vendredi 17 septembre - par alinea

BANCAL

Il m’est venu comme d’un monde enfantin : bancal !! un banc mal calé sur lequel on est mal assis ; une femme avec une jambe trop courte, un cul-de-jatte, des blessés de la vie.

Quand quelque chose est bancal, quand on ne le répare pas, il finit par se casser la gueule.

On le sait tous, mais nous voilà devant un cas que personne ne peut réparer ; certains pro- posent des rustines, d’autres des encollages, d’autres encore une amputation, on se gratte la tête, ou le menton ou se secoue la gouaille un peu comme le dindon rouspète. C’est plus facile de donner un coup de coude sur le côté, un croc-en-jambe à l’audacieux qui double pour voir mieux, un coup d’œil en coin que de se camper pour observer la scène avec lucidité.

Mais pendant ce temps là, je ne sais pas s’il y existe une vulgarité assez vulgaire ( le peuple !!) pour décrire le bordel puant qui se répand dans notre pays.

Si l’anarchisme est l’ordre moins le pouvoir, notre démocratie est le désordre plus le pouvoir arbitraire.

Vous choisissez quoi ?

On va faire un vrac défoulatoire ; Le CSA a décidé que le temps de parole de Zemmour sera décompté parce qu’il est potentiellement candidat !!

On vit dans un monde si bancal qu’on ne peut pas faire une observation sans être soupçonnée de parti pris, même si le soutien virtuel est conforme à la loi et à la constitution.

Ils croient quoi, au pouvoir ? Que parce que Fouché est en disponibilité, sans revenu, que Di Vizio abandonne toute fonction, que Zemmour se tâte, que Raoult va être en retraite, que tous les autres alerteurs sont catalogués complotistes, empêchés sur les sites regardés par les foules, ils vont faire ce qu’ils veulent ? Mais ils sont plus cons que bancals !! Les soupapes, la réflexion ont toujours servi, on va dire la paix, même quand celle-ci est une gageure.

Ils croient quoi ? Qu’être forcés à se faire illégalement et inconstitutionnellement piquouser, masquer, ou expulser, interdire d’exercer, de bouger, de se rassembler, ça va servir leur pouvoir ?

Mais quelqu’un va leur dire à la fin ?

C’est hallucinant ce qui se passe, ça défie le bon sens d’un enfant de quatre ans, et il est des abrutis pour trouver que c’est normal ? Mais on est où là ?

Mais vous êtes où les piqués ? Vous avez cru que le délire qui découlait de la source de la peur inculquée était au contraire le bon lieu de la solidarité, de l’être ensemble ? ben voui quoi, il faut bien se masquer bande d’égoïstes, pour que mémé ne prenne pas froid. Et je dis voui, mais tout le monde n’est pas alsacien. Certes, certains ont le cul serré et la bouche en cul de poule, le verbe léché et l’accent tonique bancalisé. Et la mémé elle a pas froid mais elle n’a plus de médecin pour l’écouter, et c’est pas la faute des dirigeants qui font n’importe quoi, c’est la faute des pas piqués !!

Non mais, où on va ?

Ils sont tellement vicieux qu’ils comptent bien gagner par la culpabilisation d’un bout de peuple réfractaire ; et les autres sont tellement enconnés qu’ils sont foutus d’obtempérer pour leur plaire.

Bancal, mais c’est jolie, une vieille armoire bancale, parce qu’on trouve à l’instant un vieil annuaire pour mettre sous son pied entamé.

Mais ça, le spectacle tous les jours, sur les écrans, c’est pas joli du tout.

J’ai eu la malencontreuse idée de chercher la liste des médecins interdits d’exercer à partir du 15 septembre ; c’est quand même la moindre des choses non ? Je n’ai pas trouvé mais je suis tombée sur plusieurs sites de journaux, entre autres le Midi Libre, et ce que j’ai vu comme commentaires à un tweet relayé d’une médecin du Vigan qui s’offusquait de cet état de fait, me fout les chocottes ! Neuf sur dix seraient prêts à l’étrangler, leur haine est palpable !

La peur a gagné, qui pourtant met l’homme dans un état de faiblesse malsaine puisqu’il a recours à la calomnie, la violence, la délation, la dénonciation, enfin tout ce qu’on voit pendant une guerre…

Vous avez voté Macron : débarrassez nous en maintenant.

Le dégoût que l’on ressent à voir l’aplomb du pauvre type du côté du pouvoir, il y va sans hésitation de son autorité autorisée.

On voit la différence entre ce que l’on lit dans les journaux, dans les livres d’Histoire, et ce qui se passe, quand ça se passe devant nous.

Alors évidemment face à ce constat émotionnel, de visu, confirmé par la raison et le savoir, m’est venue une image que je vous raconte :

Je vivrais mille ans en arrière, ou dans un dessin de Tintin, je sortirais échevelée, ahurie affolée dans la rue, balançant les bras et courant en hurlant : C’est la fin du monde, c’est la fin du monde, sauvez-vous…

et de cette image que j’ai vraiment eue et qui m’a fait rire toute seule pendant un quart d’heure, me vient l’idée que plutôt que manifester poliment, on devrait moyenâgiser notre prestation et partir courant, hurlant, débraillées, même débraillés, échevelées, même échevelés, enfarinées ou encendrées, ou rien, mais endiablés, ça peut se jouer ça ; mais tous bien sûr, sinon c’est de la démonstration.

Tous ? Ça veut dire quoi ?

Moi qui ne vais pas aux manifs pour plein de bonnes raisons domestiques, j’irais volontiers si on osait !!

Ça, c’est mon image, mais je suis bien convaincue qu’on en trouverait une par semaine… cependant que les gens manquent de folie.

