lundi 27 août - par VICTOR Ayoli

Au bistro de la toile : étranges buveurs d’eau !

- Ouarf ! Ils s’étranglent avec leur eau minérale les peine-à-jouir regroupés en lobby anti bonheur ! Ces « zexperts » ont décrété que l’augmentation de mortalité commençait dès le premier verre Fatche, Victor, on vit dangereusement. Et moi, tenancier de ce rade, « ils » veulent me culpabiliser. Tu te rends compte Victor, je rogne ton espérance de vie… Que la honte m’étouffe et que le tron de dieu me cure.

- Requinque-toi, Loulle. Ce fameux verre a un impact très modeste sur la santé, puisque leur étude à la kon signifie qu’avec un verre d’alcool par jour 918 personnes sur 100 000 vont être touchées chaque année contre 914 sur 100 000 parmi les buveurs de flotte ! Mais attention, il s’agit de verres d’un volume correspondant à une unité d’alcool. Soit une coupe de champagne ou un verre ballon de vin (10 cl), un demi de bière à 5° (25 cl) et 3 cl -seulement- d’un alcool fort type whisky ou pastis (la quantité d’eau ajoutée ne change rien !).

- Ouf, tu me rassures.

- Et puis, ces « études », tu peux leur faire dire ce que tu veux. Tiens, il y en a une autre qui dit au contraire que boire un verre de vin rouge est équivalent à une heure de sport intensif. Voilà pourquoi ton rade est une sacrée salle de muscu ! « Après une dure journée de travail, si vous vous sentez coupable parce que vous avez la flemme d’aller faire votre jogging aujourd’hui, installez-vous confortablement dans votre canapé, détendez-vous et buvez un bon verre de vin rouge à la place » qu’ils disent les chercheurs ! Ils disent encore qu’il y a dans le rouge du resvératrol, « un polyphénol qui a des effets extrêmement positifs sur le cœur, mais également sur les muscles, les os… ».

- Tè, faisons un peu de sport alors Victor. Je mets ma tournée.

- Merci Loulle. Et puis, tu sais que les exportations de vins et spiritueux sont le deuxième secteur d’exportation de France, avec autour de douze milliards par an, juste après l’aéronautique et devant les parfums ! C’est l’équivalent de cent cinquante Rafale ou de quatre centrales nucléaires. Et c’est bie moins dangereux comme le prouvent les « études » dont on nous bourre le mou régulièrement et particulièrement ces jours-ci.

- « Bonum vinum laetificat cor hominis ! » Le bon vin réjouit le cœur de l’homme.

- Si tu le prends sur ce ton, merveilleux mastroquet lettré, Horace disait : « Nulla placere diu nec vivere carmina possunt, quae scribuntur aquae potoribus… » qui veut dire quelque chose comme, « ils ne vivront pas les écrits des buveurs d’eau ! Et enfin, écoutons Baudelaire : « N’est-il pas raisonnable de penser que les gens qui ne boivent jamais de vin, naïfs ou systématiques, sont des imbéciles ou des hypocrites ; des imbéciles, c’est-à-dire des hommes ne connaissant ni l’humanité ni la nature, des artistes repoussant les moyens traditionnels de l’art ; des ouvriers blasphémant la mécanique ; - des hypocrites, c’est-à-dire des gourmands honteux, des fanfarons de sobriété, buvant en cachette et ayant quelque vin occulte ? Un homme qui ne boit que de l’eau a un secret à cacher à ses semblables. »

- Allez zoù, tournée générale. Et du rouge !

 

Illustration : merci au regretté Chimulus



28 réactions


  • oncle archibald 27 août 11:13

    Mais ils veulent quoi à la fin ces empêcheurs de boire un verre entre amis ? Qu’on coute une fortune à la secu pour soigner nos déprimes, première cause de l’absentéisme de longue durée dans les entreprises ? Qu’on vive tous jusqu’à 110 ans pour ruiner les caisses de retraite ?

    Putain laissez nous vivre à notre guise, en rigolant entre vieux potes autour d’une belle bouteille de viogner et de quelques rondelles de sauciflard plein de nitrites, de nitrates et de chlorure de sodium, mais si gouteux ! Pas de pinard, pas de charcuterie, pas chanter une chanson paillarde sans être traité de misogyne, pas regarder les gonzesses sous peine d’être traité de violeur potentiel ... ET MEEEEERDE !

    Avec la vie merveilleuse qu’ils ou elles nous réservent on aura un taux de suicides en augmentation exponentielle ce qui va faire les affaires de Monsieur Macron. C’est vite calculé : hop un emploi qui se libère, plus des économies de sécu et de retraite, ça sera le pied pour ce gouvernement !


