jeudi 21 janvier - par Kamal GUERROUA.

Algérie : ce Chachnaq de la mémoire qui dérange l’idéologie islamiste

 

    Difficile de demander aux autres de glorifier notre histoire, alors que nous préférons rester les bras croisés et les cerveaux mis en veilleuse ! 

   J'écris cela parce que je suis consterné suite aux levée de boucliers provoquée par l'inauguration, le 12 janvier dernier, en plein centre de la wilaya de Tizi Ouzou, d'une stèle à l'effigie de Chachnaq, l'un des aguellids (rois) berbères, parvenu au pouvoir en Egypte pharaonique, en 950 av. J.C. Un événement majeur dans l'histoire amazighe, à l'origine de l'établissement du calendrier agraire que nous connaissons aujourd'hui, dont le départ "le mois de Yennayer" est célébré dans toute l'Afrique du Nord. Il est clair que ce genre de réaction vient, bien souvent, du milieu islamiste rompu à des pratiques "négationnistes", si j'ose dire, vis-à-vis des origines berbères de l'Algérie, et partant de tout le Maghreb.

Publicité

    L'islamisme politique assimile, en effet, tout récit identitaire ou historique, en dehors de la sphère musulmane, à une opération d'effacement de l'identité arabo-islamique. L'arabité est, d'après la perception de ses promoteurs, au côté de l'islam, la composante exclusive de la personnalité algérienne. Ce qui tue dans l’œuf la pluralité millénaire de la composition historique de l'Algérien à travers les âges, au nom d'une certaine uniformisation identitaire basée sur l'idéologie. D'ailleurs, depuis les années 60-70, l'histoire algérienne n'a démarré dans les manuels scolaires que l'on distribuait aux écoliers et aux lycéens qu'à partir des "foutouhat" (les conquêtes musulmanes), de l'Ifriqiyya (le Maghreb de l'époque). Nulle mention, par exemple, de la résistance de la reine juive Dihiya (la célèbre Kahina) au VII e siècle, à l'invasion musulmane ni moins encore de l'arrivée en Ifriqiyya des bédouins arabes de Banu Hillal entre le X e et le XII e siècle et le désastre qu'ils ont causé au cheminement historique des dynasties berbères de l'époque (les Zirides et les Hammadites en particulier). Hélas ! L'instrumentalisation de l'histoire et le déni de la berbérité ont souvent été les maîtres mots dans l'Algérie indépendante. Pour preuve, le régime hybride (islamo-nationaliste avec des tendances laïques larvées), de mèche avec les ultras de l'islamisme dit modéré, ayant investi les facultés, aurait osé même dénaturer, en 1976, le projet de la Charte Nationale, rédigé par Mostéfa Lacherfa et Mohamed Seddik Benyahia, pour plaire aux conservateurs islamo-bâathistes ( une tendance formée par le mariage contre-nature entre l'islamisme supranational de la mouvance des frères musulmans et de l'arabisme identitaire nassérien).

 

    Pour rappel, le colonel Boumédiène aurait changé sous la pression de ces derniers une clause emblématique de ladite charte qui édicte clairement que "l'islam est la religion du peuple", pour celle "l'islam est la religion de l'Etat". De même aurait-il décrété le week-end islamique (Jeudi-Vendredi), en remplacement du week-end universel (Samedi-Dimanche), accablant le trésor public de millions de dollars de pertes ! En réalité, l'islamisme a trouvé, d'une part, dans ce régime hybride, un allié de taille pour remettre en cause le récit identitaire originel de l'Algérie. D'autre part, il a pu manipuler, par son biais, l'Algérie profonde pour en faire un terreau fertile aux fins de consolider sa mainmise autoritaire sur la société. Ainsi aurait-il dressé celle-ci (l'Algérie profonde) contre la Kabylie, fief des luttes identitaires, culturelles et démocratiques, à partir des années 1980 en particulier (Le Printemps berbère). Le jeu politicien entre le régime et les islamistes a été tellement perfide que les Algériens en ont subi les conséquences et les subissent encore jusqu'à aujourd'hui. Des dégâts dramatiques sur le plan historique ayant mis en morceaux la mémoire collective, incapable de nos jours, de faire consensus sur des questions relevant pourtant du destin national. Or, y a-il une nation forte sans récit historique fiable ? Y a-t-il une nation sans mythes fondateurs à l'image de Chachnaq pour les Imazighen (les Amazighs) ? Y a-t-il une nation qui se construit avec une mémoire travestie, et dont le récit authentique de constitution est substitué par un autre, importé de l'Orient musulman ? 

Publicité

     L'on peut déduire de ce qui précède qu'il n'y a pas d'avenir qui se construit à partir d'un passé clos, dénaturé et manipulé. Le passé devrait être un passage vers le futur. Une sorte d'identité partagée, admise par tous les citoyens, sans exclusive. Les multiples dimensions de cette identité-là devraient être assumées sereinement, et chaque citoyen se doit de revendiquer ses multiples facettes, non pas à l'état stationnaire d'un ghetto, mais par une acceptation sereine et assumé d'un legs commun. C'est pourquoi il est important d'être fier de ce que l'on est, de notre identité et de notre diversité ! La multiplicité identitaire est une donnée inaliénable de l'Algérianité, et par ricochet, de la modernité et du progrès démocratique. L'écrivain bengali Barkimando Chatterjee, n'a-t-il pas écrit à ce propos ce qui suit ? : "Qui louera nos nobles qualités, si nous ne les louons pas nous mêmes ? C'est une loi de la vie qu'un homme qui ne se préoccupe pas de faire savoir qu'il est grand, est considéré par les autres comme quantité négligeable. La gloire d'une nation a-t-elle été jamais chantée par une autre nation ?" Tout est résumé, concernant cet état d’Alzheimer identitaire entretenu par nos dirigeants depuis belle lurette !

Kamal Guerroua. 

