vendredi 6 mars 2015 - par Parrhesia

Au sujet de l’assassinat de Boris Nemtsov

À l’exception notable d’Agoravox, si nous suivons les media traditionnellement à la botte ainsi que les adversaires de la théorie du complot, nous remarquons :

1) Que Poutine partagerait une même indigence mentale avec al Assad, Saddam Hussein, Ceausescu, Kadhafi, Gbagbo, et quelques leaders Sud-américains mal-pensant. Ainsi, comme tous les méchants adversaires des bons Mondialistes, tous ces prétendus assassins débiles n’assassineraient prioritairement que ceux dont l’assassinat va leur rapporter le maximum d’emm... (Cf. : ici, l’assassinat de Nemtsov qui, s’il indigne toutes les consciences, ne fait surtout transpirer que Poutine !)

2) Que dans le cours de leurs opérations militaires, les mêmes prétendus débiles bombarderaient (ou aurait bombardé) de préférence leurs propres populations, massacrant avec délectations un maximum d’enfants innocents pour un minimum d’hommes adultes en âge de porter les armes ; comportement qui leur permet de se mettre à dos le maximum de media dans le minimum de temps. Dans le même esprit, jamais, mais alors jamais, nous n’entendons relater le moindre succès obtenus contre les véritables agresseurs, de la nation Syrienne à l’origine de cette tragédie ; je pense ici, entre autre, aux mercenaires occidentaux infiltrés en Syrie !

3) Inversement, les tirs des drones américains, les bombardements des avions occidentaux dont ceux des avions français, les tirs des mercenaires pro-occidentaux et autres « conseillers militaires », ne déglinguent toujours que les méchants terroristes et les troupes régulières des « Tyrans sanguinaires ». Les « têtes bien faites, bien pensantes et politiquement correctes » de leurs missiles et de leurs bombes sont à ce point sophistiquées qu’elles leur permettent sans doute de trier et d’épargner les innocents lorsqu’elles tombent !

4) Enfin, sur un autre plan, les voix autorisées de notre contre-Europe, si rigoureuses lorsqu’il s’agit d’économiser sur les budgets sociaux des nations, restent muettes lorsqu’il s’agit de comptabiliser les coûts de cette guerre menée pour le compte de nations non européennes (ou quasiment pas européenne comme l’Angleterre.)

Toutes les composantes de cette situation perdurent depuis des décennies, dans tous les pays occidentaux, sous l’autorité des mêmes puissances financières maintenant visibles, des mêmes forces politiques toujours invisibles (mais de moins en moins) et sont relayées par les mêmes media de plus en plus pesants.

Nous comprenons donc pourquoi ceux qui nient toute existence d’un éventuel complot sont désormais obligés de le faire avec de plus en plus d’insistance !

Nous comprenons donc également que les détracteurs de la théorie du complot se moquent de nous !!! 



17 réactions


  • VICTOR Ayoli VICTOR 6 mars 2015 10:23

    Je viens de voter pour la publication de cet excellent article, fait d’ironie sarcastique lucide. Et la publication fut...


    • Lucide bdpif@laposte.net 6 mars 2015 12:54

      @VICTOR


      Cet article est risible, tant par sa mauvais foie, que par les mensonges qu’il diffuse par ses amalgames.

      On va pas tout relever, c’est le jeu des complotistes d’ecrire et faire reecrire les memes choses , dans un soucis fébrile et indigné de vouloir retablir la vérité contre le mensonges.

      Survolé l’article, ils se ressemblent tous. Les memes aneries, les memes mensonges.

      Non, ce ne sont pas les américains qui sont à l’origine de la guerre civile en Syrie. C’est revisionistes de dire cà. Ce sont les russes et Assad, et vous trouverez des millions de refugiés syriens qui vous le confirmeront.

      Alors ces complotistes s’attaquent à la presse normale, qu’ils pretendent etre controlé par la CIA ou les reptiliens illuminatis, pourquoi ?

      Parce que l’ensemble de la presse mondiale est pluraliste. Et ils ne peuvent argumenter sur des faits réels qui les contredisent.

      Pourquoi faut il faire confiance à la presse mondiale et ne pas ecouter les complotistes ?
      Parce que la presse democratique mondial permet la contestation, permets de contrer les pouvoirs, et est globalement objective. On pourra faire des articles contre le pouvoir, contre Hollande, Obama, devoiler des scandales, et toussa toussa. Et cà enerve la presse complotiste, qui na aucun echo dans cette presse, tout simplement parce que leurs arguments ne sont que ramassis d amalgame, d anneries, de contre vérité, et personne ne veut diffuser cà.

