mardi 9 septembre 2008 - par vincent p

Au sujet de la folle conduite de l’Amérique à travers le monde ?

Il nous faut bien constater au fil des élections et des belles façades des constitutions démocratiques, que la politique des nations surtout dans les pays riches fut, ces derniers temps, habilement menée par des influences très éloignées de celles des peuples.

Actuellement nous vivons une époque d’euphorie pour les uns, et de désenchantement complet pour les autres – on n’a qu’à bien regarder autour de soi pour constater combien elles sont grandement trompeuses ces annonces de « prospérité paix et sécurité » pour tous. Pourquoi nous ne voyons plus que ce sont d’autres forces, qui dans le même temps, à cette même heure, tirent principalement les ficelles de ce monde derrière le rideau et les paillettes. Le reste, les infos, les effets d’annonces à la petite semaine, dans l’idée de rassurer l’opinion, ne trompent plus guère les enfants, sauf bien sûr les naïfs, ne règlent jamais rien sur le fond, c’est l’illusion médiatique, la poudre aux yeux, l’hypnose, un grand jeu de dupe à tour de rôles. Comme le gouffre béant entre le vécu réel des gens et ce qui le représente est évident pour celui qui prend le temps de l’observer. Le fichier Edvige n’est qu’une étape, à défaut de ne plus savoir quoi dire pour les peuples se posant de plus en plus de questions ? Oh bien sûr il n’y a rien d’alarmant, cela se fait petit bout par petit bout, à l’insu des peuples et des consciences endormies, et au prochain drame que feront-ils de mieux ?

Les exigences de plus en plus sécuritaires de l’Amérique comblent l’humanité. Ne parlons pas de sa conduite sur le plan militaro-industriel, cela outrepasse le bon sens, je pense. Pourtant, croyez-moi, dans ma jeunesse, j’ai longtemps apprécié le cinéma américain. Mais là je dois dire qu’elle me désole. Tant de pays de plus en plus englués comme elle dans la crise des dettes, crise économique sur crise sociale à répétition, et de surcroît des événements climatiques de plus en plus alarmants retombant un peu partout dans des pays. Tant bien sûr s’il est encore possible d’aider l’Amérique sans tomber systématiquement dans une action qui ne pourrait que servir davantage ses intérêts de plus en plus sécuritaires. Qui va en guerre ? Quels sont aussi ses pires ennemis en son sein ? Elle qui prétend tant incarner les grands idéaux de sa constitution, ses illustres fondateurs, que constatons-nous aujourd’hui ? Je me demande s’il est encore possible de la raisonner, non pas pour le plaisir de la haïr comme certains, mais dans l’intention de mieux l’aider à prendre conscience de cet état de fait, elle qui est devenue si puissante de par sa conduite…

Pire : plus elle en gagne, plus elle produit des armes, et plus elle semble en perdre la raison, le recul et la liberté de vivre autrement. D’où viennent les principales causes de ses excès ? De son histoire, de ses courantes habitudes dirigistes, de ses riches et grands propriétaires terriens ? Vouloir souvent faire ressentir aux autres qu’ils sont inférieurs à toi, à ton succès, à ta parole, à ton action, c’est donc là le message de tes richesses, de tes mérites, ton progrès moral ? L’Amérique, qui a, hélas comme tant d’autres, une si haute opinion d’elle-même. On en voit malheureusement le triste spectacle de nos jours en France, n’est-ce pas consternant ? N’ayons pas peur de regarder l’envers du décors. Aux nations de plus en plus riches, s’y ajoutent des nations de plus en plus pauvres, s’y ajoute une cassure de plus en plus grande entre les peuples, s’y ajoutent la sécheresse, la famine, la faim, le désarroi, le mécontentement, les conflits. Partout, une économie et des marchés financiers semblant échapper à tout bon sens, à toute éthique, mettant bien sûr rapidement à mal des populations entières et l’environnement, rendent pratiquement impossible l’éventualité de vivre autrement sa condition d’homme en société. Mieux encore les grands de ce monde en semblent avertis, mais comme ils aiment tant diriger les autres, et ce qui caractérise tant l’âge moderne, alors les hommes n’évoluent guère sur le fond.

Libérant si peu, mais attachant davantage l’esprit et les corps à de nouveaux accords marchands, conduisant les hommes à se faire la guerre, celle des prix, s’ajoute celle des armes. A la casse humaine, au marquage et au fichage de plus en plus grand des êtres, petits ou grands, femmes venant de l’Est, immédiatement refoulées ailleurs dans d’autres pays, et parquées et fichées de nouveau dans des camps comme autrefois afin de pouvoir mieux servir de prostituées ou d’esclaves de luxe ou au rabais à d’autres réseaux politico-mafieux ou corrompant les pays. Eh oui, le quotidien du monde est bien en train de devenir un enfer pour un bon nombre, à part, bien sûr pour les quelques chanceux, les divers protégés de ce monde, ou n’étant pas encore « touchés » les premiers par les divers aléas parfois dramatiques de la vie, ou du climat demain.

La dette américaine est devenue si « abyssale » qu’il n’est même plus devenu possible pour les peuples de lever le pied, de vivre modérément, sobrement, quand bien même vous voudriez lui dire « stop ». De ceux qui ont volontairement faussé le commerce mondial avec elle, de telle sorte que le système leur permette de s’en sortir toujours gagnants et non perdants, car face à leur histoire ils n’ont jamais voulu perdre la face, le contrôle des peuples, des événements. De ton histoire l’Amérique, de ton amour du gain, de tes richesses amassées, comment l’homme qui a encore un esprit différent du tien pourrait-il être encore entendu des tiens. Tu prétends que la modernité éclairera toujours les tiens, mais en es-tu bien certaine ? Mais regarde-toi, regarde le monde, tu en es proportionnellement devenue si peu responsable. T’autorisant même à croire que tes actions seront continuellement bonnes et justes à tes yeux aux yeux des peuples, afin que le monde puisse être toujours semblable à ta « conduite » !

Pourquoi ne dis-tu pas que le tout commerce, le tout politique, n’apporte pas toujours le bonheur des hommes ? Tu prétends avoir de bons médecins, mais es-tu vraiment bien saine d’esprit ? Toi qui veux tant diriger les autres, sais-tu déjà mettre des chaînes à tes passions les plus folles, à ta liberté du port d’armes chez toi ? L’Amérique le pays de toutes les vertus paraît-il ? A cette heure, où les vaines lumières du matérialisme, du merchandising et de l’idolâtrie politique ont couvert presque tout. A la marche forcée de tant de peuples vers l’abîme. Tu en deviens si folle, que tu en fausses les prix, les denrées, et tant de peuples affamés. Dans un monde où les peuples n’ont jamais été aussi abrutis en masse.

