dimanche 18 mars 2018 - par Philippe Huysmans

Affaire Skripal... ou opération Artichok ?

Le Royaume-Uni, en butte à ses turpitudes économiques, et suivant la déconfiture en rase campagne de son Suzerain américain dans ses projets de « regime change » au Moyen Orient, veut, plus que jamais, faire taire toute voix dissidente... Avec en ligne de mire la chaîne Russia Today, qualifiée par Theresa May d'officine de propagande de l'État russe.

Tout commence le 4 mars dernier, quand au sortir d'un restaurant italien, situé sur Castle Street, à Salisbury, un ancien agent russe — en fait un agent double — et sa fille, sont retrouvés inconscients sur un banc, à une trentaine de mètres de là. Immédiatement, les autorités envisagent un empoisonnement, suivent la piste d'un agent innervant de la famille des novichoks, et à peine quelques jours plus tard, désignent comme coupable la Russie de Vladimir Poutine avant de monter d'un cran hier, et d'impliquer directement la responsabilité personnelle du président russe dans cette agression.

« Il y a deux erreurs par rapport à la théorie du complot. La première c’est d’en voir partout et la deuxième c’est de n’en voir nulle part » (Frank Lepage)

À quelque chose malheur est bon, dit-on, et il se trouve que cette affaire, est un cas d'école en matière de coup monté aux fins de propagande. C'est ce que je me propose de vous démontrer, sans avoir à faire appel à des théories nébuleuses ou des références aussi rares qu'invérifiables en la matière, s'agissant de produits tellement secrets que personne ne sait exactement s'ils ont jamais existé. D'autre part, et il convient de ne pas perdre tout ceci de vue, toute cette histoire se déroule littéralement dans un mouchoir de poche, et comme nous le verrons, aucun des protagonistes ne peut être immédiatement écarté de la liste des instigateurs eux-mêmes.

Dans lequel on rappelle quelques évidences

  • Corpus delicti : Pour qu'il y ait crime, il faut d'abord qu'il y ait une ou plusieurs victimes. C'est étrange de devoir rappeler ceci, mais sans mort, pas de crime. Or en l'espèce, personne n'est mort, que je sache. C'est d'autant plus étrange quand on évoque un poison dix fois plus létal que l'agent VX — pourtant réputé comme étant l'agent le plus toxique jamais produit. Petit clin d'oeil en passant, l'agent VX a été inventé par les Anglais au plus fort de la guerre froide, en 1952, puis synthétisé et produit à Porton Down, située à moins de dix kilomètres de Salisbury. Les médias ont pris un malin plaisir, ces derniers jours, à suggérer par tous les moyens que les Skripal seraient, en fait, morts des suites de l'empoisonnement mais il n'en est rien. Aux dernières nouvelles, ils sont dans un état « critique mais stable », ce qui est légèrement... ridicule, en raison de la nature même du supposé poison.
  • Drôle de poison : Les agents innervants sont tous, depuis le sarin jusqu'au supposé « novichok » en passant par le VX, des organophosphorés : ils agissent sur la manière dont les influx nerveux sont transmis au système musculaire[1]. D'une façon générale, si un antidote n'est pas administré presque immédiatement, l'issue est fatale, même à des doses infimes. Cet antidote prendra le plus souvent la forme d'une injection d'atropine, qui est un puissant antagoniste à l'acétylcholine. Ce qui est interpellant, dans le cas de Skripal, c'est qu'on parle d'un homme retrouvé « à l'agonie », présentant tous les symptômes d'une intoxication aigüe par un agent innervant... qui se serait subitement retapé au point de pouvoir parler aux enquêteurs avant de sombrer à nouveau ? Soyons clairs : ces poisons tuent en quelques minutes, et lorsqu'ils ne tuent pas, ce qui reste, c'est plus ou moins un géranium. Si vous avez ingéré une dose suffisante pour vous plonger dans le coma (qui est l'état qui précède immédiatement la mort), vous êtes fichu, et il n'y a aucune chance de vous retrouver en état « critique mais stable ».
  • Agent... russe : il n'est pas inutile de préciser, parce que les médias s'en gardent bien, que Sergeï Skripal, s'il était bien un agent russe (il avait le grade de colonel du GRU - le renseignement militaire), a trahi son pays, et était un agent double pour le compte des services secrets de Sa Gracieuse Majesté, le MI6[2]. À ce titre, le dépeindre comme « ancien agent russe » est trompeur, c'est bien, aux dernières nouvelles, un agent britannique.

Pourquoi ça ne tient pas la route

On se trouve face à une véritable caricature, ou plus rien n'a plus de sens, sitôt que vous essayez d'admettre ou de comprendre la version telle que présentée par le gouvernement britannique. C'est donc un excellent exercice de debunking que chacun peut réaliser lui-même, il suffit d'avoir deux sous de bon sens.

  • Cui bono : la première question que doit se poser tout enquêteur amené à résoudre une affaire criminelle... À qui profite le crime ? J'ai beau me retourner le ciboulot dans tous les sens, je ne vois pas quel avantage opérationnel ou ne serait-ce que de « prestige » la Russie aurait pu tirer de l'élimination de Sergeï Skripal, et encore moins de sa fille. Il faut tout de même se rappeler que les autorités russes, lorsqu'elle se sont aperçues de la trahison de Skripal, l'ont arrêté, jugé, et condamné à 13 ans de prison. Ils l'avaient donc « sous la main », et s'ils avaient souhaité le laisser au trou, ils auraient parfaitement pu le faire. Et s'ils avaient souhaité s'en débarrasser, quoi de plus simple que de le « suicider » discrètement dans sa cellule ? L'intéressé avait été interrogé après son arrestation, et ce qui intéressait surtout le FSB, c'était la teneur des informations que Skripal avait révélées au MI6. Il est parfaitement évident que Skripal ne savait rien de plus qui aurait pu mettre en danger la vie ou la position d'autres agents russes, sans quoi jamais Dimitri Medvedev n'aurait permis qu'il fît l'objet d'un échange.
  • Signature : on ne signe un crime que lorsqu'on est sûr de son impunité, ou pour terroriser d'éventuels opposants, comme les narcotrafiquants le font régulièrement en Colombie, par exemple. Dans ce cas-ci, choisir une « arme » qui ne pourrait provenir que de l'arsenal des services secrets russes équivaudrait à laisser sur le cadavre la carte de visite de Vladimir Poutine. L'histoire nous montre que lorsque les services secrets veulent éliminer un opposant, ils choisiront au contraire des méthodes plus simples, susceptibles de ne pas éveiller l'attention des enquêteurs et des médecins : accidents domestiques, accidents de la circulation, arrêt cardiaque, bref, tout ce qui mènera à un diagnostic de mort naturelle ou accidentelle.
  • Les preuves : aucune preuve d'utilisation d'un agent innervant n'a à ce jour été communiquée par les autorités britanniques. C'est le laboratoire de Porton Down (militaire) qui a identifié le produit, ce sont les autorités britanniques qui ont mené l'enquête, et c'est le NHS qui a pris en charge les « victimes ». Comme déjà dit, tout cela se passe dans un mouchoir et les seuls à avoir eu accès aux « preuves » sont les mêmes qui accusent la Russie — voire le président russe lui-même — sans avancer le début du commencement d'un élément probant pour étayer leurs accusations. Or s'il me souvient, la charge de la preuve revient toujours à l'accusation. Dans ce cas-ci, au contraire, on en arrive à décréter que l'absence d'aveu de culpabilité de la Russie prouve « en soi » sa culpabilité, en faisant comme si on ne se rendait pas compte qu'il s'agit d'une logique circulaire. Il fallait oser.

