mercredi 2 décembre 2020 - par Carlo Gallo

Allemagne : surtout pas de sanctions contre la Turquie !

Dans la revue de la presse internationale du jour (1er décembre 2020) je suis tombé sur un article de la presse grecque[1] qui me parait très intéressant.

En effet, l’article du site Militaire News, signé de Kyra Adam et intitulé : « Les sanctions européennes contre la Turquie et les ‘‘menaces’’ d'Erdogan d'acheter des sous-marins russes sont à l'ordre du jour ! »

J’ai déjà écrit un papier sur le sujet[2], c’est pourquoi j’y reviens avec de nouvelles informations, mettant notamment l’accent sur l’habileté d’Erdogan de jouer avec les peurs des uns et des autres, bref de la realpolitik dans sa forme la plus cynique.

La journaliste grecque, une plume très sérieuse et toujours bien informée, nous apprend que « Merkel et Erdogan sont sur une ligne directe sur la question des sanctions européennes contre la Turquie, mais aussi sur les relations bilatérales, économiques et de défense. »

Adam cite ensuite des sources diplomatiques parfaitement fiables rapportant qu’Erdogan a contacté la chancelière Merkel, afin de lancer des menaces au cas où des sanctions seraient imposées à la Turquie lors du prochain sommet de l’Union européenne. » 

À cet égard, le président turc a menacé Berlin d’une nouvelle vague de migrants qui « doublerait la population allemande ».

Publicité

Concernant la livraison de sous-marins allemands à la Turquie, Erdogan, considérant que l’Union européenne n’est pas un partenaire fiable, il a exigé « une réponse définitive de la part de l’Allemagne », sinon, il s’est dit prêt à commander des sous-marins à la Russie.

Toujours selon la journaliste, la chancelière Merkel a immédiatement clarifié sa position, mais ne pouvait donner des garanties sur les décisions de l'UE dans son ensemble : « Je n'imposerai pas de sanctions », a-t-elle déclaré. Et elle a assuré à son interlocuteur turc qu'en ce qui concerne les sous-marins allemands, « le contrat sera honoré intégralement, comme tout autre accord d’armement. »

D’autres informations sur le sujet se réfèrent à la tentative de Mme Merkel, d’éviter une prise de position et une décision immédiates de la part de l’UE sur les sanctions contre la Turquie à cause de son comportement à l’égard de la Grèce et de Chypre (invasion quasi permanente de la zone économique exclusive des deux pays membres de l’UE), avançant l’argument que de telles sanctions seraient inappropriées en ce moment précis : elles ne seraient pas indiquées avant le changement d’administration aux États-Unis, c’est-à-dire le 20 janvier prochain, et la concertation avec la nouvelle administration étasunienne.

Pendant ce temps, Erdogan cible toujours Macron

L'agence de presse Ankara Anatolia (1er décembre 2020) a rapporté que s'exprimant à l'issue d'une réunion du Conseil des ministres turc, le président turc Tayyip Erdogan a indirectement accusé tous ceux qui critiquent la Turquie sur les droits de l'homme et la démocratie, leur suggérant de regarder du côté de la France.

Se référant aux manifestations contre l’article 24 de la loi sur la « Sécurité globale », le président turc a déclaré : « C'est ça la France, vous ne pouvez rien voir d'autre, n'attendez rien d'autre. Mais, nous réitérons notre préoccupation pour les droits de l'homme et les libertés en raison de l'attitude anti-démocratique du gouvernement (français) lors de ces événements en France. » Il a ajouté : « Notre gouvernement, notre armée, notre religion, notre industrie de la défense, nos investissements, nos recherches en Méditerranée et en mer Noire ont été attaqués. Ils font ce qu'ils peuvent pour empêcher notre pays d'atteindre ses objectifs. Mais ils ne réussiront pas », a-t-il insisté, ajoutant que la Turquie, en tant que pays et en tant que nation, était prête à tout affronter.

 

Publicité


13 réactions


  • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 2020 11:20
    Allemagne : surtout pas de sanctions contre la Turquie !

    Normal, il y a tellement de turques résidents en Allemagne que Merkel craint une révolution ....


    • vraidrapo 2 décembre 2020 18:01

      @zygzornifle

      Ca c’est du pipeau de journalistes comme ce cher Zemmour...
      Quand on voit les reportages sur les défilés militaires de la Wehrmacht du IIIè Reich... ce ne sont pas 3 kébabdji qui feraient peur à ces teutons.
      Les SA avaient alignés 4 millions de militants décapités au cours de la nuit des Longs couteaux....
      Parle-moi plutôt de business...