 



46 réactions


  • sylvain sylvain 21 janvier 10:56

    On vit tous dans des sociétés de concurrence, ou il n’y a jamais de place pour tout le monde, et beaucoup de places ignobles pour les perdants . Dans ce contexte, ce genre de réactions est normale, c’est un signe de bonne santé de la communauté arabe . Ce qui est déplorable est de rester dans des sociétés de ce genre


  • popov 21 janvier 11:07

    @Kamal GUERROUA

    Bravo pour cet article !

    Le Maghreb a en effet une histoire avant l’islam. Il a donné non seulement au moins un pharaon à l’Égypte, mais des empereurs et des théologiens à l’empire romain.

    On entend souvent les Algériens mettre tous leurs problèmes sur le dos de la colonisation française. Il est rare de voir un auteur se plaindre des colonisations arabes et turques qui ont pourtant attaché ce boulet qu’est l’islam aux pieds des population de cette région.


    • OMAR 21 janvier 18:50

      Omar9
      .
      @popovitch :«  Il est rare de voir un auteur se plaindre des colonisations arabes et turques .. ».
      .
      Toi tu as en permanence chialé sur la conquête musulmane de la péninsule ibérique.
      Et pourtant, celle-ci fut l’œuvre d’un berbère,Tarek Ibn Ziyad :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tariq_ibn_Ziyad
      .
      Donc, dans leur majorité, les maghrébins, berbères ou numides, ont non seulement embrassé l’Islam, mais ils furent aussi les champions de sa dissémination et de son rayonnement.
      .
      Et malgré le napalm balancé sur eux par la France chrétienne et coloniale, ils tinrent à leur religion.
      .
      Pôvre moujik qui ignore qui fut Amirouche, ce lion du Djurdjura
      https://www.youtube.com/watch?v=tAlPYPd3F0k


    • Ouam Ouam 22 janvier 02:01

      @OMAR
      "...On entend souvent les Algériens mettre tous leurs problèmes sur le dos de la colonisation française. Il est rare de voir un auteur se plaindre des colonisations arabes et turques qui ont pourtant attaché ce boulet qu’est l’islam aux pieds des population de cette région....« 
       
      Pourquoi, le mouftistan déclare la main sur le coran que cela est faux ?
      C’est peut etre de l’islamophobie ?
      Du racisme ?
      De la discrimination ?

      Les faits historiques, explique nous momo que l’islamisation ne s’est pas faite avec de nombreux peuples sous le joug de la terreur, de l’abject, de l’arbitraire et de la domination la pire...
       
      S’plique nous cela... momo, la main sur le coran avec le j’le jure mon frereuu sur le coran  smiley
       
      Puis si tu pouvais éviter au passage d’embrayer comme le colon islamiste que tu est de repartir sur un autre truc pour noyer le cochon, heu le poisson pardon smiley
      Cqfd ?

      Puis aussi si tu pouvais nous expliquer si c’est faux ce qu’il s’est passé dans ta secte d’arriérés ce jour ou 3 sur 4 n’onts pas voulu signer et en sortir, sous pretexte que dans le texte entre autres il fallait reconnaitre l’egalité entre un homme et une femme...
       

      Fais gaffe, c’est comme GRENOBLE l’autre jour ou t’a disparu comme un voleur, car tu sais que je SAIS (lol)
       
      et, que lorsque j’affirme des choses j’ai les »cacaouettes« et les »chips" (hallal) qui sonts en stock au fond du magasin smiley
       
      Fais pas celui qui comprends pas ^^, ni celui qui sévapore ....


    • @Ouam

      Le poisson cochon ca existe , il l’ ont vacciner a l’ ARNm 
      <fake news expret pour faire braire OMAR >


    • Ouam Ouam 22 janvier 02:08

      @ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate »)
      Ah ben voila, je fais t’en faire une fricassée à momo...
       
      Et vu que je suis toujours athé, j’eviterai meme le vendredi midi pour ne pas le froisser, j’irai meme jusqu’a l’accomandement raisonnable du vendredi soir a la sortie du temple ^^
       
      Je m’adapte au multicultu diversifié MOI smiley


    • @Ouam

      et comme ca as des ecailles , selon le code nutritionelle islamique c’ est parfaitement hallal ...

      Allez OMAR , une cuillere pour papa , une cuillere pour maman ... une pour popov et une pour mahomet smiley

      mange c’ est marquer dans le coran , tout ce qui as des ecaille est licite smiley


    • popov 22 janvier 14:28

      @OMAR
       
      Salut l’homard

      Donc, dans leur majorité, les maghrébins, berbères ou numides, ont non seulement embrassé l’Islam, mais ils furent aussi les champions de sa dissémination et de son rayonnement.

      Les Algériens ont pu se débarrasser des colons Français, mais ils n’ont jamais pu se libérer de la prison mentale dans laquelle les Bédouins diaboliques les ont enfermés.
      Rayonnement de l’islam dis-tu ? Tu vois l’islam rayonner quelque part dans le monde toi ? Moi je vois l’islam faire croupir une grande partie de l’humanité dans les superstitions et les bêtises obscurantistes.
      Si l’islam rayonnait, tu n’aurais certainement pas éprouvé le besoin de vivre chez les insoumis.

    • popov 23 janvier 14:05

      @OMAR

      Salut le harki

      Pôvre moujik qui ignore qui fut Amirouche...

      En effet, j’ignore qui est ton zami rouche et je ne m’en porte pas plus mal.

      Quant aux « moujiks » dont tu aimes te moquer, je te ferai remarquer que sans eux, l’Algérie crèverait de faim et de trouille.

      De faim parce que ses réserves de devises venant de la vente du pétrole ne lui permettront bientôt plus d’acheter le blé français et qu’elle est incapable d’en produire plus sur son territoire, faute de compétence et d’huile de coude. Elle devra donc acheter du blé russe qu’elle considère pourtant de moindre qualité. Elle a bien essayé d’acheter du blé lituanien mais elle s’est fait rouler dans la farine : ce blé était avarié.

      De trouille parce que la Russie est le principal fournisseur d’armes de l’Algérie :

      La Russie est le principal fournisseur d’armes pour l’Algérie. En 2018, 66% de toutes les importations d’armes en destination de l’Algérie provenaient de la fédération de Russie.