Un complot

Ce qui suit est mon opinion personnelle. On me fera remarquer que je n'ai aucune preuve de ce que j'avance, je répondrai qu'à ce jour, le gouvernement britannique n'a fourni aucune preuve de ce qu'il avance non plus. On est priés de les croire... Ou pas.

Pour qu'il y ait complot, il faut qu'il y ait des conspirateurs, un mobile, des moyens, et l'occasion :

  • Les conspirateurs : pas besoin qu'ils soient bien nombreux, une demi-douzaine suffit, issus du gouvernement de Theresa May, du MI6, sans parler de Skripal dont on peut imaginer qu'il a une dent contre l'État russe.
  • Un mobile : faire retirer la license d'exploitation de Russia Today par l'Ofcom, de telle manière que le gouvernement lui-même n'aura pas à se salir les mains.
  • Les moyens : presque rien, une petite mise en scène autour d'un banc public, on ajoute les enquêteurs habillés en combinaison NBC pour faire joli et il ne reste qu'à faire monter la mayonnaise.
  • L'occasion : l'affaire étant simplissime à orchestrer, elle pouvait être déclenchée n'importe quand.

Voyons un peu comment cette théorie passe le crible qui nous avait été si obligeamment fourni par le gouvernement français lui-même ?

Question Réponse
1 Phénomènes surnaturels ou paranormaux, formes de vie extraterrestre, ovnis ? Non
2 Action d'une société secrète dont l'existence n'est actuellement pas prouvée Non
3 Conspiration mondiale impliquant l'intégralité des membres d'une communauté religieuse ou nationale Non
4 Conspiration dont les origines remontent à plusieurs décennies, voire plusieurs siècles (et qui n'a, depuis, jamais été démontrée) Non
5 Est-elle vraisemblable ou cohérente. Est-elle plus efficace qu'une autre explication Oui
6 Repose-t-elle sur une source d'information réputée pour son sérieux, sa rigueur, et qui n'a, a priori aucun intérêt politique, idéologique ou personnel à défendre cette hypothèse Neutre, j'aime à croire que oui
C L'hypothèse d'un complot ne peut raisonnablement être écartée. Oui

Force est de constater que l'hypothèse d'un complot est parfaitement plausible, au contraire des accusations, qui ne tiennent pas la route.

Véritable objectif du gouvernement britannique

L'objectif ultime, en toile de fond, c'est de mettre au silence la chaîne de télévision Russia Today, qui vient régulièrement mettre à mal la propagande du gouvernement, que ce soit dans le dossier syrien, les supposées ingérences russes dans les élections américaines, ou d'autres sujets sensibles. Mais comme elle l'avait si bien dit devant la Chambre des Communes, Theresa May ne peut prendre pareille décision sans que celle-ci ne soit vue comme totalement anti-démocratique. Ainsi, il s'agit de faire pression sur le régulateur de radiodiffusion, l'Ofcom, afin qu'il retire lui-même la licence accordée à RT.

Déclaration concernant RT | 13 mars

Suivant le discours du premier ministre à la Chambre des Communes, hier, l'Ofcom a déclaré qu'il examinerait les implications pour les licences de radiodiffusion de RT après avoir entendu les déclarations ultérieures du premier ministre.

En tant que régulateur indépendant de radiodiffusion du Royaume-Uni, l'Ofcom a un devoir permanent de s'assurer que les attributaires de licences restent aptes et adéquats à les conserver.

Nous avons écrit ce jour à ANO TV Novosti, titulaire des licences de diffusion de RT UK, qui est financé sur le budget de la Fédération de Russie. Cette lettre expliquait que, si l'enquête des autorités britanniques devait conclure à un usage illégal de la force par l'État russe à l'encontre du Royaume-Uni, nous considérerions ceci comme pertinent dans le cadre de notre devoir d'évaluation continue des critères auxquels RT doit satisfaire (fit & proper).

La lettre à RT précisait que nous mènerions notre propre évaluation indépendante des critères selon une procédure accélérée, et que nous écririons à RT sous peu pour préciser les détails de notre évaluation.

Vous aurez remarqué que c'est pour le moins étrange, un régulateur de radiodiffusion qui réévaluerait les conditions d'octroi de la licence de RT, non plus sur les critères du « fit & proper » (apte et adéquat), mais sur base de motifs politiques, sous la pression du gouvernement, et ce, sans autre élément au dossier que les accusations portées par ce même gouvernement.

Une petite note d'optimisme pour terminer

La décision de retirer la licence de radiodiffusion de RT ne peut être vue autrement que comme une censure pure et simple d'un média qui est vu comme une épine dans le pied par les gouvernements occidentaux. Nul doute que la France, dans la foulée, essaiera de jouer l'argument de « la solidarité face à l'agression scandaleuse bla bla... » pour entamer auprès de son propre régulateur, une procédure similaire. Ceci expliquerait le brutal revirement du président Macron qui, le matin déclarait que le dossier n'était étayé par aucune preuve, et l'après-midi, publiait un communiqué commun dénonçant les « comportements russes irresponsables ».

Et inévitablement, cela fait quelque peu couler le masque de la démocratie bienveillante, du sacro-saint respect de la liberté d'expression. Et forcément, ça va se voir.

