mercredi 25 septembre - par CLOJAC

Au secours, l’ORTF est de retour !

PNG Manu le Fourbe prépare sa reélection. Pour ça, il a pris la bonne décision. Tout seul sans rien demander à personne. Comme d'habitude. Son projet n'est pas encore définitif mais en voici les grandes lignes : La nouvelle ORTF s'appellera France Médias. Elle sera opérationnelle à partir du premier janvier 2021 et regroupera Radio France, France télévisions, l'INA, RFI et France 24.

La holding France Médias aura pleins pouvoirs pour décider des orientations stratégiques des chaînes. Entendre : le choix des programmes, celui des invités à des débats, et la supervision de l'idéologie diffusée à l'antenne. Pleins pouvoirs aussi pour attribuer les budgets aux diverses composantes. Comprendre : les invertébrés seront récompensés, les échines moins souples bâillonnées par manque de moyens.

Comme on ne saurait s'entourer de trop de précautions, le CSA pourtant bien docile ne nommera plus les directeurs. Ce sera à nouveau le privilège du gouvernement. À travers des conseils d'administration chapeautés comme il se doit.

La suite logique sera de ressusciter un ministère de la censure et de la propagande, pudiquement qualifié ministère de l'information. Dans le passé, on y a toujours nommé des hommes énergiques et sans états d'âme. Je verrais bien Castaner le castagneur ministre d'État chargé de remettre de l'ordre dans les pensées.

 

Pour préserver l'illusion de démocratie, le gouvernement sera minoritaire avec 40% des voix, les 60% restant étant dévolus à des parlementaires. Forcément issus des rangs de la majorité dont on connaît l'indépendance farouche et l'esprit frondeur. La machine de guerre doit servir jusqu'en mai 2022. Après on verra...

Comme il faut aussi faire plaisir aux amis banksters qui contrôlent les instituts de sondage et les autres médias, trois coupures de pub seront autorisées au milieu des films et téléfilms de plus de 90 minutes. De quoi satisfaire les grands buveurs de bière et ceux que leur prostate titille.

Les princes qui nous gouvernent l'ont annoncé sans détour : Toutes ces structures devront travailler ensemble, et mutualiser leurs moyens en personnels et en matériels pour coordonner au maximum leurs objectifs. Et vive la pensée unique rediffusée en boucle ! Une économie de 192 millions d'euros est annoncée par le garagiste Franck Riester, actuel ministre de l'inculture. Une promesse en l'air qui ne mange pas de pain. Selon lui : « Nous avons besoin d'un ausiovisuel fort qui réponde aux demandes de nos compatriotes. » Mais personne ne lui a jamais rien demandé !

 

France Télévisions regroupe déjà France 2, France 3, France 4 et France 5, des chaînes dont on connaît l'indépendance vis à vis du pouvoir et l'impertinence envers les maîtres du monde. Toutefois, on y observe parfois des rébellions ponctuelles. Des gens qui parlent trop vite sans doute ou n'ont pas assez étudié leur synopsis d'antenne. Certains animateurs, moins par conviction que pour satisfaire un ego hypertrophié, tiennent des propos acides à leurs interlocuteurs de la nomenklatura. On mate ces impudents en les écartant ou en les promouvant, en fonction des appuis dont ils disposent. Ce sera plus commode de tous les encadrer à partir d'une tour de contrôle unique, et d'utiliser systématiquement un léger différé pour tout ce qui pourrait donner lieu à polémique. Plus question qu'un irrespectueux pamphlétaire fasse un croc-en-jambe aux marcheurs. Ils ont déjà assez de mal à tenir sur leurs pattes !