  • Attila Attila 21 janvier 11:15

    « La multiplicité identitaire est une donnée inaliénable de l’Algérianité »

    On peut y ajouter, comme de nombreux pays dans le monde, les invasions. Romains et Vandales.

    .


    • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 21 janvier 19:58
        • @Attila Si je parle de multiplicité identitaire, cela ne veut pas dire que je positive ou positivise la colonisation, aussi vertueuse soit-elle ! Merci

    • Attila Attila 21 janvier 22:03

      @Kamal GUERROUA.
      Nous ne sommes responsables que de ce que nous disons ou écrivons.
      Je n’ai pas évoqué la colonisation que je ne positive pas, d’ailleurs.
      Je parle de l’arrivée d’une population dans un territoire déjà habité, que cette arrivée se fasse de manière pacifique ou non. Les groupes qui se fréquentent s’influencent généralement.

      .


  • Étirév 21 janvier 11:20

    Les Touareg sont le résidu d’une race qui a conservé les lois de l’époque matriarcale. On les trouve dans les profondeurs du Sahara où ils forment une aristocratie qui a conservé ses caractères natifs et ses antiques institutions sociales. Ils sont de véritables archives vivantes, du plus grand intérêt pour nous, puisqu’ils sont une confirmation de l’histoire vraie que nous nous efforçons de restituer, un lambeau conservé de cette antiquité disparue, une preuve vivante et agissante de ce que fut le « Régime primitif ». M. Barth, qui a consacré cinq années à l’exploration du pays des Touareg, nous a révélé cette fière aristocratie du grand désert, qui a continué à vivre comme vivaient les primitifs il y a des milliers d’années et qui n’a pas laissé entamer ses antiques institutions par l’Islamisme qui l’a dominée sans la convertir.
    Il y a là une mine inépuisable pour la science de l’histoire.
    La race Touareg s’appelle elle-même imoharimohaghimocharimagerenimaziren, suivant les tribus, ce qui veut dire en langue sémitique : les hommes de race pure.

    Rapprochons imohar de immolar  ; fonction mystérieuse du sexe féminin, souvent mentionnée chez les Hébreux, et rapprochons aussi i-mageren de MagaMaya ou Maja.
    Le régime des castes est la loi sociale des Touareg, et la Dualité sociale le trait dominant de leurs institutions.
    En effet, le dualisme sexuel ne peut que créer un dualisme social. Il existe partout, du reste, mais chez les Touareg il est basé sur la vraie loi des sexes. La Femme occupe la place que lui donnent ses facultés naturelles, et c’est cela qui étonne les hommes parce que, dans les sociétés masculines, on a violé la Nature en renversant cette loi des sexes. Les femmes sont les majores, les majeurs (de maja), les hommes sont les minores, les mineurs, les minimes, d’où ministres.
    Dans ce régime Touareg, la femme a gardé les privilèges de son sexe, elle exerce ses droits.
    L’homme est considéré comme l’être qui a besoin d’être guidé, celui qui doit recevoir ses inspirations, qui doit être suggestionné.

    Telle était la base de toute la grande civilisation antique. Partout avait régné le Droit naturel, avant l’invasion des masculinistes qui renversèrent le régime primitif des castes et toutes les institutions matriarcales, tout en refaisant les castes sur un plan masculin (dans lequel le prêtre prend la place de la Femme) et la société sur le Droit de l’homme substitué au Droit naturel, au Droit de la Femme.

    L’histoire des Berbères remonte dans la nuit des temps. Les auteurs grecs et latins ont connu les Berbères dans la contrée des Somalis et sur les bords de la mer Rouge.
    Les écrivains arabes relèvent l’existence de ce peuple, bien avant l’invasion de l’Islamisme sur les bords du Nil, sur la lisière nord du grand désert et le long de la côte méditerranéenne, depuis le Fezzan jusqu’à l’Atlantique.
    Aujourd’hui nous les retrouvons formant trois groupes bien distincts : en Algérie, les Kabyles ; au Maroc, les Chillouh ; au désert, les Touareg, dont la langue a chez tous le même fond, avec des variantes suivant les régions où elle est parlée, ce qui fait que les Kabyles ne comprennent pas les Marocains et que les Touareg ont un dialecte spécial connu sous le nom de Tamalek.
    Les Berbères appartiennent à une race intelligente. Ils ont tenu leur place et joué leur rôle sur le théâtre des événements du monde.
    La Genèse, dans son Xème chapitre de l’Ethnographie, en fait une branche des Hamites, sœur des Mizraïm.
    Le royaume de Méroé, dans les temps anciens, et un peu plus tard les royaumes d’Axoum ou d’Abyssinie, reposent ethnographiquement sur un fond berbère.
    Enfin, la portion de la race à laquelle l’appellation de Berbère est restée plus particulièrement attachée, les Berbères de l’Atlas, qui se nomment eux-mêmes Amazih, a glorieusement figuré dans les événements de l’histoire romaine, de même qu’aux premiers temps de l’Islamisme. Plusieurs chefs berbères, en Afrique et en Espagne, fondèrent des dynasties renommées qui ont eu leur histoire dans Ibn Khaldoun.
    Les hommes qui ont écrit l’histoire après la conquête masculine ont volontairement laissé dans l’ombre tout ce qui pouvait faire retrouver le régime antérieur. Ils n’ont pas voulu mentionner les régions où s’étaient réfugiés les Touareg, et longtemps on crut qu’il n’y avait là qu’un désert de sable, le fond d’une ancienne mer, mais tout cela a été mis à néant depuis les explorations modernes…

    (…)
    La femme touareg


  • OMAR 21 janvier 17:55

    Omar9

    .

    Bonjour @K. GUERROUA :"... je suis consterné suite aux levée de boucliers provoquée par l’inauguration.., en plein centre de la wilaya de Tizi Ouzou, d’une stèle à l’effigie de Chachnaq, l’un des aguellids (rois) berbères."
     ;

    Plusieurs membres fondateurs du FIS et, surtout de cette horde barbare du GIA, sont d’origine kabyle..

    .