Mais je sais, les gens manquent de fantaisie : au village j’ai envoyée un mot aux quatorze dames sans messieurs, en les invitant, avec la complicité d’une copine qui a une grande maison et un grand jardin, histoire de se rencontrer et de déconner… 8 ne viendront pas.

Elles n’ont pas dit : ah mais je ne peux pas ( aucune date n’était proposée, il fallait la définir ensemble !), ou j’ai pas envie, vos gueules ne me reviennent pas. Non, la névrose qui casse la curiosité, qu’on appelle timidité pour ne pas froisser ou bien, le silence courageux des étonnées du monde. Sur quatorze, nous serons six !

Donc je cause, j’imagine, je rêve, j’espère, mais ce n’est pas ça qui se passera.

Je ne vois donc, qu’un coup d’État.



112 réactions


  • capobianco 18 septembre 21:03

    Merci Alinea pour cet article qui a provoqué des interventions très intéressantes . Votre fàçon de répondre me convient totalement car elle permet le débat tout en restant « entière ». A mon âge ce que l’on nous fait vivre est devenu très pesant, votre énergie est réconfortante. Sincèrement.


    • alinea alinea 18 septembre 21:25

      @capobianco
      Merci à vous ; c’est pesant c’est sûr mais c’est paumant aussi, je me sens plus déboussolée que harassée ! j’ai peur d’un miracle soudain pour préparer les élections mais on se demande comment arrêter ces folies.. j’ai horreur d’être coincée.
      Les animaux font les morts dans ces cas là, l’humain se laisse aspirer par sa spiritualité.. c’est pas mal ! je vais le tenter !


    • capobianco 19 septembre 09:17

      @alinea
      «   l’humain se laisse aspirer par sa spiritualité.. »
      Voilà un domaine où j’ai peu de chance de finir, encore que cela peut englober beaucoup de chemins (la peinture ???). Je me sent plus cerné qu’autre chose, ma liberté s’est restreinte de façon insupportable tant physique (santé, masque, déplacements) que d’expression (qui devient presque inutile tant les gens, famille comprise, se soumettent au pouvoir par conviction ou par lassitude). Je me dis pourtant de ne pas baisser les bras (bien fatigués eux aussi) et d’aller à l’essentiel qui pour moi aujourd’hui serait de voir le pays changer profondément. Politiquement il est impossible d’être d’accord sur tout même avec des compagnons de routes, je me refuse donc de polémiquer sur certains désaccords car l’urgence est de changer, vraiment changer. C’est là, pour moi, la seule façon d’arrêter « ces folies ».


    • alinea alinea 19 septembre 09:50

      @capobianco
      Disons que ça peut être juste « être » dans le monde, avec le moins d’humains possible... en tout cas qui n’empêchent pas l’harmonie, parce que le monde autour de nous est encore beau ! alors plus contemplatif qu’actif, plus positif que négatif, sage dans l’acceptation mais pas résigné..
      je lutterais bien, mais où, avec qui ? ça viendra peut-être un jour la résistance active obligée pour survivre...
      Courage, on dit : haut les cœurs !


    • capobianco 19 septembre 12:12

      @alinea
      «  je lutterais bien, mais où, avec qui ? »
      Même si j’ai certains désaccords, j’ai choisi de soutenir ceux qui ont encore quelques chances d’apporter un vrai changement. Oui le monde est encore beau, c’est pourquoi il y a urgence et que les compromis sont indispensables. Merci de vos réponses, oui pour les cœurs ! 


  • « Il ne s’agit pas de guérison. » Le point de vue d’une ancienne représentante pharmaceutique

    https://www.kla.tv/19893


    • alinea alinea 18 septembre 22:16

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      C’est très bien ! je suis anti vaccin depuis si longtemps ( la varicelle !! dingue !!) que d’entendre ça ce soir me réconforte après le fil que je me suis payée !!je la ferai peut-être passer aussi !
      merci


    • capobianco 19 septembre 09:46

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      Quel remarquable vidéo !!! Comment les gens peuvent-ils accepter la santé au profit d’entreprises privées ? Perso je n’ai eu que la « TAB » à l’armée et un vaccin contre la grippe en 1993 qui m’a cloué au lit avec 40° de température. Depuis je refuse toute vaccination « préventive », mais je n’ai pu en convaincre mes proches, quelle tristesse....


  • Je tiens à informer la coterie des pourris de la française des bœufs.

    Les médecins de la Guadeloupe soignent de nouveau à l’Ivermectine .

    Qu’il n’ y a que les abrutis de médecins de la métropole pour s’opposer à l’Ivermectine .

    Les planches pourris sont toujours aussi efficaces ....


    La démocratie est exclusive et doctrinaire .


    • alinea alinea 20 septembre 11:37

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      Il y a une liste de 30 000 médecins qui soignent et ne portent pas de masques, mais ils sont interdits depuis le 15.
      Tu vois, audacieux complotiste, je ne comprends pas que ce simple fait ( simple, seul parmi tant d’autres) ne fasse pas réagir ceux que tu décris !
      À moins qu’ils croient que les chiffres des pays qui ont soignés à l’ivermectine sont des faux, écrits et diffusés par des horribles complotistes ?


  • Il paraît que la connerie ça se cultive , ben j’en connais un paquet et j’en lis qui ont la main verte ....

    N’est ce pas Fer gu-gu-gus !


  • Surtout si vous écrivez que M Ze mour est un ...... !

    Là c’est direction la poubelle .

    Pourtant Wikiped, l’écrit . Donc , le complot est dans les couloirs d’AGV .

    Pour autant la trans parence coule dans les départements mais pas dans les couloirs d’AGV .


Réagir