  • zygzornifle zygzornifle 2 décembre 2020 11:22

    Pendant ce temps, Erdogan cible toujours Macron .

    On ne va pas chialer pour le Macronosaure Rex 


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 décembre 2020 11:26

    Avant la première guerre mondiale, la Grande Bretagne était le meilleur allié de l’Empire Ottoman. Ce "partenariat qui a connu l’épopée de Lawrence a cessé avec la dislocation de l’empire, et c’est l’axe germano-turc qui avait pris le relais depuis les années 40. Mais les cartes semblent revenir dans les mains de la perfide Albion avec le conflit du Karabakh. L’Allemagne essaie de rattraper le coup, mais c’est mal parti.


  • sylvain sylvain 2 décembre 2020 15:10

    rien n’arrête le business, même pas la guerre . Au contraire !

    Bon la france a encore le role du couillon dans l’histoire . Mais je suppose qu’on ne vend pas grand chose aux turcs


    • vraidrapo 2 décembre 2020 18:03

      @sylvain
      Mais je suppose qu’on ne vend pas grand chose aux turcs

      AXA, BNP, Renault, Bouygues, Satellites...


  • vraidrapo 2 décembre 2020 17:55

    On découvre le quartet des Génocidaires :

    USA pour les indiens d’Amérique,

    Allemagne pour les Achkénazes,

    Turquie pour les Chrétiens d’Anatolie,

    Israël pour les sémites de Palestine


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 18:14

      @vraidrapo

      tu as oublier le haut du podium , 
      le patient zero , qui extermina 670 million de mecreant pour construire l’ empire otoman ...

      le classement finale est donc ...

      0/ conquete islamiste (670M)

      1/USA pour les indiens d’Amérique,(70 M)

      2/Allemagne pour les Achkénazes,(7M)

      3/Turquie pour les Chrétiens d’Anatolie,(5M)

      4/Israël pour les sémites de Palestine(500K a 1M)


    • Xenozoid Xenozoid 2 décembre 2020 18:25

      @Van Hell Sing(V.H.S)

      que de chiffres mais celui lá m’inquiete, je cite : 670 million de mecreant(s) pour construire l’ empire otoman ...

      comment a t’il été « évaluer » et par qui ?


    • CYRUS Van Hell Sing(V.H.S) 2 décembre 2020 18:42

      @Xenozoid

      Une antenne du mossad , radio futée ...

      Mais les autre chiffre egalement sont a debatre ( ou pas ) , 
      si l’ un deux est verrouillé pour négationniste , pourquo pas les autres ... ???

      c’ est ca le piege des chiffres ...

      de toute facon qu’ on tue 2 pequenaux pour leur diffrence , ou 670M c’ est le meme crime ...(tuer un homme c’ est tuer toute l’ humanité)

      ca m’ etonne pas que tu soit le premier a relever la connerie du truc smiley

      NB : les amerindien s’ appelle eux meme « les premier humains » et sont aussi raciste que tout le monde ...

      On sait quel loup a devorer l’ autre smiley

       


    • Xenozoid Xenozoid 2 décembre 2020 18:47

      @Van Hell Sing(V.H.S)

      tu devrais essayer , buffy c’est plus dans to bac a sable


  • scorpion scorpion 2 décembre 2020 18:33

    Elle serre les fesses Encula Merkel, la donneuse de leçons, celle devant qui les 2 présidents Français précédents et l’actuel se sont agenouillés comme des moutons devant elle. C’est pas la même chanson avec le Turc !


  • ETTORE ETTORE 4 décembre 2020 00:31

    Trop d’intérêts croisés entre les teutons et la tête de Turc.

    1/ Les teutons sont les premiers exportateurs en Turquie

    2/ Les teutons on plus de quatre millions de turcs sur leur territoire

    3/ Dans le même registre, ils sont (quand même) un million d’allemands en Turquie....

    4/ Les « Turcs allemands » représentent un poids non négligeable lors des élections allemandes...( Déjà qu’en 2017, la tête de turc avait déjà appelé ses

    « ressortissants » à un boycot du vote)

    Rajoutez à cela que l’Allemagne, n’as qu’une crainte, celle de voir affluer des réfugies qui semblent choisir l’Allemagne comme destination favorite....

    On peut comprendre que le string à Merckel devienne un peu trop....serré, pour prendre des décisions qui le ferait claquer pour de bon, par l’autre moustachu. .


Réagir