Prenant même en grippe celui qui a encore un esprit de pauvreté et de modération dans le monde. Tu fais la sourde oreille aux diverses mises en garde du climat, mais que t’importe tu préfères n’en faire qu’à ta tête, à l’esprit des temps, folie moderne du libéralisme et du socialisme à la fois ! Rêvant peut-être encore dans tes enseignements, d’un progrès illusoirement et indéfiniment profitable à tous, ou peut-être alors d’un plus grand veau d’or pour les tiens ? Hélas rien n’y fait, car après chaque calamité qui passe, tu t’entêtes et reconstruis pareillement sur du sable, comme les enfants, toujours plus haut comme si rien de bien grave ne s’était produit, qu’as-tu appris ? Tu as même voulu que ton petit Nicolas adoré règne en maître dans un autre pays que le tien ! Est-il bien le messie politique et providentiel tant attendu par les tiens, par Israël, c’est-à-dire un homme fort et à poigne pour sauver le monde de tes ennemis, n’est-il pas avant tout ton préféré ? J’ai été dur et moqueur envers l’opprimé, afin de rallier davantage le cœur des riches et des décideurs à ma cause, afin de mériter le droit d’ouvrir la bouche, jusqu’à l’outrance verbale, d’influencer le monde comme je l’entends, d’ailleurs qui m’est égal aujourd’hui. J’ai tellement de soutiens et d’amis riches et puissants à mes côtés. N’est-ce pas là le bon esprit que tu préfères suivre, et non celui des faibles et des opprimés qui ne peuvent rien t’apporter. A quoi bon perdre ton temps alors à défendre la veuve, aider l’orphelin, consoler l’opprimé ! Tu écartes brutalement d’une maison celui qui est bon ou droit, pour mieux en mettre un autre plus vendu à ta cause, à tes combines, car pour toi ce n’est jamais assez méritant de se croire aussi justifié par ses actions.

Hélas, Judas et les marchands du temple s’en frottent toujours les mains de nos jours. Avec toi bien sûr, c’est toujours la loi du plus fort qui prime, du talion, œil pour œil dent pour dent, préférant frapper et rabaisser l’autre par des marchands d’armes plutôt que de chercher à le comprendre ou le soigner autrement ? Les gens fortunés s’en moquent bien d’ailleurs de vivre davantage dans le luxe et l’opulence, à des années-lumière du malheureux. Ce n’est pas étonnant que tu en perdes l’amour des peuples. Maintenant, on se demande pourquoi l’Amérique est folle, perd ses enfants, pourquoi elle ne fait plus rêver. Un si grand pays, qui aurait pu certainement rendre un meilleur témoignage. Vous savez c’est comme ces enfants qui jouent parfois dans la cour de récréation, et qui se mettent parfois en guerre pour je ne sais quel prétexte : « Ce n’est pas moi c’est toi… » ou lorsqu’ils en finissent au pied du mur par pressentir qu’ils vont bientôt perdre la face, alors que font-ils ?

Est-il encore possible de faire machine arrière, lorsqu’il devient presque une obligation de vie, de vivre partout ainsi, pire lorsqu’il en devient une vaine promotion humaine, de savoir mieux faire ressentir à l’autre, sa pauvreté, alors que fais-tu, tu l’insultes, tu l’offenses, tu le maltraites, à la condition de vie de plus en plus intenable, à le pousser même davantage à se dire qu’il ne vaut plus rien comme pareillement avec une autre marchandise de plus à jeter à la mer. Je me demande si cela ne viendrait pas aussi de ton culte à l’argent, de ton courant religieux, qui ne ferait davantage de tort à l’homme, à l’entente des peuples ou en poussant davantage à vivre partout dans le bien-être matériel, et ce qui s’ensuit avec, ou le tout politique à la fois, les dettes et les crédits sans fin, à l’actualité consternante !

Si nous voulons continuer dans tes actes, et ton inquiétant train de vie actuel à la face des peuples qui s’en désolent, alors que faisons-nous si ce n’est que « fermer » volontairement les yeux à cela. Il saurait d’ailleurs trop demander à l’homme moderne de suivre un chemin moins complaisant. En effet, peu importe ce que chacun croit bêtement, pourvu qu’il soit sincèrement aussi conforme qu’un autre dans ses mêmes et vains choix de vie en société. J’ajouterai : merci à la folle conduite des grands de ce monde, il n’y a d’ailleurs qu’à mieux en observer les derniers avatars politiques, poussant même jusqu’au sublime, au spectacle, alternativement le culte insolent de l’orgueil politique et de l’ego humain en société. Bouleversant de voir à quel point il est insensé pour l’homme moderne de rejeter la parole des …, et se demander ensuite pourquoi le monde s’en porte d’autant plus mal après. Ils auront l’intention et l’apparence de l’agneau. Ils se verront comme des agents de persuasion, de moralité, de droiture, de tolérance, respectueux des consciences, des lois, et puis après… Une fois mis en place feront subir paradoxalement davantage de tourment aux peuples, bien sûr pas de manière vue ou faite comme avant, mais de manière bien plus nouvelle. C’est le progrès continuel du système prétendent-ils, mais sans guère de remise en cause…

Au plus fou des peuples qui se montre à l’antenne, je me demande qui en montre le plus souvent le caractère à l’autre ? Publiez et partagez ce propos si vous croyez qu’il en vaut la peine, sinon oubliez ou jetez-le ! Personne n’en saura rien ! Mais si vous jetez ce processus de réflexion, ne vous plaignez pas du mauvais état du monde dans lequel nous nous trouvons malheureusement !

(Crédit photo : Reuters)



79 réactions


  • Bois-Guisbert 9 septembre 2008 10:40

    la politique des nations surtout dans les pays riches fut, ces derniers temps, habilement menée par des influences très éloignées de celles des peuples.

    Parce qu’avant "ces derniers temps", ça se passait différemment ? smiley) smiley)


    • Traroth Traroth 9 septembre 2008 12:10

      Tout à fait d’accord : "ces derniers temps", c’est surtout devenu plus visible grâce à la maladresse de Bush et de ses complices. Mais ça a toujours été comme ça, dans le fond. Si la politique des étatsse faisait *pour* le peuple, ça se saurait !


    • vincent p 9 septembre 2008 12:18

      Parce qu’avant "ces derniers temps" les hommes n’étaient peut-être pas si abrutis ou tellement clowns devant les autres comme nous pourrions tellement le constater de nos jours....


    • Traroth Traroth 9 septembre 2008 12:13

      C’était le commentaire "je suis télépathe" du jour. Le gars spécule sur les intentions de l’auteur sans aucun élément pour le faire, puis analyse tout l’article à l’aune de ses spéculations. Affligeant.


    • vincent p 9 septembre 2008 12:26

      Croyez vous vraiment de nos jours, que les pauvres puissent vraiment encore avoir le droit de couper les ficelles, les ponts, tant d’habiles manipulateurs içi ou là ? Je regrette en effet cinq minutes, mais pas plus, car j’ai aussi beaucoup de travail aujourd’hui, qu’une personne comme vous ne puisse mieux me comprendre.

      Qui donc dans son enfance, dans sa vie, n’a jamais voulu changer ou " préserver " les choses chez lui, dans sa maison, son monde dans sa famille, ou alors sa ville, son parti, une association, ou son pays, c’est-à-dire consciemment ou insconciemment ? Ou alors par le biais d’un autre ou la vaine image électorale de lui à la tête d’une société ? vous peut-être ?