      Alors ils s’enervent tout seul. Les complotistes sont pour la plupart, des fachos d’extreme droite ou gauche complexés. C’est à dire, qu’ils cautionnent les massacres des dictatures, mais ils ont honte un peux, pour des valeurs morales de l’affirmer, alors, cà detourne les vérités. Oui, monsieur POutine, est un homme fort, victime d’un systeme. Oui, monsieur Assad est un bon contre pouvoir en Syrie. En Ukraine, ce sont des antifachistes qui luttent contre des nazis.Netmsov est un bandit aux ordres de la cia qui la assaciné Un merveilleux conte de fée, qui ne tient la route que par la multiplicité des articles allant dans le meme sens. Donc ils font des recopiés. MaIs celà implique qu’il faut beaucoup d’article. Dnc ils tentent, courageusement, d’en faire autant que la presse mondiale. Evidement, ils n’y arrivent pas, meme à hauteur d’un millieme de pour cent.

      Fautes d’arguments, ils renvoient toujours ce que l’on leur reproche dans l’autre sens. IL es tinutil d’argumenter. Faites comme moi, désormais, des copier coller pour leur répondre.

      Dans le tas, ils trouvent quelques pigeons, simples d esprit, qui vont dans leur sens.

      Souvent antisémites, les lecteurs d’agoravox sont plus discret, parce qu’il y a des lois en france sur le sujet.

      Le faschisme complexé, donc, qui mord la main de celui qui lui donne les la liberté d ecrire toute ce sanneries. 

      Avant je lisais « Info du Monde » au cabinet, maintenant, je lis les articles internationaux sur agoravox en riant bien de tout mon fort.

      On a beau dire de ne pas taper sur l’ambulance, des fois cà fait du bien. Cordialement.


       

    • alinea alinea 6 mars 2015 13:00

      @bdpif@laposte.net
      Vous avez mal au foie bdpif ? Buvez des tisanes de romarin et mangez des clous de girofle ; ça ira mieux dans un mois !


    • Phoébée 6 mars 2015 13:17

      @alinea

      Hors sujet/spoiler

      ’Buvez des tisanes de romarin et mangez des clous de girofle ;’ça ira mieux dans un mois ’

      C’est vrai ca ? Car j’en ai vraiment besoin !


    • alinea alinea 6 mars 2015 13:34

      @Phoébée
      Bien sûr que c’est vrai !!!


    • doctorix doctorix 6 mars 2015 15:58

      @bdpif@laposte.net

      « Parce que la presse democratique mondiale permet la contestation, permet de contrer les pouvoirs, et est globalement objective. »
      De quelle presse démocratique vous parlez, là ?
      De France Inter, où on n’entre plus (ou d’où on se fait virer) si on est pas sioniste ?
      La presse mondiale est ultra déficitaire, et pourtant convoitée (et achetée) par les plus grands groupes de multinationales, qui n’ont pas pour habitude de perdre de l’argent.
      Il n’y a plus de presse démocratique que la presse alternative.
      Et celle-là, les multinationales ne peuvent l’acheter, alors elles cherchent à la museler, comme la dernière loi de Cazeneuve tente de le faire sous couvert de lutte contre le terrorisme : la censure se fera sans sans qu’un juge ne vérifier l’illégalité des sites en cause. par décret « royal », ou le fait du prince.
      Ceci évidemment sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la pédophilie.
      Ben voyons...
      La presse que vous appelez démocratique ne permet pas de contrer le pouvoir, mais lui cire les bottes à longueur de journées.
      Elle est, elle a toujours été l’instrument des pouvoirs.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 mars 2015 17:33

      Bonjour,

      De gauche depuis que j’ai compris ce que servait la droite, j’ai lu cet article avec approbation. Pour finalement me dire qu’en l’état actuel du ras-le-bol populaire face aux politiciens démagogiques qui ne répondent pas à aux espérances naïves de leur électorat, ce pertinent pamphlet aurait tout aussi bien pu être écrit par un faf.

      On s’aperçoit que les diverses ingérences transnationales du géopolitique (bravo pour la généralisation du concept du « méchant universel ») finissent curieusement par nourrir les extrêmes de la même façon. Le ton de Mélenchon sur ce conflit rejoint sana conteste les sous-entendus de Marine le Pen, ou vive-versa, tout ça parce que nos gouvernants hésitent à se mettre les uns ou les autres à dos, le moins qu’on puisse dire est que le courage politique est une espèce en voie de disparition.
      Faut-il faire de la lucidité l’apanage du radicalisme ? De quelle sorte de lucidité devra-t-on alors parler ?