 

L'INA c'est autre chose. Ce musée de l'audiovisuel a toujours préservé une certaine indépendance, moins par volonté de rébellion que parce que c'est devenu un vrai souk ingérable. 5 millions d'heures de radio et de télé depuis 70 ans à numériser, ils sont pas sortis de l'auberge... Mais ce musée est aussi un point de chute doré pour des énarques incompétents bien en cour, et des recalés du suffrage universel. Agnès Saal y a laissé une trace inoubliable de son passage : 40.000 euros de notes de taxi en moins d'un an. Son impéritie sera punie par 4500 € d'amende, 3 mois de prison avec sursis et une réintégration dans l'administration à un grade plus élevé après 6 mois de congé sans solde et 18 mois sans affectation, payée à ne rien faire...

Pour le personnel moins haut en gamme, on peut tout de même reprocher à l'INA de coopter ses cadres, ses enseignants et ses étudiants et de former les futurs metteurs en scène en les déformant dans le bon sens. Celui de la doxa. Pas assez stricte puisque certains ont pu y échapper. Désormais, terminé cette petite liberté. L'institut sera sous tutelle renforcée comme les autres structures.

 

On ne présente plus RFI. Son statut depuis 2008 prend acte d'une réalité plus ancienne : c'est une filiale de « France Médias Monde » dont l'objet est de superviser les activités des radios et télés appartenant à l'État et diffusant hors frontières.

Si le statut se réfère à la loi de 1986 sur la liberté de communication, il reconnaît crûment que l'audiovisuel extérieur est devenu un enjeu stratégique. La société anonyme voulue par Sarkozy, avec des vassaux à sa tête, est placée sous la tutelle du ministère des affaires étrangères, puis sous le contrôle du ministère de la culture. Quant à la directrice générale actuelle, si elle a été nommée par le CSA, ce fut dans le cadre d'une candidature unique. Le statut à venir aura au moins l'avantage de mettre fin à une hypocrisie.

Les « journalistes » de cette institution sont perçus par des groupes terroristes du tiers monde comme des agents de propagande, voire de renseignements au profit de l'État français, et régulièrement enlevés et assassinés. On en parle peu et quand l'info sort, on oublie de signaler leurs allégeances.

 

Sinon ceux qui, comme moi, vivent aux antipodes connaissent bien France 24 la télé internationale, décalque des élucubrations du boboïsme parisien. Ces perroquets réalisent-ils seulement qu'ils se comportent à l'égard des autres peuples du monde comme des colonialistes seuls détenteurs de l'intelligence et du savoir ?

Ces journalistes sont soit des militants écolo-gauchos, soit des propagandistes du mondialisme et de la repentance, soit une hybridation des deux. Même quand ils parlent de sujets autres que franco-français, ils ne peuvent s'empêcher de donner leur avis. Péremptoire et indiscutable. Se servant la soupe les uns les autres, et laissant entendre que quiconque n'est pas d'accord avec eux est un imbécile ou un salaud ou les deux à la fois.

Vive Sainte Greta et Maduro, vive les gentils ayatollahs, mort à Trump, à Poutine et à Boris Johnson ! Comme leur opinion n'a aucune influence sur la marche du monde, ils se défoulent à moindre prix. Ils ont quelques excuses. Ce ne sont pas les « meilleurs de la profession » qui ont échoué là. Donner de la voix doit être leur session de rattrapage.

Je leur reconnais néanmoins un réel talent dans le choix des mots : un délit grave qui a pour auteur un de ceux qu'ils apprécient est une erreur ou un oubli. Le même commis par un adversaire idéologique est une faute inacceptable. Un crime accompli par un de ceux qu'ils protègent est un malheureux accident. Si les preuves sont trop accablantes, en avant pour les circonstances atténuantes et surtout pas d'amalgame. Le même crime perpétré par un ennemi politique est un acte impardonnable. Pour peu, ils demanderaient le retour de la peine de mort pour ceux qui ne pensent pas comme eux.

 

Ces gens-là affichent une haine à l'égard d'Internet qu'ils ont grand peine à contenir. Pour eux c'est une concurrence insupportable qui sape leurs leçons de bienpensance. Dans le souci d'informer le public trompé par le web (sic) ils ne cessent de dénoncer comme propagande éhontée, interprétations abusives et fakes tout ce qui ne corrobore pas leurs délires.