      Et en admettant que je puisse le faire, rien qu’aujourd’hui par exemple et avec une simple paire de ciseau, pensez-vous vraiment que cela puisse m’empêcher de vivre demain ? Décidément, je pense que vous ne m’avez pas très mal compris, demain peut-être...

      Au fond, votre commentaire signifie, comme votre texte je m’en balance sur l’Amérique, tiens je préfère encore me siffler une autre boire de plus, et donc continuer à vivre ou à me divertir comme je préfère avant tout l’entendre, et donc toutes mes excuses si je ne vous prend pas aussi pour quelqu’un que vous n’êtes pas.

      De même vous n’êtes pas tenu de vouloir toujours tourner la tête à ce qui vous dérange de voir, pour mieux vous sentir bien, après avoir volontairement tourné le dos à ce genre de propos.


  • bernard29 bernard29 9 septembre 2008 11:24

    Technique du bouc émissaire pour refuser ses responsabilités. il suffit de reprendre deux phrases dans votre article pour s’en convaincre

    • "Tu as même voulu que ton petit Nicolas adoré règne en maître dans un autre pays que le tien !"
    les français y sont pour rien ?? !!!

    et plus loin, en parlant de l’amérique, mais vous pourriez, peut être, vous l’appliquer à vous même ;
    • "Mais regarde-toi, regarde le monde, tu en es proportionnellement devenue si peu responsable."
    une forme d’aveu ??!!


    • vincent p 9 septembre 2008 12:41

      Bien sur que les Français y sont un peu pour quelque chose, voire même beaucoup, j’aurai bien sur pu le mettre dans l’article, mais il aurait été aussi long à lire, comprenez-moi !

      Technique classique qui consiste à dire, oh je vois qu’à la lecture de votre article, vous avez oublié de mentionner cela, j’en conclus donc alors ce que je préfère avant tout en penser, pour m’en convaincre c’est très important pour moi .



  • vincent p 9 septembre 2008 13:51

    Merci à la Rédac, à vous, mais un petit oubli de votre part sans gravité.

    J’avais mis une petite "image" pour mieux illustrer mon article, de 450 our 500x500 en taille, si je me souviens bien est-ce pour une question de trop grande taille ? Ou fallait-il exactement la même vignette mais dans un format plus petit ? c’est-à-dire deux vignettes, à vrai dire je ne maîtrise pas encore très bien la ......., j’ai pas trop l’habitude de poster.

    Bon tant pis ce n’est pas grave, il restera donc moins prioritaire à lire qu’à d’autres, si bien sur sa lecture en est encore intéressante pour demain, apparemment pas dommage, j’avais pensé au contraire, qu’il en mettrait davantage l’urticaire à certains au passage...



  • Soleil2B Soleil2B 9 septembre 2008 14:26

    Géniaux ces Ricains !
    Ils ont trouvé un produit de substitution aux hamburgers !
    tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/


  • Adolph Morice 9 septembre 2008 16:49

    Les americains se foutent complement de notre avis (comme les russes d’ailleurs).

    Pendant que l’europeen parle , l’americain agit .... 2 cultures, 2 resultats


    • Nobody knows me Nobody knows me 9 septembre 2008 17:36

      Pendant que l’europeen parle , l’americain agit .... et fait des conneries.


    • Adolph Morice 10 septembre 2008 09:04

      Genre quoi ? Liberer la france quand elle se la fait mettre bien profond ?


    • Nobody knows me Nobody knows me 10 septembre 2008 09:57

      J’aurais plein de référence à vous donner mais à qqn qui se nomme adolph morice, je doute que le but de votre visite soit d’acquérir des connaissances. Ca ressemble plutôt à une thérapie... ou à un syndrôme.
      Les livres de Noam Chomsky en disent long, sur les bienfaits de nos chers amis d’outre-atlantique, notamment en Amérique latine. C’est du réchauffé certes, mais ça a le mérite d’être très peu entendu jusqu’à présent.


  • frédéric lyon 9 septembre 2008 16:51

    Encore un discours antiaméricain, mais cette fois prononcé sur un ton pleurnichard et moralisateur.

    Il y a quelque chose qui ressemble à une faillite intellectuelle derrière tout ceci, et à une fuite devant la responsabilité, mais il y a surtout quelque chose qui ressemble à un tableau clinique paranoïaque.

    Tous les ratés, les vaincus, les paumés, les médiocres, tous ceux qui ont, à un titre ou à un autre, des motifs de se plaindre de l’existence, les pauvres, les ressortissants des pays sous-développés et des civilisations qui se cassent la gueule, tous ceux dont la femme vient de se barrer avec le voisin de pallier, tous les cocus, tous ceux qui ont été recalés au exam, ou dont la candidature a fini à la poubelle, tous ceux-là se plaignent de l’Amérique.

    Une Amérique qui ne peut rien pour eux, bien sûr, ni les guérir, ni leur rendre leur femme, ni transformer leurs défaites en victoires. Une Amérique qui est seulement coupable de symboliser la victoire, qui contraste si douleureusement avec leurs échecs et dont ils viennent, sans jamais se lasser, en nous pondant des colonnes entières qui leur ont coûté du temps et de la peine, nous expliquer ici qu’ils la haïssent.

    Faute de pouvoir se haïr eux-mêmes.

     


    • Nobody knows me Nobody knows me 9 septembre 2008 17:44

      Avez-vous des preuves de ce que vous avancez ? Pensez-vous réellement que TOUS les pauvres, TOUS les cocus, TOUS les affamés, TOUS les SDF, TOUS se plaignent des USA ?
      Et réciproquement, pensez-vous que si on désavoue la politique des USA, on est forcément clochard, chômeur, cocu, raté... ?

      Comme d’habitude, vous mettez tout dans un gros paquet et hop, dans la rivière. Serait-ce typique de votre mode de pensée ?


    • Jean-paul 9 septembre 2008 18:44

      @nobody knows

      L’auteur est un travailleur social ,mais je ne sais pas s’il est aussi cocu .,pleurnichard oui.
      Et bien entendu il n’ a jamais mis les pieds aux USA .Il juste hait les USA a travers la tele ,internet ,les journaux .
      Et en ce moment a Miami tous les Cubains qui sont aussi Americains essayent d’avoir des nouvelles de leur famille a Cuba ,le cyclone ayant tout detruit ,c’est la misere .


    • sisyphe sisyphe 9 septembre 2008 20:20

      Une Amérique qui est seulement coupable de symboliser la victoire,
       smiley smiley smiley

      Elle a de sérieux plombs dans l’aile, la victoire !!
      Des plombs qui puent le pétrole ...
      Malheureusement, c’est aussi dans l’aile des autres, et, notamment celle de la colombe de la paix !


    • vagamo 9 septembre 2008 20:23

      à Frederic LYON : je te le dis sans rancune,tu ressembles trés fort à une personne à oublier,désolé,(au fait,ma femme ne m a pas quitté...)