    • Abou Antoun Abou Antoun 27 août 13:51

      @oncle archibald
      L’ancêtre


    • Hector Hector 27 août 14:03

      @Abou Antoun
      « La fièvre de Bercy », il faut bien avouer que c’est joliment dit. Merci pour ce joli rappel.


    • Paul Leleu 27 août 18:34

      @oncle archibald


      vous énervez pas tonton ! smiley 

      personne vous interdit de vous amuser... faut pas croire ce que raconte la télé... 

      mais vous savez, en matière de plaisir, il existe d’autres positions que le missionnaire avec bobonne, si j’ose la comparaison... c’est pas parce qu’on a d’autres plaisirs que le vin et le saucisson qu’on est d’horribles pisse-froids post-modernes... voilà... faut s’ouvrir à la diversité... il y a de la place pour tout le monde... 

    • oncle archibald 28 août 12:35

      @Abou Antoun : merci pour ce lien.

      Je suis toujours subjugué par le sourire complice de Georges quand il partage ses trouvailles, ici avec Pierre Nicolas, mais il faisait la même chose devant son public. Sourire frais, naturel, comme celui d’un enfant qui dit des bêtises devant « les grands » ... Un charme de plus de cet homme qu’on a mille raisons d’aimer et que personnellement j’adore.


  • cevennevive cevennevive 27 août 11:36

    Salut VICTOR !


    Déjà, dans la Bible, le vin « réjoui le coeur de l’homme, etc... » Des milliers de référence au vin dans cette histoire de l’humanité !

    L’anecdote la plus réjouissante : Noé, après le déluge, avait planté de la vigne. Il s’était enivré, avait montré sa nudité à ses enfants. L’un d’entre eux s’étant moqué de son père, Dieu, dans sa « mansuétude », avait maudit le rigolard jusqu’à la quarantième génération !

    Vous voyez bien que Dieu, en plus d’être « un fumeur de Gitane » comme le chantait Gainsbourg, était un buveur de vin !

    Vaut-il mieux boire cette vilaine boisson que les amerlocks répandent dans le monde entier et qui est si mauvaise (au goût et à la santé) ?

    Ma foi, c’est peut-être eux qui ont pondu cette étude. Pourtant, ils n’ont de cesse de copier notre savoir sur la confection du vin, et, bien que je ne sois pas une grande « buveuse », j’en ai bu du très bon lors de mon séjour en Californie.

    Qu’en est-il du glyphosate ? Ce serait donc meilleur pour la santé qu’un verre de Gewurztraminer ou de Château Yquem ? Ou d’un chateauneuf du Pape ?



     

  • Hector Hector 27 août 13:51

    Salut Victor,

    En préambule je dois dire que je ne bois que du vin, je n’aime pas les alcools forts.

    En Juin, ces espèces de salopards (Pour rester poli) m’ont piqués positif au détecteur de mensonges à l’entrée de Lons-le-Saunier.
    Alors Pin-Pon, Pin-pon jusqu’à la brigade comme un criminel.

    Je souffle dans leur bastringue et hop, 0.31.

    Puis, comme il faut souffler une deuxième fois après 5 mn d’attente, cela parce que le cerveau d’un flic n’est pas fait comme les autres, Il faut répéter au moins deux fois pour être à peu prés sur d’être bien compris.

    Donc la deuxième fois, j’étais descendu à 0.28 pas loin des 0.25, qui comme chacun sait, est la limite légale.

    Alors Candide, j’ai dit très gentiment et calmement (parce qu’il faut être très doux avec les psychopathes)
    « Peut être que si vous attendiez 5 mn de plus je serais en dessous de 0.25, et cela m’éviterait beaucoup de problèmes. »

    Mais non, jugulaire, jugulaire, j’ai écopé de 6 points et de 90.00€ d’amende.
    Ça fait cher le point quand on est à la retraite.

    Mais ils devaient retourner sur le lieu de leur gagne-pain, alors, les formalités accomplies, ils me firent souffler à nouveau au bout de 10 mn environ, pour pouvoir me libérer, l’esprit serein, le devoir accompli, satisfaits de cette maîtrise du code de la route qui fait l’admiration de tous les automobilistes.

    J’étais à 0.24......


    • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 27 août 14:29

      @Hector
      Je ne bois que du vin moi aussi.
      Mais au fait, puisque le premier verre est dangereux, il suffit de le laisser de côté et de boire les autres !


    • leypanou 27 août 14:37

      @Hector

      Mais non, jugulaire, jugulaire, j’ai écopé de 6 points et de 90.00€ d’amende  : 6 points et 90€ pour 0,07 ? Le quasi-racket sous couvert de préserver la santé et la prévention des accidents n’y va pas par quatre chemins.