C'est assez amusant de constater que leur arrogance les conduit à afficher des points de vue opposés aux leurs, lesquels d'habitude n'ont pas voix au chapitre à l'antenne. Ou est-ce leur mépris des téléphages tenus pour des gobeurs de mouches qui les pousse à agir ainsi ? En tout cas grâce à ces imprécateurs bien formatés, je découvre des sites web et des chroniqueurs que je ne connaissais pas, et dont souvent j'apprécie la pertinence du fond et l'impertinence dans la forme.

On peut aussi noter avec surprise que « La voix de la France dans le monde » compte très peu de présentateurs français et émet régulièrement en arabe. Comment les Émirats ont-ils réussi à obtenir ce privilège ? Al Jazeera et Al Arabiya ne leur suffisent donc pas ?

Sinon pourquoi est-ce qu'il m'arrive de regarder ces spectacles affligeants ? Parce que Sun Tzu a dit : « Pour bien combattre ton ennemi, tu dois le connaître parfaitement ! »

Sans doute les serviteurs zélés de la pensée unique n'ont-ils pas entendu parler de ces travaux universitaires concrétisés par des expérimentations in vivo selon lesquelles un groupe soumis à une pression psychologique constante adopte à 90% les points de vue des maîtres penseurs... Mais change rapidement d'avis dès lors que sont émises des idées contradictoires corroborées par des faits. Qui se souvient que les hiérarques de l'URSS, juste avant Gorbatchev, se sont soustraits au matraquage des médias officiels répétitifs et ennuyeux, pour devenir des auditeurs attentifs de « The voice of America » qui leur expliquait pourquoi leur pays sombrait dans le marasme et pourquoi le communisme n'avait aucun avenir.



54 réactions


  • Clocel Clocel 25 septembre 10:20

    Ach... Peyrefitte et son gros balai dans le cul au 20H...

    Le bon temps béni ou il n’y avait pas besoin de télécommande... Y’avait qu’une chaîne...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 11:56

      @Clocel
      Prenez le temps de lire « C’était de Gaulle », justement écrit par Peyrefitte, vous aurez un tout autre éclairage de la période..., sur laquelle on nous a beaucoup menti.

      De Gaulle avait une foule d’ennemis, les anciens de la IV e République, les communistes qui le prenaient pour un dictateur, les intellos généralement communistes qui le haïssaient, l’extrême droite genre anciens collabos et OAS qui le vomissaient pour l’Algérie perdue, Mitterrand l’européiste qui attendait en embuscade, les pro américains qui le vouaient aux gémonies, et je dois en oublier...

      Tous ces gens remplissait la presse de leurs critiques et refusaient de rendre compte des décisions du gouvernement. Pour s’adresser aux Français, de Gaulle a utilisé l’ ORTF pour passer par dessus la barrière de la presse.

      Ce qui ne risque pas d’arriver à Macron, ce sont les médias des milliardaires qui l’ont mis au pouvoir.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 septembre 13:30

      @Fifi Brind_acier

      À propos de Mitterrand : quand fut réalisée la première production mondiale en vidéo numérique il était au pouvoir.

      Cette première était doublement exemplaire : résultat d’une collaboration franco-allemande et d’une collaboration public-privé. Le matériel de production était réalisé par l’entreprise française Thomson, le matériel d’enregistrement par le groupe allemand Bosch Fernsey. La vidéo fut réalisée par la société publique de production SFP pour la chaîne TF1, à l’époque encore publique. Le Centre Commun d’Études de Télévision et Télécommunications (CCETT), installé à Rennes, fut sans doute le maillon le plus important, puisque c’est dans ses laboratoires que ses ingénieurs mirent au point la norme de production et traitement du tout nouveau signal vidéo.