Notes

[1] Les organophosphorés (OP) sont des toxiques létaux, à action systémique prédominante, dont le mécanisme d'action principal est de bloquer la dégradation de l'acétylcholine au niveau des synapses cholinergiques par inhibition irréversible des cholinestérases, d'autres mécanismes encore mal connus aggravant cette toxicité. Source : Urgences-Online

[2] Skripal - Treize ans de prison pour « haute trahison » : Pour son pays d’origine, Skripal est un traître. La séquence filmée de son arrestation en décembre 2004, par des hommes en civil, le montre hagard et anxieux. Il y a de quoi. L’ex-officier supérieur reconnaît avoir, jusqu’en 1995, transmis des informations au MI 6 (le service de renseignement extérieur britannique) sur les taupes russes infiltrées en Occident. Verdict : une condamnation à treize ans de prison pour « haute trahison ». Mais la vie en général, et celle de l’espionnage, en particulier, est inventive…

En 2010, alors que Skripal purge sa peine, dix agents dormants russes sont démasqués aux Etats-Unis, des « illégaux » parfaitement intégrés dans l’American way of life. Parmi eux, Anna Chapman, mariée au fils d’un homme d’affaires britannique et installée à New York. Comme au temps de l’affrontement Est/Ouest, le scandale débouche sur un échange d’agents. En juillet de cette année-là, à Vienne (Autriche), sur le tarmac d’un aéroport surchauffé, les dix agents russes expulsés des Etats-Unis (dont Chapman) sont remis à leurs autorités, contre trois de leurs compatriotes (dont Skripal), soupçonnés d’avoir renseigné l’Occident. Source : Le Parisien

 

Article original sur LeVilainPetitCanard
Page Facebook


145 réactions


    • malitourne malitourne 19 mars 2018 12:09

      @Fergus
      Des agents russes pourraient commettre d’odieux crimes suffisamment bien fait pour qu’il n’y ait pas de preuves mais seulement des indices qui laisseraient penser que les commanditaires viendraient de Moscou afin de provoquer les protestations de l’Occident contre le pouvoir russe ce qui lui permettrait ainsi en se victimisant d’affermir encore plus son pouvoir sur sa propre population. Avouez qu’il est trop fort ce Poutine !


  • Cateaufoncel 18 mars 2018 16:36

    « À qui profite le crime ? »

    A ceux qui ont voulu saboter la conclusion d’un accord sur la Syrie entre Vladimir Poutine et Donald Trump.

    Ils ont déjà été dénoncés en avril 2017, devant l’assemblée des Nations Unies, par le représentant de la Russie, Vladimir Safronkov


    • Fergus Fergus 19 mars 2018 11:54

      Bonjour, Cateaufoncel

      Soyons sérieux, le seul à qui profite le crime se nomme Poutine. Cet attentat de barbouzes de pacotille, quels qu’en soient les auteurs, a été entièrement à l’avantage du président russe au moment où il était en quête d’un plébiscite.

      Je me fiche de sa voir qui a fait quoi, mais une chose est sûre : si les Russes ne sont pour rien dans cette affaire - ce qui est tout à fait possible - du moins l’ont-ils récupérée à leur avantage avec beaucoup de brio.

      Ce n’est donc pas forcément vers celui à qui profite le crime qu’il faut se tourner pour trouver les responsables !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 13:05

      @Fergus

      Comme vous dites, soyons sérieux... 

      « A qui profite le crime »

      Reste à démontrer qu’il y a eu attentat à la vie de Skripal, ce qui n’a pas été établi. Poser par hypothèse ce qui reste à démontrer n’en fait pas une vérité.

      « A l’avantage du président russe »

      Nope, my friend, d’une part la campagne bat son plein en Russie depuis des mois, Poutine était assuré d’être élu dans un fauteil, et cerise sur le gâteau, Poutine n’a absolument pas évoqué ces accusations ridicules avant d’être élu.

      « Ce n’est pas forcément vers celui à qui profite le crime »

      Mmh, dès qu’il aura été établi qu’il y a eu crime, déjà. Pour l’instant ça ressemble furieusement à une campagne de propagande essentiellement domestique.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mars 2018 13:13

      @Fergus. Avoir un Boris Johnson comme sinistre des affaires étrangères, c’est trop la honte.

      En 1938, ils avaient déjà eu Halifax.
      Et nous on a eu m. « Bon boulot » au 37 quai d’Orsay, comme sinistre des étranges affaires israéliennes, puis Ayrault et le Driant, qui ne valent guère mieux.
      Des siècles à expier une pareil vergogne...
      On voit déjà tout le mal que Charles de Gaulle a eu pour expier Louis XV.

    • Fergus Fergus 19 mars 2018 13:59

      Bonjour, Philippe Huysmans

      Est un « crime » toute forme d’attentat à la vie d’une personne, que celui-ci ait abouti ou pas ! Vous confondez « crime » avec « assassinat » et « meurtre » !

      « Pour l’instant ça ressemble furieusement à une campagne de propagande essentiellement domestique »

      Peut-être ! Mais d’aucuns ont botté en touche de la même manière à propos de la mort de Berëzovski et d’une dizaine de ses amis dans les années qui ont suivi. Etrange, non ?

      Cela dit, je vous concède bien volontiers que si Moscou avait voulu éliminer Skripal, cela se serait fait sans laisser de traces, particulièrement en étant orchestré par un ancien patron du... FSB.

      La question reste donc entière : soit Skripal a été victime de barbouzes anonymes et inexpérimentés pour des motifs mystérieux, soit il a bel et bien été la victime de Russes ou de Britanniques désireux, les uns comme les autres, de tirer un profit politique de cette tentative évidemment destinée à être médiatisée.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 14:28

      @Fergus

      Dans l’état actuel des choses, il n’y a rien, juste rien sauf des déclarations de gens dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils ne sont pas neutres, on pourrait même aller jusqu’à dire qu’ils ont une dent contre la Russie.

      Ni crime, ni tentative d’assassinat, rien qui ait été étayé.

      Vous savez, si vous faites passer l’hénaurme théorie du complot au crible des questions comme je l’ai fait pour ma version, vous verrez qu’elle a bien plus de mal à passer la rampe.

      C’est piquant de voir comment sitôt qu’on dénonce des guerres pour le pétrole au M.O. où que l’on poserait une question sur les étranges relations entre Merah et les services de renseignement, on est traité de complotiste.... Et comment, dans ce cas-ci, on essaie de vous faire tenir pour vrai un complot bien plus énorme encore. 

      Alors voilà, soit vous savez quelque chose que je ne sais pas, soit vous prenez les gens pour des bulots, mais je crois sincèrement que chacun ici est parfaitement capable de se faire son opinion.

      Dès qu’elle est identifiée, la propagande ne fait plus aucun effet, et tous les biais cognitifs qu’on vous avait patiemment inculqués s’évaporent aussitôt.

      L’avenir nous dira ce qu’il en est, néanmoins, j’ai déjà ma petite idée : les Skripal se remettront, aucune preuve de rien ne sera jamais avancée, les médias britanniques feront, comme dans le cas des accusations d’attaques au gaz en Syrie, et construiront le prochain mensonge en prenant pour référence celui-ci. L’Ofcom prendra probablement la décision de retirer la licence à RT, Macron s’en servira comme précédent, et peut-être d’autres dans la foulée.

      Et comme je le disais en conclusion : on ne peut indéfiniment se parer des vertus démocratiques et d’autre part, glisser doucement vers le totalitarisme -> un moment donné, ça commence à se voir.


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mars 2018 14:33

      @Philippe Huysmans. La mise en danger volontaire de la vie d’autrui, est au minimum un délit.

      Je lisais hier qu’une procédure pénale est engagée par son pays contre la tentative d’assassinat de Ioulia.
      Depuis l’empoisonnement, elle est au secret, et nous grand public ignorons si elle est morte ou vive.