      Rien contre, mais c’est la fin d’une pensée idéologique à laquelle j’assiste là. Un drame métaphysique, pour certains... Voyez vous-mêmes, avant on avait droite-gauche aisément géo-traduisible en USA-URSS, capitalisme-communisme, la vie était simple et belle. Ca s’est corsé depuis... Comment taper sur des communistes qui n’existent plus ou sur des nazis soutenus par les USA ? On va manquer d’hôpitaux psychiatriques, les amis.

      Donc, encore un débat décalé. En phase avec la réalité, ok, mais c’est la réalité qui est décalée. Car c’est bien de vouloir du bien, du mieux, etc... tout le monde est d’accord. C’est mieux de dire ce qu’on veut en faire. Mais c’est évidemment plus risqué quand on fait la chasse aux voix, ou quand on milite pour l’un ou l’autre. Et dire ce qu’on va faire, en politique, il faut le comprendre, c’est être con ou mentir.
      Quant aux électeurs...
      D’où désert total d’idées autres que partisanes.

      Alors cher Auteur, une fois la situation si bien décrite, et au bénéfice de la clairvoyance générale, que faut-il faire ???? s’il vous plaît, que je me fasse une idée de pourquoi vous décrivez un état de fait de cette façon, que j’approuve.

      C’est un vice personnel, excusez-moi, mais j’aime être d’accord avec ce que à quoi j’adhère. Comme disait l’un de mes gurus, « on peut rire de tout, ça dépend avec qui ». Remarquez il est mort et enterré depuis.


    • robert 6 mars 2015 19:48

      @bdpif@laposte.net
      je te cite camarade :

      @orage mécanique

      toutes mes excuses, je n’avais pas compris le second degré de votre post.Je renvoie l’insulte à beaucoup de lecteurs d’ici.J’arrete ma lecture d’agoravox, envie de vomir.
      encore un gros bouffon


  • Phoébée 6 mars 2015 10:30

    On peut mieux dire. L’homme blanc occidental, WASP ou juif de préférence est de loin le plus intelligent, équilibré, normal puisqu’il est la norme ... Ce racisme judéo-saxon qui a gangréné nos élites françaises devraient nous entraîner dans des conflits ingagnables et qui pourraient nous ruiner.


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 6 mars 2015 17:55

      @Phoébée
      Il me semble à travers vos commentaires que vous êtes déjà au cœur de ce conflit, vous ne croyez pas ?
      Le danger, même dans la prise de parti la plus courageuse, est que dès lors qu’un conflit est engagé, elle l’aggrave et le prolonge. C’est avant qu’il faut avoir l’intelligence de ménager les avis (mais avec les zigotos de Svoboda, c’était difficile) et après que les seul partis encore valables sont, soit celui de sortir du conflit, quitte à mettre ses ides à mal, soit celui du plus fort... c’est à dire pas de quartier.

      En l’occurrence, l’escalade ukrainienne, c’est à dire en gros quoi de neuf, sinon les paras américains, m’apparaît plus comme la réponse d’Obama-Cameron à Hollande-Merkel plutôt qu’à Poutine-Nemtsov. Qu’est-ce que ça change ? L’article le dit bien, c’est une pantalonnade et e l’approuve.

      Pour autant, je pense malheureusement que, US troops or not, ce conflit ne pourra pas se terminer avant que la continuité territoriale russe ne rejoigne la Crimée. Regardez la carte et où se trouve Mariopol. La logique dit le reste.

      Les prix de l’immobilier a dû bien baisser sur la Côte d’Azur locale (prononcer Côte d’Azov).


  • JL JL 6 mars 2015 11:09

    Court mais juste.

    Dans le même esprit :

    Journaliste : « Mahatma Gandhi, que pensez vous de la civilisation occidentale ? »
    Gandhi : « je pense que ce serait une bonne idée. »

    Notre civilisation de la consommation a vendu son âme au diable : la logique du profit est un formidable accélérateur de création de richesses, mais arrivée à son summum de turpitudes, elle se révèle être une effroyable machine à épuiser les ressources planétaires, à détruire les équilibres écologiques, et à ruiner les biotopes traditionnels.

    La logique du profit c’est comme l’uranium dans les centrales nucléaires : sans refroidissement, c’est la catastrophe assurée.


  • christophe nicolas christophe nicolas 6 mars 2015 11:39

    Vous avez raison, tout est orienté pour alimenter la tension or la tension profite à qui ?


    Vous avez quantité d’informations du style « un chinois poignarde 12 personnes » dans chaque séquence d’information. Débile...

    La tension profite à ceux qui ne veulent pas le désarmement nucléaire, militaire, civil, recherche, qui nous produit ITER et la quatrième génération de surgénérateurs. Tout cela fait vivre grassement beaucoup de monde et cet état d’esprit produit de la tension. Des gens ne souhaitent pas la paix et pourrissent discrètement. Ils n’acceptent pas l’idée que chaque état décide de son chemin de vie et continuent une stratégie de conquête souterraine.

