mardi 7 janvier - par gruni

Australie - Seul Baiame, le dieu aborigène de la pluie, possède le pouvoir d’éteindre les incendies

Incendies Australie

En Australie les incendies ont déjà fait 24 morts, dont 3 pompiers. Des milliers d'Australiens ont dû quitter leur maison avant l'arrivée des feux devenus incontrôlables. Dans le seul Etat de Nouvelle-Galles du sud, 500 millions d'animaux auraient été victimes des incendies. Certainement beaucoup plus en réalité, car les estimations ne tiennent compte que des mammifères, oiseaux et reptiles ; et pas des insectes, des batraciens et des chauves-souris. 

Le réchauffement climatique est-il responsable de l'apocalypse australien ?

Ceux qui connaissent un peu l'Australie ou sont informés sur le climat du continent australien, savent qu'au printemps et durant l’été austral, les incendies sont nombreux en Australie. Mais cette année, ils sont particulièrement précoces et exceptionnelles en intensité. Ce qui fait dire au Bureau météorologique australien que "le changement climatique influence la fréquence et la sévérité des conditions de feux de forêt dangereux". C'est aussi l'avis des 3000 pompiers professionnels et volontaires envoyés dans une immense fournaise ou l'air est devenu irrespirable. Alors que le 1er Ministre climatosceptique Scott Morisson passait les fêtes à Hawaii.

Aurait-il dépassé les bornes, en tout cas, Paul Parker, un pompier de 57 ans ne l'a pas loupé...

"Tu es un con, mon pote. Viens sur le terrain voir ce que nous endurons. Tu n'en as aucune idée, mec. Le gouvernement n'en a aucune idée."

Le 1er Ministre qui soutient à fond l'industrie du charbon (deuxième produit d'exportation et première source d'électricité) a déclaré...

"Je ne céderai pas à une panique qui est motivée politiquement pour mettre en place des mesures qui seraient destructrices d’emploi et conduiraient à réduire la taille de l’économie australienne."

Ah, si les incendies, les inondations, les nuages nucléaires ou les manifestations sociales contre la réforme des retraites pouvaient disparaître comme par enchantement pendant la trêve des confiseurs. Comme les vacances des gouvernants du monde entier seraient agréables. 

Après cette réflexion philosophique dont personne ne pourra nier l'intérêt ni la pertinence, une question se pose quand même. Le coupable de tous les fléaux climatiques qui s'abattent sur la tête des terriens est-il toujours le réchauffement climatique, ou le changement climatique ou encore pour faire simple, le dérèglement climatique. Le dieu aborigène Baiame pourrait peut-être répondre, mais il est occupé pour le moment. Autrement il y a Greta, mais Scott Maurrison dit qu'elle est "manipulée". Peut-être que Crocodile Dundee aurait une idée sur ce sujet brûlant

En fait, le Premier Ministre "a tardivement admis un lien entre ces incendies et le changement climatique". Etait-il sincère, est-il possible qu'un climatosceptique puisse changer d'avis, autrement que sous la pression de l'opinion publique ?

Mais pas question pour Scott Maurrison de revenir "sur sa politique favorable à l'industrie minière du charbon". 

 Cet article n'a nullement vocation d'apporter de l'eau au moulin des climatosceptiques. Mais l'objectivité, une qualité aussi rare que l'eau en Australie, oblige de faire un petit rappel des incendies du passé dans ce pays.

Publicité

"- Le 6 février 1851 (Jeudi Noir)  : 5 millions d’hectares étaient déjà partis en fumée dans l’état de Victoria, faisant 12 victimes.

- Le 13 janvier 1939 (Vendredi Noir) : 2 millions d’hectares brûlent dans l’état de Victoria entre Décembre et Février, 71 victimes sont recensées.

- Le 16 février 1983 (Mercredi des cendres) : près de 500 000 Ha sont brulés entre l’Australie Méridionale et l’état de Victoria, 2300 maisons sont détruites et 71 personnes perdent la vie.

- Du 7 février au 14 Mars 2009 : plus de 450 000 Ha partent en fumées en Victoria et 173 personnes sont tuées, près de 3 000 maisons détruites et plus de 2000 infrastructures, ce qui en font les incendies les plus meurtriers de l’histoire du pays."

Le 18 décembre 2019, des records de chaleur ont été battus en Australie avec 41.9°c de moyenne nationale. 1300 maisons ont été détruites et 5,5 millions d'hectares sont partis en fumée et ce n'est pas fini. Les Australiens redoutent que les incendies durent jusqu'au mois de mars.

Pour terminer, voici le lien sur un article qui recommande par rapport aux incendies, de nuancer l'importance du changement climatique en Australie et explique clairement pourquoi. 

Il reste à espérer que Baiame, le dieu aborigène de la pluie, aura entendu l'appel désespéré des Australiens et de la faune sauvage pour sauver ce qui peut l'être.

 



79 réactions


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 08:59

    Bonjour,

    Il y a quelque chose qui m’échappe dans cette histoire, l’Australie n’a pas les moyens de s’équiper en Canadair ? Au centre de l’Australie, je comprends, mais au bord de la mer ? Dans le sud de la France, les Canadairs écopent en mer.

    .

    Dans ce document, ils expliquent qu’en Australie, qu’ils n’utilisent pas les gros avions pour lutter contre les incendies, va savoir pourquoi ??