      Mitterrand et tout son entourage « de gauche » s’en désintéressèrent totalement. Ce qui comptait, pour eux, c’était la création d’une quatrième chaîne, privée, à la direction de laquelle le « socialiste » Mitterrand pourrait nommer un ami à lui. Ce qui fut fait, peu de temps après, dans un beau studio tout neuf équipé en numérique, à Paris, par l’entreprise japonaise Sony.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 14:28

      @Pierre Régnier
      Mitterrand et tout son entourage « de gauche » s’en désintéressèrent totalement.


      Je ne connaissais pas cette histoire, mais elle ne m’étonne pas.
      La suite logique a été la vente d’Alstom par Hollande et Macron. 


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 18:38

      @Fifi Brind_acier
      Et bientôt la grande braderie des aéroports de Paris.


    • OJBA 25 septembre 20:39

      C’est aussi l’occasion de placer quelques copains dans cette « structure ». Avec les avantages idoines. Pour les économies, si ça fait comme les « super régions », on ne reparlera. Après 2022 ?


    • V_Parlier V_Parlier 25 septembre 21:18

      @OJBA
      S’ils économisent avec l’ORTF bis ce sera déjà ça de gagné car actuellement on est de fait dans la même situation de ligne éditoriale unique.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 septembre 10:23

      @Fifi Brind_acier

      Il ne s’agit pas de défendre ici la chanson (banale) dont la vidéo était réalisée en numérique, ni les personnels de la télé publique, dont j’étais, et qui avaient beaucoup à se reprocher. Il ne s’agit pas non plus de critiquer les japonais, très brillants dans la capacité à intégrer, et améliorer, les techiques venues d’ailleurs...

       

      Mais le travail des ingénieurs du CCETT où l’ORTF (TDF) et le CNET avaient rassemblé, à Cesson-Sévigné en banlieue de Rennes, ses techniciens les plus avancés dans le domaine, donna lieu, dans les réalisations qui ont suivi, à une production dans laquelle était mise en évidence la véritable révolution technique que représentait la vidéo numérique (banalisée depuis) : traitement (trucages, incrustations...) en post-production (au montage) de ce qui n’était possible, jusque là, que dans le studio de prise de vues.

       

      Ce qui m’indigne, et me conduit à rappeler ça quand l’occasion se présente, c’est que cette réussite était une exemplaire réalisation européenne bien longtemps avant Maastricht : pas besoin de détruire les nations pour ajouter internationalement des moyens communs et faire travailler ensemble des techniciens de différents pays d’Europe.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 septembre 10:44

      @Fifi Brind_acier

      La suite logique ce fut aussi la vente de TF1 à Bouygues par le Premier ministre Chirac, avec l’accord du Président Mitterrand.

      Ce fut aussi la vente des studios SFP (Société Publique de Production) « des Buttes Chaumont » où se situaient les grands moyens de réalisation des émissions télé de l’ORTF avant sa dislocation.

      Vente, là encore, à Bouygues, qui remplaça les studios par des immeubles locatifs de rapport financier.

      Ces deux nouvelles destructions de moyens publics n’ont pas non plus beaucoup chagriné la « Gauche ».


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 septembre 07:46

      @Pierre Régnier

      Correction . Je regrette une erreur importante contenue dans le commentaire ci-dessus où je relate les débuts de la télévision numérique :
      la création de Canal plus avait déjà eu lieu, ainsi que la désignation d’André Rousselet, ami de François Mitterrand, à sa direction quand la SFP réalisa la première production mondiale en vidéo numérique avec du matériel Thomson. C’est seulement l’équipement, à Paris, d’un studio de Canal plus en matériel numérique japonais, pour la réalisation de ses émissions, qui est postérieur.


  • exol 25 septembre 10:20

    Ne regardes plus la télé , c’est pas une obligation . Si les gens sont assez cons pour se faire bourrer le mou c’est pas de la faute de ceux qui sont payés pour çà.


    • av88 av88 25 septembre 10:45

      @exol
      « c’est pas une obligation » pour l’instant car avec le progrès « en marche » nous devrons peut-être écouter attentivement les interventions de notre leader charismatique et Jupitérien. 