    Tchernobyl et Fukushima ont mis à mal le nucléaire civil qui s’est refait une santé avec ITER qui ne va pas durer longtemps sauf que la Provence va déguster.

    Fukushima n’est pas une faute humaine et Tchernobyl est de la faute des "débiles qui ont fait plus de 10 erreurs successives pour la faire exploser, ce n’est donc pas dangereux. Bref, on nous prend pour des cons.... comme pour le nuage.

    Derrière le nucléaire civil chaud, c’est tout le complexe nucléaire militaire qui ne veut pas décroître. La tension avec la Russie les sert. bien entendu, Israël alimente cette tension nécessaire à sa stratégie de développement et leur pouvoir d’influence est immense.

    Il faut changer de chemin et prendre une autre voie, celle du nucléaire froid. C’est Tchernobyl qui a tué l’URSS, on l’oublie.

    Ce pauvre Boris est un pion sacrifié, pas par Poutine évidemment dont l’intérêt est de faire décroître l’immense arsenal nucléaire de l’ex URSS, les USA aussi converge dans ce sens donc ceux qui foutent la merde ne le font pas ouvertement, il y a beaucoup d’hypocrisie.

  • cevennevive cevennevive 6 mars 2015 11:54

    Bonjour l’auteur,


    Ironie bien placée qui appelle un rire sarcastique, hélas...

    Aaahhh, l’Angleterre ! Elle a toujours eu « le cul entre deux chaises ».

    Je lis en ce moment la façon dont elle s’est comportée avec l’Italie durant la guerre en Ethiopie. Déjà, nous aurions pu parler de la théorie du complot : des officiers Sud-Africains qui n’avaient rien à foutre des autochtones, des fonctionnaires véreux ou indifférents, des consignes à l’emporte pièce, et le rétablissement de l’ineffable Négus parce qu’il lui avait donné son or.

    Quand donc la vérité sortira-t-elle du fond du puits ?

    Jamais sans doute.

    Seulement l’aveuglement et la volonté de nier tout complot amènent d’autres impérities, d’autres atrocités, c’est la roue sans fin.

    Cordialement.


  • alinea alinea 6 mars 2015 12:28

    Miroir oh mon bon miroir, suis-je toujours la plus belle ? demande dans son salon la France.
    Non, lui répond le miroir ; la France le brise de colère
    Elle est moche, faux-jeton, servile, idiote et nuisible, c’est beaucoup trop pour que je m’y sente encore chez moi !
    Excellent article qui donne envie de se faire aspirer dans les nues, pour pouvoir rire de tout ça !!


  • tf1Groupie 6 mars 2015 14:55

    Les theoriciens du complot qui justifient leur absence de doute sur la VO Russe !

    Trop drôle.


  • Xenozoid 6 mars 2015 15:21

    mais qui se fout de qui a raison ? les noir blanc de la vérité, il y a une chose qui est sûr, le pouvoir ne laisse rien au hasard,même en confidences,et même le hasard est devenu collatéral et assymétrique ,inclus la taxe de mort et la peur a payer


  • Parrhesia Parrhesia 7 mars 2015 11:28

    Merci à celles et ceux qui ont eu la bonté de me marquer leur approbation.

    Double merci à celles et ceux qui ont permis que sa publication soit.

    En outre :

    @bdpif@laposte.net : Nous comprenons que l’obligation dans laquelle vous vous trouvez de rechercher éternellement des arguments nouveaux et sérieux permettant de nier l’existence de tout complot soit de nature à vous remuer la bile. Très heureux, donc, d’avoir pu vous faire rire ! C’est excellent contre cette indisposition que nous espérons passagère.

     

    @ Emmanuel.Aguéra,

    Merci pour votre réponse détaillée. Cependant je ne recherchais là aucune adhésion à qui ou à quoi que ce soit. Pour être honnête, je n’ai d’ailleurs pas de suggestion à formuler. Plus précisément, je n’en ai plus.

    En aurais-je que ça ne changerait plus grand-chose. Le monde entier a pu voir en 1968 l’usage que les Français pouvaient faire de solutions de gouvernement qui, chaque jour qui passe, s’avèrent avoir été les meilleures, ainsi que le traitement réservé à l’homme qui les leur a proposées.

    Dans ces conditions, que faire qui soit maintenant la fois bon et efficace dans un pays qui n’est même plus capable de distinguer ses amis de ses ennemis ? D’ailleurs l’étalage renouvelé à chaque législature de nos faiblesses et autres lacunes fait que désormais, des amis nous n’en avons plus guère.

    Quoi qu’il en soit, très bonne journée à vous, Emmanuel.Aguéra


Réagir