    .

    « Parce que les incendies de forêts en conditions peu sévères provoquent peu de dégâts, parce que l’Australie n’est pas bien dotée de lacs ou d’autres étendues d’eau et parce que les incendies s’étendent rapidement en période de risque très sévère et qu’ils sont impossibles à contrôler par quelque moyen que ce soit, les grands avions ne sont pas utilisés pour la lutte. De petits avions ou des hélicoptères peuvent être employés pour larguer des retardants chimiques sur les feux.

    Sur les emplacements difficiles d’accès où l’arrivée des personnels au sol pourrait prendre plusieurs jours, des hélicoptères sont souvent utilisés pour transporter hommes et équipement sur les incendies les moins accessibles et aussi comme plate-forme aéroportée d’où les commandements au feu peuvent diriger les opérations. »


    • gruni gruni 7 janvier 09:47

      @Fifi Brind_acier

      D’après ce que j’ai lu, le 1er ministre viendrait seulement de débloquer l’argent pour acheter des Canadairs.

      C’est vrai que l’eau est rare et très chère.

      Témoignage d’un Français qui vit en australie -

      « Plus que le réchauffement climatique, ce sont l’assèchement de la nappe phréatique et l’eau mise en bourse » les vraie causes de la catastrophe, selon lui.


    • Fergus Fergus 7 janvier 11:08

      @ gruni

      A propos de l’eau chère, il y a eu, il y a quelques semaines, un spectaculaire vol de 300 000 litres d’eau en Nouvelle Galles du Sud.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 13:05

      @gruni
      Vous plaisantez, l’Australie est une île, elle est entourée d’eau, comme la Corse.


    • gruni gruni 7 janvier 16:44

      @Fifi Brind_acier

      Je plaisante nullement. Evidemment je parle de l’eau potable.


    • Attilax Attilax 7 janvier 18:15

      @Fifi Brind_acier

      je doute que quelques canadairs puissent éteindre des feux d’une telle intensité. On parle de deux fois la taille de la Belgique, c’est pas 10 coucous qui pourront y changer grand-chose... Regardez la Californie, malgré tous ses équipements et sa richesse elle n’a rien pu faire.


    • gruni gruni 7 janvier 18:19

      @Attilax

      Ces quelques canadairs pourraient au moins sauver des habitations des flammes.


    • gruni gruni 7 janvier 18:20

      @Fergus

      Merci pour le lien Fergus


    • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 7 janvier 19:32

      @gruni
      je voudrai pas dire de connerie,mais la canadadaire ça atrappe pas l’eau kan ya des vagues engénérale c’est sur des lacs bien lisse comme la peau de ma,je m’égare .....


    • gruni gruni 7 janvier 20:17

      @Abou Darbrakam

      « La particularité du Canadair est qu’il »écope« . Un terme technique pour dire que pour se ravitailler, il effleure l’eau et n’a pas besoin de se poser. »

      Il est évident qu’un temps calme est indispensable pour écoper en sécurité.


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 20:36

      @gruni. Justement, selon les photos que j’ai pu voir, le vent était NO, vent de terre. Ecopage donc possible.
      La houle des quarantièmes branés ne frappe pas de ce côté.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:34

      @Attilax
      je doute que quelques canadairs puissent éteindre des feux d’une telle intensité.

      Si vous habitiez dans le sud de la France, vous sauriez que tout l’été il y a une surveillance des massifs forestiers, 24 heures /24, et qu’il faut attaquer le feu dès le début.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:36

      @gruni
      Je plaisante nullement. Evidemment je parle de l’eau potable.


      Et moi, je vous parle d’eau de mer.
      Vous avez regardé la vidéo sur les Canadairs en Corse ?
      Ils écopent dans le port d’Ajaccio, de l’eau de mer.


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 21:41

      @upr

      la corse ce n’est pas l’australie ,mais bon c’est pas facile d’écopé en dehors d’un port,surtout contre des centaine de kilometres de fronts de feux,il faudrait des milliers de canadairs et encore,n’est ce pas


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:56

      @Xenozoid
      Je parle des zones côtières, oui l’Australie est entourée d’eau, vous avez regardé la photo satellite ? L’Australie est une île, je vous parle comme à un enfant de 5 ans, ça vous va ?


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:59

      @Abou Darbrakam
      Vous avez regardé la vidéo sur les Canadairs en Corse ?
      Quand il y a du vent, ils écopent dans des zones à l’abri du vent.


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 22:30

      @upr

      Je parle des zones côtières, oui l’Australie est entourée d’eau, vous avez regardé la photo satellite ? L’Australie est une île, je vous parle comme à un enfant de 5 ans, ça vous va ?

      vous etes (au choix) débile ou un robot


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 22:52

      @upr

      https://www.agoravox.fr/commentaire5645365

      maintenant je sais que vous êtes un robot débile en plus...merci 


    • l'hermite Q 8 janvier 00:23

      @Xenozoid

      N’ insulte pas les robot debile , bien programmé il font illlusion et ne marque pas contre leur camps .

      c’ est un robot debile UPépeReisé ... le bas de game quoi :)


    • l'hermite Q 8 janvier 00:29

      @Fifi Brind_acier

      Avec ton scotchage de link incessant , pas etonant que tu ais des millions de vue ...
      rien qu’ avec « pépéreavox » tu doit en généré 98% ,

      les 2% cest 1.98% d’ erreur , et 0.2% d’ AD’ errant.