    Et celui qui a le plus muselé la Kabyle du temps de Boumediene, n’est autre que

    Abdallah Khalef, alias Kasdi Merbah, un kabyle de Beni Yenni et grand patron de la Sécurité militaire,


    • Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 21 janvier 20:01

      @OMAR
      Votre analyse tient beaucoup plus, de mon point de vue, d’un constat sur des individus que sur des faits de l’histoire ! Merci !


    • OMAR 21 janvier 20:45

      Omar9
      .
      @Kamal GUERROUA.
      .
      Pour les faits historique, la Kabylie représentait la Wilaya III et était alors la première organisation régionale du FLN, la plus dense du point de vue de la concentration des hommes dans les années 1957-58, au début de l’insurrection et comptait environ 450 hommes armés, elle fournira, à plusieurs occasions des unités de combattants pour aider les wilayas limitrophes.
      .
      Les algériens kabyles participèrent à la lutte anti-coloniale à travers tout le territoire national ainsi qu’ici en métropole.
      .
      Enfin, le CNRA regroupait des personnalités kabyles comme Hocine Aït Ahmed qui devint chef du FFS, Mohamed Khider, et Mohand Ameziane Yazourene.

      .
      Et pour revenir au sujet de votre article, Yanayer est fêté par tous les algériens, toute origine confondue, même si effectivement, les wahhabites et salafistes ont les boules pour la célébration de cette fête.
      .
      D’où Assegass Amegaz.


    • nemesis 22 janvier 09:40

      @OMAR

      Finalement, tous nos héros sont morts pour rien... puisque tu es allé vivre chez le colonisateur...
      La Choumah sur ces millions de fuyards,
      consommateurs de hallouf ou,
      qui serrent la main impure des kaffir après qu’lls ont consommé du hallouf...

      Malédiction sur toi et ta descendance ! smiley


    • OMAR 22 janvier 10:49

      Omar9
      .
      @nemesis
      .
      Les algériens n’ont pas combattu la France et son peuple, mais la colonisation et la vermine raciste et suprémaciste comme toi qui pérennisaient cette ignominie.
      .
      Et si des algériens vivent en France, c’est sur insistance de la majorité du peuple français qui avait non seulement apprécié leur sacrifice durant les guerres contre l’occupation allemande puis nazie, amis aussi pour leur contribution au développement économique de la France.
      .
      Tiens cadeau pour toi, tu vas rire ... jaune :
      https://www.youtube.com/watch?v=2CVo3fZr4-o&t=12s


    • nemesis 22 janvier 16:59

      @OMAR

      Tu es un traitre, woulah !


  • karim 21 janvier 22:21

    Les Algériens n’ont jamais eu de problèmes avec leur berbérité, leur arabité ou leur Islam. Ils célébraient le Yenayer depuis toujours, sans penser à Chichnac. Mais, le régime politique et un groupuscule franco-kabyle ont politisé la chose, chacun dans son intérêt, créant un bras de fer qui n’arrange guère l’Algérie dans sa diversité et laisse le champ libre aux ingérences.


    • karim 22 janvier 12:06

      @Kamal GUERROUA. 

       Mon cher Kamal, j’aimerai ajouter que tu tombes dans le jeu du système car, ce groupe franco-kabyle ainsi que les islamistes (wahabites) s’entendent très bien avec le régime en place et se partagent le gâteau sur le dos du peuple


  • JPCiron JPCiron 22 janvier 09:26

    Chachnaq, l’un des aguellids (rois) berbères, parvenu au pouvoir en Egypte pharaonique, en 950 av. J.C.>

    .

    Les Berbères ont marqué tout le Proche Orient, bien des millénaires avant Chachnaq.

    Après bien des millénaires de conditions écologiques favorables au Sahara (dont les céramiques ont précédé d’un millénaire celles du Proche-Orient), l’aridification progressive a repoussé ses populations, aux VIIe et VIe millénaires avant JC, vers la vallée du Nil, où ils se sont installés et d’où ils ont essaimé à la fin du néolithique.


    Ces populations sont identifiées comme étant la source du Proto-Sémitique, lequel est donc venu d’Afrique saharienne, 5 ou 6000 ans avant JC. 

    https://www.britannica.com/topic/Afro-Asiatic-languages#/media/1/8488/115632


    Les écrits des Sémites Akkadiens (vers 2500 av. JC) sont les plus anciens écrits connus de Sémites (rédigés en Sumérien). Sans doute sont-ils issus d’une première ’vague’ d’immigration venue d’Afrique. L’antique langue Akkadienne montre d’ailleurs une parenté avec l’Ancien Égyptien et avec le Berbère.

    https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/l-enigme-des-hebreux-sont-ils-un-225148



  • Jonas 22 janvier 09:33

     Cet article , peut s’adresser à tous les pays arabo-musulmans où musulmans non arabes . où les minorités ,religieuses, politiques et ethniques sont persécutées et chassées , lorsqu’elles ne sont pas musulmanes, Coptes en Egypte , Chrétiens au Pakistan etc. Pus de 80% des chrétiens persécutés dans le monde le sont dans les pays de l’Islam. Religion de paix et d’amour. 

     Et celles qui sont musulmanes mais ne faisons pas partie des deux grandes confessions , sunnites et chiites , sont brimées , harcelées et ostracisées, comme les Ahmadis en Algérie , les Soufis un peu partout, les Alévis en Turquie , les Bahaies en Iran etc . 

    Les indépendances ont été les tombeaux de toutes les minorités, pourtant installées dans ces pays bien avant les invasions arabes venant du désert d’Arabie. Les peuples Arabo-musulmans , n’ont fait que changer de colonisateurs.  

    << Les colons avaient des fermes géantes. Les décolonisateurs aussi. Les colons traitaient la paix et la soumissions avec les zaouïas. Les décolonisateurs aussi. Les colons frappaient ceux qui voulaient la libération. Les décolonisateurs frappent ceux qui veulent la liberté. Les colons trafiquaient les élections Les décolonisateurs aussi. Les colons avaient un étrange rapport avec la métropole et Paris. Les décolonisateurs aussi. Les colons ont fini par lancer le plan de Constantine pour calmer les indigènes . Les décolonisateurs aussi. Les colons donnaient des médailles aux bachagas et aussi des burnous et des chevaux gratuits. Les décolonisateurs aussi. Les colons méprisaient les indigènes en les regardant comme des intrus. Les décolonisateurs aussi. Les colons disaient que sans eux le pays ne serait que marécages. Les décolonisateurs aussi. Les colons disaient que sans eux le peuple allait se dévorer lui-même . Les décolonisateurs n’en pensent pas moins et le répètent partout... >> fin de citation . Kamal Daoud , Mes indépendances , chroniques 2010/2016, ed. Actes sud, p.165. 


