mercredi 25 octobre 2017 - par attis

Arabie Saoudite : le prince Mohammed ben Salman veut revenir à un islam modéré

Dans une interview accordée au Guardian, Mohammed ben Salmane, le prince héritier du trône d'Arabie Saoudite, s'est engagé à ramener son pays à un « islam modéré », et a demandé « l'aide des autres pays du monde pour transformer le royaume conservateur en une société ouverte qui donne plus de pouvoir aux citoyens et qui attire les investisseurs ».

Les déclarations du fils du roi Salmane, âgé de 82 ans, et nouvel homme fort du pays depuis sa nomination en tant qu'héritier du trône en juin dernier, sont fortes : « Ce qui s'est passé durant ces 30 dernières années, ce n'est pas l'Arabie Saoudite. Ce qui s'est passé durant ces trente dernières années dans la région, ce n'est pas le Moyen-Orient. Après la révolution iranienne en 1979, les gens voulaient copier ce modèle dans différents pays, dont l'Arabie Saoudite. Nous ne savions pas comment réagir à cette situation. Et ce problème s'est propagé dans le monde entier. Il est temps de s'en débarrasser. »

Ben Salmane poursuit : « Nous revenons simplement à l'islam que nous suivions auparavant — un islam modéré, ouvert au monde et à toutes les religions. 70 % des Saoudiens ont moins de trente ans, et honnêtement, nous n'allons pas passer trente ans de notre vie à combattre les pensées extrémistes, nous allons les détruire maintenant et immédiatement. »

Ces déclarations surviennent quelques semaines après l'autorisation donnée aux femmes de conduire, et après une lutte de pouvoir qui semble avoir marginalisé les religieux les plus conservateurs. Le prince héritier entend mener un programme sur quinze ans qui vise à transformer profondément la plupart des aspects de la société saoudienne, dans ce qui semble s'apparenter à une véritable révolution culturelle.

 



72 réactions


  • Alren Alren 25 octobre 2017 13:04

    Dès qu’il mettra en œuvre ces résolutions, s’il est sincère et visionnaire, le nouveau roi risque bel et bien d’être assassiné par un « martyr » !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 25 octobre 2017 14:31

      Vive le Royaume Laïc d’Arabie Saoudite ! ! !

    • nenecologue nenecologue 25 octobre 2017 19:51

      @Alren
      Un seul mot : TAQIYA !


    • Enki 26 octobre 2017 16:55

      @Alren, c’est juste de la parlote pour rassurer, alors que de plus en plus de personne font le lien entre les dirigeants saoudiens et les islamistes d’Al Qaida, et l’EI (daech et isis), tous ces différents noms pour nous embrouiller après la Libye, car de trop nombreuses personnes avaient compris que ceux que nos médias et politiciens atlantistes appelaient « rebelles » ou « combattants de la liberté » contre le méchant Kadhafi étaient en fait Al Qaida....

      Mais dans le même temps, il y en a d’autres, moins nombreux malheureusement qui ont fait le lien entre les saoudiens, les islamistes et la politique US dans le monde.

      Car oui, comme le dit Hillary Clinton dans la vidéo (Mais qui a donc créé AL QAEDA et DAESH ?)
       c’est les USA qui ont créé ces islamistes :

      c’est la CIA qui a retravaillé les méthodes de conversion à cet Islam Wahhabite déjà radical, pour permettre de transformer rapidement des musulmans en islamiste fanatique, car ils en avaient besoin de beaucoup pour combattre l’URSS en Afghanistan, puis en Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie et j’en oublie...

       Le futur dirigeant saoudien sait bien qu’il n’est qu’un pantin aux mains des américains et que tant qu’ils auront besoin d’islamistes, ils en fabriqueront dans toutes les mosquées et madrassas que l’Arabie Saoudite a financé en France, en Europe, et dans le monde....

      Ils sont un peu comme les fabriquant de clone pour l’Empire du film « La guerre des étoiles : l’attaque des clones ».

      Et ils seront encore nombreux à se sacrifier pour le « Allah Sam » (tous les islamistes qui se sont sacrifiés dans les guerres voulues par les dirigeants US, pour l’oncle Sam..).

      Donald Trump, avait affirmé publiquement lors de sa campagne électorale que « l’État islamique » (ÉI)– alias Daesh, alias ISIS – est une création d’Obama et d’Hillary Clinton. Il a notamment déclaré qu’ «  Obama et Clinton ont créé l’EI » et qu’« Hillary mériterait d’être en prison ».
      Article de la RTBF : Donald Trump : « Clinton et Obama ont créé l’EI » et « Hillary devrait être en prison »

      Et Hillary Clinton, quand à elle n’a pas niée mais a rejetté la faute à Obama :
      Terrorisme : Hillary Clinton aurait révélé que Daesh est une création d’Obama pour aider au développement des Frères Musulmans


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 octobre 2017 13:06

    Quand on pourra construire, synagogues, églises, temples,( protestants ou hindous ) etc , là on pourra parler d’islam modéré !


    @+ P@py 


    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 17:52

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Il n’y aura jamais d’islam « modéré ». Le Coran, c’est la parole même de Dieu, fixée pour l’éternité, et à laquelle on ne peut rien changer. Soit ce dieu-là est un con et un sinistre assassin comme on a très bien pu le voir ces dernières années du côté de Mossoul ou de Raqqa, soit il n’a jamais existé.
      L’islam devrait donc passer assez rapidement , et bien plus rapidement encore que les autres religions, de l’être au néant.


    • Garibaldi2 26 octobre 2017 05:01


      @Christian Labrune,

      Je vous avais laissé un commentaire sur le forum de l’article ‘’Eric Zemmour, le « principe de Kissinger » et Tariq Ramadan’’. J’espère que vous aurez le temps d’y répondre !

      Garibaldi2 25 octobre 09:46

      @Christian Labrune

      Je vous cite :

      ’’il faut encore que vous ayez l’audace infecte, comme plusieurs autres petits soldats de l’islam en service commandé, de venir insulter quotidiennement sur ce site, en profitant d’une liberté d’expression que vous détestez, ceux qui mettent en garde leurs compatriotes souvent inconscients du danger que représentent l’islam en France et les islamo-gaucho-fascistes qui lui servent complaisamment la soupe.’’

      Quel danger ? Nommez-le.

      Vous faites vôtre cette opinion :

      ’’La duplicité des musulmans n’est plus à prouver comme en atteste leur comportement lorsqu’ils se réjouissent des catastrophes naturelles et des massacres qui frappent d’autres peuples...’’

      Il va donc falloir que vous vous positionnez clairement quant à la politique que vous voudriez appliquer aux Français musulmans :

      - vous voulez les empêcher de pratiquer leur religion,

      - les obliger à porter un croissant jaune,

      - les expulser de France,

      - les exterminer ?