      PLOP FiFi 


    • Ruut Ruut 8 janvier 06:14

      @Fergus
      Ils n’ont pas de centrales de dessalage  ?
      J’ai l’impression qu’ils ont des irresponsables politiques pourris comme chez nous là bas...


    • Trelawney Trelawney 8 janvier 08:02

      @Fifi Brind_acier
      Les critiques envers le premier ministre ne sont pas du à sa position sur le réchauffement climatique, mais à sa politique sur la réduction des dépenses publiques. Il a en effet réduit par deux le budget des pompiers comme des gardes forestiers. Il a fait transférer les casernes des campagnes où sont parties les incendies aux grandes agglomérations. C’est la raison du coup de gueule du pompier et de bien d’autre personne là bas. Mais comme un premier ministre ne dure qu’un an ....
      Le résultat est que par faute de moyen et dans une période de grave sécheresse jamais connu, les incendies se sont propagés partout sur cette grande île.
      Il faut 3 heures d’avions pour aller de Sidney à Alice Springs au centre de l’Australie.
      La superficie de l’Australie c’est l’Europe (du Portugal à Moscou) toute entière


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 13:04

      @Ruut. Rappel.

      Les experts du GIEC estiment que l’homme est la cause de l’essentiel de
      l’augmentation de dioxyde de carbone, qu’ils estiment être le facteur
      prépondérant de variation du climat. D’autres experts du GIEC ont estimé,
      avec moins de certitude, que les changements de climats augmenteraient
      les sécheresses des climats aride.

      L’Australie est un continent largement aride. Le gouvernement de l’état
      de Victoria a estimé de son devoir d’anticiper ces futures sécheresse qui
      étaient prédites en lançant un important programme d’usines de
      désalinisation. De la même façon que la progression des températures a
      été très largement inférieure aux prédictions du GIEC, les précipitations
      s’y sont encore moins conformées.

      Pour 24 milliards de dollars (australiens), l’état de Victoria avait fait
      construire une usine de désalinisation, indispensable d’après les
      prédictions du GIEC. Elle a été livrée en 2012, mais n’avait jamais été
      utilisée. Contrairement aux prédictions des climatologues, les
      précipitations ont été normales, voire abondantes et les barrages sont
      normalement pleins.

      Bien qu’il n’y en ait nul besoin, le gouvernement de Victoria a demandé
      la production de 50 millions de mètres cubes d’eau à livrer avant le mois
      de juin. L’usine de Wonthaggi, qui avait été mise sous cocon après sa
      construction, a donc été démarrée pour la première fois. Elle a disjoncté
      immédiatement. Avant de remplacer les équipements endommagés, le
      responsable de l’usine a contacté la société chargée de la maintenance.
      ...

      Elle peut produire de l’eau potable à un coût élevé, mais comme les
      barrages sont pleins, cette eau n’a aucune valeur.

      Selon les « projections » des climastrologues, ils auraient dû être vides.
      Mais il semblerait le régime des pluies ne leur a pas obéi.

      Les australiens ont construit des usine de désalinisation parce que les
      rapports des experts du GIEC leur annonçaient que les sécheresses
      seraient plus fréquentes. A première vue, les sécheresses sont liées aux
      cycles El Nino/La Nina et leur fréquence semble globalement stable.
      En 2012, même le responsable de l’usine de désalinisation avait reconnu, devant le Herald Sun, que l’usine de 24 milliards de dollars reposait sur des prévisions de pluviométrie irréalistes. Mais le principe de précaution, comme l’économie verte n’a pas de prix. 
      Avec les prémices des élections présidentielles (2017), on entend à nouveau dans tous les camps la petite musique destinée à amadouer les « verts », quelques petits milliards par ci, quelques petites réglementations par là. L’anecdote de l’usine de désalinisation australienne est un petit avertissement à 24 milliards.

      ...
      Paul Aubrin, janvier 2017. Usenet, fr.soc.environnement.

    • Xenozoid Xenozoid 8 janvier 20:44

      @Q

      c’est vrais que robot débile ,ça fait preuve d’intéligence,ce qui n’est pas le cas de l’upr...mais bon l’évolution de passera pas par fifi le script


  • Fergus Fergus 7 janvier 09:42

    Bonjour, gruni

    Difficile d’affirmer que le réchauffement climatique est seul responsable de la catastrophe que vit l’Australie. Mais il est clair que l’action de l’Homme contribue à augmenter les risques d’incendies dévastateurs dans ce pays exposé à des chaleurs terribles et où les eucalyptus brûlent comme des allumettes.

    Puisse en effet le dieu aborigène de la pluie intervenir le plus rapidement possible pour aider des pompiers impuissants qui ne disposent pas de bombardiers d’eau lourds !

    Puisse également ce méga-désastre écologique, humain et économique faire prendre conscience aux climato-sceptiques qu’il est urgent d’agir  partout sur la planète — pour limiter les conséquences des rejets de CO².