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 14:38

      @JC_Lavau

      Reste plus qu’à établir que X a attenté à la vie de Skripal. Et le reste dans la foulée. Et d’ici-là, ma théorie est nettement plus digeste que la théorie du complot qu’on voudrait vous présenter comme un fait avéré.

      Pourquoi devrait-on traiter les théories du complot de manière différentes lorsqu’elles sont invoquées par un gouvernement, par un autre, ou par Monsieur Tartempion ?

      Les complots ont toujours existé, reste que c’est à celui qui porte l’accusation de complot d’en apporter la preuve, et pour l’instant, c’est un peu léger pour dire le moins.


    • Cateaufoncel 19 mars 2018 17:18

      @Fergus

      « Soyons sérieux, le seul à qui profite le crime se nomme Poutine. »

      Libre à vous de ne tenir aucun compte de la semonce adressée, en avril 2017, par le représentant de la Russie, Vladimir Safronkov, au représentant de la Grande-Bretagne :

      « Ce qui est important, et beaucoup de gens à l’ONU le savent déjà, c’est que vous avez pris peur, perdu le sommeil parce que nous allons coopérer avec les Etats-Unis. C’est ce qui vous fait peut. Vous faites tout pour saper la coopération. Voilà pourquoi… Regarde-moi ! Ne détourne pas le regard ! Pourquoi tu détournes le regard ? Voilà ppourquoi tu n’as rien dit sur le processus politique. Tu n’as pas écouté (Staffan) de Mistura (envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Syrie) sciemment. Vous imposez des exigences insultantes aux garants du processus d’Astana. Et vous, qu’avez-vous fait pour le cessez-le-feu ? »

      Elle a complètement changé ma vision de l’affaire Skripal, d’autant plus que des rumeurs laissaient entendre qu’un accord était proche entre la Russie et les Etats-Unis. Et le seul à qui le crime profite, c’est le Deep State, qui a participé à la manoeuvre avec l’un ou l’autre des services secrets américains. Il y en a dix-sept et parmi eux, des anti-Trump à chaux et à sable


    • Cateaufoncel 19 mars 2018 17:25

      @Philippe Huysmans

      « Les complots ont toujours existé, reste que c’est à celui qui porte l’accusation de complot d’en apporter la preuve... »

      La présomption d’un complot entre le gouvernement anglais, ses services spéciaux et un ou plusieurs services spéciaux américains pour torpiller un accord Russie-Etats-Unis sur la Syrie, apparaît hautement vraisemblable, et elle est renforcée - la présomption donc - par le nombre de points obscurs entourant cette affaire et qui ont soulignés ici.


    • Le421 Le421 19 mars 2018 18:47

      @Philippe Huysmans
      Thérésa May a voulu se refaire la cerise en montrant ses gros bras. Visiblement.
      Ainsi que sa pleine appartenance au monde anglo-saxon et son OTAN.
      Rantanplan Macron a vite fait des bonds et emboité le pas pour faire l’intéressant.
      Qu’est-ce que Poutine en a à branler ? Franchement.
      On a minablement raté le marché des Mistral dont les russes n’ont rien à foutre et on s’est privé du gaz en prime !!
      Le dernier des cons verrait que la russie est plutôt un allié qu’un ennemi.
      Finalement, je me demande si le moins idiot de la bande, c’est pas cet arsouille de « Gégé » !!
      Il a voté Poutine, en plus !! Devant les caméras...


    • goc goc 20 mars 2018 01:12

      @Fergus
      Bonjour Fergus

      A qui profite le crime

      Pour une fois je ne serais pas d’accord avec vous.
      On aurait pu dire que le crime profitait à Poutine, si celui-ci était en ballottage avec un autre candidat. Un peu comme sarko 1er quand TF1 (entre autre) avait mis en avant l’histoire du ptit-vieux tabassé quelques jours avant l’élection. Là oui, on peut dire que cela a profité au nabot.

      Mais dans le cas de Poutine, il avait largement d’avance sur les autres candidats pour ne pas avoir besoin de prendre le risque d’un montage compliqué qui peut se retourner contre lui en renforçant une union anti-russe alors même que cette dernière battait de l’aile avec les histoires de pipeline et de gaz. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé, et du coup Poutine ne peut être déclaré « vainqueur »

      En plus on est dans une période très très tendue avec plusieurs points chauds :
      - l’Iran et l’intention de Trump de sortir de l’accord nucleaire - idée tout aussi crétine que celle de l’ambassade à Jerusalem
      - le Donbass qui s’agite, et surtout
      - la Syrie avec ce qui ressemble de plus en plus à un coup monté (attaque au gaz imputée à Hassad) destiné à justifier le bombardement de Damas par les ricains.

      Donc je vois mal Poutine se lancer dans une histoire tordue et risquée juste pour gagner quelques points


  • rogal 18 mars 2018 17:02

    « sans mort, pas de crime. »
     
    Faux en France : crime d’est pas l’équivalent de meurtre.


  • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 17:32

    Macron a aussi une dent contre RT , la loi est déjà prête... peuvent ils vraiment la supprimer de l’Internet en France ?


    • berry 18 mars 2018 18:31

      @Matlemat
      Je ne pense pas.
      A propos de cette affaire, il y a sur le site francais.rt une interview intéressante du Colonel Alain Corvez, conseiller en stratégie internationale.
      https://francais.rt.com/entretiens/48829-alain-corvez-affaire-skripal

      Selon lui, l’affaire de l’empoisonnement de Sergueï Skripal a été préparée à l’avance par les autorités britanniques pour nuire à Poutine et à la Russie.
      L’emballement des autorités britanniques pour accuser la Russie sans preuves plaide en ce sens.
      D’autre part, le poison qui aurait contaminé Skripal, le Novitchok, n’a jamais été fabriqué et de toute façon, vu les éléments assez basiques entrant dans sa composition, il pourrait être produit par n’importe quel état.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:15

      @Matlemat

      Il faut distinguer la Télé et le site web... Pour la télé, oui, ils pourraient s’inspirer de l’exemple de l’Ofcom, c’est un peu l’idée, je crois.


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 20:35

      @berry
       D’accord, les anglais devaient bien avoir une idée derriere la tete , en tout cas ca leur fesait mal de laisser la coupe du monde en Russie se passer sans problème.


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 20:42

      @Philippe Huysmans

       D’accord , nous verrons ce qu’ils nous sortent, j’ai entendu aux infos françaises aujourd’hui que le gouvernement français ne reconnaissait pas les élections en Crimée, qu’ils voulaient l’intégrité territoriale de l’Ukraine et que LeDrian allait se rendre bientot a Kiev. 

       Cette histoire a pour but de relancer les tensions , et justifier ensuite le renouvellement de l’arsenal nucléaire français. 

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:48

      @Matlemat

      Ah ben s’ils envoient Le Drian, ça va saigner, c’est sûr. Houuuuu la menace smiley

      Poutine sera terrorisé, il rendra la Crimée à l’Ukraine, les Kourilles aux Japonouilles et l’oblast de Kaliningrad au polaks.

