vendredi 16 octobre 2015 - par ddacoudre

Air France un vol vers le 18ème siècle ?

Valls prévient, tous ceux qui défendront leur droit à l’existence et qui ne sont pas adhérent à la FNSEA, ils seront arrêtés comme de vulgaires criminels et qualifiés de voyous. En tant que socialiste j’ai longtemps milité au PS que j’ai quitté en 1995 quand j’ai compris qu’il ne redeviendrait pas socialiste. Cela ne me dispense pas devant de tel comportement de m’interroger, comment nous avons pu nourrir en notre sein de tels serpents à sonnettes. Cela a commencé quand, pour être réélu en 1988 Mitterrand s’est ouvert à la population civile, une faune d’affairistes et d’arrivistes se sont précipités donnant au PS le visage qui est le sien aujourd’hui.

Le paradoxe fut que celui qui milita pour l’établissement de la social-démocratie au sein du PS renonça à se présenter à sa succession présidentielle, je pense à Delors.

Mais voyons ce qu’il se passa de comparable au 19 siècle.

De triste mémoire, Fourmies fut en 1891 le symbole de la répression des forces armées à l’époque contre les grèves revendicatrices de la journée de huit heures.

Publicité

Cette journée se termina par 9 morts et plus d’une trentaine de blessés sous la présidence du conseil de Sadi Carnot. Cet événement fut plus tard un déterminant de la création de la SFIO. Vue la situation du PS actuellement, c’est plutôt drôle de le rappeler. Cela permet de mesurer leur descente aux enfers qu’ils appellent la « gauche moderne ».

A paris de la même année, ce sont les policiers qui arrêtent 3 anarchistes dans une échauffourée autour de l’emblème du drapeau dont veulent s’emparer. Des coups de feu sont échangés, un gendarme et un anarchiste blessé, trois anarchistes sont arrêtés et passés à tabac au poste de police. Le 28 août 1891 leurs procès a lieu, l’avocat général demande la peine de mort, les juges condamnent l’un deux à cinq ans d’emprisonnement.

 Ces trois anarchistes appartenaient à un groupe d’une trentaine qui défilaient drapeau en tête de le Valois-Perret à Clichy et revendiquaient comme à Fourmies de ne travailler que huit heures.

Aujourd’hui plus personne n’apprend le gout de sang de ces huit heures. Si je le rappelle, ce n’est pas pour les morts, il y en a eu bien d’autres pour d’autres horreurs, mais pour établir le parallèle dans la réponse des gouvernants de l’époque vis-à-vis des faibles qui se révoltent pour ne pas subir l’asservissement des décisions du patronat capitaliste.

Hier, ils voulaient moins travailler et ils reçoivent des balles et des arrestations.

Publicité

C’est la réponse répressive des gouvernants conservateurs de l’époque auxquels s’opposaient les socialistes, Aujourd’hui dans une échauffourée où les salariés réclament du travail, une chemise est déchirée et c’est un gouvernement socialiste qui les traite de voyous et ils risquent cinq ans de prison et 45 000 € d’amandes.

Et l’opposition se joint à leur voix, (républicain) sauf, les socialistes du FDG.

Je laisse à chacun le choix d’appréciation du comparatif en concevant les événement à leur époque.

Pour ma part il y a là un choix répressif volontaire du gouvernement que ce soit par la qualification (voyou), que ce soit par leur appréhension (à 6h du matin) que ce soit par leur garde à vue (aucun d’eux ne songeait à partir). Nous nous trouvons devant un choix de classe du gouvernement (que chacun s’obstine encore de dire socialiste) qui s'est inversé quant nous le comparons à sa réponse face aux manifestations des bonnets rouges et d la FNSEA.

Si aux régionales le PS arrive à avoir une région je veux bien me pendre, mais comme je tiens à la vie peut-être y aura-t-il des irréductibles.



19 réactions


  • lala rhetorique lala rhetorique 16 octobre 2015 09:59

    Il y a des voyous autorisés et d’autres pas.... au 21e siècle, avilir des personnes qui ne cherchent qu’à travailler, et non à posséder la fortune de leur patron, c’est un recul énorme. Les patrons actuels n’ont plus aucun honneur, un peu comme la publicité « c’est bon la honte », ils encaissent sans vergogne de larges augmentations de salaires qui feraient rougir une tomate verte, avec ce mépris insoutenable pour les sans dents. Et on se demande pourquoi une chemise a été arrachée ? pfffff


    • Dom66 Dom66 16 octobre 2015 12:22

      @lala rhetorique

      D’accord avec vous, mais ne pas confondre patrons du CAC 40 et gros capitalistes, et les petits patrons des PME et autre qui comme mon petit garagiste avec ses deux employés ne roule pas sur l’or.