      Ce genre de règlement ne devrait pas à la discrétion de l’exécutif. Pourquoi pas aussi 10 points et 1000€ d’amende pendant qu’ils y sont ?

      On est vraiment dans un monde pourri.

    • UnLorrain 27 août 15:34

      @VICTOR Ayoli

      Un verre ça va,deux verres...bonjour le troisième 😊

      Hector prend sa mésaventure avec philosophie. Je trouve cette ultrarepression sur nos routes particulièrement écoeurante. Des vieux et humbles messieux buvant leur verres ( de trop dit la bienseante bienpensante ) j’en ai connu et les garde en mémoire,deux avaient une intelligence époustouflante,celui qui faisait des zéros fautes fréquemment aux célèbres dictées ou celui ci qui remplissait la grille de mots croisés du canard local a la vitesse ou j’écris ce commentaire...moi,j’y écrivait une ou deux prépositions.


    • Self con troll Self con troll 28 août 13:00

      @Hector

      Il serait équitable que celui qui contrôle fasse aussi le test.

      Ca aurait calmé un rougeaud que mon calme énervait, et m’aurait évité une amende sans doute (j’étais à 0g.)


  • zygzornifle zygzornifle 27 août 15:12

    l’eau vulation du cycle menstruel ?


  • Claude Simon Claude Simon 27 août 15:24
    Comme l’article est profond, approfondissons le sujet.

    L’alcool a un certain intérêt. Il dilate le système artériel, et peut, à l’occasion, mieux alimenter le cerveau d’un afflux sanguin qui n’est pas sans intérêt lors d’activités créatrices.

    Certains alcools ont des propriétés bien connus :
    - apport de vitamines et de minéraux en ce qui concerne la bière (2 verres, et cela embellit) ;
    - le vin est reconnu pour son revesratrol, protecteur des nouveaux neurones produits par l’hypothalamus (mais que l’on retrouve également dans les mûres, et évidemment le raisin, enfin sa peau, également source d’une protéine réduisant la digestion).

    Le grand problème de l’alcool, c’est qu’il est très acide et que son abus réduit très fortement le magnésium corporel (meilleur régulateur minéral des nerfs, catalyseur de la sécrétion de neurotransmetteur, la dopamine, qui, en carence, peut rendre extrêmement violent) et détruit votre stock en vitamine D, celle fortifiant les os, et protecteur contre le cancer d’après certaines études.
    Bref, après une cuite, mieux vaut se jeter sur le chocolat et se dorer la pilule, par exemple, afin de lier l’utile à l’agréable.

    A trop forte dose, il est neurotoxique, déshinibiteur, réduit les réflexes, altère les cellules souches.

    A faible dose, il permettrait d’éliminer certains pathogènes nocifs tout en gardant les bons

    Sur la base de ces connaissances, l’alcool ne devrait plus être un sujet de moralisation, mais plutôt de connaissance des risques de son abus.

    Pour finir, j’en connais même un qui est particulièrement aphrodisiaque : mais cela est secret défonce, donc chut.

  • bibou1324 bibou1324 27 août 16:38

    J’en ai goûté des centaines des vins. Des grands crus comme des piquettes infâmes. J’en aime aucun, et pourtant c’est pas faute de m’être forcé. « Ah mais tu vas voir celui là il est super doux ! Faut que tu goûtes ! ». Je trouve ça simplement immonde comme goût. Et celle culture de « il faut boire du rouge en société pour paraître bien éduqué » est un calvaire. C’est d’ailleurs le cas d’une bonne partie de la nouvelle génération, qui n’a pas été élevé à la chichole dès l’enfance. Nouvelle génération qui se tourne vers des alcools forts coupés au red bull pour les effets, pour se prouver qu’on est un homme, un vrai. Mais qui au goût trouve dégueu le rouge.


    C’est une éducation le vin. On l’a ou on l’a pas. La cocaïne aussi d’ailleurs. La grosse différence c’est que la cocaïne est beaucoup moins addictive. Et elle n’est pas plus toxique ...

    • Paul Leleu 27 août 18:15

      @bibou1324


      je suis assez d’accord... quel besoin de radoter sur l’alcool et de rameuter cet imbécile notoire de Baudelaire qui détestait tout ce qui n’était pas lui ??? 

      L’alcool est une des drogues les plus néfastes... on n’est pas obligé d’apprécier, même si le vicaire des élégances Monsieur de Baudelaire nous accuse d’avoir « quelque chose à cacher »... moi je crois que c’est le contraire... les poivrots sont des refoulés et des idiots notoires qui se fréquentent en petits cercles « d’intitiés » qui sont persuadés de tout savoir sur le monde et sur la vie des autres... bah... c’est leur problème... 

