez qu’on peut être contre l’égalité des droits des homosexuels sans être homophobe, il faudra m’expliquer cette contradiction ! C’est bien par rejet de l’homosexualité dans sa définition élémentaire (un couple d’hommes ou de femmes) que les opposants à l’homoparentalité agissent.

    • Francescab 22 avril 2013 17:59

      « les homos n’étant pas égaux en matière de procréation qui est le but premier du mariage »

      >>> On se marie pour faire des enfants, bien sûr, car sans mariage pas d’enfants (? !) et que quand on se marie on est obligé d’en avoir (? !)...
      « L’altérité père-mère est essentielle pour un enfant »
      >>> il faut savoir que Julius est le plus grand pédopsychiatre actuel. D’ailleurs, comme le projet de loi sur le mariage pour tous et la Cour européenne l’ont repris : les études sur l’impact sur les enfants prouvent que ce que vous dites est faux. Ne vous inventez pas une expertise.
      Avec vos positions, ni les célibataires (et du coup, les parents veufs/veuves ?), ni les gens stériles, ne seraient en droit d’être parents. L’absence de logique de votre propos est affligeante.

  • Vipère Vipère 21 avril 2013 19:37

    Votre rhétorique est d’une rare médiocrité !

    Le fait de traiter vos adversaires de naifs au seul motif que votre prosélytisme du mariage pour tous a échoué à les concaincre vous discrédite complètement à mes yeux.

    Inutile de poursuivre un quelconque échange.


    • Francescab 21 avril 2013 21:25

      Cet article ne cherche pas à imposer le « mariage pour tous » (d’ailleurs à quoi bon chercher à l’imposer alors qu’il passe dans deux jours ?) mais à convaincre tout un chacun que l’emploi du mot de « mariage » dans les mairies et la loi sème la confusion entre la vie religieuse et la vie civile, qui doivent être bien séparées.

      Je vous le dis : vous êtes naïf (ou naïve) de penser que puisque le mariage civil est officiellement, légalement, dénué de toute connotation religieuse, il l’est dans les faits. Les mentalités et la loi sont deux choses bien différentes. Des maires, des élus de la république, laïque, des gens qui sont garants des institutions débarrassées de toute influence religieuse à la Révolution, nous disent aujourd’hui qu’ils ne marieront pas les homosexuels : c’est une intrusion du religieux dans la vie civile. Oui ou non ?
      Quant au crédit que vous m’accordez ou non, vous devez bien vous douter que cela ne m’empêchera pas de dormir cette nuit.

  • Francescab 21 avril 2013 21:37

    « Francescab/sampiero, rédacteur sous deux pseudo différents ? »

    Ridicule ! 
    Au moins vous m’aurez bien fait rire !

  • Ruut Ruut 22 avril 2013 09:48

    Pourquoi le mariage pour tous n’intègre il pas la polygamie ?
    C’est aussi entre adultes qui s’aiment.
    Encore une discrimination.


    • Francescab 22 avril 2013 11:47

      Vous vous faites passer par plus bête que vous êtes ! Un mariage, une union civile, etc, c’est une question de couple. N’est-ce pas ? Encore que, les Mormons, qui sont Chrétiens, autorisent la polygamie, entre homme et femmes bien sûr... Rassurez-vous...


  • chapoutier 23 avril 2013 11:55

    bonjour Francescab
    concernant votre article en modé sur copé

    suivre l’argent des travaux de rénov de l’appart


  • vesjem vesjem 23 avril 2013 14:02

    et la sélérate ANI , on en parle ? 


Réagir