    • ddacoudre ddacoudre 16 octobre 2015 12:59

      @lala rhetorique

      la vie est un éternel rapport de force, ce qui ne savent pas défendre leurs intérêts succombent a ceux qui savent le faire.
      notre problème est que l’on nous explique que ce sont ceux qui défendent leurs intérêts, (les patron qui sont le mieux à même à défendre ceux de leur subalterne. et un parti qui s’était donné pour objectif une une répartition équitable et juste n’est plus que le bras répressif du pouvoir de ceux qui détiennent la création monétaire.
      naturellement, il faut savoir distinguer tous les sou-traitant de ceux-ci qui sont de petit entrepreneur qui se montent souvent le bourrichon par vanité ou estime de soi d’appartenir à cette oligarchie ou ploutocratie dominantes qui parfois ils envie ce qui les fait se situer à tord comme des entrepreneurs alors qu’ils ne sont que les vassaux ou les outils vassalisés de ces derniers.
      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement


  • philippe913 16 octobre 2015 10:15

    je ne vous comprends pas, vraiment pas.
    dites moi où je me trompe :

    Le commerce du trafic aérien n’est plus ce qu’il était il y a qques dizaines d’années, à savoir des compagnies nationales prestigieuses qui faisaient payer les vols un peu cher.
    La concurrence s’est ouverte et on a maintenant différentes compagnies qui proposent des vols avec des coûts maîtrisés ou bas, avec des services différents.
    On a une compagnie, Air France, qui perd de l’argent depuis des années, et ne verse d’ailleurs aucun dividende à ses salauds d’actionnaires (le 1er étant l’Etat français).
    Les salauds de patrons voient le problème et essayent de le résoudre. Quelle est la réaction ? on ne touche à rien et on frappe ces salauds de patrons pour bien leur montrer qu’on ne veut rien changer.
    Que va t-il se passer ? de nouvelles pertes pour la société, et, au final, comme nombre d’autres grandes compagnies nationales prestigieuses, une faillite et mise en liquidation.

    Où est le scandale quand Air France veut rationaliser ses coûts et changer sa manière de faire qui, jusqu’à présent, l’envoie dans le mur ?

    En démocratie la violence physique peut-elle être acceptable ? Si oui, dans quelle mesure ? Une violence physique en préaléble d’une réunion qui visait à négocier ?
    Du grand n’importe quoi indéfendable.


    • Dom66 Dom66 16 octobre 2015 11:58

      @philippe913

      Ne surtout pas oublier que le premier responsable de cette situation est le gouvernement, qui sous la pression des pays du golf (je t’achète du matos de guerre) et tu me donne des créneaux horaires, et tu m’ouvres des lignes dans ton pays. « A La A QUE BAR » et nos péteux pantalon baissé obéissent comme des moutons.

      Ne surtout pas oublier qu’il est IMPOSSIBLE pour les compagnies majeures Européenne de luter contre ces compagnies qui sont sous un flot de petro dollars.

      Ne surtout pas oublier, qu’Air France a toujours été mal géré, avec des incapables à la tête.

      Ne surtout pas oublier que parmi les navigants (et je sais de quoi je parle) il y avait (et il y a sûrement encore) une grande quantité de seigneurs, profiteurs, intouchable. Gabegie à un haut niveau à Air France.

      Ne surtout pas oublier que la direction d’AF à toujours demandé au personnel sol de faire des efforts que ceux-ci ont acceptés, et pourtant AF à depuis longtemps sous traité et coupé dans les effectifs sol, voir jusqu’à faire réviser des avions en asie.

      Donc comprendre, qu’un moment les gens pètent les plombs.

      Par contre la procédure appliquée pour arrêter les « coupables » chez eux de bon matin comme des criminels est INTOLÉRABLE digne d’une dictature, dictature ? On y arrive  PS de merde.


    • ddacoudre ddacoudre 16 octobre 2015 13:16

      @philippe913

      bonjour Philippe. dans mon article je ne pose pas cette problématique je pose seulement celle du bras armé sélectif des gouvernants d’hier comme d’aujourd’hui.
      mais pour ne pas éluder ton commentaire le libéralisme low coste il y a des seuils de concurrence qui sont destructeurs d’emplois tout comme l’a et le sont les technologies. face à cela nous n’avons comme réponse que le chômage qui n’est pas en soi un problème s’il y a un turn over rapide, sauf que les prestation ne permettent pas à une personne ou un foyer de conserver son niveau de vie et dans l’actuel mythe du travail de se trouver une place valorisante. s’enclanche donc un processus de dégringolade où le moins disant devient celui qui sacrifie son bien être qui a été une recherche constante de l’humain pour améliorer sa condition sociale, et que dans ce cadre ceux qui ont accédés au statut de « patron » l’on fait au détriment de ceux qui étaient serviles au lieu d’essayer d’améliorer leur condition sociale au delà de l’avoine que l’on donne à sa bête de somme. privez donc votre animal de somme vous verrez s’il ne vous donne pas un coup de pied faute de ne pas vouloir mourir. http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Mon-voisin-avait-un-ane-2892819.html.
      cordialement.