    • vincent p 9 septembre 2008 20:56

      Vous n’avez rien compris au sens de mon propos que vous assimilez à une faillite intellectuelle, mais vous vous souffrez sans doute de votre part d’autre chose, paresse mentale ou autre, d’un manque de recul, d’un manque de vécu peut-être dans votre vie sur certaines situations vécues par d’autres, bien avant vous, quelle supériorité, quelle longueur d’avance sur eux. Vous ne faites sans doute pas partie des plus démunis, des derniers de ce monde, ou des nombreuses personnes, de la classe moyenne parfois si rapidement et brutalement mises au ban de certaines sociétés complètement irresponsables, ce n’est bien sur pas des hautes sphères que sortent les propos les plus autres ou différents sur certains sujets. C’est pourtant si simple à comprendre mais encore si dur à avaler et à admettre pour des gens vous ressemblant. Si vous estimez que je suis paranoïaque, vous vous souffrez surement d’urticaire chronique en me lisant de travers...peut-être un début d’ulcère à l’estomac aussi !

      Et encore un commentaire, comment dire si bien interprété à ce que j’ai voulu dire sur l’Amérique, une fois encore prononcé de haut, et sur le mode blessant et moqueur, très immature en fait, à l’égard de celui ou celle qui ne partage pas exactement le même point de vue que d’autres sur l’Amérique et son idôlatrie actuelle chez les siens. Je pense en effet que vous auriez pu mieux faire dans votre réponse, aussi dans le respect, j’en laisse d’ailleurs à d’autres le soin de le juger par eux-mêmes et non par vous à leur place, si bien sur vous m’en laissez encore cette liberté de prononcer ensuite quoi que ce soit de plus préférable à faire partager à ce sujet. Quelle libéralité de votre part !

      Prenez-vous aussi maladroitement modèle sur notre Président pour pareillement communiquer en société avec d’autres personnes, quel bon exemple à suivre plus longtemps ? Jamais bien sur pour vous plaindre les premiers de l’Etat, de la taxe, de l’impôt à César, du postier, du facteur, du fonctionnaire qui n’avance pas aussi vite que vous, pour faire tant de dégats, de l’agent de police, ou alors d’un autre grand fonctionnaire de plus dans ce pays. Alors, Monsieur, qui sont vraiment ceux qui se plaignent le plus de nos jours ? Pensez-vous vraiment que ce soit toujours les mêmes, tant d’idées reçues, pensez-vous pas du tout, mais parfois de personnes ayant un train de vie bien au dessus de la moyenne, pareillement semblable en propos ou en conduite à notre très cher Président, à l’égard de tant de citoyens qu’il prend d’ailleurs souvent pour des imbéciles, des anes, des incapables et j’en passe et des meilleures, une fois le dos tourné, mais chutent en se taisant, ou en s’en couchant aussi davantage.

      Vous êtes, fort probablement vous aussi comme lui, souvent en présence sur ce forum ou dans la société, de personnes encore trop incapables de vous suivre de la sorte. Pensez plutôt à quelqu’un ou à tant de gens que vous détestez voir, ou approcher de près en société - infirmes, aveugles, boiteux, sourds, handicapés, etc... et j’en passe. Quelqu’un que vous évitez généralement parce que sa présence suscite trop en vous de sentiments ou pensées négatives, ou parce qu’il ne serait pas bien "ok" à voir, aux apparences souvent trompeuses. Imaginez à présent que vous vous trouvez en face de cette malheureuse personne, douloureusement marquée par la vie, par la solitude, l’abandon, l’oubli, principalement par la brutalité du monde moderne mise en place, par vos pairs, ou encore par le manque de conscience des hommes, auriez-vous encore la même maladresse de lui redire votre même commentaire demain ? Vous voyez cher monsieur, vous n’êtes peut-être pas aussi bon à suivre, et comme vous paraissez tellement l’être sur un forum, voyez-vous aussi apparaître d’autres sentiments négatifs en vous ?

      Comprenez maintenant que si vous invitiez au contraire cette personne chez vous au delà des apparences, des préjugés, de l’affligeant Sarkosysme actuel, ou du grand lavage de cerveau du monde moderne - mendiant ou mendiante des bas quartiers de Neuilly-Sur-Seine ou de Navarre, si, bien sur, il est encore possible d’en croiser de nos jours en France ou dans certaines villes si prospères en humanité paraît-il. Il ou elle va vous faire certainement un cadeau très généreux, que vous n’êtes pas prêt d’oublier dans votre vie, que nul parmi vos amis charmants ou très flatteurs du gouvernement, gens bien arrivés et autres de l’UMP ou d’ ailleurs, ne pourra jamais vous faire voir les premiers aussi riches soient-ils en société. Il ou elle va vous révéler autrement et bien singulièrement, à vous même l’humaine nature des grands dirigeants qui gouvernent souvent les hommes de " haut ", c’est-à-dire très " bêtement " de nos jours aussi bien en Amérique qu’en France d’ailleurs. Un commentaire sans doute inutile à lire et à faire partager généreusement demain, car à quoi peut vous servir tant de vos livres écrits sur le libéralisme, ou le socialisme, si on n’est déjà pas capable de comprendre cela en société.

      Faute de pouvoir mieux s’aimer en eux-mêmes, comme dans les autres.


    • frédéric lyon 9 septembre 2008 21:11

      Bien trop long.

      Je n’ai pas dit que vous étiez paranoïaque, n’ayant pas eu l’occasion de vous recevoir dans mon cabinet, en revanche je prétend que vous sollicitez la paranoïa de votre public avec un article de ce genre et ce n’est pas à votre honneur.

      Enfin, vous me parlez de Sarkozy et de l’UMP, j’avoue que je ne vois pas ce que cela vient faire ici !

      Vous n’ètes donc pas paranoïaque, mais vous devriez songer à consulter quand même. Je note, d’une façon générale, qu’avec Sarkozy, les Juifs, les Américains et l’UMP, on obtient plus des trois-quarts des sujets traités sur Avox.

      Curieux, non ?

      Ce qu’il y a de curieux, c’est la haine qui gicle à l’occasion de l’invocation de toutes ces personnes, sur lesquelles on s’acharne sans jamais se lasser, et ce genre de haine, impossible à éteindre, a un aspect paranoïde assez bien typé, je trouve. 


    • vincent p 10 septembre 2008 00:11

      En effet vous n’avez pas dit que je l’étais, mais vous me le recitez quand même encore une fois.

      Bien sur vous n’avez jamais rien dit ce genre, mais laissez sous-entendre qu’il ne faudrait pas s’attarder plus longtemps sur elles, sur ces réelles causes profondes de son mal-être, que je ne critique d’ailleurs pas tous les jours, comme on pourrait d’ailleurs le penser à la lecture de mon article, surtout dans ces citoyens les plus responsables, les plus adultes. Mais là, voyez-vous, j’ai vraiment éprouvé le besoin
      d’ écrire ceci, alors que j’ai souvent gardé le silence sur son compte. Le 11 septembre m’a d’ailleurs grandement bouleversé comme beaucoup de gens, croyez-moi, autant qu’eux, alors allez donc savoir pourquoi j’écris cela aujourd’hui, est-ce vraiment un mal, une paranoïa, ou alors une désagréable vérité à entendre, elle qui paraî-il dans ses grands idéaux de liberté, connaît si bien, la géographie, la culture, et l’autre pensée des peuples du monde ?