    • nemesis 22 janvier 09:46

      @Jonas

      Comme tu es bien informé... tu devrais nous expliquer toutes les vérités ce que tu sais sur la Palestine et de ses occupants, sur les guerres intra-sémites (arabes ou séfarades) etc... ?

      Comment ce Benjamin Haddad que j’ai découvert récemment à la TV ressemble comme deux gouttes d’eau à Yasser Arafat (sans les lunettes)... ?


    • Jonas 22 janvier 16:06

      @nemesis
      Il faut être sérieux , les arabo-musulmans , doivent ouvrir les yeux et regarder la réalité en face. ils ne peuvent expliquer tous leurs problèmes , économiques , sociaux , politiques , religieux , culturels, d’immigration , les conflits internes et externes par la« Palestine ». Etat qui n’a jamais , jamais existé comme Etat souverain. sous aucun empire.

      La Palestine , est un aphrodisiaque efficace , utilisé par les régimes , dictatoriaux et autoritaires , des régimes arabo-musulmans pour détourner l’attention des misères et des souffrances quotidienne de leurs compatriotes mais aujourd’hui , ce subterfuge , n’a plus d’effet. Les « printemps arabes » et les nombreuses révoltes matées dans le sang ont dessilé les yeux , mêmes des aveugles, parmi eux. 

      Ce que je sais de la Palestine , en quelques mots et pour aller vite. 

      C’est une ancienne province , de l’Empire ottoman , qui correspond aujourd’hui à la Jordanie , Israël et les territoires palestiniens. Après la Grande guerre et la dislocation de l’Empire ottoman , la province passa sous la férule des britanniques. Ces derniers ont profité de leur mainmise sur toute la province pour créer de toutes pièces le royaume de Transjordanie , sur une superficie de 71% de la province en faveur de la dynastie des Hashimites ,pour les consoler d’avoir été battus et chassés des lieux saints de l’islam, dans leur longue guerre contre les wahabites, qui deviennent maîtres de la Mecque et Médine. 

      La Transjordanie devenue en 1950 Jordanie est un cadeau des britanniques aux Hashimites. Ce nouveau pays est composé de 70% de palestiniens.  Les arabo-musulmans ne le savent pas. Parce que ce fait historique est occulté comme bien d’autres. 

      Les 29% restants de la province de la Palestine ( Je passe sur les accointances du grand mufti de Jérusalem Amine al-Husseini , avec les nazis et ses brigades à leurs côtés). 
      Toujours pour aller vite. Le Royaume-Uni s’engage sur la voie de retrait et l’ONU adopte un plan de partage sous la résolution 181, en 1947. La résolution précise un Etat , Juif , un Etat Arabe( pas palestinien) et un corpus separatum , pour Jérusalem . L’Agence juive accepte , les délégations des pays Arabes présents, ( les palestiniens étaient noyés dans les délégations arabes et ne représentaient pas une délégations spécifique) refusent. Dans un contexte de violences extrêmes , Ben Gourion proclame la création de l’Etat dIsraël en 1948,. Le lendemain 5 pays arabes envahissent le nouvel Etat. Israël sort victorieux , comme il sort victorieux des autres guerres. 

       


    • nemesis 22 janvier 16:57

      @Jonas

      Je ne t’ai pas demandé de me réciter mot à mot la Version officielle de l’occupant.
      Explique, religion à part, en quoi les sémites musulmans sont différents des sémites juifs..
      Par exemple : Au contrôle au faciès Benjamin Haddad ne doit pas être à la fête en Israél avec sa « tronche » d’Arafat...
      Il parait que depuis 1948 les labos de génétique israéliens sont les meilleurs du monde... quel exploit... inutile !

      Comment oublier le jeu des Yanki devant le conseil de sécurité de l’ONU et le bombardement de Gaza au phosphore qui a récemment fait des ravages en Arménie aux mains des Tatares approvisionnés par Israél pendant le Yom-Kippour


    • Jonas 23 janvier 09:09

      @nemesis
      Pendant que presque partout les pays arabo-musulmans sont à feu et à sang , presque partout en guerre les uns contre les autres , presque partout des centaines de morts tombent chaque jour. Presque partout ce sont des hécatombes . Syrie , 500 000 morts, Yemen , 200 000 morts , Libye, Somalie, Soudan , etc les « printemps arabes » débouchant sur «  un hiver arabe » , sans parler des musulmans asiatiques les Rohingyas , persécutés et chassés de leur pays par la Birmanie. Les Ouïgours autres musulmans qui subissent la tyrannie de la Chine grande amie des pays musulmans , la situation des musulmans en Inde etc. 
       Tout cela ne choque pas , tout cela ne tire pas de larmes aux arabo-musulmans. Tout cela n’a aucune importance pour les arabo-musulmans. La Palestine n’est qu’un prétexte pour déverser la haine des juifs. Le fondateur de l’islam au VIIe siècle , ne mentionne nullement la Palestine , en revanche sa haine des juifs et les massacres dont il a été l’instigateur , jalonnent tout le long du Coran. 
       
      (...) 
      -Une pathologie idéologique à triple tête : Femme, Juif et Noir-

      << La société Arabo-musulmane , en général souffre d’une pathologie idéologique chronique et collective , une pathologie idéologique à triple tête : racisme sexuel , le féminicide, racisme contre les Noirs et l’antisémitisme , la haine des juifs. 
      C’est une pathologie idéologique à triple tête chronique qui occupe l’inconscient collectif , sans aucun autocontrôle , héritée d’une génération antérieure pour une autre postérieur. Cela perdure depuis des siècles ! Elle est détectée, et clairement , dans le discours quotidien.... La culture , une certaine culture , la religion extrémiste et la politique politicienne ont engendré et propagé cette maladie idéologique à triple tête .(...) Amin Zaoui , « Liberté » quotidien Algérien, du 18 janvier 2021. 