  • Le p’tit Charles 16 octobre 2015 10:32

    Mitterand fut hélas le loup dans la bergerie...mais le plus triste a mon sens..) c’est de voir encore des gens voter pour ce parti.. ?


  • colere48 colere48 16 octobre 2015 15:00

    Jean Marie Bigard avait bien vu la situation dans un de ses sketch :
    de mémoire, c’est pas mot pour mot, mais l’esprit est là , si j’ose dire....

    "Gauche , droite c’est quasi pareil, à non à un gros détail prés. La droite culpabilise toujours un peu avant de te le mettre et puis on se méfie, on serre les fesses alors elle utilise force vaseline...

    La gauche, ben tu te méfie pas, c’est nos potes, sont gentils, alors tu te baguenaude tranquille bien relâché, et là , paf , à sec, sans vaseline !!!"

    Moralité on est baisé tout pareil, sauf que c’est plus douloureux en ce moment !  smiley


    • ddacoudre ddacoudre 16 octobre 2015 19:42

      @colere48

      j’apprécie, sauf de classer le PS à gauche l’on est de gauche lorsque l’on est anti capitaliste, qu’on lutte contre l’exploitation de l’homme par l’homme, ce qui ne sont plus depuis 1984, puis qu’ils gèrent le capitalisme.
      sinon c’est a peut près cela Bigard illustre bien.
      ddacoudre.over-blog.com .
      cordialement.


    • mmbbb 17 octobre 2015 09:48

      @ddacoudre le communiste dont les intellos des annees 1970 nous disait que l’est etait le paradis et l ’autre tordu de Sartre d affirmer " ceux qui critiquent l’ URSS sont des chiens " Ou ces intellos qui affirmaient sans rougir « je prefere avoir tort avec Sartre que raison avec Aron « Meme les cubain gardent Castro comme symbole d’un passe eclatant et s’ouvre a l’enfer capitalistes Comme disait Coluche le capitaliste c’est l’exploitation de l’ homme par l’homme le comuunsite c’est l’inverse  Vous revez de vieille lune  tout ceci est du  passe


    • ddacoudre ddacoudre 17 octobre 2015 13:32

      @mmbbb
      bonjour
      le capitalisme ce n’est pas un gros mot, et ce n’est pas parce que l’on est anti capitaliste que l’on est communiste version ex URSS, domination des populations par un pouvoir qui devient dictatorial en leur nom. et l’URSS avec le culte du mythe du travail faucille marteau était bien pire que le capitalisme. il s’agit de faire du travail la bonne utilisation et non une source d’enrichissement qui consiste à produire n’importe quoi pour gagner de l’argent. la différence tient au fait que le capitalisme est un mauvais paradigme de l’animal dominant. tout groupe génère un dominant c’est une condition irréductible de l’existence, sauf que la civilisation consiste à assurer une réglementation de ce dominant qui s’approprie tout se gave et baise sans s’occuper des autres.la religion a échoué dans cette maitrise la philosophie aussi, car a chaque naissance tout ce remet en question. alors je pense que tu peut comprendre que le culte du dominant que tu l’appelle patron, état, ou capitalisme ou communisme d’ex URSS repose sur le même paradigme du plus fort. quand au capitalisme nous ne lui devons pas notre essor. quand il était le maitre incontesté il se contentait de nourrir les« bêtes de sommes » qu’étaient les populations serviles.
      Ce rapport là n’a pas changé, c’est d’abord l’anarchisme puis le socialisme qui à poussé au développement de l’instruction des masses et a rétablie une opposition au capital.
      ce sont les développement des savoirs qui sont a l’origine de notre développement que le capital se l’approprie ne fait pas de lui le créateur de richesse. s’il n’y avait pas eu l’imprimerie toi et moi nous serions encore des ânes serviles.
       http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Mon-voisin-avait-un-ane-2892819.html.
      cordialement.


  • troletbuse troletbuse 16 octobre 2015 16:38

    Si aux régionales le PS arrive à avoir une région je veux bien me pendre, mais comme je tiens à la vie peut-être y aura-t-il des irréductibles.
    Tu as raison. Y’a même des irréductibles sur AV. J’espère aussi la déculottée au 1er tour. Pour le deuxième tour, on verra comment l’HERPES va se prostituer(bien qu’ils aient voté une loi contre les clients-UMP et PS) afin de garder le pouvoir.