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 12:29

      @exol
      Il y a des gens qui s’ennuient et n’ont peut-être pas les moyens d’aller voir d’autres spectacles. Alors ils regardent les films à la télé, sans réaliser la propagande subliminale qu’ils subissent.

      Un avis de connaisseur : « Un Érythréen unijambiste arrive à Marseille et couche avec une bourgeoise obèse, c’est le pitch type du film français. Ça ne peut donner qu’un chef d’œuvre ! » Éric Neuhoff in « Très cher cinéma français » Albin Michel 2019


    • exol 25 septembre 12:36

      @CLOJAC
      Merci pour la grande estime que tu portes au peuple français , en gros tous des cons , sauf toi bien entendu . Tain la loose.


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 13:13

      @exol
      Sais-tu au moins que subliminal signifie : qui passe sous, ou contourne le seuil de conscience. En l’occurrence, il s’agit de créer une situation présentée comme positive en suscitant l’empathie du public. L’intelligence n’a rien à voir avec ça.


    • exol 25 septembre 13:48

      @CLOJAC
      Hou !!! Là on est dans le conspirationnisme . Tain la loose Bis !!!!


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 13:56

      @exol
      Je crains que tu souffres d’une altération du champ perceptif. 
      Si tu n’es pas un troll...


    • révolQé révolQé 26 septembre 02:24

      @CLOJAC,
      la majeure partie des foyers ont maintenant internet, donc accès aux infos, films et spectacles à la carte gratuitement .
      Celui qui garde sa TV le fait par choix et habitude, heureusement les nouvelles générations n’ont pas été bercés au carré magique et ne la regarde quasiment plus.
      Ils sont certes collés à leurs écrans mais choisissent ce qu’ils regardent.

      Perso, j’ai jeté cette merde en 2005 et quelle paix dans ma tête.


    • CLOJAC CLOJAC 26 septembre 04:44

      @révolQé
      Je voudrais vraiment que tu aies raison mais ça ne se passe pas comme ça dans les campagnes de la France profonde, des millions de gens en grande pauvreté n’ont pas les moyens de se connecter, et c’est encore pire dans les DOM TOM.
      La statistique qui prétend que 88% des Français ont la possibilité de se connecter au web est spécieuse. La possibilité ne signifie pas qu’ils le font, et ne précise pas que beaucoup en font un usage occasionnel plus utilitaire qu’informatif. 
      Sinon pourquoi tant de présentateurs des médias en laisse s’acharnent-ils à dézinguer internet, si ce n’est par crainte qu’il capte leur clientèle encore fidèle ?


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 septembre 11:31

    Voici donc revenus les appels au secours des adversaires de l’audiovisuel de service public. L’information, la communication, l’échange entre citoyens ne sauraient, pour eux, fonctionner correctement, à la radio, à la télé et sur Internet, que dans la possession des moyens par des entreprises capitalistes de plus en plus gigantesques. Comme c’est aussi le cas, de plus en plus, pour la presse écrite.

    Bien sûr, on ne peut croire à une véritable volonté macronienne de mettre fin seulement au gaspillage financier amplifié par la suppression de l’ORTF.

    Il faut en effet constater que le retour de la première chaîne télé dans le service public n’est pas envisagé. Ni l’extension des moyens publics à la création de sites et de réseaux réellement « sociaux », où seraient combattus la haine, l’insulte, la grossièreté, le mensonge, la dissimulation, la destruction de la langue française... Envoyer devant des juges serviles ceux qui ne pensent pas comme le pouvoir en place est considéré comme le vrai moyen d’assainir ces réseaux.

    Une fois de plus, l’occasion risque de n’être pas saisie d’exiger un national moyen de communication et d’échange. Un moyen diversifié, indépendant des gouvernements, et contrôlé par des représentants (révocables) élus par les citoyens.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 11:39

    « mutualiser les moyens » cela doit vouloir dire « des économies d’échelle », autrement dit, des licenciements en masse , non ?