      Ou pas, en fait.  smiley


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 21:00

      @Matlemat
       Plus exactement que l’on va mettre à profit cette histoire qui ne nous concerne pas directement.


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 21:05

      @Philippe Huysmans
       Oui , la Crimée ne sera jamais rendue, les Kouriles non plus, les russes ont besoin de ce passage pour leur marine, et Kaliningrad les polonais ni les lituaniens ne veulent vraiment l’avoir.


       Les Russes ont de bonnes raisons de se sentir agressés.  

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2018 21:12

      @Philippe Huysmans
      Il semble que ce fameux produit soit aussi une fake news, genre fiole de Colin Powell ... C’est un lanceur d’alerte britannique, ancien ambassadeur de sa Gracieuse Majesté qui l’explique.


      Aux dernières nouvelles, il semble que la GB soit d’accord pour collaborer avec la Russie... Mais rien pour l’instant à l’ OIAC.

      Ce que je trouve absurde, c’est que cet espion a été jugé en Russie, il a fait 13 ans de prison, s’ils avaient voulu l’éliminer, ils n’auraient pas attendu qu’il parte dans un pays de l’ OTAN...

    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 21:13

      @Philippe Huysmans

       Je ne serais pas étonné qu’on fasse un petit crédit aux Ukrainiens pour qu’ils nous achètent des armes.

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 21:21

      @Matlemat

      Faire « un petit crédit » aux ukrainiens revient à jeter le pognon à la poubelle, ils ont déjà dépassé le stade de la faillite. Je plains sincèrement les citoyens ordinaires.


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 21:24

      @Fifi Brind_acier
        François Hollande était pret à attaquer la Syrie après la soi disant attaque chimique, Obama a renoncé, François Hollande était il selon vous, fou , débile ou alors mal informé ? 


    • Matlemat Matlemat 18 mars 2018 21:26

      @Philippe Huysmans

      Meme le FMI qui ne prete pas à un pays en guerre a fait une exception pour l’Ukraine...

    • Legestr glaz Ar zen 18 mars 2018 21:48

      @Matlemat


      Un spécialiste, un vrai, de la question, syrienne. Il est question, dans son commentaire, de Hollande, de Ayrault, de Fabius et de Valls. Il se trouve que ce spécialiste n’est jamais invité pour commenter l’actualité sur les médias de grande diffusion. Pourquoi ? 


      Ce dont il est question dans les révélations de Benjamin Norman.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mars 2018 08:11

      @Matlemat
      Je me garderai d’un diagnostic psychiatrique..., sans doute était-il mal informé ?
      L’important n’est pas ce que Hollande a dit, mais ce qu’il n’a pas dit ...


      L’US Navy n’a pas pu tirer un seul missile sur la Syrie, ils n’arrivaient pas à situer les radars syriens, l’ US Navy est partie faire des ronds dans l’eau en Mer de Chine, histoire d’emmerder un peu la Chine et la Corée du nord...
      « Syrie, échec et Obamat ».

    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 10:18

      @Ar zen
       Si ce spécialiste de la Syrie est parfois invité sur un grand média : RT, merci pour les liens, ils confirment ce qu’on savait déja.


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 10:30

      @Fifi Brind_acier
      merci pour le lien , c’est assez convainquant. La France a étée assez ridicule dans cette histoire, et cela fait peur de voir que l’armée française peut se faire embarquer dans des guerres au résultat incertains. 


       Notre puissance militaire, non seulement nous coute chère et est utilisée pour des intérets qui ne sont pas les notres. 

    • Fergus Fergus 19 mars 2018 11:56

      Bonjour, Matlemat

      RT = CNN, chacune au service du camp du bien !!! smiley


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 13:17

      @Fergus
      C’est Clemenceau qui disait je crois déja à l’époque que l’on ne ment jamais autant que pendant les guerres et les élections...


    • agent ananas agent ananas 19 mars 2018 22:02

      @Matlemat
      François Hollande était il selon vous, fou , débile ou alors mal informé ?

      Heu, les trois mon général ...
      D’où la question : quel genre de gaz est employé en Syrie si les « casques blancs » ne portent pas des combinaisons protectrices comme les policiers britanniques ?
      Hilarant, non ?


    • JP94 19 mars 2018 23:37

      @Matlemat
      Par contre , il y aura peut-être , à terme et sans conflit , d’autres réintégrations...


      Lors de la Guerre de Crimée ( 1865) où la France, l’Angleterre et l’Empire ottoman réunis avaient combattu la Russie et triomphé sans gloire ( en fait c’est surtout la GB qui voulait remporter une victoire et exiger des trophées de la Russie), la Russie avait accepté si on peut dire de perdre la bataille ... pour peu après récupérer des territoires au Caucase sans encombre ... pour ensuite récupérer la Crimée et tous les territoires perdus lors de la Guerre de Crimée... tout ça en attendant le moment opportun, qui vint assez vite ...
      Il « nous » reste la rue de Crimée, le boulevard de Sébastopol et.... la ville de Malakoff ( ex parc d’attraction célébrant la victoire ....Tant de morts pour ça ...


    • Matlemat Matlemat 20 mars 2018 01:00

      @JP94
       Oui, je connais bien ce conflit, j’ajouterais que les Anglais n’étaient pas des plus combatifs lors de la guerre de Crimée, ils nous retardaient et nous les avons sauvés d’une bataille mal engagée par eux contre les Russes. 


       Cette guerre avait pour but de stopper l’avancée de la Russie sur Constantinople. 

       On ne voulait pas encore découper l’Empire Ottoman ou alors à notre rythme.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 2018 06:57

      @Fergus
      Il vous embête Poutine, hein ? ! Il est pour la souveraineté et l’indépendance des Etats. Cela ne doit pas vous convenir, vous, l’européiste convaincu, le colonisé cocu, mais content...


      Je compatis, mais il va falloir vous habituer : le camp du Bien change de camp !! Groooooses malheurs pour les néo cons, ça tourne vinaigre et c’est le début de la fin.

    • Matlemat Matlemat 20 mars 2018 16:26

      @agent ananas
      Soit disant on avait des preuves...


    • Fanny 20 mars 2018 22:50

      @JP94
      Manque le plus important : le zouave de pont de l’Alma.


  • leypanou 18 mars 2018 17:54

    L’objectif ultime, en toile de fond, c’est de mettre au silence la chaîne de télévision Russia Today  : cela fait partie des raisons possibles mais je pense que tout simplement le BAO -terminologie dedefensa Bloc Atlantiste Occidental- ne veut rater aucune opportunité de salir la Russie d’une manière ou d’une autre, surtout là avec la libération de la Ghouta orientale (se rappeler du joueur de curling russe soi-disant dopé aux JO de Peongchang ainsi que l’autre).

    En tout cas, d’après cet article, plusieurs personnes liées d’une manière ou d’une autre au centre de recherche sur les armes chimiques à Porton Down -dont l’ex-scientifique russe Vladimir Pasechnik- ont eu leur vie écourtée.