    • gruni gruni 7 janvier 09:56

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      Camberra a été placée dimanche la vile la plus polluée du monde, devant Delhi et Kaboul (Républicain Lorrain)
      Ce qui se passe en Australie est une terrible catastrophe pour les humains la faune et la flore. D’après certains spécialistes il faudra 40 ans pour revenir à la normal, à condition que d’autres incendies ne ravagent pas tout.


    • Fergus Fergus 7 janvier 11:04

      @ gruni

      « à condition que d’autres incendies ne ravagent pas tout »

      Oui, et c’est bien là le risque majeur car avec l’élévation des températures moyennes et des pics de chaleur, la probabilité de nouvelles catastrophes de ce type en Australie augmente dangereusement. 

      Des phénomènes qui pourraient  on en parle peu avoir un impact négatif non négligeable sur l’immigration. Or, malgré des réserves émises ces dernières années, elle reste un pilier essentiel du développement australien, eu égard au faible de natalité du pays.


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 11:41

      @Fergus & Gruni. Toujours pas un mot sur le régime des vents et pressions. Et ça prétend vous enseigner « le climat ».


    • vesjem vesjem 7 janvier 19:34

      @Fergus
      prendre conscience aux climato-sceptiques qu’il est urgent d’agir — partout sur la planète — pour limiter les conséquences des rejets de CO².

      on te dit que ce sont 200 pyromanes qui ont foutu le feu, (comme chez nous, dans le sud, l’été), le CO2 a le dos large


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:38

      @vesjem
      le CO2 a le dos large

      Quand ce n’est pas la faute de la Russie, c’est la faute du CO2 !
      On a vraiment affaire à des religieux du climat.


    • leypanou 7 janvier 22:51

      @vesjem
      Non seulement 200 pyromanes mais d’après le journaliste britannique Damian Wilson, c’est 50% de ces incendies en Australie qui ont été provoqués par des pyromanes.
      Mais ce genre d’information ne risque pas d’être entendu sur les msm en France.

      Quant aux cerveaux lobotomisés, inutile de leur faire entendre raison.


    • leypanou 7 janvier 22:54

      @Fifi Brind_acier
      On a vraiment affaire à des religieux du climat 

       : religieux n’est pas le terme approprié dans ce genre de situation.


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 janvier 23:37

      @Fergus : « pour limiter les conséquences des rejets de CO² ». Délire sous télécommande, et les télécommandeurs sont tout sauf bienveillants.


  • troletbuse troletbuse 7 janvier 11:05

    On peut dire que c’est l’article hebdromadaire d’enfumage de Grounichou.

    Une bénédiction que ce CO² qui diminue la proportion d’oxygène dans l’air.

    Mais Micron, le putois attise les incendies en proposant son aide qui n’est que du vent.  smiley


    • troletbuse troletbuse 7 janvier 14:32

      @troletbuse
      Et si le feu perdure, mis à part le vent que sort Micron, ces incendies sont attisés par nos éoliennes smiley


  • joletaxi 7 janvier 14:32

    avant même le premier mot, on sait déjà que l’auteur est au niveau de Mme Michu, niveau réflexion

    https://realclimatescience.com/2020/01/latest-fraud-from-climate-alarmists/

    hein ?

    les salopards verts mentiraient, manipuleraient,profiteraient de tout événement dramatique pour avancer leur agenda ?

    pourtant, avec internet....

    parfois on se demande comment des dérives désastreuses peuvent embrigader les idiots utiles, comment des gens tirent sur leurs semblables, comment ils vont à la guerre, comment... ?

    rien n’a changé

    c’est d’autant plus surprenant que des incendies dantesques ont déjà eu lieu maintes fois en Australie, et les causes majeures identifiées

    mais rien ne peut avoir raison de l’idéologie

    cela avait encore été démontré lors des incendies en Californie

    JoNova, Jennifer Maroshay expliquent tout cela en détail sur leurs blogs... et bien d’autres choses, comme sur la grande barrière de corail

    mais si on a comme référence l’Immonde, ....


    • troletbuse troletbuse 7 janvier 14:35

      @joletaxi
      J’ai vu un fake news dans la presse : le cycliste qui donnet à boire à un koala a l’aide de son bidon d’eau. Or, cette vidéo traîne sur internet depuis bien un an donc avant les incendies.


    • joletaxi 7 janvier 16:12

      @troletbuse
      d’après ce que je lis... pas sur l’immonde bien entendu

      les « lois vertes » interdisent toute exploitation du bois , y compris la trituration des bois morts
      il est interdit de couper éclaircir les terrains privés(lors des incendies de 89, un fermier avait coupé une zone de protection autour de ses installations,plainte des crétins verts locaux, tribunal amende de 100.000 $.Finalement il avait sauvé sa ferme,au contraire de ses voisins,mais n’a pas été « gracié »pour son crime écolocide)
      tous les chemins d’accès aux forêts ont été fermés, barrières, rochers, du sérieux, des fois qu’un campeur roule sur un lézard,résultat, les pompiers ont trouvé ces chemins envahis par la forêt, impénétrable
      Lachers d’eau du principal barrage, pour préserver... quoi on se le demande, résultat manque d’eau en pleine sécheresse(solidarité Sivens...)
      interdiction d’utiliser l’eau de mer pour lutter contre les incendies
      et bien entendu, un manque flagrant et dramatique de brûlis préventifs, technique ancestrale
      Partout les mêmes imbécilités ont des conséquences désastreuses, rien de neuf, mais aucune chance d’ébranler la foi de ces enclumes


    • paulau 8 janvier 12:56

      @joletaxi

      Et si les incendies en Australie étaient une conséquence de la dictature écologique et non du réchauffement climatique ?