      D’ailleurs ne parlons pas aussi de la grande paranoïa militaire de l’Amérique à l’égard d’un bon nombre de peuples, comme par exemple la très très méchante Russie, etc, etc.... Sinon cela vous arrive t-il de sortir de votre Cabinet ? De consulter aussi l’avis d’autres confrères à votre sujet, ou de rencontrer des gens qui ne vivent pas exactement le même quotidien que vous ? J’aimerais tant le penser, mais apparement vous
      ne m’en donnez guère l’impression à la manière dont vous réduisez le sens de mes propos sur elle, que j’apprécie d’ailleurs sur d’autre cotés. Mais là voyez-vous, n’était pas l’objet premier de mon article, mais je vous comprends mon cher Monsieur, il est vrai que mon jugement est un peu sévère à son sujet, mais vous savez qui aime mal, chatie mal, voire même très maladroitement...

      Enfin, si je vous parle du cas Sarkosysme afin de pouvoir mieux illustrer le fond de mon article, c’est parce que voyez-vous, il cumule pas mal je trouve, il est donc par conséquent normal que je m’en interroge, surtout qu’il gouverne un pays de plusieurs millions d’habitants, et influence par conséquent un très grand nombre de personnes à longueur d’antenne inconsciemment... Rend-il vraiment service à notre société ? Rend-il vraiment bien service à l’Amérique dans sa pratique du pouvoir ? Est-il aussi le meilleur ami ou le meilleur service qu’il puisse rendre à l’Amérique aujourd’hui, fait-elle vraiment encore réver avec lui ? Non monsieur, je ne le pense pas, mais alors vraiment pas, et je vous le redis autrement ! D’ailleurs quelle est véritablement l’ampleur de la grande crise morale ou économique que nous traversons dans le monde ?

      Par ailleurs je me demande si ce ne serait pas plutôt vous qui voyez tant d’ennemis partout à l’Amérique, lorsqu’on essaie parfois de vouloir l’aider à raisonner autrement, le voyez-vous en vous, derrière votre cabinet. Alors ?




    • Serpico Serpico 10 septembre 2008 00:55

      Lyon

      Mais pourquoi vous sentez-vous obligé de défendre les USA ?

      C’est irrépressible. C’est carrément une religion chez certains.

      Même quand on aime un pays à la folie(!), on ne milite pas comme vous le faites. Ça en devient malsain. C’est de l’intégrisme.


    • Jean-paul 10 septembre 2008 01:36

      @ l’auteur
      blablabla.......


    • Nobody knows me Nobody knows me 10 septembre 2008 09:42

      Et en ce moment a Miami tous les Cubains qui sont aussi Americains essayent d’avoir des nouvelles de leur famille a Cuba ,le cyclone ayant tout detruit ,c’est la misere.

      Je ne vois pas le rapport mais c’est un bon exemple que vous citiez Cuba, qui a déplacé tous ses habitants AVANT que le cyclone arrive. Alors certes il y a des dégâts (que même des "winners" jalousés comme le gouvernement US ne pourraient éviter), mais il ne me semble pas avoir entendu ou lu qu’il y ait eu de grosses pertes civiles du fait du cyclone... Contrairement à Katerina.
      Peut-être certains "winners" devraient-ils s’inspirer des mesures sociales des méchants cocos qui ont laissé un méchant cyclone tout détruire ?


  • Thierry Israël JACOB 9 septembre 2008 16:59

    a choisir je préfére les STATES au volant...plutôt que poutine, amadinejad, omar el béchir, kim jung il, hu jintao... 
    imaginez la puissance des STATES dans les mains de ceux la...

    démocratie ou pas ???


    • sisyphe sisyphe 9 septembre 2008 20:22

      Moi, à choisir, je préfère qu’aucun pays ne domine les autres, et impose sa loi. 
      Chacun son sens de la liberté !
       smiley


    • Claude Simon Tzecoatl 9 septembre 2008 21:49

      Oui, avec Sarah Palin aux manettes de la philosophie américaine du moment ("Mais la guerre, c’est Dieu qui l’a voulue"), aller se coucher devant un tel leadership, même mon neurone n’y arrive pas.

      Après, que ceux qui se ressemblent (djihadistes et néo-croisés) se détruisent, bon débarras.


  • el bourrico 9 septembre 2008 17:21

    Je constate moins de trolls que si c’était morice l’auteur. Mais il y en a quand même, ce serait trop beau.

    L’inquisition est de retour, ses apôtres sont là, en masse, prêt à brûler le mécréant qui oserait emmettre une critique sur les USA. Et je ne parle même pas d’Israël, là, c’est exécuté sur le champ.
    Une seule chose vous est autorisé, le politiquement correct, il faut idolatrer les USA et Sarko, il faut cracher sur la Russie, l’Iran, et un tas d’autres pays, denevez adeptes de la pensée unique, ou subissez le courroux des trolls de fête foraine.

    Vous faiblissez les pouilleux, réveillez vous, c’est l’heure de votre sortie au bac à sable, un article sur les USA, bouh, pas bien, faut rien dire des USA, sont très bien USA, ici, si tu oses critiquer les USA tu vas te retrouver avec un tas de branleurs sur le dos.
    Ca commence un peu remarque, voyez le crétin qui désespère d’être un homme, c’est un cas lui.
    Quand au "Adolphe morice"... quelle finesse, quelle force de raisonnement, quelle originalité, j’en suis bluffé.

    Allez tas de merde, encore 300 commentaires avant demain.


    a choisir je préfére les STATES au volant...plutôt que poutine, amadinejad, omar el béchir, kim jung il, hu jintao...

    Franchement ? je préfère personne au volant, dans tous les cas, la majorité est soumise à la minorité. Alors désolé, mais je vais continuer à cracher sur les USA. Simplement parce qu’ils sont une source d’instabilité flagrante, leur puissance et leur arrogance en font un danger pour le monde entier, bien plus que la Russie ou l’Iran, et surtout bien plus immédiat., parce que ce pays est en guerre depuis sa création, un peu comme Israël, parce qu’il ne connait que ça, la guerre, la guerre, la guerre...
    Donc non... je préfère pas, ni les uns ni les autres. Puis d’ailleurs, c’est nouveau qu’il doive y a voir quelqu’un pour diriger la planète, c’est quoi cette acceptation de domination, surtout venant de toi avec ton couplet d’hier sur la liberté et l’émancipation.



    • el bourrico 9 septembre 2008 17:24

      Constatons néanmoins la mauvaise foi des inquisiteurs.

      Vous critiquez la forme et la méthode de morice.. soit... mais là, c’est pas morice, c’est pas sa methode, et pourtant... vous êtes pareils.
      On dirait des clebards qui attendent un os à ronger.