    • Garibaldi2 26 octobre 2017 05:18

      Pour que Christian Labrune ne meure pas idiot et s’interroge sur les sources de l’islam :

      Les histoires importantes de la Bible, notamment celles des prophètes majeurs, sont reprises dans le Coran. Parmi les vingt-cinq prophètes coraniques, on trouve Noé (Nûh) qui revient à 33 reprises, Abraham (Ibrahim) 69 fois, Moïse (Mûsa) – le plus cité d’entre eux – avec 136 références, Jésus (‘Isa) 36 fois et Marie 34 fois, dont 25 en lien avec son fils[4]. Le Coran reprend les histoires de ces grandes figures bibliques avec quelques changements et modifications ici ou là, dus, entre autres, aux sources extrabibliques utilisées, notamment la Aggada juive et les évangiles apocryphes.

      La première histoire biblique à mentionner est celle de Caïn et Abel, reprise dans le Coran très fidèlement avec, toutefois, une précision qui ne se trouve pas dans la Bible à propos du meurtre d’Abel par Caïn : la Bible ne précise pas le mode utilisé pour l’enterrement d’Abel ; mais le Coran dit que « Dieu envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui [Caïn] montrer comment cacher le cadavre de son frère [Abel] ». (Q 5.31 ; cf. Gn 4)

      La deuxième histoire reprise dans le Coran est celle de Noé et du Déluge, sans changements majeurs, sinon une contradiction concernant un des fils de Noé : les versets 42 et 43 du Q 11Hud affirme que l’un des fils de Noé n’est pas entré dans l’arche mais qu’il a été noyé avec les mécréants ; or, le texte biblique dit clairement que tous les enfants de Noé sont entrés dans l’arche et ont été sauvés du déluge (Gn 6.18 ; 7.7). Une autre différence entre les deux versions de l’histoire de Noé concerne le mont sur lequel l’arche de Noé s’est arrêtée : pour le Coran, c’est le mont Joudi[5] (Q 11.44), alors que, pour la Bible, c’est le mont Ararat (Gn 8.4). Comme le mont Ararat est difficilement identifiable[6], on pourrait se demander si les monts Joudi et Ararat ne seraient pas au même endroit. En tout cas, ces différences ne remettent pas en cause l’ensemble de l’histoire de Noé reprise dans ses grandes lignes dans le Coran.

      L’histoire d’Abraham est aussi reprise dans le Coran. Abraham est considéré, dans l’islam, comme le père des croyants, le père des musulmans, le premier musulman, le premier à se soumettre à Dieu. Dans le Coran 2, verset 123, Abraham dit : « Je me soumets au Seigneur des mondes » (aslamtu li rabbi I-‘alamain). Cette expression est utilisée par la reine de Saba pour exprimer sa conversion à l’islam (Q 27.44). De là, on a déduit qu’Abraham parle de sa conversion à l’islam en se servant de l’expression « je me soumets au Seigneur des mondes » (aslamtu li rabbi I-‘alamain). Un autre acte d’Abraham est aussi mis en valeur pour souligner sa soumission à Dieu : lorsqu’il répond favorablement à Dieu qui lui demande de sacrifier son enfant (Q 37.102-107). Le nom de cet enfant n’est pas mentionné dans ce passage, ce qui a conduit certains musulmans, dont l’exégète et historien Tabarî (310/923), à considérer qu’il s’agit d’Isaac. Mais la plupart des musulmans, dont Muhammad ibn Ka’b al-Qurazi, considèrent qu’il s’agit bien d’Ismaël à cause des versets 112 et 113, qui mentionnent cet enfant à côté d’Isaac, autre enfant d’Abraham. Au-delà de l’identité de l’enfant en cause, c’est l’attitude d’Abraham qui est soulignée ici : son acte est interprété comme une expression concrète de sa soumission à Dieu. Cela fait de lui un musulman conséquent, c’est-à-dire un homme soumis à la volonté de Dieu. Cet acte d’obéissance d’Abraham est tellement important dans la religion musulmane qu’il est célébré chaque année par une fête religieuse appelée « fête du mouton », « fête du sacrifice » (Aïd al-Adha » ou encore « Aïd al-Kabir »). Voilà donc pourquoi Abraham est considéré comme le premier musulman, le père de tous les musulmans.

      source : http://larevuereformee.net/articlerr/n272/la-bible-et-le-coran


    • Garibaldi2 26 octobre 2017 05:48

      Il pourra aussi lire :

      Intervention de Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, et commentaire de Mahmoud Doua, imam de la mosquée de Cenon.

      Jésus, fils de Marie et prophète

      Jésus, son nom revient très souvent dans le Coran, plus souvent que celui du prophète Mohammed lui-même, quand à sa mère elle est citée 31 fois. Jésus est qualifié par : « le messie Jésus fils de Marie ». Ce qualificatif revient souvent dans le Coran. Le messie attendu par les juifs est effectivement Jésus, reconnu par le Coran comme le fils de Marie mais uniquement le fils. A ce titre, il est considéré comme un être humain. Prophète ordonné, missionné, il s’inscrit dans la lignée des prophètes de l’ancien testament, dans la continuité de la loi de Moïse.

      Prophète juif, il universalise le message de Moïse

      Le Coran évoque ce rapport d’allégement des lois mosaïques : « je suis venu afin d’alléger, de rendre licite ce qui vous a été interdit auparavant ». Il parle aux juifs dans la continuité avec l’intention d’universaliser le message de Moïse et en préparant l’avènement de Mohammed le prophète de l’islam.

      Jésus est un homme sans père, créé par le verbe créateur de Dieu

      Jésus a la particularité d’être un être humain différent des autres : un enfant sans père, comme Adam né à partir de rien, si ce n’est à travers le verbe : « soit ». Il est ainsi le verbe qui s’est fait chair. Dans la tradition musulmane il est le produit d’un verbe, acte de Dieu, un verbe créateur. Les musulmans adhèrent à cette assertion : « le verbe s’est fait chair », mais par création et non par engendrement. Jésus n’est ni le fils de Dieu, ni le fils adoptif de Joseph. Il est le fils de Marie, immaculée et vierge.

      Dans la tradition musulmane les parents transfèrent le biologique mais pas l’âme. l n’y a pas de transmission de faute à travers les générations puisque l’enfant est le produit de trois parents : le père, la mère et l’ange qui vient déposer l’âme. Nous sommes le produit de deux parents et de l’intervention de Dieu à travers l’ange qui vient déposer l’âme. Mais pour Jésus celui qui est venu est l’archange Gabriel lui-même, qu’on appelle le Saint Esprit. Pour les musulmans il y a donc Dieu et le Saint Esprit (l’archange Gabriel) qui apporte la révélation de Dieu au prophète. Mais cette fois Gabriel est venu avec un don qui va se transformer en chair, il dépose l’âme de Jésus dans les entrailles de Sainte Marie. L’autre exception révélée par une parole du prophète, Jésus est le seul enfant qui n’a pas été touché par le Satan à sa naissance. C’est une forme d’immaculée conception islamique d’une certaine manière.