  • Ruut Ruut 25 septembre 13:32

    La Dictature En Marche tend donc à s’installer dans la Durée…
    D’un autre coté c’est l’impact directe du Pacte de Marrakech sur le contrôle des Médiats imposé par ce dernier.


  • Raymond75 25 septembre 14:15

    AUX SECOURS !!! on commence déjà à critiquer une décision sans la connaitre !


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 17:31

      @Raymond75
      Les grandes lignes du projet de loi ont été présentées officiellement par le premier sinistre et son acolyte de l’inculture. Histoire de tester les réactions des électeurs.
      Si personne ne dit rien, on fonce ! Si des gens protestent, on apporte quelques retouches cosmétiques. C’est devenu leur mode de gouvernance.


  • The Pilgrim The Pilgrim 25 septembre 14:28

    Parce que ce n’est pas, comme les lois sur les écoutes de l’Internet, une juste mise en adéquation des us et coutumes ?

    Comme le rappellent Fifi et Régnier, la gauchiasserie française propagandiste et mondialiste par essence (K. MARX), s’accapare l’information, l’éducation, et, la recherche pour le PLUS GRAND BIEN des dissidents dont je fais partie — Enfin, c’est ce que me serine la radio, depuis que je suis dans le ventre de ma mère —.


  • the clone the clone 25 septembre 16:14

    il va y avoir des reportages sur l’ascension de Macron de l’état de spermatozoïde a celui de président premier de cordée et d’autres pour défoncer de A jusqu’à Z Le Pen et préparer le mougeon a faire son sursaut républicain ....


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 septembre 17:53

    De Gaulle et Mitterrand , ont connus chacun un attentat.


    Pour le « Grand Charles »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_Petit-Clamart

    l’arme utilisée pour l’’attentat :Ici.

    une page qui montre les impacts de balles sur la Citroën DS présidentielle :Ici . La page sur Wikipédia avec ces lignes :. La puissance de feu de ce commando est considérable : 187 balles ont été tirées par le commando, 14 ont criblé la DS présidentielle.

    .. et plus loin : À l’arrivée à la base aérienne de Villacoublay, le général dit à ceux qui les accueillent : « Cette fois, c’était tangent. ». À la surprise des forces de l’ordre les encadrant, Yvonne de Gaulle prononce cette seule phrase, restée célèbre « J’espère que les poulets n’ont rien eu », voulant parler non pas des policiers mais des volailles en gelée achetées chez Fauchon et transportées dans le coffre avant de la DS. Le Général glisse à l’oreille de son épouse, assise à ses côtés dans l’avion du retour : « Vous êtes brave, Yvonne » :Ici.


    Pour Mitterrand le « sournois » qui sera suivi quelques décennies plus tard comme dit l’auteur par « Manu le Fourbe » !

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l%27Observatoire

    l’arme utilisée contre Mitterrand :Ici, description :Wiki.


    J’ai bien connu cette époque, bon l’ORTF chapeautait tout, mais ce n’était pas quand même la chienlit comme maintenant, nos dirigeants ne perdaient pas leurs temps à nos concocter des réformes sociétales à la con,.. et nous étions bien plus tranquilles, la preuve avec ces 4 graphiques : 123
    4


    @+ P@py


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 18:22

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Manu le Fourbe !
      Si les gens se donnaient la peine d’interpréter les mimiques, les postures et le langage corporel de ce type, ils auraient compris depuis longtemps que 9 fois sur 10 les signaux non verbaux qu’il ne peut contrôler contredisent ses discours.
      https://journals.openedition.org/methodos/3013


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 septembre 19:44

      @CLOJAC

      Avec sa prestation le 1er avril 2017 ( non non, même si c’est à Marseille, ce n’est pas un poisson ) au fameux meeting de Marseille où il hurle comme un « malade » m’a suffit à cerner le personnage, qui d’une certaine façon me rappelle étrangement les discours enflammés en Allemagne dans les année 3O d’un petit bonhomme à moustaches !