      Personnellement, j’en ai rien à foutre que des gens se pintent la trogne avec des airs de divas... je trouve même qu’on ne devrait pas rembourser les soins liés à l’alcoolisme, vu que c’est bon pour la santé. Et je pense qu’on devrait autoriser l’ivresse sur la voie publique et la vente d’alcool aux enfants. Comme ça chacun serait content. Et dame nature fera sa sélection. De toutes façons, faut bien mourrir un jour (ce qui nous mettra d’accord je crois)... 

    • Paul Leleu 27 août 18:19

      @Abou Antoun


      oui... il y a aussi Coluche avec le « hakik » , le vieux poivrot qui se croit supérieur à son shiteux de fils... 

      pour ma part, je pense que chacun doit pouvoir consommer sa drogue tranquillement et légalement (y compris les drogues dures) , mais sans casser les couilles de son voisin. 

    • Abou Antoun Abou Antoun 27 août 18:38

      @Paul Leleu
      On connaît ses classiques.


  • jjwaDal jjwaDal 27 août 19:47

    La méta-analyse publiée dans le « Lancet » (synthèse de 83 études) dit explicitement qu’au delà d’une consommation de 100gr d’alcool par semaine (donc une consommation continue à ce rythme) il y a une corrélation visible entre la hausse de la consommation et celle du taux de mortalité (toutes causes confondues).
    Au dessous de cette consommation il ne semble pas y avoir d’effet de seuil, en dessous duquel le risque serait inexistant, concernant les pathologies cardiaques hors infarctus.
    A mon humble avis, si une étude identique couvrait une population consommant une cannette de coca par jour, ou une glace par jour, de façon chronique, elle aboutirait à des résultats voisins.
    Quant à la consommation occasionnelle majorant le risque dès le premier verre, je pense que c’est au même niveau que la majoration du risque de se faire renverser par un véhicule en sortant dans la rue, ou de faire une rupture d’anévrisme ou un infartus lors de l’orgasme. On peut sans doute se calfeutrer chez soi dans l’abstinence totale, mais on risque de finir au bout d’une corde ou le nez dans la cuisinière à gaz...

    Dans la balance des risques, la consommation occasionnelle me semble dangereuse si c’est pour conduire un véhicule dans la foulée, sinon.... Mais quelqu’un qui consomme en moyenne 100gr d’alcool par semaine de façon chronique donc, a un soucis dépassant le risque lié à l’alcool.


    • Claude Simon Claude Simon 27 août 22:27
      @jjwaDal

      La bière est particulièrement reconnue pour sa teneur en vitamine B6, explicitement vitamine du bonheur, et nécessaire pour la production de la sérotonine.*
      Plus rare à trouver dans l’alimentation, on y trouve également la vitamine B12, nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau (protège la miéline).

      Bref, sauf à considérer l’abus d’alcool, c’est difficile de ne pas s’y attarder, à l’instar du vin rouge de l’article.

      Les alcools forts n’ont aucun intérêt, sauf grosse infection (au staphylocoque doré par ex), et bien plus efficace que nos beaux hôpitaux privés, privés de personnel soignant (mais pas de souche nosocomiale). C’est juste de l’expérience personnelle.



    • UnLorrain 27 août 22:55

      @Claude Simon

      Merci de m’en faire part ou d’en faire part. Je dois pensé a me trouver quelques decilitres de ce fameux et...sulfureux « spiritus » un alcool polonais de 90 degrés. ..un genre décapant quoi.


    • Claude Simon Claude Simon 27 août 22:59

      @UnLorrain


      Pour ma mésaventure au staphylocoque doré, la bouteille de whisky m’a suffit ; C’est vrai que le lendemain, fallait pas me contrarier.

      Je ne voulais pas parler d’alcool à bruler smiley

    • UnLorrain 28 août 12:45

      @Claude Simon

      Encore merci. Cela me fait plaisir de savoir qu’il existe de trop rares Rustiques ( j emprunte le mot a Louis Pergaud qui est le titre d’une nouvelle qu’il écrira. .nouvelle brève, comme hélas, sa vie qu’il finira Poilu )


  • covadonga*722 covadonga*722 27 août 23:23

    Rien ne m’intéresse plus. 

    Lève-toi, pour me verser du vin ! 
    Ce soir, ta bouche est la plus belle rose de l’univers... Du vin ! Qu’il soit vermeil comme tes joues, 
    et que mes remords soient aussi légers que tes boucles !

    Omar Kayyam , buveur Perse , philosophe, poète , mathématicien et accessoirement musulman 

  • popov 29 août 16:40

    @Victor Ayoli

     
    Je sens que je vais devenir un athlète moi. 
     
    Combien de verres de vin faut-il engloutir pour pouvoir dire « j’ai fait un marathon » ou « j’ai escaladé l’Éverest » ?

Réagir