      Jésus un prophète,

      Jésus est donc le prophète distingué par ses origines et par son statut, alors que beaucoup de prophètes ont commis des erreurs, des fautes, lui Jésus n’a jamais été critiqué pour un comportement quelconque, il est donc pour les saints musulmans un exemple de sainteté. Il porte l’esprit et spiritualise le message de Moïse dans le sens de l’universalité de ce message en préparant l’avènement de Mohamed le prophète de l’islam.

      Jésus, figure eschatologique

      Beaucoup de musulmans attendent le retour de Jésus, le retour du messie. Des textes annoncent que Jésus va revenir à la fin des temps vivre parmi nous. L’islam récupère ainsi la figure de Jésus en l’intégrant dans l’humanité, après l’avènement de Mohammed.

      Jésus est une figure constante dans une perspective eschatologique, il va régner avec le Mehdi, la descendance du prophète de l’islam, la paix va régner. Des récits eschatologiques parlent du retour de Jésus mais certains savants considèrent que ces récits ne sont pas authentiques et que Jésus est élevé au ciel une fois pour toutes.

      Jésus, prophète toujours vivant par delà les interprétations sur sa mort

      Pour les musulmans Jésus n’est pas mort, certains disent qu’il a peut-être été crucifié mais qu’il a subi un évanouissement et qu’il n’est pas mort sous l’effet de la crucifixion. D’autres disent qu’un sosie a été crucifié à sa place mais que lui fut indemne, d’autres encore que Jésus est resté vivant, d’autres enfin dans la tradition musulmane disent qu’il a subi la mort mais qu’il va ressusciter pour retourner parmi les hommes et faire régner la paix.

      Jean Baptiste est aussi nommé et reconnu prophète en islam ainsi que Zacharie son père, il y a un récit autour de cette famille. Beaucoup de musulmans s’appellent Issa (Jésus) et manifestent ainsi l’importance de cette figure, le rapport maintenu avec lui. Jean Damascène a lui-même qualifié l’islam de secte chrétienne au vu de l’importance accordée par l’islam à cette figure de Jésus.L’islam a conservé le dogme de son humanité et affirme que Jésus a accompli bien des miracles en tant qu’homme et non comme incarnation de Dieu.

      Nous sommes ici à un point de rencontre et d’intersection avec le christianisme, en un lieu de différenciation et de distinction sur la nature de Jésus.

      source : http://bordeaux.catholique.fr/agir-et-echanger/dialogue-inter-religieux/dialogue-avec-lislam/jesus-pour-les-musulmans



    • agent ananas agent ananas 26 octobre 2017 12:41

      @Christian Labrune
      Il n’y aura jamais d’islam « modéré ».

      Exact. Il n’y a qu’un islam ... Le reste n’est qu’interprétation. Cela va du wahhabisme rétrograde aux soufis mystiques et toutes les nuances entre les deux, sans compter le courant chiite.


    • popov 26 octobre 2017 19:58

      @Garibaldi2


      Les piliers de l’islam sont :

      • le mensonge (pour induire les naïfs à la conversion et pour défléchir les critiques de l’islam)

      • la menace de mort aux apostats (sans cela il y a longtemps que l’islam aurait disparu)

      • le viol, le vol, les assassinat des insoumis (pour s’imposer par la terreur)

      • cette idée absurde, mais séduisante pour les faibles d’esprit, que les mahométans sont la crème de l’humanité (alors que les pays islamiques croupissent dans la médiocrité et la crasse depuis des lustres)

      L’islam est une secte malfaisante, une saloperie dont l’humanité devra se décrotter. Alors, votre idole de Bédouins, votre Mahomet et votre coran, ne me faites pas dire où vous devriez vous les mettre.

    • popov 26 octobre 2017 20:16

      @Garibaldi2


      C’est normal, cette vue de l’islam sur Jésus, puisque c’est, à peu de choses près la doctrine des judéo-nazaréens, cette école juive réformée par Jésus et hostile au christianisme hellénisé et romanisé par le concile de Nicée.

      Les sources du coran sont justement des sermons de missionnaires judéo-nazaréens dont la mission était de convertir les Bédouins et d’en faire une armée pour conquérir Jérusalem et rebâtir le temple.

      Au cours des deux premiers siècles de l’islam, ces textes ont été compilés et remaniés pour faire de l’islam un instrument de politique impérialiste. Une analyse informatique du coran révèle une cinquantaine d’auteurs différents.

    • Garibaldi2 27 octobre 2017 07:37

      @popov

      Etant athée (Dieu merci !) je prends votre remarque personnelle avec beaucoup de recul !


    • Garibaldi2 27 octobre 2017 07:52

      @popov

      ’’Une analyse informatique du coran révèle une cinquantaine d’auteurs différents.’’. Nous avons bien nos statisticiens qui veulent attribuer l’oeuvre de Molière à Corneille.

      Il serait étonnant qu’un texte fondant une religion ne soit pas le fruit de plusieurs mains.


    • Jean 27 octobre 2017 11:43

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      c’est surtout quand ces édifices n’existeront plus que le monde ira mieux


  • Mmarvinbear Mmarvinbear 25 octobre 2017 13:16

    Y’a un accident de chasse qui se prépare, là...


  • generation désenchantée 25 octobre 2017 13:30

    c’est le prince héritier , mais je pense qu’ Alren a raison sur le risque qu’il a d’ être assassiné , surtout si il s’ attaque a des intégristes qui ont eut 30 ans pour propager leurs idéologie

    pour les constructions de lieux de culte d’ autres religions , je ne pense pas que ce sera dans l’immédiat , déjà il va falloir qu’il réussisse a changer les mentalités , sans se faire assassiner


    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 18:13

      il va falloir qu’il réussisse a changer les mentalités , sans se faire assassiner
      ------------------------------------------------------------------------
      @generation désenchantée

      Vous êtes quand même bien islamophobe, au sens exact du mot : on dirait que l’islam vous fait peur et que vous le jugez invincible.

      Regardez donc ce qui s’est passé en Egypte : les Frères musulmans, il n’y a pas si longtemps, y étaient maîtres de la rue et se proposaient d’exterminer les Coptes qui sont les plus anciens habitants du pays (les Arabes arrivent en 640 à la suite du Calife Omar) et qui étaient encore majoritaires au XIVe siècle. Aujourd’hui, les frères ont bien été forcés de s’écraser.