      Donc c’est clair, vous êtes les pseudos gardiens de la foi en l’oncle sam, une sorte de milice religieuse autoproclamée....vous êtes de beaux intégristes dans votre genre tiens.


    • Soleil2B Soleil2B 9 septembre 2008 19:32

      Comme quoi on peut être aussi d’accord avec El Bourrico !

      Mais attention, signaler que les Ricains mettent les bébés au micro onde n’est pas du troll !
      On pourrait rajouter qu’ils refusent l’accès de leur territoire aux sidaiques, qu’ils passent les cours d’écoles au M16 etc.......
      C’est simplement significatif de leur "particularisme"..............
      Mais certains cons sur ce fil n’ont pas compris................................


  • saint_sebastien saint_sebastien 9 septembre 2008 17:33

    Les américains croient en leur constitution, en leur système économique , et pensent qu’ils sont le meilleurs pays du monde dans tout les domaines , ailleurs c’est le moyen age. A partir de la que voulez vous qu’on leur dise ? on ne peut pas discuter avec la plupart d’entre eux , il n’existe pas de modération à l’européenne tout est exces.

    Les américains en général ( pas ceux de new york) se contrefichent de ce qui se passe dans le monde , des atrocités commises en leur nom.

    Aujourd’hui , les états unis sont en passe de devenir une véritable théocratie. Au sens ou les questions d’ordre privé ou morale , le mariage gay , l’avortement , le créationnisme ont plus d’importance que l’aide médicale aux pauvres , l’économie , etc..

    Ils ne sont finalement pas si éloignés de nous, on a réussi à élir un fou dangereux à la présidence , notre petit BUSH.


  • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 18:07

    j’ai visité la californie, cet été, quinze jours, suffisant car ça coute bonbon (au moins nous on a eu beau temps, c’est déjà ça).
    j’ai voulu me faire un avis objectif genre , non lolo, tu n’es pas un anti américain primire, ils ne sont pas tous comme on dit ?
    et bien...si, hélas, et même pire que ça...
    tous les ’clichés" sont malheureusement exacts :
    ils bouffent comme des porcs,
    ils font tous leur courses en bagnole dans des supermarchés enormes (comme eux),
    ils sont dedaigneux ,hautains et ne connaissent rien à l’histoire, mais alors, vraiment rien !
    n’essayer pas de faire du stop chez eux , personne ne s’arretera, pourtant, j’ai la "bonne" couleur et plutot une tronche de gars sympa, mais non, si vous faites du stop,meme si vous etes en panne, vous etes donc un pauvre(sic !) et les flics vindront vous controler, etc, je passe sur l’épisode désagréable.
    l’argent est leur seul leitmotiv, leur credo ? en gagner toujours plus.
    ils sont tres superficiels, inabordables, donneurs de leçons, les seuls personnes que je frequentait étaient françaises ou italiennes, installés là-bas depuis longtemps...
    trouver du boulot pour eux a été tres dur, en effet pas de logement, pas de boulot , pas de boulot, pas de logement, pas de "secu" (privé),pas d’adresse postale ni possibilité d’ouvrir le moindre compte bancaire !
    on est obligé de se mettre hors la loi pour inventer un logement et ainsi trouver un job
    mefions nous ! on devient comme eux !qu’est ce que je dit, on est deja comme eux !


    • Jean-paul 9 septembre 2008 19:21

      @lowlow 007

      Parlez vous anglais ?????????????
      Car les seules personnes que vous frequentiez etaient Francaises ou Italiennes .
      ca coute bonbon le dollar cet ete etait tres faible .
      Vous ne savez pas que le stop est interdit .
      Que plus important que l’argent est votre credit .Que les grands magasins ( Macy ) vous donne un credit .
      La nourriture est excellente on trouve de tout dans les supermarches il faut juste savoir cuisiner .
      Les restos comme en France de bons et des mauvais cela depends du prix ,mais le service est irreprochable et les portions enormes et l’on peut manger a n’import quelle heure .Pour les restos chers ( decorations superbes vous avez meme un valet qui gare votre voiture
      .Avez vous essaye les brunchs ( super petit dejeuner ) ???
      Tout se fait en voiture c’est vrai ,c’est tellement grand .Avez vous visitez les camping cars ? 
      Ouvrir un compte en banque vous avez juste avez besoin de votre passeport et une adresse on vous donnera une "debit card ".
      Les Americains sont superficiels OK mais inabordables alors la je ris .Ils sont tres sympas au contraire .
      Trouver du boulot sans adresse ,sans logement ,sans papiers est difficile dans n’importe quel pays .
      Avez vous ete a san Diego ,ma ville preferee .Avez vous visitez la cote ???.Etes vous allez dans le desert ??
      Quelle genre de voiture avez vous louer ??Prix de l’essence cet ete 3.50 dollars le gallon environ presque 4 litres .Avez vous remarquez qu’il n.y a pas de voitures diesel ( le diesel coutant plus cher que l ’essence )
      Pour trouver un logement un mois de loyer + un mois de deposit .

      Bref qu’avez vous vu en 15 jours ?Avez vous goute le vin californien au moins ?????Ou pris un coktail White Russian ou Apple Martini ????


    • Jean-paul 9 septembre 2008 19:24

      Si vous tombez en panne ,vous etes suppose avoir votre telephone portable et vous appelerz un garage ou AAA .


    • Vitrolaid 10 septembre 2008 09:41

      "vous avez meme un valet qui gare votre voiture"

      Un valet ?! O_o



  • Thierry Israël JACOB 9 septembre 2008 18:08

    j’y peux rien moi si les opprimés du monde entier ne rêvent que d’amérique et non pas d’iran ou d’arabie saoudite...


  • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 18:17

    ah oui, j’allais oublier, baissez les yeux, à la douane et faites le canard sinon, c’est retour case départ , à cause du patriot act, ils font le tri à l’arrivée, on se sent un peu comme a l’arrivée de train en 1942....


    • Adolph Morice 10 septembre 2008 09:10

      N’exagerons pas, oui il y a des controles, mais c’est normal somme toute.

      Il y en aurait aussi en france si des milliers de personnes etaient mortes dans des attentats.

      C’est clair que la france a choisi une approche differente : nous , on laisse entrer tout le monde, immigrés, illegaux, terroristes , religieux, criminels et on veut faire le tri après.

      Sauf qu’apres, toutes les assos de defense des criminels defilent dans la rue en toute impunité...

      Aux etats unis, ils seraient deja tous au bagne à rendre service à la collectivité...

      Je pense que nous sommes mal placés pour leur donner des conseils !


  • Thierry Israël JACOB 9 septembre 2008 18:26

    en 42 non seulement les départs n’étaient pas volontaires mais ils te gardaient ad vitam eternam...mais c’était ailleurs sous un autre régime...


    • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 18:54

      je disais "on dirait " ou ça "fait penser" et pas "c’est" => ne prend pas tout au pied de la lettre, stp !


    • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 19:08

      non, je ne suis ni raciste ni borné et suis plutot ouvert d’esprit d’apres les gens que je je connais.
      bref, tout ça pour dire que non, je n’&avais pas d’a priori, ni de conviction, c’est un triste constat, point.


    • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 19:09

      et puis quebec n’est pas l’amerique non plus...


    • Jean-paul 9 septembre 2008 19:35

      Lowlow007
      Tu n’es pas raciste.pas borne !!!
      Juste ignorant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      As tu ete a Paris au moins ???
      Les Quebecois vont tous faire leurs courses New York et passent l’hiver en Floride .Une ville canadienne ressemble a une ville americaine .


    • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 21:30

      alors là, on a un champion, hors concours , celui-là...une belle tete de vainqueur !


  • lejules lejules 9 septembre 2008 19:15

    bonjour a tous
    yin et yang les 2 facettes d’un même pays Les USA sont débordés par leurs vieux démons la mafia ,le Kukuxklan,et l’armée omniprésente. je ne serait pas surprit qu’il y est un coup d’état aux USA.. toutes les conditions sont requises propagande, USA uber alles, crise économique qui permet des coups de forces etc..
    patriotic act qui permet de passer à l’action.
    Un coup d’état aux USA ! la patrie de la liberté et de la libre entreprise !
    rassurez vous je plaisantais
    lejules@free.fr


    • Jean-paul 9 septembre 2008 19:42

      Lowlow007

      J’imagine que tu ne laissais pas de pourboire (10 a 15% de l’addition )
      Tu as fait passer les Francais pour des radins .


    • Jean-paul 9 septembre 2008 20:03

      lowlo007

      Bon retour en France
      Tombe en panne de voiture et fais du stop !
       Essaie de dejeuner dans un resto apres 2 heures de l’apres midi !
      Au resto demande jus de l "eau comme boisson ,pas de vin et regarde la tete du serveur !!!!
      Vas chercher du boulot a L’ANPE !
      Demandes un credit a ta banque !
      Vas faire tes courses apres 7 heures du soir !
      Cherches un logement en etant etranger !
      En voiture attends 2 secondes au feu vert !


    • Trashon Trashon 9 septembre 2008 21:09

      @tusersa....

      Le Quebec c’est pas un bon exemple ils parlent dans les ascenseurs et on vous dit bienvenue dans tous les magasins...... sont pas normal ces gens la


    • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 21:32

      je ne vais pas dans un pays pour aller picoler au troquet du coin, poivrasse !


  • lowlow007 lowlow007 9 septembre 2008 21:25

    Je ne dit pas que TOUS les americains sont des cons, loin de là !
    mais le ressenti , en general est plutot negatif, rehaussé par la splendeur des paysages grandioses, je suis déçu car je m’attendais (j’en reve depuis tout petit aussi) à voir des kojaks et des clint estwood a tous les coins de rues de voir des dealers blacks avec des coupes afros et des bagouses...etc, non je blague ! oui, c’est ça , je suis déçu, point !
    quand à l’autre au dessus (jean paul,)il ferait bien d’aller voir du pays un peu, ça lui ferait du bien.


    • Jean-paul 9 septembre 2008 21:41

      Tu n’as pas compris que le cinea ce n’est pa la vie reelle .
      Je sais je ferai bien d’aller voir du pays .
      It will be better for me to visit foreign countries


    • Jean-paul 9 septembre 2008 21:42

      lowlow 007

      Quels sont les pays que tu as visite ?????


    • Jean-paul 9 septembre 2008 21:57

      Comme quoi souvent les commentateurs et l’auteur de cet article parlent de l Amerique sans jamais y avoir ete .
      L’Amerique il faut la vivre et apres ca plait ou ca ne plait pas ( comme Low low007) ,mais au moin y avoir ete pour pouvoir en discuter .Sinon c’est du blablabla
       


    • Claude Simon Tzecoatl 9 septembre 2008 23:03

      Il faut excuser Jean-Paul : un pays est jugé sur les facilités qu’il offre au consommateur, point barre.


    • Jean-paul 10 septembre 2008 00:46

      @ tzecoat

      Parce que tu n’es pas un consommateur !!!!


    • Claude Simon Tzecoatl 10 septembre 2008 09:21

      Arrête de dire des bêtises, Jean-Paul, quelqu’un qui ne consomme pas n’existe quasiment plus.


    • marc 12 septembre 2008 20:02

      jean-Paul

      Quand on parle pas anglais correctement, on évite de le montrer à tout le monde sur un forum


  • FuturHebdo FuturHebdo 9 septembre 2008 22:20
    06/11/2056 : Les Etats Unis d’Amérique face à un destin inattendu. 	 	 	 	

    Au sein de l’union des états américains, les relations entre certains états hispanophones et le gouvernement fédéral connaissent des difficultés croissantes.

    	 	 	 C’est à la fin du XXe siècle qu’apparurent les prémices des interrogations qui font aujourd’hui frémir l’état fédéral américain : En Californie, comme dans un grand nombre d’états du sud-ouest des USA, la communauté hispanophone était celle qui avait le taux de croissance démographique le plus élevé. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 21 états qui sont devenus majoritairement hispanophones... Lire la suite >>>


  • Jean-paul 9 septembre 2008 22:29

    Les Hispanos sont citoyens americains et votent >


  • Christoff_M Christoff_M 9 septembre 2008 23:42

     désencantement et mensonges....

    méfiez vous de la France d’en bas à qui l’on impose des horaires décalés des heures sup, et qu’on finit par virer après les avoir balladés dans tous les sens, en leur disant qu’ils ne s’adaptent pas....

    on ne fait pas travailler quelqu’un de vinht ans comme des gens de cinquante ans la gestion humaine est déplorable en France....

    un décret en avant, un décret en arrière, et la cohésion ou le but à atteindre il est ou ???


    • Christoff_M Christoff_M 9 septembre 2008 23:50

       En attendant c’est un suisse qui a gagné l’ US OPEN....

      Rage chez les supporters de BLAKE ou RODDICKS..... beaucoup regrettent AGASSI au sommet, SAMPRAS une autre époque !! difficile de faire rejouer Stallone, Schwarzie, et Eastwood, les héros de l’Amérique triomphante vieillisent mal, donc Mac Caine est rassurant pour nombre d’américains...

       Obama intrigue et perturbe mais ne rassemble pas...


  • 3°oeil 10 septembre 2008 01:23

    Les États-Unis sont le seul pays à être passé de la barbarie à la décadence sans connaître la civilisation
    inconnu


  • manusan 10 septembre 2008 05:19

    Si les français savaient ce que le monde pense d’eux, en particulier quand ces gaulois donnent leur avis sur un pays, avec un air intello, juste un brin arrogant, du genre : tu peux pas comprendre, t’es trop con. Je précise que cette vision de la France n’est pas qu’anglo-saxonne.

    Encore heureux qu’on ait réussi à concerver cette réputation de vil séducteur pour cacher ce qu’il y a derriére.