      Cette hypothèse est passée sous silence par les journalistes et politiques. Et pourtant, la responsabilité d’une politique imposée par les Verts refusant le débroussaillage pour préserver la biodiversité pourrait être en cause.

      https://www.bvoltaire.fr/origine-des-feux-en-australie-quand-les-pompiers-sen-melent/


    • Pauline pas Bismutée 9 janvier 14:40

      @troletbuse

      Vous le faites exprès ou quoi ? elle a été prise lors d’un précédent incendie, c’est tout ...


  • microf 7 janvier 15:10

    Le Dieu Aborigène BAIAME de la pluie n´éteindra rien du tout.

    Ceci me rappele un passage dans le livre D´Albert CAMUS la Peste.

    Á Oran En Algérie dans une Paroisse, malgré les efforts du Curé pour faire venir les habitants á l´église, y venaient trés peu. 

    Lorsqu´éclata l´épidémie de Peste qui s´était mise á décimer la population, les habitants commencèrent á venir á la Messe, á prier.

    Un dimanche lors d´une Messe oú l´église s´était remplie plus que d´habitude, le Curé pendant le prêche fustigea les habitants en ces mots« vous êtes venus nombreux aujourd´hui á la Messe pas parceque vous croyez, mais parceque vous avez peur de la mort.

    Car voilá des années que je suis ici vous exhortant á Foi et je n´ai eu de vous que du mépris et des moqueries »

    Le Dieu des Aborigènes BAIAME ne pourra rien faire.

    Voilá des siècles que les Aborigènes en Australie sont moqués, méprisés, violentés, enfermés dans des réserves comme des animaux, ce Dieu BAIAME même si on l´invoque, Il n´interviendra pas, car voilá des siècles qu´on se moque de Lui, et maintenant qu´il ya des feux de brousse on veut l´appeler pour qu´Il arrête la pluie ?


  • ZenZoe ZenZoe 7 janvier 15:19

    Le dieu aborigène de la pluie pourra peut-être éteindre les incendies, mais que peut-il contre des criminels et des inconscients ?

    Quelque chose qui est rarement mentionné au sujet des incendies en Australie (sauf dans la presse australienne) : près de 200 arrestations depuis le début de la catastrophe pour incendie volontaire (dont des pompiers, comme partout), non respect des interdits en période de sécheresse ou imprudence. Toutes causes qui ont considérablement aggravé la situation. Sans parler de ceux qui ne se sont pas fait prendre.

    Mais voilà, comme partout dans le monde, en matière de catastrophe c’est jamais moi c’est l’autre. Voilà, je voulais juste dire ça.


  • zygzornifle zygzornifle 7 janvier 16:58

    Avec les mauvais traitements que les Aborigènes ont reçus de la part des envahisseurs le dieu de la pluie est parti en congés .....


  • rugueux 7 janvier 18:03

    @l’auteur

    Vous n’êtes pas né ainsi crédule, vous devez avoir au moins un doctorat en bêtise pour croire que 500 millions d’animaux sont morts dans ce barbecue...Réfléchissez un peu 500 millions d’animaux...Des vaches ? des kangourous ? des dingos ? des koalas ? des émeus ? des ornithorynques ?...Prête à gober tous les bobards du net ?

    Faisons une moyenne large, allez ! 3 kilos par animal...500 millions d’animaux grillés cela fait 1500 millions de kilos de bidoche mal cuite pourrissant au soleil...soit 1,5 millions de tonnes de faisandé....On sentirait la puanteur jusqu’à Paris....Alors peut-être a-t-on compté aussi les moucherons et les moustiques et les lombrics....et les amibes, qui, après tout sont des animaux...

    Et ne me dîtes pas que ces animaux ont été réduits en cendres blanches et pures par ce feu purificateur...pour ce faire tous les arbres de l’Australie y suffirait à peine..tous ceux qui ont essayé de brûler un cadavre le savent bien de Jonathan Daval au vieil oncle moustachu, c’est pas facile et il en faut du combustible....

    Si vous aviez assisté à une crémation hindouiste vous sauriez que pour réduire en cendres sur un bûcher traditionnel un vieillard famélique et déshydraté, façon Ghandi, il faut deux mètres cubes de santal....qui est un bois au fort pouvoir calorique...alors que les eucalyptus qui brûlent en Australie ne valent pas tripette pour griller des merguez...


    • gruni gruni 7 janvier 18:09

      @rugueux

      Commentaire navrant de bêtise.


    • Slipenfer 1er Abou Darbrakam 7 janvier 19:45

      @rugueux
      la crémation ça réduit en cendre.non., ?un piaf de 20 gr c’est quelques minutes ., la température moyenne des flammes des feux de bois, tournent autour de 1000 degrés Celcius !

      .met ta bite dessus une heure pour voir si à disparait ou bien si elle pourri et tombe par terre .