    • leypanou 18 mars 2018 20:22

      @leypanou
      complément de lecture : cet article du Général Delaware sur la question ici, analyse intéressante, surtout sur les pays potentiellement suspects.


    • leypanou 18 mars 2018 20:30

      @leypanou
      Delawarde, pas Delaware.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:43

      @leypanou

      Yep, ceci dit, article un peu bof : lisez plutôt les deux de Craig Murray, je les ai republiés sur Le Vilain Petit Canard. La plupart des données factuelles de l’analyse de Delawarde proviennent de là, et pour le reste, il sucre un peu les fraises.  smiley


  • gardiole 18 mars 2018 17:58

    « mais sans mort, pas de crime »
    Si on écarte la thèse d’une mystification à laquelle se seraient prêtés les Skripal, il y a au moins une grave atteinte à leur santé. Je ne sais pas ce que dit le Droit britannique en pareil cas (en France, l’incrimination d’empoisonnement, un crime, serait probablement retenue), mais je doute qu’il soit silencieux.


    • Cateaufoncel 18 mars 2018 19:15

      @gardiole

      « il y a au moins une grave atteinte à leur santé. »

      Même ça n’est pas démontré... Il existe des substances ayant des effets spectaculaires, sans pour autant pour être dangereuses pour des sujets en bonne santé.

      Vers le milieu de la semaine qui s’achève, The Telegraph publiait une interview de proches de Ioulia Skripal, qui déclaraient penser qu’elle et son père étaient morts, parce qu’il ne pouvaient obtenir aucune nouvelle de l’hôpital sur leur état de santé...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:17

      @gardiole

      Atteinte grave à leur santay ? Ah, vous avez accès au dossier médical ? Avez-vous pensé que si c’est un « petit » complot, ils se portent aussi bien que vous et moi ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:45

      @Cateaufoncel

      Une petite cuiller à café de pesticide comme on en utilise dans l’agriculture, et vous aurez très exactement les mêmes symptômes, s’agissant là aussi d’organophosphorés.

      Perso, je pense qu’ils n’ont pas été empoisonnés... du tout.


    • Cateaufoncel 18 mars 2018 21:03

      @Philippe Huysmans

      « Perso, je pense qu’ils n’ont pas été empoisonnés... du tout. »

      Et les Rosbifs vont être obligés de les euthanasier pour crédibiliser leur arnaque... Tssss

      Ensuite, incinération, « Ni vi ni connu, je t’embrouille ! »


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2018 21:17

      @Philippe Huysmans
      Les pro-guerres de l’ OTAN ont de multiples raisons de faire des cacas nerveux ...
      « Chroniques du grand jeu : Psychodrame impérial »


      La 1ere de ces raisons, c’est que ça va mal pour les barbus modérément modérés...

  • Nestor 18 mars 2018 18:24

    Salut !

    "Or en l’espèce, personne n’est mort, que je sache. C’est d’autant plus étrange quand on évoque un poison dix fois plus létal que l’agent VX — pourtant réputé comme étant l’agent le plus toxique jamais produit."

    Dix fois plus létal que l’agent VX ... Il doit y avoir un souci là ... Un témoin rapporte ce qu’il a vu ... Lui il a vraiment eu énormément de bol alors ! Il n’a apparemment pas été contaminé vu que dans cette vidéo (source fraceinfo) du 06 mars il décrit la scène devant la caméra et ne semble pas l’air d’être mal en point ... Il l’a échappé belle et apparemment il ne serait pas le seul on parle aussi d’une docteure et son mari  (voir dans chronologie des événements) qui eux aussi auraient été sur place ... Le policier lui n’a vraiment pas eu de bol !



    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:19

      @Nestor

      Toute cette histoire ne tient pas la route une seconde. Ce poison fait effet en quelques secondes, et s’il y en a assez pour contaminer d’autres personnes qui auraient été en contact, disons, ne serait-ce qu’avec le banc ou pour avoir touché les victimes, celles-ci devraient être mortes depuis belle lurette.


    • Nestor 18 mars 2018 20:45

      Philippe ;

      Donc nous sommes bien d’accord ! D’où la vidéo ... Comment ce fait-il que le gars qui commente cette vidéo tout comme d’autres n’ont pas été contaminés si ce poison a un effet si puissant ? Et comment ce fait-il que le policier soit lui dans un état critique ? Tout ceci manque effectivement de logique !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 18 mars 2018 20:53

      @Nestor

      Le policier n’est plus dans « un état critique » depuis vendredi.

      Il faut bien comprendre que la théorie du complot, pour le coup, ce n’est pas de croire que les anglais ont monté cette histoire, mais bien de gober le complot (assez énorme) que l’on met au compte des Russes pour empoisonner sur le territoire britannique une raclure de bidet dont ils se fichaient comme de leur première tamponne à la vodka ...

      Et ce que j’y vois de positif, c’est que le masque tombe, peu à peu, que le système occidental est aux abois, fébrile, et a littéralement peur de son ombre.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 mars 2018 21:21

      @Philippe Huysmans
      Ils ont des raisons de s’affoler !!

      Poutine va être réélu, et avant, il a fait son discours sur les nouvelles armes russes qui ont 20 ans d’avance , une horreur !

      Boooou, que des mauvaises nouvelles, d’où qu’elles viennent !


    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mars 2018 02:12

      @Fifi Brind_acier. Est réélu, avec 76,40 %.


  • phan 18 mars 2018 19:40
    Pourquoi Arti chok ? pourquoi pas Brexitchok !
    Pourquoi Artichaut ? pourquoi pas Poireau (Poirot) !

  • popov 19 mars 2018 01:16

    Comme disait un blogueur russe, « la preuve absolue que la Russie est impliquée, c’est qu’on a retrouvé des éléments du tableau de Mendeleïev sur le lieu du crime ».


  • nono le simplet nono le simplet 19 mars 2018 03:09

    je suis cette histoire de très loin et je n’ai donc pas d’opinion ....

    par contre je lis un argument innocentant (?) les russes :
    Quel intérêt auraient les russes à faire ça ?
    il y en a un, logique et implacable. Ceux qui trahissent seront retrouvés et éliminés même de nombreuses années après .ça doit faire réfléchir les candidats ...

    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 10:34

      @nono le simplet
       Oui comme le titre d’un article sur AG c’est gagnant-gagnant, par contre ça n’est pas dans l’interet des Russes pour de futures échanges.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 11:12

      @nono le simplet

      Ca ne tient pas la route : le FSB l’avait démasqué, il a été arrêté, interrogé, et condamné à 13 ans, ce qui pour « haute trahison » est nettement moins cher que ce que vous prendriez aux USA (peine de mort).

      Donc ils auraient pu le suicider tranquillement, ou l’exécuter lors de son arrestation, ou par après, dans sa cellule. Au contraire, ils l’ont échangé avant même la fin de sa peine...