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:26

    J’avais envie de vomir.

    https://web.facebook.com/M.A.Madjour/posts/5668909863134380

    PEUPLE ALGERIEN, REFUSES LA MÉDIOCRITÉ DE MERDE !!!!
    JETEZ CE COLOSSE DE MERDE AU LOIN, RENDEZ-LE AUX LIBYENS OU AUX ÉGYPTIENS S’ILS VEULENT BIEN L’ACCEPTER...
    Non, non, ne faites pas diversion : LA MERDE S’APPELLE LA MERDE : Qui a programmé depuis toujours « LA POLLUTION ET LA DISPARITION DE LA KABYLIE » ???
    A qui obéit le régime algérien le plus nuisible de l’Univers, si ce n’est à ceux qui l’avaient créé ??? La misérable ripouxplique de Marianne est la plus malade, la plus atteinte par la maladie de l’Egyptomia, à tel point que Paris et ses Musées sont devenus le cimetière (la Vallée des Rois) égyptien...
    LA RÉPUBLIQUE « Ou TEBBOUNE » :
    LA CONSÉCRATION DE L’ABERRATION HUMAINE !
    On voit bien pourquoi personne ne s’était opposé à sa désignation par le régime de la pourriture humaine, accouché et installé par la république de MARIANNE !
    L’AFRIQUE DU NORD REFUSE LA MERDE DE L’HISTOIRE DE MERDE DES DIÄYAS DE MERDE : TEBBOUNE doit rentrer chez lui et faire ce qu’il veut de son brouillon de la fausse constituition qui brouille l’avenir Nord Africain !
    LIRE CE RAPPEL :
    Cette photo REPRÉSENTE LA MERDE mais surtout le résultat de la manipulation français qui consiste (Une diversion) à tout mettre sur les BARBUS façon de détruire une religion en dehors des délires et des aberrations humaines ! NON, C’EST LA VÉRITÉ HISTORIQUE QUI REFUSE LA MERDE !

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:29
    J’avais la nausée.

    DE QUOI PARLENT LES ALGÉRIENS ?
    Combien de fois j’avais corrigé l’obscurité des Algériens qui polluent l’opinion publique et font honte à l’humanité ! Quand des Kabyles ne comprennent pas le kabyle pourquoi il y a 50 millions d’Algériens qui les suivent ? Comment se fait-il que c’est l’ignorance qui plait aux Algériens ?
    Qu’attendent les 48 Wilayas pour demander des comptes aux responsables obscurs qui leur racontent des histoires à dormir debout ?
    Tout ce qui est dit, tout ce qui est raconté, tout ce qui est rattaché à cette langue, toute les histoires publiés, tout ce qui est enseigné à propos de « tamazight »... EST DÉBILE ! Vous n’avez pas honte ???
    Vous voulez une république de Chachnaq ? Où est le nif algérien ? Peut-être parce que vous avez épuisé le « Dossier de melioune wa nisf Melioune... » Vous passez à autre chose ???
    Ya Tebboune le Koursi d’El Mouradia est MAUDIT : Rentrez chez vous et emportez avec vous le ridicule brouillon de la ridicule fausse constitution qui n’a ni queue ni tête...
    Vous aimez le faux des faux kabyles de la fausseté, lisez mon rappel de 2018 :
    Mohammed Madjour
    ·Dernières modifications le 10 janvier 2018
    A QUOI CONTRIBUE LA “CONTRIBUTION” de Karim Younes

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:33

    J’ai honte...

    https://web.facebook.com/M.A.Madjour/posts/5684937501531616

    C’EST UN DEVOIR NATIONAL.
    Les habitants de la région de Tizi-Ouzou, s’il leur reste encore un gramme d’intelligence, mais aussi les 47 autres Wilayas doivent demander le démantèlement de cette honte qui salit le pays. Le peuple algérien doit exiger une enquête afin de déterminer la hiérarchie qui a préparé et financé une telle énormité... Qui ne sait pas que la ville de Tizi-Ouzou est la dernière ville du pays à cause des Bach-Aghas locaux qui ont dilapidé le Patrimoine et gaspillé les budgets sans offrir même pas un abribus aux habitants... Depuis quand cette ville, qui n’était qu’un village colonial au XIXe siècle, est-elle devenue la patrie des pharaons d’Egypte ? D’où vient cette insolite fierté algérienne qui emprunte un personnage légendaire à la Libye d’à côté pour en faire une origine nationale, faux calendrier à l’appui ?
    Le régime périmé et dépassé qui salit la Kabylie, ne sait pas qu’il sera éclaboussé et récoltera toutes les conséquences... Dans tous les pays du monde, développés ou au plus profond de la médiocrité, l’initiative d’honorer la Mémoire d’un héros national ou sa réhabilitation incombe à l’Etat et non pas aux gérants des cafés maures ! Ce Chechonk n’étant pas dans notre mémoire collective ni dans celle des Libyens eux-mêmes, la faute du régime algérien étonne encore une fois un monde abasourdi qui ne sait quoi penser...

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:39

    Un pays sans intelligence...

    https://web.facebook.com/M.A.Madjour/posts/5689870171038349

    Ne croyez pas que dans cette histoire ridicule, c’est la Kabylie qui perd quoi que ce soit : C’est le régime algérien qui devient la risée de l’Univers !
    C’était prévisible, non ? «  »TEBBOUNE NE PRÉSIDE RIEN DU TOUT, DJERAD NE GOUVERNE RIEN DU TOUT«  » !
    C’était expliqué ici il y a longtemps : https://web.facebook.com/notes/1247994882224146/

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:46
    Malédiction...

    Monsieur Tebboune...