      La même répression pourra très bien s’exercer en Arabie. Evidemment, le régime d’al-Sissi n’est certainement pas un modèle de démocratie, et il y aurait beaucoup à dire sur les droits de l’homme en Egypte. Le régime s’assoit dessus, tout simplement. Mais le réalisme impose de ne pas exiger immédiatement le respect des droits de l’homme non plus dans une Arabie où on peut bien dire qu’ils n’ont jamais existé.

      Aussi longtemps que l’islam continuera à survivre, de toute façon, la démocratie sera impossible. Les islamistes savent très bien profiter de la démocratie pour prendre le pouvoir par des élections, mais dès qu’ils l’ont pris, la démocratie disparaît. Entre deux maux, il faut bien préférer le moindre, et quand il n’y a pas d’autre alternative qu’une dictature laïque ou une dictature religieuse, la première est beaucoup moins atroce et calamiteuse.

       


    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 18:19

      « La même répression pourra très bien s’exercer en Arabie. »

      @Christian Labrune

      Ma phrase peut paraître idiote, étant donné que ces Frères musulmans dont je parlais à propos de l’Egypte sont déjà interdits en Arabie. Mais on aura compris ce que je voulais dire, à savoir que si les wahhabites y devenaient violents, il suffirait de leur appliquer la méthode Sissi.
      La tâche du jeune prince, s’il veut en finir avec l’obscurantisme, ne sera guère facile : il se trouve encore dans ce charmants pays des oulémas qui, vingt-cinq siècles après Pythagore, enseignent encore que la terre est plate, et il me semble bien que ça n’est pas tout à fait vrai.


    • generation désenchantée 25 octobre 2017 19:31

      @Christian Labrune
      je dit juste qu’ il va avoir un sacré défi
       tous les tenants des lignes religieuses dures ne vont jamais accepter de perdre leurs influences , sans réagir même si c’est en appelant au meurtre d’un dirigeant qu’ils jugent hostiles a leur idéologie
      n’ oublie pas que l’ arabie saoudite a une police religieuse et qu’ il ont diffusé l’ islam le plus dur depuis 30 ans , toute une génération a été éduquée dans cette idéologie religieuse

      tu parle de l’ egypte , mais n’oublie pas que les islamistes ont déjà tuer un président egyptien

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Anouar_el-Sadate


  • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 14:23

    Certains se posent la question de savoir si de telles intentions sont bien sincères, mais cela n’a pas beaucoup de sens : ben Salmane n’a pas du tout le choix. Dans vingt ans, il y aura bien encore du pétrole, mais on n’en aura plus besoin nulle part et il ne faudra plus compter sur ces sortes de rentes.
    Par ailleurs, à la différence des Européens qui n’ont encore apparemment rien compris à la politique de l’Iran (je pense à Macron) les Saoudiens savent très bien que s’ils ne pouvaient plus compter sur de solides alliés occidentaux, ils seraient irrémédiablement foutus. Les orientations qu’on voit apparaître dans cette région du monde n’ont donc rien de révolutionnaire même si les changements à prévoir seront considérables. C’est simplement la mise en oeuvre d’un pragmatisme de bon aloi résultant d’une compréhension réaliste et lucide de la situation internationale.
    Au lieu de continuer à juger de l’Arabie saoudite en fonction de préjugés qui résulteraient de son ancienne politique, il convient tout au contraire d’être attentif à ces nouvelles orientations et de les encourager autant qu’il est possible.


    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 14:40

      @Christian Labrune

      Ouais, mais en attendant les « préjugés » sont bien réels.

      L’une de mes connaissances m’a fait un récit détaillé d’un voyage d’affaires de deux semaines, je peux vous dire que c’est même pire que ce qui se raconte en France : bancs réservés aux femmes, femmes voilées de la tête aux pieds partout, les cinq prières journalières foutant la journée et l’activité en l’air (dont celle à 5h du matin), etc. L’enfer.


    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 17:42

      Ouais, mais en attendant les « préjugés » sont bien réels.

      @McGurk

      J’ai d’autant moins de mal à vous croire que j’ai fait des courses ce matin au centre commercial de Galliéni où je n’avais pas mis les pieds depuis plus d’un an. J’y ai été saisi de voir que le voile islamique s’y était généralisé. Jamais je n’en avais vu autant ; on n’était plus en France. Les musulmanes devraient savoir qu’en obéissant aux imams salafistes ou à quelques têtes de lard dans les familles, elles se transforment ainsi en étendards de l’islam radical, celui qui tue quotidiennement partout dans le monde, et ça en dit très long sur l’absence d’esprit critique et même l’imbécillité de ces populations complètement dépourvues d’autonomie intellectuelle et qui font sans même réffléchir un peu ce qu’on leur dit de faire.

      Le bon de la chose, c’est que si on ferme demain le robinet à connerie que constitue une chaîne comme al-Jazeera, si on commence à faire honte à ces gens-là de leur sottise, ils se soumettront tout aussi rapidement et tout aussi vite. Ce que nous voyons en France n’est que la conséquence de l’extrême lâcheté de politicards islamophobes qui vivent depuis des années dans une trouille panique face à l’islam. On ose très bien s’attaquer aux fumeurs, à ceux qui votent mal, on traîne dans la boue les intégristes catholiques : des imbéciles, des fascistes, des monstres, mais on n’ose pas faire la même chose avec des musulmans que cela ne dérange pas d’arborer des signes d’allégeance aux pires assassins. Autrement dit on les encourage à végéter dans une connerie sans limites.

      Je veux bien qu’il faille être con aujourd’hui pour croire à un bisounours nommé Jésus résultant de la copulation d’une vierge avec l’Esprit-Saint, mais il faut l’être cent fois plus pour oser suivre les recommandations d’un chef de guerre du VIIeme siècle qui prescrit de trancher la gorge à son semblable s’il refuse de croire à des âneries. Il va donc bien falloir un jour consentir à dire leurs quatre vérités aux musulmans. Ils en prendront plein la gueule, mais ils ne l’auront pas volé.

      L’islam ne durera plus très longtemps. Ce totalitarisme aussi violent et répugnant que le nazisme est en bout de course et il disparaîtra d’autant plus vite et plus radicalement si l’Arabie de Mohammed ben Abdelwahhab décide d’en finir avec le wahhabisme. Or, comme je le disais déjà plus haut, elle n’a pas le choix. C’est ça ou crever : le VIIe siècle n’est l’avenir d’aucun peuple.
       


    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 18:21

      @Christian Labrune

      C’est d’autant plus vrai que, dans les pays arabes, de plus en plus de jeunes se disent athées. Non pas parce qu’ils sont dans une société de consommation où le matériel est la première chose qu’on « vénère », mais parce qu’ils commencent à voir entre les lignes des discours religieux et comprendre le jeu des autorités religieuses/paramilitaires qui ont manipulé des générations entières pour servir leur cause. D’après ce que j’ai lu, ça allait du Maghreb à l’Iran.