      C’est pas très honnête de sortir les arguments de leur contexte et d’oublier la moitié, pourtant bien présente dans l’article.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mars 2018 12:01

      @nono le simplet
      Il a passé 13 ans en prison en Russie, pourquoi l’éliminer ensuite dans un pays de l’ OTAN, qui voit la main de Moscou partout pour lui coller des sanctions ?
      Et qui vous dit qu’il est hospitalisé ? Comme dit l’auteur, il peut se porter aussi bien que vous et moi ... 


    • Dudule 19 mars 2018 21:27

      D’autant plus qu’on cesse de nous rabattre les oreilles avec Vladimir Poutine ancien des « organes » de sécurités (le vilain KGB).

      Or, ce sont des choses qui ne se font pas dans ce milieu. Un agent qui se fait prendre est liquidé ou devient une monnaie d’échange, ça fait partie du jeu.

      Un agent qui s’est fait prendre est grillé. Une fois « débriefé », il n’a plus aucune valeur. Autant lui garder sa valeur de monnaie d’échange, ou le liquider, mais si c’est le cas on le fait vite et discrètement, pas des années après en créant un scandale. Et si les agents échangés se font liquidés, plus personne ne voudra d’échanges.

      Donc, ça ne se fait pas.

      Cette histoire ne tient pas debout, sans compter tout ce qui a été rapporté par l’article... Le coup d’un produit chimique à l’existence plus qu’hypothétique et que personne n’a jamais identifié nul part, mais qui aurait été identifié sur les lieux, c’est quand même un peu gros... Mais plus c’est gros plus ça passe, comme on dit.


    • nono le simplet nono le simplet 20 mars 2018 02:08

      @Philippe Huysmans
      C’est pas très honnête de sortir les arguments de leur contexte et d’oublier la moitié, pourtant bien présente dans l’article.

      n’ayant travaillé ni pour le KGB ni pour la CIA ou la DST j’avoue ne pas bien en connaître les usages ...
      n’ayant pas pas non plus participé à l’enquête sur cette « tentative d’assassinat » j’avoue aussi ne pas avoir d’opinion tranchée sur le sujet ...
      ma remarque était générale et si l’on rajoute les raisonnements tordus que peuvent avoir certains « gouvernements » comme certaines « agences de renseignement » qu’ils soient anglais ou russes, je me refuse à considérer toute hypothèse comme ne « tenant pas la route »
      en clair, j’en sais rien et c’est déjà pas mal d’en être conscient smiley

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mars 2018 06:58

      @Dudule
      Après avoir passé 13 ans en prison en Russie, il a effectivement été échangé.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 mars 2018 08:14

      @nono le simplet

      L’argument est de bon sens... mais : dans cette affaire, qui est quand même un complot nettement plus gros qu’imaginer un skripal machouillant un morceau de savon sur un banc, ça reste à l’accusation d’étayer le dossier avec des preuves.

      Et de rappeler cette citation de Huxley :

      La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter.


    • nono le simplet nono le simplet 20 mars 2018 09:30

      @Philippe Huysmans
      La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident.


      moi c’est mon esprit critique qui m’enseigne à douter de ce qui parait évident à d’autres surtout si ces « autres » n’en savent pas plus que moi ...
      et la propagande n’est pas le contraire de la philosophie mais le contraire de l’information !


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 mars 2018 09:37

      @nono le simplet

      Pas besoin de connaître quoi que ce soit de l’affaire pour considérer comme logiques et de bon sens les arguments que j’ai avancés.

      Et pour le reste, c’est au gouvernement anglais de venir avec des preuves, ou de présenter des excuses aux Russes.


    • nono le simplet nono le simplet 20 mars 2018 09:49

      @Philippe Huysmans
      Et pour le reste, c’est au gouvernement anglais de venir avec des preuves, ou de présenter des excuses aux Russes.

      aucune des deux n’est à exclure !

    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 mars 2018 09:52

      @nono le simplet

      Yep, quand les poules auront des dents... Ah, un instant, on me souffle dans l’oreillette que les poules n’ont plus de dents depuis l’extinction des zozaures.


    • nono le simplet nono le simplet 20 mars 2018 10:10

      @Philippe Huysmans
      les poules n’ont plus de dents depuis l’extinction des zozaures.

      ah ! il faut changer d’oreillette smiley
      les poules ont perdu leurs dents une cinquantaine de millions d’années avant la disparition des dinosaures ...

  • banban 19 mars 2018 08:50

    Vous imaginer une 3 eme guerre mondiale qui débuterait, pour plus tard s’apercevoir que c’est le commis de cuisine qui a renversé du Baygon dans le lave vaisselle.


  • L'enfoiré L’enfoiré 19 mars 2018 09:31

    Salut Philippe,
     Excellente analyse et bonne conclusion.
     
     « Toutes les familles sont des sociétés secrètes », lisais-je dans le livre de Douglas Kennedy.
     Le secret fait partie de nos vies.
     Je suis actuellement occupé à paraitre le 3ème volume d’une fiction sous forme de feuilleton qui a pour cadre, les services secrets.
     Extrait ;d’un des prochain épisode : "Il y a 2500 ans, Sun Zi ou Sun Tsu, son nom n’est pas très précis, faisait partie de la dynastie des Song. Il a écrit un livre intitulé "L’art de la guerre" dans lequel, il explique les techniques pour gagner la guerre sans la faire. Il y a un long chapitre réservé à l’espionnage. Pour lui, il y a cinq sortes d’espions : l’espion local qui provient des gens du peuple, l’espion de l’intérieur qui est un fonctionnaire, l’espion retourné sacrifiable qui est rachetés à l’ennemi et l’espion à demeure pour qui la subtilité est un point crucial et qui ne peut ébruité aucune info non utilisée sous peine d’être passé par les armes. Les espions étaient dignes d’une organisation divine pour avoir à représenter le plus grand trésor d’un souverain. Nul secret n’est mieux gardé que celui que les espions détiennent entre eux« .

    Je pense que le reste découle de source.
    La faiblesse de Madame May en UK, lui oblige d’esquiver son problème interne pour résoudre le Brexit.
    Il faut lire le livre de Nina Bachcatov.  »Poutine. L’homme que l’Occident aime haïr"
    Dans le Vif,interrogée, elle disait ne pas comprendre Madame May.

     


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 10:36

      @L’enfoiré
       L’espion retourné est sacrifiable car il a prouvé qu’on ne pouvait lui faire confiance...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 11:15

      @Matlemat

      Oui, mais contrairement à ce qu’on pourrait conclure en regardant des films hollywoodiens, l’activité principale des services secrets, c’est le renseignement, pas le meurtre. On ne tue qu’à la dernière extrémité, si l’on ne peut pas faire autrement, ne serait-ce que parce que ça n’est pas si simple de le faire efficacement, et de passer sous le radar.

      Et cela amène une autre question : pourquoi tuer Srkipal ? Même d’un point de vue du MI6, ça ne vaut rien comme théorie.