    • Pauline pas Bismutée 9 janvier 15:16

      @gruni

      Allons soyons gentils, disons ignorance crasse ...
      Par exemple, en cas de danger, les koalas grimpent tout en haut des arbres et attendent que ça passe... évidemment, en cas d’incendie ravageur...


    • gruni gruni 9 janvier 16:51

      @Pauline pas Bismutée

       smiley

      Vous disiez dans un commentaire précédent qu’il y aurait plus de 500 millions d’animaux morts, c’est exact, le chiffre de 1 milliard a été avancé. Est-il réaliste ? De toute façon c’est un massacre pour la biodiversité.


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 16:57

      @gruni. DONC tu as tout compris, et à mort le CO_2 ! A mort les humains qui dégagent du CO_2.


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 21:50

      @upr

      la corse ce n’est pas l’australie ,mais bon c’est pas facile d’écopé en dehors d’un port,surtout contre des centaine/milliers de kilometres de fronts de feux,il faudrait des milliers de canadairs et encore,n’est ce pas


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:53

      @Xenozoid
      Evidemment, si vous attendez que tout le pays soit en feu, ils vous faut des milliers de Canadairs !
      Vous avez lu mon commentaire ?
      Vous avez regardé la vidéo ?
      Evidemment non, vous parlez sans savoir comme d’habitude.


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 21:59

      @upr

      vous avez vu la carte ,je vous signal qu’on parle de milliers de kilometres pas de la corse l’australie est une iles c’est aussi grand que l’europe, mais bon comme d’habitude la pédanterie de je sais tout prend le devant,les feux sont tout autour du continent, avec 20 millions d’habitants(a ne pas compare avec la corse), bonne chance avec votre 1% de canadair


    • Xenozoid Xenozoid 7 janvier 22:09

      @upr

      de plus il faut des ports assez long tout les 50 km sur toute la côte avec 1 canadair au moins pour écopé ,20 millions d’habitants sur un iles grande comme l’europe....le continen le plus aride en plus....pauvre upr


  • ETTORE ETTORE 7 janvier 20:47

    Ne sachant plus comment arrêter l’hécatombe et mettre fin aux rumeurs de réchauffement ....du pays....(et sauvegarder les exploitations minières)

    Scott Maurrisson, s’est dit : « tiens, autant les ridiculiser, tous, un bon coup, comme ça...ils me lâchent la grappe...... »

    Alors, il a fait appeler un vieil aborigène, et devant la presse internationale réunie, il lui demanda de faire des incantations au dieu de la pluie...BAIAME.

    Alors que, le sourire au coin (genre macron lors de l’incendie de ND) il se pourléchait les neurones, satisfait de son plan machiavélique....ne voilà t-il pas qu’ils commença à pleuvoir.

    Et par les trombes d’eau, déferlantes, fut emporté au large, où un requin en fit son goûter.

    Ce que j’en dit, c’est que les requins, se foutent complétement de savoir si leur compatriotes terrestres sont illuminés, ou vendus, ils savent juste qu’ils sont...

    mou du bulbe.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 7 janvier 21:51

      @ETTORE

      compatriotes terrestres sont illuminés, ou vendus, ils savent juste qu’ils sont...

      mou du bulbe.

      Ils sont plein de paradoxes. Ils se méfient des médias comme de la peste, sauf quand il s’agit de l’Europe et du CO2 !

      Là, ils avalent tout rond ce que les médias leur disent de croire, allez comprendre...


  • Old Dan Old Dan 8 janvier 07:54

    Un canadair remplit à l’eau de mer ?

    1. la mer doit être complètement plate
    2. Il faut rincer la soute à l’eau douce (+ de 50.000 l) ts les jours sous peine d’obturation de flaps
    3. Des canadairs sont arrivés d’USA, d’Europe, de NZ... (Plus de 80 en action)

    [ ... Suis actuellement en Nlle Calédonie. Sydney doucement invivable. ]


  • julius 1ER 8 janvier 08:23

    le problème des incendies c’est qu’il faut que les interventions soient rapides au delà d’1/4 d’heure il est déjà trop tard ... j’ai vu cela il y a 3 ans à un endroit nommé Chambod au bord de l’Ain rivière qui a cet endroit est assez large mais ne pouvait pas accueillir les Canadairs qui ont dû intervenir car l’incendie était devenu hors de contrôle à cause de la sécheresse et des buis particulièrement inflammable justement quand ils sont très secs .... la noria des Canadairs au nombre de 3 ont finalement pû éteindre l’incendie en allant se ravitailler sur le Rhône à 50 kilomètres de là... c’est un fait que les Canadairs ont besoin de grandes longueurs pour se ravitailler et surtout qu’il n’y ait pas d’obstacles sur leur chemin, bateaux , bouées, souches d’arbres etc.... ce qui n’est pas évident non plus !!!

    pour ce qui est du problème australien, c’est une évidence que ce pays manque d’eau, mais finalement sa mauvaise gouvernance n’anticipe pas ce problème ... les espagnols ont déjà construit 7 Usines de dessalinisation de l’eau de mer et d’autres sont en construction, les israëliens en ont déjà 6 en activité, ...

    pouvez-vous me dire combien d’usines de dessalinisation ont été construites en Australie ???????????????????????