    C’est en votre nom et sous votre responsabilité que :
    La Kabylie gémit sous le poids de l’énormité pharaonique que l’histoire ne lui avait jamais prédestinée ! Cette partie Nord Africaine n’a jamais connu de grands bouleversements sous les occupants successifs depuis 40 siècles... Je vous écris d’une région non colonisée par la France.
    Défigurée par l’apocalypse du béton anarchique depuis 40 ans, la Kabylie jadis verdoyante ne ressemble à aucune région d’aucun pays, d’aucun Continent ; elle ne possède aujourd’hui ni villages, ni ville au sens précis de ces mots, c’est un monstre faussement urbain qui étouffe les habitants et n’attire aucun hypothétique touriste national ou étranger…
    Nous voulons savoir qui a décidé en cachette d’accabler une région plus que polluée, plus que sinistrée, plus que détruite dans ses fondements de sorte qu’elle ne ressemble à rien sauf à une incroyable anarchie… Nous voulons savoir qui a décidé de faire venir la légende et la statue d’un Pharaon et surtout dans quel but ? La responsabilité vous incombe, cette supercherie ne peut pas réussir ! Faites vite de nous débarrasser de ce colosse avant que les humains ne retiennent définitivement cette faute politique nationale comme étant celle d’un pays qui ne sait rien, qui ne sait plus... C’est gravissime !
    La petite ville de Tizi-Ouzou que vous connaissez pour avoir séjourné ici (inutilement) en tant que Wali, est comme vous le savez encombrée et rétrécie par l’étroitesse d’esprit et par la médiocrité ambiante des autorités locales à l’esprit constamment délocalisé « ailleurs », l’esprit de responsabilité étant mort depuis longtemps déjà. Elle ne s’apprête pas à recevoir un « hôte » d’une si grande importance historique : Un Pharaon…
    Cette ville crée au XIXe siècle comme un village colonial, n’est rien devant le dernier des villages de cette région qui comptabilise plusieurs siècles d’histoires... Tizi-Ouzou ne peut pas héberger la statue d’un personnage d’une Légende ou d’une Mythologie appartenant à une grande et ancienne civilisation étrangère.
    Dois-je vous apprendre ce que veut dire « Pharaon » ? C’est un Titre, un Rang, un « Pouvoir céleste » avant qu’il ne soit le nom d’un souverain. Dans toutes les civilisations du passé, dans tous les anciens Empires, les peuples étaient constamment sacrifiés dans les guerres ou dans la construction d’édifices afin de satisfaire les ambitions barbares ou les folies de grandeurs des souverains qui avaient le droit de vie et de mort sur leurs sujets… Les historiens et les traducteurs des Hiéroglyphes de l’ancienne Egypte expliquent que le Pharaon était « le Dieu » et non pas un individu ou un humain : Il était donc obéit, vénéré et craint.
    Nous les Nord Africains, nious n’avons pas vécu cette histoire, nous ne voulons pas la vivre et il suffit de nous rappeler que ce sont les Religions qui ont éduqué, instruit et encouragé les peuples à se libérer de ces personnages barbares : Ce sont les Religions qui ont permis la prise de conscience générale et qui ont conduit à ce qui est appelé la « démocratie », le « pouvoir du peuple » et non pas « le pouvoir impérial » …
    Croire en Dieu, veut dire « Ne pas accepter l’asservissement de l’homme par l’homme ». Contrairement aux Empereurs, aux Rois et aux responsables politiques corrompus, les Prophètes n’avaient jamais asservi quiconque ! Est-ce que l’humanité est devenue imbécile après des siècles de luttes et après soi-disant de grandioses révolutions ?
    50 siècles n’ont pas suffit aux humains pour comprendre que les Prophètes étaient les premiers et les Grands Législateurs ? Quinze siècles n’ont pas suffit aux Algériens pour comprendre les leçons de la Religion musulmane qui a défini le sens de la responsabilité humaine, le sens de la solidarité, le sens de la Morale ?
    Est-ce aujourd’hui la mort de la démocratie que remplaceront l’hypocrisie, la malhonnêteté, la corruption et la perfidie ; sommes-nous aux portes de la Djahilya ?
    Voir suite...

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:48
    Malédiction...

    Monsieur Tebboune...

    Suite...

    Les peuples dans leur majorité, veulent-ils installer au « pouvoir de la gestion, de l’administration et du développement » des responsables honnêtes et compétents ou au contraire veulent-ils ressusciter des Pharaons pour qui ils dédieront leurs vies et leurs existences ? Quelle démocratie veulent les peuples : Celle de la libération humaine par le respect des valeurs fondamentales, celle du respect des lois et de la justice équitable ou celle de l’asservissement massif, voulu et consenti comme semble le montrer la tendance actuelle ? Le pouvoir de l‘homme politique peut-il être juste et totalement objectif ? Quelle démocratie veulent les peuples : Celle qui obéit aux lois justes ou celle des peuples mendiants qui quémandent les droits en rampant devant un responsable barbare ?
    Un Pharaon n’a pas sa place chez nous. Il y a une différence entre « enseigner l’histoire » avec toute la pertinence et la responsabilité que requièrent le sérieux de l’instruction et de l’éducation et « polluer les cervelles » en leur ingurgitant des amalgames et des histoires à dormir debout. Une société polluée et qui ne peut « dégager une réelle intelligence collective » ne peut pas prétendre au développement, elle reste indéfiniment attachée aux amarres de la médiocrité : Nous voyons bien qu’avoir un château, un avion personnel, une cave remplis de milliards, ne veut absolument pas dire « être un citoyen responsable »…
    Que retiendra aujourd’hui la jeunesse algérienne qui ne connait pas une seule phrase de l’histoire contemporaine et à qui on fait croire que nous devons être fiers du pharaonisme ? Vont-ils changer de religion afin de se conformer à la « nouvelle Algérie » chantée par le régime de la pauvreté intellectuelle ?
    Nous exigeons des « responsables coupables » de déboulonner ce « rochet » et nous demandons aux responsables politiques de corriger cette faute pharaonique dans tous les sens du terme. Cette légende et ce personnage doivent revenir soit à l’Egypte, si elle le souhaite, soit à la Libye si elle le revendique. Nous restons loin du pharaonisme et loin des conflits préhistoriques, ceux d’aujourd’hui sont les plus urgents à traiter...
    - Nous demandons la fermeture du « HCA » pollueur,
    - L’arrêt du faux enseignement qui détruit ce qui reste d’une langue jadis Continentale,
    - L’interdiction des publications qui sont la HONTE DE L’HUMANITE pour ce qu’elles se permettent comme amalgames au détriment d’une ancienne langue que nul ne sait parler couramment…
    - La fermeture des boites à ordure des journaux totalement irresponsables qui ne semblent pas comprendre ce que veut dire « raconter n’importe quoi à un peuple »…
    Les bavardages, l’enseignement et les publications autour de cette « langue », le calendrier insolite, les origines ou « l’identité nationale » et toute « l’histoire burlesque », sont autant d’incohérences et d’aberrations d’une « fausse nouvelle Algérie » que nous n’acceptons pas !