    Cet article et ses commentaires démontrent l’arrogance masturbatoire si fidéle à mon peuple, que voulez vous personne n’est parfait.


    • Vitrolaid 10 septembre 2008 09:45

      "tu peux pas comprendre, t’es trop con."

      Tu connais la réponse du français à ta prose, je l’ai cité ci-dessus.


    • manusan 10 septembre 2008 10:21

      Que voulez vous, c’est ça qui plait aujourd’hui : le scato, le crad, le voile, les resto chinois et l’oncle Sam.

      Dans 10 ans, on crachera sur autre chose pour avoir l’air intelligent (moi compris), faut juste se dire que la mode ça passe vite.

      mais sinon ici, ça va. (ici c’est Hawaii, Makaha beach, plage au balcon, aux states, mec, tu rêves pas)


  • Valou 10 septembre 2008 09:24

    J’aime pas trop le style de l’auteur, ça fait un peu prêcheur..par contre j’aime bien le string de manusan et je lis toujours ses commentaires:p et tant pis si je suis un arrogant masturbatoire.


    • manusan 10 septembre 2008 09:46

      un croqui de Manara, ça fait toujours son petit effet.

      http://fr.youtube.com/watch?v=GspZhXUo2ic


    • vincent p 10 septembre 2008 14:29

      C’est votre droit, rassurez-vous je ne prêche pas non plus tous les jours sur Agoravox, ou comme ses nombreux pasteurs "protestants" à la tête de l’Amérique ou de ses citoyens les plus abrutis par sa liberté du
      port d’armes. Je me pose des questions, je m’en interroge sur elle, il est aussi possible que je me trompe, j’attends d’ailleurs qu’on m’en fasse la démonstration, sans bien sur en passer systématiquement par la dénégation des aspects les plus maladroits de mon article, comme les copains, mais de rechercher au contraire à en discuter plus autrement, merci à vous...

       


  • dup 10 septembre 2008 10:10

    mais non , les valeures démocratiques américaines sont pécieuses pour la planète . J’applaudis des 2 mains l’avènement du nouvel ordre mondial

    http://www.youtube.com/watch?v=WAM84uXBd5k

    si je faisais partie de l’élite de ce monde ,j’aurais les chocottes . Le vent est entrain de tourner .N’est ce pas , le nain de jardin ?


  • arturh 10 septembre 2008 12:36

    Ce texte vous est offert par les USA qui ont mis Internet à la disposition de tous.


  • Aleexaandre 10 septembre 2008 13:03

     Je trouve que l’auteur fait trop dans le lyrique, et pas assez dans l’analyse. De plus, il étale une collection impressionnante d’ a priori, de clichés et d’idées toutes faites. L’auteur a l’air d’ignorer la complexité des relations internationales et de l’économie, et alors qu’il raisonne comme un tonneau percé, ose parler, à la toute fin de son article, de " processus de réflexion..." Cela me laisse rêveur. Pour couronner le tout, le style de l’auteur, extrêmement tarabiscoté, semble montrer tout le bien qu’il pense de sa prose, alors qu’il écrit extrêmement mal.


    • arturh 10 septembre 2008 13:18

      L’auteur ne fait que recycler des tonnes d’anti-américanisme primaire, un produit qui est d’abord et avant tout purement américain. Tout ce qu’il raconte provient des USA où on lit ce genre de choses depuis extrèmement longtemps. Hollywod en fait même des films...

      L’anti-américanisme primaire, c’est comme le rocK’n roll et le rap, les américains seront toujours bien meilleurs que nous dans ces domaines, même si, puissance de la culture américaine oblige, on ne peut pas s’empêcher de s’y essayer.

      Pourquoi pas après-tout. Comme je vis en partie aux USA, j’y prends un plaisir pervers à m’y acheter du camembert américain quand j’y suis. Ca a le même goût fade que l’article de l’auteur parce ça se voit qu’il parle des USA sans jamais y avoir mis les pieds, mais on l’avale quand même, faute de mieux...


    • Aleexaandre 10 septembre 2008 14:52

      Oui il y a plein de pauvres, oui les américains ont beaucoup de pouvoir et ne l’utilisent pas toujours comme cela nous arrange, oui le capitalisme ne distribue pas l’argent de façon équilibrée. Mais ce qui m’énerve, c’est le manichéisme de l’auteur et de beaucoup de français sur ces sujets. On peut regretter le creusement des inégalités dans le monde sans pour autant faire preuve d’aussi peu de nuances, en accusant l’Ogre Sam, le Grand Méchant Capitalisme et les Terrrrrribles Financiers. D’ailleurs, Muhammad Yunus, Docteur en économie et prix Nobel de la Paix 2006 parle de solutions compatibles avec le capitalisme pour éradiquer la pauvreté dans le monde. De plus, il a le bon goût de mettre en pratique ses idées et de prouver qu’elles marchent, comme en témoignent la Grameen Bank et les millions de personnes qu’il a fait sortir de la pauvreté. Et ce qu’il y a d’agréable avec lui, c’est que contrairement à l’auteur de cet article, sa compassion pour les pauvres ne lui fait pas dire n’importe quoi.


  • JahRaph JahRaph 10 septembre 2008 14:16

    L’auteur de l’article fait partie de ces personnes qui ont depuis longtemps ouvert les yeux sur les Réalités du Monde. Mais pas les "réalités" qu’on nous sert et ressert dans les medias officiels (la Civilisation = les USA et l’Europe, nous nous battons en Afghanistan contre la Barbarie...). Ce serait plutôt celle qu’on découvre en aidant les plus pauvres ici même, ou bien en voyageant, ou encore en lisant.

    Depuis 1945, les soldats américains n’ont plus jamais été revus comme des libérateur, mais comme des opprésseur. Si tu les voies encore comme des libérateurs, c’est que tu n’habites pas dans un pays où ils sont venus te "libérer" à coup de bombes. La bombe, c’est l’arme du lâche.

    Bref, je me doûte bien que ce n’est pas ici qu’on peut vraiment débattre et convaincre, les camps gauche/droite sont souvent trop extrêmement polarisés. Mais j’invite toutes les personnes conscientes, comme l’auteur de l’article, à venir nous rejoindre (www.united-humans.com) dans notre réflexion pour la création de l’OHU, l’Organisation des Humains Unis. A mort l’ONU, vive l’OHU !!!


  • vincent p 11 septembre 2008 09:13

    Réduire la lecture de mon acticle à de l’antiaméricanisme primaire, n’est pas je pense rendre un meilleur service à l’Amérique, mais je peux le comprendre dans la mesure, la modération, et la tragique et malheureuse dâte du 11 septembre dans son histoire...

    Qu’est-ce qui les empêche de comprendre cela ? Leurs concepts, leurs catégories, leurs projections, leurs besoins, leurs positions, leurs attachements, leurs préférences, les étiquette qu’ils préfèrent d’abord coller aux autres pour mieux sans doute s’en convaincre, provenant peut-être de leur conditionnement culturel un peu trop Américain encore, et de toutes ses expériences plus ou moins tragiques ou antérieures à son histoire ?



Réagir