    gouverner c’est prévoir, comme dirait l ’autre, à condition d’élire les bonnes personnes aux bons moments, ce qui semble ne pas être le cas en Australie en regard des déclarations du Prime Minister M Maurrison qui lui s’en remet à Dieu pour avoir la pluie et un climat favorable ..... sic !!!!!!!!!!

    a l’échelle d’un pays qui plus est pays-continent, les gouvernants volontaristes ont mené des politiques étatiques dites de grands travaux pour régler certains problèmes de l’eau je pense à Roosevelt en 1933 avec cet immense barrage éponyme sur le Colorado pour domestiquer ce fleuve qui posait beaucoup de problèmes à l’époque .....

    mais Roosevelt était d’une autre envergure que ce Maurrison, et lui disait que si ’on voulait, on pouvait et il en a fait souvent la démonstration déjà en allant bombarder Tokyo quelques semaines après Pearl Harbor alors que tous les militaires disaient que c’était impossible étant donné la distance à l’époque entre la 1iere base américaine et Tokyo .... c’est cela le volontarisme et en politique c’est primordial !!!!!!!!!!!!


    • JC_Lavau JC_Lavau 8 janvier 13:00

      @julius 1ER. Rappel.

      Les experts du GIEC estiment que l’homme est la cause de l’essentiel de
      l’augmentation de dioxyde de carbone, qu’ils estiment être le facteur
      prépondérant de variation du climat. D’autres experts du GIEC ont estimé,
      avec moins de certitude, que les changements de climats augmenteraient
      les sécheresses des climats aride.

      L’Australie est un continent largement aride. Le gouvernement de l’état
      de Victoria a estimé de son devoir d’anticiper ces futures sécheresse qui
      étaient prédites en lançant un important programme d’usines de
      désalinisation. De la même façon que la progression des températures a
      été très largement inférieure aux prédictions du GIEC, les précipitations
      s’y sont encore moins conformées.

      Pour 24 milliards de dollars (australiens), l’état de Victoria avait fait
      construire une usine de désalinisation, indispensable d’après les
      prédictions du GIEC. Elle a été livrée en 2012, mais n’avait jamais été
      utilisée. Contrairement aux prédictions des climatologues, les
      précipitations ont été normales, voire abondantes et les barrages sont
      normalement pleins.

      Bien qu’il n’y en ait nul besoin, le gouvernement de Victoria a demandé
      la production de 50 millions de mètres cubes d’eau à livrer avant le mois
      de juin. L’usine de Wonthaggi, qui avait été mise sous cocon après sa
      construction, a donc été démarrée pour la première fois. Elle a disjoncté
      immédiatement. Avant de remplacer les équipements endommagés, le
      responsable de l’usine a contacté la société chargée de la maintenance.
      ...

      Elle peut produire de l’eau potable à un coût élevé, mais comme les
      barrages sont pleins, cette eau n’a aucune valeur.

      Selon les « projections » des climastrologues, ils auraient dû être vides.
      Mais il semblerait le régime des pluies ne leur a pas obéi.

      Les australiens ont construit des usine de désalinisation parce que les
      rapports des experts du GIEC leur annonçaient que les sécheresses
      seraient plus fréquentes. A première vue, les sécheresses sont liées aux
      cycles El Nino/La Nina et leur fréquence semble globalement stable.
      En 2012, même le responsable de l’usine de désalinisation avait reconnu, devant le Herald Sun, que l’usine de 24 milliards de dollars reposait sur des prévisions de pluviométrie irréalistes. Mais le principe de précaution, comme l’économie verte n’a pas de prix. 
      Avec les prémices des élections présidentielles (2017), on entend à nouveau dans tous les camps la petite musique destinée à amadouer les « verts », quelques petits milliards par ci, quelques petites réglementations par là. L’anecdote de l’usine de désalinisation australienne est un petit avertissement à 24 milliards.

      ...
      Paul Aubrin, janvier 2017. Usenet, fr.soc.environnement.

    • julius 1ER 9 janvier 09:39

      @JC_Lavau

      merci pour l’info mais d’après ce que tu me dis les aussies sont des crétins par rapport aux espagnols et aux israêliens parceque 25 milliards de dollars pour une usine de désalinisation, c’est de l’usure..... le sud de l’Espagne est aride et l’on y fait pousser des légumes .. 
      finalement ce que tu décris justement est un phénomène de rentabilité immédiate et c’est bien là le problème avec la financiarisation de l’eau en Australie si l’on crée des usines de désalinisation, on peut très bien décider d’envoyer de l’eau à l’intérieur des terres et créer des lacs artificiels ou d’une part on aura des réserves d’eau et d’autre part des points pour ravitailler des canadairs par exemple, bien sûr cela exige des travaux d’infrastructures mais c’est le rôle d’un Etat de voir l’intérêt d’un pays à long terme pas celui de quelques groupes financiers qui ne cherchent que le profit immédiat !!!


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 10:27

      @julius 1ER. Ô géographe, n’hésite pas à dresser le plan des travaux publics que tu envisages pour réaliser ton idée. Puis chiffrer le projet.