      Mais le catholicisme s’éteint également, les évêques n’étant que de vieux dinosaures opposés à tout changement - condamnation du préservatif, opposition au mariage des prêtres et au divorce, etc. - alors que les courants protestants ont quoi...deux siècles d’avance.


    • Pauline pas Bismutée 26 octobre 2017 00:29

      @McGurk

      Pour être très claire : je ne défends pas le régime Saoudien. Ni la manière dont certains employés sont traités. Ni l’interdiction des autres religions. Ni les décapitations publiques. Ni beaucoup d’autres choses, mais je ne vais pas écrire un bouquin …

      Mais l’Arabie Saoudite, l’enfer ? Pas du tout. Et je sais de quoi je parle, j’ai vécu et travaillé à Riyad plusieurs années. Certainement privilégiée par rapport aux femmes saoudiennes question liberté (mais pas forcement privilégiée de leur point de vue car devant travailler !) car je pouvais me déplacer seule. Et je précise en toute sécurité, n’importe où (ou presque), n’importe quand.

      Ce que j’ai d’ailleurs fait, que ce soit pour aller au marché, de jour comme de nuit, ou en traversant le pays seule en bus jusqu’au Yémen, jusqu’en Jordanie et jusqu’à Dubaï. En me sentant plus en sécurité qu’à Paris ou Sydney. Et non, je ne me fonds pas vraiment dans la masse, étant plutôt grande, naturellement blonde aux yeux bleus. Cheveux couverts mais pas le visage, abaya évidemment (long truc noir avec manches longues), ce qui est normal, quand on va là-bas on est prévenu(e), et je n’ai rencontré que générosité et gentillesse.

      Parlé avec beaucoup de femmes saoudiennes, et je peux vous assurer qu’elles ne sont pas plus malheureuses que les autres ; c’est bien sur une généralité, comme en France, il y a tout un spectrum…

      Quant au niveau d‘éducation des saoudiens, beaucoup parlent anglais (et souvent d’autres langues), voyagent, ont internet et savent que la terre est ronde. Et chez eux, la porte fermée, ils font ce qu’ils veulent, comme nous ! (bon c’est vrai que des riches et un peu pourris vont picoler et se taper des super putes russes à Dubaï .. mais pas tous !)

      Ils savent aussi qu’il existe d’autres religions, et j’ai personnellement été témoin de femmes chrétiennes (venant des Philippines) lisant la bible (normalement interdites dans le pays !) à côté de membres de la famille royale …

      Et a Noel, les saoudiens nous souhaitent Joyeux Noel …., tout comme nous leur souhaitons « Ramadam Karim » et « Eid Mubarak ». Et ils savent aussi que des américains qui travaillent là-bas sont juifs et ça n’avait pas l’air de les perturber non plus.

      Il y a bien sur les cinq prières par jour (tout ferme le temps de la prière), la « police religieuse » (Muttawa, pas bien méchante) … il faut rester « à sa place » et respecter les us et coutumes (perso je trouve ça plus intéressant que Ploulaga les oies).

      Et je reprécise, au cas où ça ne serait pas encore clair, que ce n’est pas une apologie du régime saoudien, mais quelques faits que je me devais de rapporter, car, franchement, quand je lis certains commentaires concernant des pays que je connais et ou j’ai vécu, c’est un peu n’importe quoi !…

      Il est bien facile de se moquer de ce que l’on ne connaît pas, les saoudiens sont moins cons que ce que vous croyez, et pourraient bien vous surprendre … (on se foutait bien des chinois, et en fin de compte, sans jeux de mots, on commence à rire jaune ...)


    • Nolats Nolats 26 octobre 2017 11:01

      @Christian Labrune
      Bonjour, sur ce point vous avez certainement raison, il y a des considérations géopolitiques dans cette amorce d’ouverture. il peut aussi y avoir tout simplement une lucidité « d’éduqué », qui comprend que le littéralisme est totalement caduque, moralement et rationnellement indéfendable, ce qui a été le cas pour l’aggiornamento des autres religions dites abrahamiques, dont les « sources » sont les mêmes. 


    • agent ananas agent ananas 26 octobre 2017 12:46

      @Pauline pas Bismutée
      Intéressant. Merci pour votre témoignage.


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 octobre 2017 14:26

    Dans ce ce pays de cocagne, le fait que les femmes peuvent enfin conduire,c’est déjà une avancée,...... par contre je ne sais pas si elles peuvent aussi sortir seules sans être accompagnée d’un garde-chiourme masculin apparenté à la famille !


    @+ P@py 


    • macchia 25 octobre 2017 16:40

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Disons qu’on a l’opportunité de faire conduire une femme qui nous accompagne quand on n’a pas envie de le faire soi même 

    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 18:32

      par contre je ne sais pas si elles peuvent aussi sortir seules sans être accompagnée d’un garde-chiourme masculin apparenté à la famille !

      @Gilbert Spagnolo dit P@py

      Non ; interdiction de voyager sans autorisation, et pour toutes choses il faut une la caution d’un mâle de la famille. Une femme, ce n’est qu’un objet, qui ne saurait disposer d’une autonomie. Cela s’explique par la taille de son cerveau, dans lequel il y a quatre fois moins d’intelligence que dans celui d’un homme.
      C’est du moins ce qu’expliquait un savant religieux quand la décision a été prise de laisser les femmes conduire. J’avoue que cela m’avait surpris : quand j’étais prof, j’avais remarqué que les les filles réussissaient en général plutôt mieux, mais je dois quand même reconnaître, bien modestement que je n’ai rien, moi, d’un brillant ouléma !


  • leypanou 25 octobre 2017 14:30

    Ce qui s’est passé durant ces 30 dernières années, ce n’est pas l’Arabie Saoudite  : cela fait toujours rire ce genre d’affirmation.
    Si ce n’est pas l’Arabie Saoudite, c’est quoi alors : le Koweit ? l’Iran ? La France ?


  • sukhr sukhr 25 octobre 2017 14:33

    la gauche fait un travail de sappe de l’Islam dans les pays arabes et le maghreb : ça commence à porter ses fruits 👍 


    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 14:37

      @sukhr

      Hors sujet.


    • sukhr sukhr 25 octobre 2017 14:39

      @McGurk
      non pas hors sujet du tout : c’est sous la pression des bobos gauchistes que le Roi d’Arabie Saoudite accepte ce recul de la religion et de la tradition. 


      Le même schéma qui s’est produit en Europe se répète là bas. 

    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 14:42

      @sukhr

      Je ne suis pas d’accord. En Europe, on assiste justement à l’effet inverse. A savoir une revendication de plus en plus gênante de l’appartenance religieuses et pratiques non adaptées à nos civilisations mais fortement revendiquées et affichées.