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 11:28

      @Philippe Huysmans, oui il n’y a pas de mobile évident coté Russe.


    • popov 19 mars 2018 13:56

      @Matlemat

       
      Un espion qui passe à l’ennemi, on ne le tue pas s’il a déjà eu l’occasion de dévoiler à l’ennemi tout ce qu’il savait ; on s’arrange pour lui fournir des fausses informations pour qu’il désinforme l’ennemi à son insu.

    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 15:10

      @popov
      Oui mais on fait ça avant qu’il sache qu’il a été découvert.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 20 mars 2018 10:06

      @L’enfoiré

      Il n’y a rien qui ressemble à un chapitre traitant de 5 types d’espions dans L’Art de la Guerre, que j’ai moi-même lu (et republié après l’avoir mis en page).

      En gros, tu étales ton ignorance comme on étale le beurre quand on en a peu, Guy.


  • quid damned quid damned 19 mars 2018 09:36

    Désolé je spamme mais  :

    Propagande anti-poutine pour nos chers enfants inside. (vers 1 min)

    un jour, une question


  • Dom66 Dom66 19 mars 2018 10:02

    Bonjour « Philippe Huysmans »

    Merci et Bravo pour votre très bon texte très bonne analyse, je pense comme vous et permettez moi de la compléter à ma façon.

    « à peine quelques jours plus tard, désignent comme coupable la Russie de Vladimir Poutine »

    Qu’ils auraient retrouvé le passeport de Vladimir Poutine près du banc ne m’étonnerait pas !

    « L’occasion : l’affaire étant simplissime à orchestrer, elle pouvait être déclenchée n’importe quand. »


    L’occasion dans le résonnement des malades May 2 et Johnson était l’élection en Russie…

    pour ça c’est raté


    « Un mobile : faire retirer la licence d’exploitation de Russia Today par l’Ofcom, de telle manière que le gouvernement lui-même n’aura pas à se salir les mains. »


    Le mobile est bien RT, faire taire...RT !!! Micron y pense aussi.


    Une question que je me pose pour la suite ! Avec les déclarations de débiles excités de May 2 et Johnson, comment vont se passer les futures discutions entre les responsable Russes et Anglais ?

    Car un jour ou l’autre il y aura bien des contacts entre débiles (suivez mon regard) et gens sérieux.


    Quand on voit la classe d’un Sergueï Lavrov à coté du Johnson dur dur…


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 10:39

      @Dom66
       Quand vous parlez des contacts entre débiles, parlez vous des supporters de foot ? smiley


    • Dom66 Dom66 19 mars 2018 11:00

      @Matlemat

      May 2 et le Johnson les débiles, mais supporters de foot aussi smiley


    • Matlemat Matlemat 19 mars 2018 11:15

      @Dom66
      A marseille lors de l’euro, 50 hooligans russes on mit en déroute 200 hooligans anglais.. smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 19 mars 2018 11:20

      @Dom66

      May & Johnson se la pètent en faisant comme si l’Empire Britannique dominait encore le monde, en réalité, ce sont des petits poucets, tout comme la France.

      Les Russes se tournent désormais vers l’Asie (eh oui, la Russie va jusqu’au Pacifique), et ne sont pas vraiment demandeurs face à des pays ingérables, qui vous plantent un couteau dans le dos dès que vous vous retournez.

      Et les sanctions sont clairement une pétoire à un coup - une fois que vous les avez utilisées, vous restez là comme un con.

      Les Anglais doivent pas être trop fiers d’être dirigés par ce genre de folles hystériques.


  • julius 1ER 19 mars 2018 10:21

    Sous M Thatcher le conflit des Malouines a été exacerbé pour que la GB puisse casser le mouvement des mineurs et par extension tout le système syndical britannique ...


    une guerre bienvenue pour unir le pays et faire passer la pilule antisociale,il est vrai que cette affaire « Skripal » est plutôt nébuleuse et cache certainement des faits bien moins reluisants ....

    l’enchaînement des faits avec expulsion de diplomates et sanctions qui vont crescendo semblent étre là pour brasser du vent et offrir du spectacle aux médias et au public et dans le même temps masquer des choses beaucoup plus terre-à-terre comme l’augmentation de la pauvreté en GB aussi les implications du Brexit qui posent des problèmes compliqués notamment entre les 2 Irlandes avec la redéfinition des frontières, de même que pour l’Ecosse où l’on retrouve toutes les bombes à retardement de ce Brexit aux implications largement sous-estimées !!! 

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 mars 2018 11:01

      @julius 1ER

      votre argument d’inverse facilement :

      puisque le RU traverse toutes les difficultés que vous dites, vous pensez vraiment qu’il n’a que ça à faire de monter une histoire aussi tordue et d’amuser le monde avec ça ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 mars 2018 12:20

      @Olivier Perriet
      Les médias avalent et recrachent tout sans distinction. Lors de la chute de Tripoli, une vidéo a fait le tour les médias du monde. On a appris ensuite par le Président de la Libye, que cette vidéo avait été tournée avant au Qatar ....


      Ce qui fait le buzz aujourd’hui ce sont des vidéos qui montrent des bourrages d’urnes lors des élections russes. Personne ne peut dire si ce sont des bulletins pour Poutine, sauf celui qui le dit. On peut tourner cette scène dans n’importe quel studio d’Hollywood...

      Mais ces vidéos sont présentées par Navalny, qui est un escroc, mais néanmoins, le chouchou de l’ Occident. On doit donc le croire sur parole.
      Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas eu triche, je dis que les vidéos ne permettent pas de le savoir.

    • julius 1ER 20 mars 2018 09:06

      @Olivier Perriet


      ton argument n’en est pas UN ... ce n’est pas parceque le RU traverse des difficultés qu’il ne pourrait pas monter une histoire aussi tordue, car cette histoire est on ne peut plus tordue !!!
      et la preuve que çà marche, c’est que l’on en parle beaucoup même toi, preuve s’il en est que cela fait vraiment diversion !!!


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 mars 2018 10:59

    Salut,

    juste une question, et une seule :
    pourquoi les empoisonnements ne touchent-ils que des exilés russes ?

    Qu’il y ait un mort étrange une fois, on peut comprendre. Et on peut tout imaginer, même des motifs qui n’ont rien à voir avec la grande politique.

    Mais quand il y en a une dizaine, qui sont tous plus ou moins dans le même camp, on se pose des questions.

    C’est comme les attentats mystérieux au Liban en 2006, dont les auteurs n’ont jamais été retrouvés, mais qui ne visaient, comme par hasard, que des personnalités réputées « anti syriennes ».

    Le jour où 10 pro Poutine seront empoisonnés au Baygon, vous pourrez lancer des dénégations, mais là franchement, je ne pense pas que vous puissiez pratiquer l’inversion accusatoire.

    Et qui les a commis ces empoisonnements, le Pape, le Mossad encore ?


Réagir