    • julius 1ER 9 janvier 11:00

      @JC_Lavau

      si je reste dans ton optique ou celle du gouvernement australien court-termiste ...
      Las Vegas en plein désert n’aurait jamais dû être construit !!!!
      entendons-nous bien pour moi Las Végas est une ineptie car pour vivre et survivre cet endroit pompe l’eau de plusieurs Etats qui en ont tant besoin ......
      mais sur le plan du volontarisme et de l’idée que quand on veut, on peut quelle réussite que ce Vegas même si dans cette construction ex.nihilo c’est la mafia qui a occupé une place prépondérante afin de recycler l’argent sale issu de la prohibition....
      aussi gagner des terres sur le désert est non seulement un objectif réaliste mais au vu du réchauffement climatique une nécessité vitale pour les générations futures mais là encore ce sont des choix politiques .....
      entre la stérilisation de milliards de dollars dans l’armement et la spéculation financière c’est aux peuples de voir ce qui est nécessaire d’une part pour leur survie immédiate et d’autre part s’il veulent avoir un Avenir avec un grand A sans coloration atomique !!!


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 11:34

      @julius 1ER : « au vu du réchauffement climatique ». La propagande pour idiots a toute prise sur toi.
      Te souviens tu que vers 1970, les mêmes prophètes hurlaient à l’arrivée imminente de la glaciation ? Nombreuses couvertures de magazines de l’époque.


  • paulau 8 janvier 12:50

    Et si les incendies en Australie étaient une conséquence de la dictature écologique et non du réchauffement climatique ?

    Cette hypothèse est passée sous silence par les journalistes et politiques. Et pourtant, la responsabilité d’une politique imposée par les Verts refusant le débroussaillage pour préserver la biodiversité pourrait être en cause.

    https://www.bvoltaire.fr/origine-des-feux-en-australie-quand-les-pompiers-sen-melent/


  • Pauline pas Bismutée 9 janvier 14:44

    Quelques notes : malheureusement beaucoup de facteurs « naturels » étaient - sont réunis pour une telle catastrophe, plus bêtise humaine (pyromanie)…

    En plus, beaucoup de « sources » d’eau douce (accès à l’eau des rivières pour irrigation) sont privatisées (et l’eau douce n’est pas « libérée » des barrages). La désalinisation est un procédé extrêmement coûteux (pour une population de seulement 25 millions d’habitants), quelques efforts sont faits (on utilise de l’eau douce non potable  -grey water- pour les jardins, lavages de voitures, etc., car, quand on y pense, laver son linge ou sa voiture a l’eau potable est plutôt débile, mais les nappes phréatiques s’assèchent (et les gouvernements successifs ne brillent pas par leur prévoyance/intelligence, par exemple l’électricité est très chère là-bas, et un programme d’encouragement d’installation de panneaux solaires seraient une bonne idée, maybe ?)

    De plus utiliser de l’eau salée pour éteindre les feux va évidemment endommager les écosystèmes (choix entre la peste et le cholera) Pour les animaux, les estimations sont maintenant bien au- delà de 500 millions, car on ne parle pas seulement de victimes « directes » mais de morts consécutives à la catastrophe, c’est-à-dire impossibilité de boire et de se nourrir sur un territoire sans eau et sans nourriture … (pour ceusses qui comprennent pas trop vite)


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 14:50

      @Pauline pas Bismutée : « l’électricité est très chère là-bas ». Oui, sous direction des escrologistes. Pas la place ici, ni le temps, pour rappeler le dossier, très lourd, accablant.


    • Pauline pas Bismutée 9 janvier 15:19

      @Pauline pas Bismutée
       oops, un programme serait, of course...


    • Pauline pas Bismutée 9 janvier 15:34

      @JC_Lavau

      J’ai lu vos positions en rapport avec le changement climatique, pas trop d’accord, mais ce n’est pas mon domaine. Par contre, ne rien faire n’est pas pardonnable. Et la gestion de l’Australie (pas seulement, évidemment et malheureusement) laisse euh .. a désirer (voir par exemple les scandales financiers dans leurs banques principales, les banques piochaient dans les comptes de leurs clients décédés .. entre blanchiments d’argent et autres « malversations » ..)
      Il y a quelques années, commentaire d’un mec du gouvernement a des « opposants » australiens ; « si ça ne vous plaît pas, rien ne vous oblige a rester en Australie. »
      Quant a ce pauvre Australien, un certain Assange ... no comment.


    • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 15:51

      @Pauline pas Bismutée. Dans toutes les sciences, même les sciences humaines, un problème méthodologique à la base est de déterminer la taille ou les tailles des mailles d’analyse pertinentes : dans le temps, dans l’espace, dans les cohortes...
      La durée de vie humaine ne sera jamais une durée pertinente pour analyser les phénomènes climatiques. Le dernier Petit âge glaciaire, c’était principalement sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV. Les glaciers ont alors rasé des villages. Le précédent petit âge glaciaire avait déclenché les invasions barbares qui ont mis fin à l’empire romain.

      Jean Jouzel pratique un truc familier aux charlatans : « Le réchauffement est là, chacun le sent bien ! ». Quand j’étais minot, les curés usaient du même truc, et Joël Sternheimer le fait aussi : faire croire aux gens que leur intime conviction émotionnelle est la mesure de toute chose, et d’autant plus qu’elle est suggestionnable.

      En revanche, la propagande hégémonique escamote par quel miracle physique le dioxyde de carbone atmosphérique pourrait devenir leur « bouton de réglage du climat ». Mensonges éhontés de la part des ces physiciens du dimanche 29 février 1983.


Réagir