      La vidéo en entier qui dure 1 heure 35. Au départ calmos le mec, ..mais vers les 1 h 18, il commence à « monter en pression sec »,.. pour terminer son discours ben disons d’une manière que je trouve assez inquiétante,.. la preuve regarder :Ici.


      Il n’y a pas à chier les barres chocolatées d’une célèbre marque qui commence par un M, ben donnent quand même une sacrée pêche non !


      Un vidéo un peu trafiquée :Ici.


      Concernant son profil psychologique, les résultats Google sont :Ici.


      Bon après 2 ans et demi de pouvoir, toutes ses belles envolées, nous voyons où elles nous ont conduit !!!


      @+ P@py




    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 20:10

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Quand je vois tous ces gens qui démissionnent alors qu’ils auraient eu avantage à rester proche de ce caractériel, je me demande comment il a pu faire une belle carrière dans le privé.
      Parce que dans les boîtes où je suis passé, le critère venant juste après les compétences, était l’aptitude à susciter dans ton équipe la motivation, l’adhésion et le respect, et de savoir écouter tes collaborateurs. Et plus haute était la responsabilité, plus il fallait éviter le caporalisme et la science infuse.
      Un directeur que ses subordonnés immédiats auraient fui dans de telles proportions aurait vite été démis de ses fonctions.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 20:57

      @CLOJAC
      Bof, le Directeur de la Banque Rothschild explique que ce sont ses qualités d’enfumeur, pardon, de négociateur, qui ont été retenues et développées.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 septembre 14:36

      @Fifi Brind_acier

      Exact un enfumeur de premiere, et bien que j’aime les ânes, dommage qu’il y a cette vieille expression qui dit : « franc comme un âne qui recule »


      .. et notre Jupiter et en cette matière un expert, la preuve :Ici


      Un autre proverbe dit : « Les français ont la mémoire courte » .. et cela se mesure tous les jours par l’élection du cité précédemment, au final c’est normal avec un peuple de « mougeons », car un individu avec une tête de pigeon n’emmagasine pas beaucoup d’infos de grandes importances ( à part pour le pigeon voyageur ).


      @+ P@py


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 19:09

      @lloreen
      Et dire qu’avec tous ces maçons on a encore la crise du logement !


    • Cadoudal Cadoudal 25 septembre 19:14

      @CLOJAC
      Ouais, mais c’est des maçons écolos qui sont pour la décroissance, ça aide pas...lol...

      Notre pays est au bord de l’implosion.
      Depuis 1970, sa population a augmenté de 33% avec tous les problèmes que ça engendre : extension des villes, réduction des surfaces agricoles, réserves d’eau tendues, réseau routier en permanente extension, services saturés, matraquage fiscal.

      On a la plus forte augmentation de tous les pays occidentaux sur cette période


  • Traroth Traroth 25 septembre 20:16

    Si j’ai bien compris, l’état sera minoritaire dans France Média. C’est donc bien de la privatisation de France Télévisions, de Radio France, de l’INA et France 24 dont on est en train de parler !


  • Le421 Le421 25 septembre 20:39

    Entre Naguy l’indispensable et « slourp slourp » Delahousse, je pense que ça fait un bail que l’ORTF est en place...

    Rien de nouveau.

    Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire et un rappel est toujours utile...


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 septembre 22:38

    La téloche Française , c’est cela par exemple :


    Un ex gendre idéal alias M. Drucker fier représentant du « peuple élu » , c’est pendant moult décennies largement engraissé sur la bête :Ici.


    @+ P@py


    • CLOJAC CLOJAC 25 septembre 23:14

      @Gilbert Spagnolo dit P@py
      Apparemment c’est un Diamond Aircraft 62 bourré de gadgets, pour nouveaux riches qui veulent frimer. Mais ça reste un bimoteur à hélices.
      Un vrai nabab se serait offert un bizjet.
      Par exemple un Gulfstream G 500, ça a une autre gueule que sa trapanelle. smiley


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 26 septembre 10:27

    C’est juste une officialisation, rien de nouveau sous le soleil ^^


Réagir