  • Pyrathome Pyrathome 17 octobre 2015 19:27

    Sire Alexandre de Juniac, pdg d’Air France sait faire des économies, mais sur le dos des autres..
    http://www.syndicatalter.fr/Remuneration-de-M-Juniac
    Le vol, c’est sa spécialité, mais surtout à terre, sans prendre de risque.....comme ses grands copains de beuverie, Bismuth et Lagarde...
    Mon pauvre monsieur, la noblesse oligarchique est pathétique
    Quant aux vrais voyous, il faut aller les chercher sous les lambris de la ripoublique, bien planqués....
    VIVE LES ARRACHEURS DE CHEMISES ....et bientôt de slips....


  • JDCONSEIL 18 octobre 2015 19:43
    Violence patronale, violence ouvrière (Jaurès et Clemenceau, 1906) Les premiers mois de cette année 1906 furent marqués par de nombreuses grèves. A la Chambre, mi- juin, plusieurs débats opposent le Ministre de l’Intérieur, Georges Clemenceau, et Jean Jaurès. Dont l’un porte sur cette « violence ouvrière » que le ministre, garant d’un ordre (sanglant) se plaît à souligner.

    L’occasion pour Jaurès de rappeler d’où vient cette violence et quelle autre violence, beaucoup plus insidieuse, porte le capitalisme.

    Voici ce qu’à l’époque Jean Jaurès disait : 
     
    « Palpable, saisissable chez les ouvriers  : un geste de menace, il est vu, il est retenu. Une démarche d’intimidation est saisie, constatée, traînée devant les juges. Le propre de l’action ouvrière, dans ce conflit, lorsqu’elle s’exagère, lorsqu’elle s’exaspère, c’est de procéder, en effet, par la brutalité visible et saisissable des actes.
    Ah  ! Le patronat n’a pas besoin, lui, pour exercer une action violente, de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses  ! Quelques hommes se rassemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l’intimité d’un conseil d’administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes désordonnés, sans éclat de voix, comme des diplomates causant autour du tapis vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers  ; ils décident que les ouvriers qui continueront la lutte seront exclus, seront chassés, seront désignés par des marques imperceptibles, mais connues des autres patrons, à l’universelle vindicte patronale.
    Cela ne fait pas de bruit  ; c’est le travail meurtrier de la machine qui, dans son engrenage, dans ses laminoirs, dans ses courroies, a pris l’homme palpitant et criant ; la machine ne grince même pas et c’est en silence qu’elle le broie. [...]
    La même opposition, elle éclate dans la recherche des responsabilités. De même que l’acte de la violence ouvrière est brutal, il est facile au juge, avec quelques témoins, de le constater, de le frapper, de le punir ; et voilà pourquoi toute la période des grèves s’accompagne automatiquement de condamnations multipliées.

    Ainsi, tandis que l’acte de violence de l’ouvrier apparaît toujours, est toujours défini, toujours aisément frappé, la responsabilité profonde et meurtrière des grands patrons, des grands capitalistes, elle se dérobe, elle s’évanouit dans une sorte d’obscurité. » 

     Jean Jaurès lors d’un discours devant la Chambre des députés, séance du 19 juin 1906

    Qu’est-ce qui a vraiment changé 109 ans plus tard ? A-t-on évolué ? Trouverait-on un député pour parler ainsi aujourd’hui ? 
    Un siècle plus tard, rien a changé : Le mépris des puissants envers les faibles est toujours aussi violent !


    • ddacoudre ddacoudre 18 octobre 2015 23:08

      @JDCONSEIL

      merci pour cet extrait. le code du travail à permis de lutter contre tous ceux qui employant des salariés trouvent que leur existence coute. Nous n’avons pas grandi depuis l’âge préhistorique le capitalisme n’est qu’un paradigme médiocre du dominant animalier. lui il se contente d’être le plus fort pour se gaver de nourriture baiser toutes les femelles à la seule fin d’avoir toute les chance de laisser une progéniture apte à survivre, parmi laquelle se manifestera son successeur pour les même fin. nous n’avons jamais vu un animal exploiter ses semblables, ils se volent certes, mais ne se mettent pas en esclavage, même volontaire. être civilisé c’est pouvoir espérer mieux que ce mauvais paradigme qu’est le capitalisme qui séduit tant d’individus et de nations, inconscient qu’ils sont en fait incapable de se surpasser et croient l’être parce qu’ils ont amassé des fortunes, et sont pires qu’un animal, qui lui est limité par la satiété,par la mesure de son estomac alors que la mesure de satiété du capitalisme c’est toujours la destruction, la négation de la civilisation des comportement humains. le dominant animalier laisse les reste parce qu’il ne peut plus se gaver, le capitalisme laisse des restes pour pouvoir en retirer le double.
      http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Mon-voisin-avait-un-ane-2892819.html
      http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html
      cordialement.


Réagir