    • sukhr sukhr 25 octobre 2017 14:47

      @McGurk

      En France il y a de plus en plus de voiles dans les rues et de revendication religieuses : c’est un problème.

      Mais aucun rapport avec ce dont je parlais : 

      Les gauchistes défendent le mode de vie ancestrale des européens, le mode de vie païen, et cela depuis au moins 1789 

    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 15:03

      @sukhr

      Le mode de vie païen ? C’quoi ça ?


    • sukhr sukhr 25 octobre 2017 15:11

      @McGurk
      bin le mode de vie traditionnelle en France : boire sans soif, manger tout le temps, baiser à tire la rigot, faire des grandes saturnales dans les bois, etc etc

      Enfin tout le mode de vie européen que les sémites qualifient de « décadent »



    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 15:13

      @sukhr

      Rien à voir donc avec les religions précédant le christianisme.


    • sukhr sukhr 25 octobre 2017 15:18

      @McGurk
      Bien sûr que si...

      Je te rappelle que notre déesse Marianne porte le bonnet de son père Mithra : le bonnet phrygien.

      La guerre entre les cultes sémitiques et les cultes païens n’a jamais cessé en Europe, et la gauche est porteuse de nos valeurs traditionnelles païennes. 


    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 15:22

      @sukhr

      Ah pourquoi, ils font des offrandes à Thor ou à Toutatis ? smiley 


    • sukhr sukhr 25 octobre 2017 15:24

      @McGurk
      à Dyonisos (dieu du vin) et à Shiva (déesse de l’herbe du gange) : oui bien entendu, à chacune de nos saturnales/bacchanales/sabbat...


      Enfin tu croyais que les freeparty sortaient de nul part ? ça fait des milliers d’années que la jeunesse européenne se drogue, fait la fête, baise dans tous les sens, pratiquent l’homosexualité, etc

      Pas pour rien que les gauchistes sont la principal cible des terroristes sémitiques. 

  • McGurk McGurk 25 octobre 2017 14:36

    J’aime bien ses résolutions qui sont synonyme de changement. Par contre, il n’a absolument pas dit qu’ils allaient changer de courant religieux, celui qui est responsable de cette répression moyenâgeuse de la société, instrumentalisation de la femme et de la création des terroristes ainsi que du terrorisme international.

    Non dit « évident » ou trompe-l’œil ?


  • Habana Habana 25 octobre 2017 15:15

    C’est quoi l’Islam modéré ?

    La peine de mort par pendaison au lieu d’un tranchage de tête au Nimcha ?

  • troletbuse troletbuse 25 octobre 2017 16:07

    Et 499 coups de fouet au lieu de 500, comme les prix dans les super-marchés smiley


  • MagicBuster 25 octobre 2017 16:51

    Il n’y a aucun arabe dans StarWars ... Ca se passe dans le futur.


    • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2017 08:26

      @MagicBuster

      ils ont leur propre planète au bout de la galaxie avec un champ de mines autour afin qu’ils ne puissent pas la quitter ....

  • popov 25 octobre 2017 17:19

    C’est quoi l’« islam modéré » ?


    Si l’islam est une bonne chose, pourquoi ne pas s’en mettre plein la lampe ?

    Si c’est une mauvaise chose, pourquoi le modérer et pas tout simplement le foutre dans les chiottes et bien tirer la chasse.

    Mais peut-être que Trump et Poutine lui ont fait comprendre qu’il devait faire quelque chose avec cette idéologie du VIIe siècle s’il voulait qu’on ne le laisse pas se faire bouffer par l’Iran.

    Alors, il va probablement faire quelques changements cosmétiques pour paraître moins fanatique que les Iraniens.

    Depuis le temps que les arabo-islamiques nous mentent, je ne croirai ce qu’il dit que quand il l’aura fait.

    • Panoramix Panoramix 30 octobre 2017 13:54

      @popov
      il y a des religions plus anciennes qui ont évolué, cella arrivera inévitablement tôt ou tard pour celle-là, dont certains courants plus ouverts et tolérants existent et ont existé. Si pour l’instant ce sont les courants littéralistes qui prédominent, c’est peut être leur chant du cygne devant le progrès général de l’éducation y compris dans les pays jusqu’ici les plus fondamentalistes. Aujourd’hui le permis de conduire, demain le chéquier, et après-demain les cheveux au vent.


  • OMAR 25 octobre 2017 17:56

    Omar9

    @attis : "Mohammed ben Salmane, ........s’est engagé à ramener son pays à un « islam modéré »,
    .
    Euh, peut-on espérer l’arrêt des attentats et autres atrocités commis par ses émules, ces djihadistes de merde issus de leurs écoles et enseignements wahhabites ?
    .
    S’engage-t-il à ne pas remettre en cause la rotondité de la terre et ses révolutions autour du soleil ?
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/19/2052241-cheikh-saoudien-explique-terre-tourne-autour-soleil.html
    Et mettre fin à la zoophilie de ses compatriotes ?
    http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/05/1929757-est-tue-ane-tentait-sodomiser.html
    Perso, la crédibilité des déclarations de ce roi est lioée la disparition de ses créations barbares telles de l’EI, Boko Harem, Daesh, etc...


    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 20:09

      @OMAR

      Disons qu’ils sont obligés de limiter un peu ce bordel qu’ils ont eux-même créé vu qu’ils font maintenant des attentats dans leur propre pays. Sans doute les terroristes jugent-ils que les autorités ne sont pas assez extrémistes smiley .


    • Christian Labrune Christian Labrune 25 octobre 2017 21:35

      http://www.algerie-focus.com/2017/10/linterpretation-rigoriste-coran-hadith-seront-revises-revolution-ideologique-arabie-saoudite/