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:50
    Le néant...

    Ou Tebboune/Djerad/APC-Tizi-Ouzou-RCD-FFS-Faux opposants !!!
    Récupérez votre rochet et débrouillez-vous où vous allez l’évacuer.
    Et les habitants qu’est-ce qu’ils attendent pour exiger de nettoyer les lieux ?
    De Tindouf à Annaba et d’Azefoune à Tamanrrasset, il n’a pas sa place ! https://web.facebook.com/M.A.Madjour/posts/5698752486816784

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:53
    L’obscurité !

    « جزائر الجديدة او تبون » = شبه بلاد اين الكذب هو الفعل و المفعول و المفعول به ... و بهاذ الشكل طبعا كل شيء
    غير مفيد = انهيار تام و شامل...
    La faillite totale, la faillite générale !
    Ou Tebboune, Ya Djerad...
    Que fait Chechonk Ithighilt Bouzou ???
    Vous savez lire ? Demandez de l’aide !

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:55
    Quand la Démocratie est polluée, manipulé, « accompagnée » et guidée par les journaux et par les médias, c’est toujours dans un but bien précis et très loin de l’intérêt national : Conforter le pouvoir qui engraisse la machine de la Désinformation !
    Rappelez-vous « l’engagement » de la France dans le Désordre arabe encore fumant aujourd’hui et qui a effacé les pays arabes idiots de l’Histoire et même de la Géographie : Leur histoire s’est évaporée, leurs territoire ne sont que poussières et cendres et les individus qui restent migrent dangereusement pour se réfugier sous la protection de leur bourreaux... Le terrorisme accompli !
    La France n’a rien gagné, tout au plus elle a transformé son territoire en un sac à crabes et l’Hexagone cabossé s’effritera doucement mais inévitablement sous les retombées acides et nocives de la propagande et de l’ingérence que le peuple français n’aurait jamais du cautionner...
    La propagande et l’ingérence directe de l’Elysée et de l’ensemble de ses médias criminels viennent donc d’effacer l’avenir de deux pays...
    - Ni le peuple algérien n’avait voté pour Ou Tebboune,
    - Ni le peuple américain n’avait choisi Biden.
    Deux peuples que tout sépare et se trouvent aux extrêmes, entre une nation scientifique et au sommet de son développement et une autre qui n’arrive pas à abandonner « l’Esquisse de l’Etat d’Alger » de la piraterie qu’avait rédigé le Consul américain au XIXè siècle... Deux peuples atteints par le virus de la Manipulation dont un vaccin efficace n’est même pas dans la préoccupation individuelle ou national : Le fléau de la désinformation a donc de l’avenir.
    La propagande a joué le rôle de l’aiguilleur qui fait changer au train la direction... Au sein des peuples embarqués, il y a ceux qui « savent » et sont satisfaits du résultat de leur « démocratie » mais il y a beaucoup qui « ignorent » et seront trahis et abandonnés au terminus qu’ils n’avaient pas choisi...
    - Ainsi le peuple algérien « sans repères » est allé se perdre dans l’immense « Vallée des Rois », au pays du Sarcophage...
    - Tandis que le peuple américain rebrousse le chemin de l’histoire et découvre que la « Guerre de sécession » n’avait finalement rien arrangé...


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 janvier 21:59
    ً التعددية الحزبية ألا مسؤلية ً التي تتمثل في ميئات ًكتلة سياسية ً، هي التي تقتل الدمقراطية الحقيقية !
    ً السياسة المرادية الغامظة في غموض ألجهل والجاهلية ًًً، التي تستورد ًأفكآر وأشياء ً و أخطر من ذالك....

    • Jonas 23 janvier 09:26

      @Mohammed MADJOUR

      Je vous l’ai déjà dit , dans un échange , il y a longtemps , je ne suis pas d’accord avec vous , sur beaucoup de sujets , mais je vous respecte  en tant qu’Algérien patriote . Vous vous battez dans votre pays et non comme certains traitres et lâches qui déversent leur haine de la France , tout en se planquant dans le pays haï et en profitant des « avantages sociaux ». 

      Les traites et les lâches qui ont fui leur pays , distribuent des bons et des mauvais points, tout en étant a l’abri, chez l’ancien colonisateur . Le courage est de se battre dans son pays et de se confronter aux difficultés. 


  • cedricx cedricx 23 janvier 12:57

    Chachnaq, je suis désolé d’avoir à le dire, n’a rien à voir avec les berbères du maghreb, il serait de originaire de l’extreme Est de la Libye actuelle ou de l’ouest de l’Egypte, il n’a jamais revendiqué une quelconque culture berbère à ce que l’on sait mais par contre a passé sa vie à promouvoir celle des égyptiens de l’époque, le seul lien qu’ils entretenaient avec le maghreb c’était lorsqu’ils organisaient des razzias pour réduire en esclavage les populations berbères, ce serait d’ailleurs de cette époque que les gens construisaient leur villages au sommet des montagnes pour leur échapper.


  • marmor 23 janvier 16:57

    suppression des commentaires qui dérangent.............


  • bertin 24 janvier 09:07

    La politique de l’impérialisme a pour but de diviser pour régner. Diviser les Arabes en combattant le « baathisme », diviser les musulmans en stigmatisant l’ « islamisme ».


Réagir