      @McGurk

      Je pense qu’il faut prendre tout à fait au sérieux ce qui est en train de se passer en Arabie. Je vous ai collé l’adresse d’un petit article très intéressant qui fait apparaître que le roi actuel et le prince héritier sont déjà en train d’en découdre, et de la manière forte (il y aurait déjà eu des arrestations) avec les oulémas qui voudraient faire perdurer le wahhabisme. Je me disais, trop peu informé : ils vont essayer d’atténuer l’influence du wahhabisme, mais cela semble aller beaucoup plus loin que cela : ils veulent carrément l’éradiquer.
      J’ai vu tout l’heure à la télévision la déclaration de Ben Salman, qui a eu lieu lors d’un congrès. Il se tenait sur l’estrade à côté d’une jeune femme qui n’était pas voilée. La déclaration était extrêmement raide, et le bonhomme paraît vraiment ulcéré de vivre dans l’obscurantisme. A la différence de ses prédécesseurs, il ne paraît donc pas du tout islamophobe, l’islam ne lui fait pas peur et il paraît tout à fait résolu à en découdre. Dans l’article dont je vous communique l’adresse, l’information la plus intéressante est que l’Arabie prétendrait s’atteler à la tâche - qui me paraît impossible- d’expurger le Coran de tous ses versets criminogènes, c’est-à-dire de réaliser cet islam des lumières qu’appelaient de leurs voeux un certain nombre d’intellectuel d’origine musulmane en France, qui sont des gens tout à fait estimables.
      Au fond, l’islam étant ce qu’il est et ne pouvant changer si on admet un certain nombre de ses principes fondamentaux, un tel projet conduit nécessairement à son anéantissement, mais je ne saurais évidemment m’en plaindre.
      Il y a un analyste politique qui écrit assez souvent sur AgoraVox et qui s’appelle Salem Alketbi. Ses articles très bien documentés, très hostiles au terrorisme et toujours pertinents, m’avaient surpris : j’étais tout à fait d’accord le plus souvent, et cela me paraissait au début fort surprenant de pouvoir approuver ce qui venait d’un tel pays. j’ai souvent réagi à un certain nombre d’insultes qu’il essuyait, venant d’imbéciles absolus habitués par ailleurs à servir la soupe très naïvement à quelques autres auteurs notoirement à la botte des Frères musulmans, et qui le jugeaient sur l’idée toute faite qu’on pouvait se faire de l’Arabie sans même tenir compte de l’argumentation qu’ils avaient sous les yeux.
      De toute évidence, quelque chose est en train de changer, et si l’Arabie est à l’origine d’un wahhabisme qui nous aura causé bien des emmerdements, c’est aussi le pays du pèlerinage de La Mecque, et donc le mieux placé pour remettre les choses en place.


    • attis attis 25 octobre 2017 22:00

      @Christian Labrune
      Oui, il semble bien que les choses soient en train de bouger en Arabie Saoudite.

      La police religieuse avait déjà vu ses prérogatives sérieusement rognées l’année dernière.
      Et cette remise en cause du fondamentalisme religieux pourrait bien être une des raisons du récent clash entre l’AS et le Qatar.
      Je serais aussi curieux de voir les conséquences de ce revirement sur l’islam en France.
      Qui vivra verra...

    • McGurk McGurk 25 octobre 2017 22:25

      @Christian Labrune

      J’aimerais vous croire, vraiment, mais je trouve tout ça vraiment naïf, pas vous ?
      On instaure un régime autoritaire et religieux qui pourrit la vie des gens pendant des décennies, on laisse envahir de partout les « ronces » et tout à coup on prend un bulldozer pour tout arracher ? On leur bourre de crâne de religion et hop c’est fini ?

      C’est tout de même un peu gros voire, selon moi, tout à fait absurde car ils n’ont absolument rien à y gagner. Effectivement, il n’est pas nouveau que les monarchies du golfe n’ont de cesse de faire accepter à coup de pétrodollars dans la tronche la diffusion de leur courant religieux et la construction d’édifices afin d’en convertir le plus possible et effacer progressivement les traces de notre civilisation. Comme en Roumanie (je ne sais plus exactement quel pays c’était) où le gouvernement a, après des décennies de refus net, d’un coup accepté la construction d’un édifice religieux immense - contre l’avis de la population d’ailleurs.

      Et puis n’oublions pas qu’ils ont également abrité et protégé des terroristes en puissance (c’est sûrement toujours le cas), ça m’étonnerait vraiment qu’ils fassent le nettoyage par le vide alors qu’ils leur servent de pions dans le monde entier, qu’ils soient actifs ou bien passifs. D’ailleurs à ce propos, une bonne partie des kalahs que le groupe terroriste en Syrie a reçu provenait...de l’AS qui les avait commandées...en Europe de l’Est. Si ça c’est pas un aveu monumental je ne vois pas ce que c’est !

      Même si c’était possible - admettons ! -, comment peut-on faire changer une société qui, depuis des siècles, a toujours donné plus de considération aux chameaux qu’aux femmes - ces « incubateurs » à gosses et « robots » pour faire le ménage et la bouffe - ? Remarquez que, même dans les sociétés arabes plus avancées socialement, ce stéréotype est toujours très fortement ancré.

      Mais bon en un sens ça explique les attentats près du palais, après les annonces d’un nouveau dirigeant n’étant pas considéré comme « assez extrême » par une frange (quel proportion ?) de la population. Espérons qu’il vive assez longtemps - en priant pour qu’il n’y ait pas ensuite un gigantesque retour en arrière - pour entreprendre de telles réformes et sur le long terme.

      Moi je dis que ce n’est encore qu’une façade, pour plaire à l’Occident qui gueule de plus en plus en les montrant du doigt et pour faire « bon élève » devant leur partenaire - envers et contre tout, simplement en raison de leurs réserves en pétrole et en gaz -, les USA.


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 octobre 2017 08:19

      @McGurk
      Je ne sais pas si vous aurez lu le bouquin de Chesnot et Malbrunot : « Nos très chers Emirs ». Les chapitres consacrés à l’Arabie font voir un monde qui excède tout de qu’on pourrait imaginer de plus con et de plus horrible, mais quelques changements quand il a été publié au début de 2016 laissaient déjà imaginer l’évolution qu’on est en train de voir. J’ai relu quelques pages de la fin, hier soir. Je vois que le prince héritier a la réputation d’être un rêveur qui n’a pas trop les pieds sur terre, et c’est peut-être cela qui peut inquiéter. Le bonhomme, assez imprévisible ressemble à Donald Trump !
      On fait remarquer dans ces derniers chapitres que si le peuple, dans un Iran où les mosquées sont vides, est désormais très loin des excités religieux qui gouvernent, en Arabie c’est l’inverse : le peuple est complètement crétinisé par une police islamique partout présente (un peu comme, déjà, dans nos banlieues), alors que les gouvernants, dans leurs palais pharaoniques n’ont rien à faire de l’islam, boivent, se saoulent et se droguent autant qu’ils le peuvent et vivent au milieu de débauches organisées qui auraient fait rougir les Romains de la décadence, sans même essayer de sauver les apparences vis-à-vis des étrangers. J’ai donc l’impression que si l’islam, depuis trente ans, a démesurément grossi comme ce qu’on appelle en économie une « bulle », il peut très bien connaître le destin brutal de toutes les bulles.


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 octobre 2017 08:24

      @attis
      Je suis tout à fait d’accord, et cela confirme ce que j’ai toujours pensé : l’islam est une bulle qui a démesurément grossi en trente ans et qui devrait bientôt crever. La gueule de bois des crétins qui auront abusé de cette bibine mortifère sera terrible, mais ça leur fera les pieds.


    • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2017 08:27

      @Christian Labrune

      pas une bulle , un furoncle

    • Christian Labrune Christian Labrune 26 octobre 2017 08:39

      pas une bulle , un furoncle

      @zygzornifle

      Je suis bien d’accord. On peut certes crever d’un furoncle si l’infection se généralise, mais en général, s’il crève, ça va tout de suite mieux !


    • McGurk McGurk 26 octobre 2017 12:21

      @Christian Labrune

      * « le peuple est complètement crétinisé par une police islamique partout présente »

      Ajoutons également le manque flagrant d’éducation à la diffusion de ce courant extrémiste et ça donne ce que vous dites^^

      * "j’ai donc l’impression que si l’islam, depuis trente ans, a démesurément grossi comme ce qu’on appelle en économie une « bulle », il peut très bien connaître le destin brutal de toutes les bulles."

      Souhaitons que ça arrive rapidement, j’en ai assez de voir constamment ces dérives.


    • popov 26 octobre 2017 19:35

      @Christian Labrune


      Bonjour

      Prendre au sérieux les paroles d’un Bédouin ? Je vous trouve bien optimiste. Moi je le prendrais plutôt avec un grain de sel. Il se sent acculé par le dégoût profond que ses « alliés » éprouvent pour le système théocratique de l’AS et il a besoin de ces alliés parce qu’il a peur de l’Iran.

      Les Arabes n’ont jamais rien fait de bon. C’est aux résultats qu’il faudra le juger, pas à ses paroles mielleuses et à ses sourires d’Arabe. 

      Parmi les résultats auxquels on devrait s’attendre s’il était sincère :

      • Arrêt complet du financement du réseau mondial de madrasas et autres écoles coraniques où les petites filles apprennent à ne pas lire et à ne pas écrire et d’où les petits garçons sortent plus bêtes qu’à l’entrée.

      • Arrêt complet du financement des mosquées salafistes dans le monde.

      • Abandon du hanbalisme et retrait du coran de tous les versets dit « médinois ». Sans cela, on ne voit pas très bien où il pourrait le trouver, son islam modéré.


    • Jonas Jonas 26 octobre 2017 22:09

      @OMAR

      Un imam scientifique prouve qu’une femme ne peut parler et penser en même temps 

  • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2017 08:23

    Hollande encore président lui aurait fait livrer son poids en légion d’honneur ....


  • zygzornifle zygzornifle 26 octobre 2017 08:24

    Modéré ?


    ça veut dire qu’en cas de décapitation on désinfecte la lame du sabre pour éviter l’infection ? 

    • Christian Labrune Christian Labrune 26 octobre 2017 08:37

      ça veut dire qu’en cas de décapitation on désinfecte la lame du sabre pour éviter l’infection ?
      ...................................................................... ........
      @zygzornifle
      Chesnot et Marlbruot - « Nos très chers émirs sont-ils nos amis ». Page 183, extrait :

      « Les bourreaux saoudiens pratiquent aussi les crucifixions, même si la pratique reste très rare. Concrètement, le condamné est décapité ; sa tête est ensuite emballée dans un sac plastique, avant d’être replacée au-dessus de son corps qui est attaché à un poteau bien en vue des passants. Pendant plusieurs jours, la dépouille mutilée reste en place jusqu’au pourrissement des chairs. »J’ai assisté à ce type de supplice, se souvient un expatrié français. C’était en 2004. Un adolescent avait tué sa mère et l’avait dépouillée de ses bijoux. Il a été décapité et crucifié sur la place du village. En plein mois d’août, par une chaleur torride, son corps a été exposé pendant une semaine."

      Ce sont là très exactement les scènes qu’on pouvait voir au XVe siècle à Paris, au gibet de Montfaucon qui s’élevait à une centaine de mètres de l’actuelle place du Colonel Fabien. On aura vu ça aussi, à Raqqa ou à Mossoul. C’est la plus parfaite illustration du Coran pris au sérieux.
      On voit par là le retard du monde islamique sur une civilisation qui, sans l’islam, serait désormais la même sur toute la planète.


  • Gisyl 26 octobre 2017 09:58

    Au lieu de couper la main des voleurs, on leur coupera juste deux ou trois doigts. Çà c’est de la modération !


  • phan 26 octobre 2017 11:55
    Yémen : le prince Mohammed ben Salman veut revenir à un bombardement modéré !



  • QAmonBra QAmonBra 26 octobre 2017 21:27

    Merci @ l’auteur pour le partage.


    Annoncée par un $aoud en personne, la fin du wahhabisme signifie aussi la fin du régime des $aoud, (chuuut faut pas leur dire !) car l’un et l’autre sont historiquement consubstantiels et cela ne se fera pas sans violence. 

    Mais cela augure, également, la fin prochaine d’une autre idéologie, quasi jumelle car partageant la même spécificité idéologique et, pour qui, ledit wahhabisme, sous toutes ses appellations, s’est avéré d’une grande et sanglante utilité.

    Est il utile de préciser laquelle ? . . . 

  • baldis30 26 octobre 2017 22:13

    bonsoir,

    Sur quelle ligne se place-t-il ? c’est ce que l’avenir dira ! Faut-il « Attendre et Voir » ?

    il y a déjà eu un pays de la péninsule arabique qui prit une option semblable il y a quarante ans ... Est-ce l’exemple qu’il veut suivre ? certes ce n’est pas à la même échelle de population mais pas non plus à celle des richesses ... Mais sur le plan évolutif il y a un exemple ....

    Transformer des sunnites les plus absolus en ibâdites tolérants ce ne sera pas simple ... Quelle serait la réaction si dans une ville nouvelle le nouveau pouvoir saoudien construisait un temple et une église au frais de l’Etat ... et donnait une œuvre verdienne dans un opéra où le roi quelquefois dirige son orchestre ... (De quoi provoquer une crise cardiaque mortelle chez l’iman de Brest). 

    Il y a une voie connue ...est-elle reproductible ? 


  • Claude Simon Claude Simon 29 octobre 2017 10:46

    Je prends bien note que les commentateurs sont bel et bien là pour modérer l’enthousiasme.


    Mais cela dénote in fine une certaine hystérie regrettable passée de l’Arabie $aoudite, et, par diffusion, des commentateurs.

    De mon point de vue, la péninsule arabique est surtout et avant un laboratoire de lutte contre la désertification, du réchauffement climatique, et la péninsule qui sonne l’alarme de la transition énergétique ou technique.

    La chose politique ou idéologique arabe ne nous regarde pas.

  • covadonga*722 covadonga*722 29 octobre 2017 17:16

    la seule façon de modérer le wahhabisme c’est de le soumettre a un hiver nucléaire 


  • Gogonda Gogonda 29 octobre 2017 22:11

    Excellente nouvelle !


    J’aime bien ce prince finalement, mais comme beaucoup d’autres commentateur, il faut qu’il surveille ses arrières, les diables ne le laisseront pas faire...



Réagir