vendredi 14 septembre - par Méchant Réac

Banlieues : du communisme à l’islamisme

Après l’échec de la IVème République, le consensus politique français semblait, de fait, laisser les banlieues ouvrières naissantes au Parti Communiste. En échange, le P.C.F. se satisfaisait d’un système électoral (scrutin majoritaire à deux tours) qui ne lui permettrait jamais de devenir un parti de gouvernement.

L’écroulement du bloc soviétique ayant grandement diminué les capacités financières du parti communiste français et engendré une « crise des vocations » parmi les lecteurs de Marx, la clientèle traditionnelle du P.C.F. a fini par se défaire de la tutelle de la place du Colonel-Fabien.

Mais les désastreuses politiques de la ville menée à partir du deuxième septennat de François Mitterrand puis Mitterrand/Chirac et par le couple Chirac/Jospin puis Chirac seul, n’ont pas permis aux banlieues de revenir dans le giron de la République.

Les élites parisiennes se désintéressant du sort des habitants de celles-ci, l’échec scolaire entrainant le chômage, les quartiers dit « sensibles » sont restés à l’abandon. Des territoires géographiques étaient à prendre (de la cave à des rues entières en passant par les cages d’escaliers). Des territoires intellectuels étaient à captiver – et surtout à capturer.

Les plus malfaisants se sont orientés vers la délinquance et le trafic de stupéfiants. Les plus érudits se sont réfugiés dans la religion du Coran. Les plus faibles, pas assez intelligent pour faire partie de la seconde catégorie et pas assez fort physiquement pour intégrer la première se sont radicalisés. Et les habitants de ses quartiers sont devenus les premières victimes et premiers complices de fait.

Ainsi, comme à l’époque féodale, s’est reconstituée une société composée de « ceux qui combattent » (délinquants en tout genre), de « ceux qui prient » (les religieux toutes tendances réunis) et de « ceux qui travaillent » (le tiers état des banlieues dont sont extraits les « radicalisés »). Entre ces groupes s’est mis en place un système social, les uns finançant les autres, ceux-ci protégeant ceux-là, le tout dans une climat de violences et de suspicions inouïes.

Peu à peu de la petite délinquance, on est passé aux bandes organisées (black-blocs, réseaux de trafiquants) et, de la religion musulmane, on est arrivé à l’islamisme. Ainsi, en un peu moins de 20 ans (1988-2007), l’extrémisme politique des leaders PCF/CGT a laissé place à l’extrémisme religieux des imams islamistes/salafistes.



15 réactions


  • njama njama 14 septembre 14:39
    l’extrémisme politique des leaders PCF/CGT a laissé place à l’extrémisme religieux des imams islamistes/salafistes.

    Non, non, pas du tout !
    A qui cela a-t-il profité ?
    Si l’islamisme a remplacé le communisme, dans les banlieues et ailleurs, les mecs de droite doivent être contents !
    L’islamisme est l’allié des capitalistes, une alliance entre conservateurs en somme. Les US ont largement exploité la chose pour endiguer l’influence de l’URSS au Moyen-Orient.


    • Zaza Zaza 15 septembre 21:45

      @njama
      Grand remplacer le titi rouge qui gueulait en 68 : « A bas le salariat ! » par la « chance » qui gueule « Des allocs, du fric ! », par le rappeur à la montre en or, où mieux par le barbu réclamant « Des mosquées ! » Quelle régression !

      Le grand patronat n’était pas con, il avait lu Marx et Engels. Remplacer l’esprit des européens pétris par les révolutions modernes et par le christianisme primitif, communistes, avec des musulmans obsucrantistes au prophète marchand (du temple... capitaliste), d’une civilisation de la soumission à l’ordre établi de l’émir et de l’imam, une civilisation du « temps immobile » comme dit Marx, pour assurer la pérennité du système capitaliste.
       
      Et la gauche SOS racisme fut la plus dévouée servante du SOS grand patronat.


  • Rmanal 14 septembre 15:15

    L’article « numéro 1 connerie du jour ».
    Félicitations, c’était pitoyablement hilarant.

    « l’extrémisme politique des leaders PCF/CGT a laissé place à l’extrémisme de la connerie du tout venant »


  • MagicBuster 14 septembre 16:29


    Ce n’est pas le vote qui a changé — ce sont les gens.

    Il n’y a plus dans les banlieues - Ceux qui votaient pour G. marchais .
    Ils ont disparus et ont été remplacé par des franco - islamistes.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZWsE8kFt0Wk

    CQFD


    • njama njama 14 septembre 19:11

      @MagicBuster


      La « classe ouvrière » a disparue, cherchez pourquoi...
      Les ouvriers, travailleuses, travailleurs de tous les pays, le fond de commerce des communistes on va dire pour simplifier, ou de la VRAIE gauche, ils ont simplement disparus du paysage économique et politique, n’existent plus que des opérateurs de production, des technicien(ne)s de surface, des agents de ceci ou de cela ...
      et du coup « la conscience de classe », celle du prolétaire, en a été lobotomisée

      La sémantique est mortelle, les mots, comme les maux tuent parfois, lisez Orwell si vous ne l’avez lu

  • Trelawney Trelawney 14 septembre 18:44

    Ce qui a transformé les banlieues en zones de non-droit, c’est la compromission politique et certainement pas le PCF.

    Si le PCF a fait des scores dans les banlieues c’est que la concentration de HLM attirées une population ouvrière qui n’avait pas les moyens de se loger ailleurs. Dans cette population ouvrière et à la suite de rapprochement familiale, les immigrés en faisait partie.
    Ensuite il y a eu la crise économique et surtout l’affaiblissement du PCF qui a laisser la place aux socialistes.
    Ces derniers ne pouvant pas offrir des emplois ont baissé les yeux sur les trafics et ont laissé les trafiquants s’installer. C’est à ce moment que certains trafiquants ont passé des deals secrets avec les mairies : vous nous foutez la paie et les quartiers seront calmes. Ces trafiquants ont pris de l’importance et le politique pour le délogé a trouvé l’idée géniale d’installer des imams et de laisser se développer la religion musulman. Construction de mosquée, port du voile etc.
    Les trafiquants et les islamistes comprenant vite qu’ils avaient des intérêts communs pour garder le pouvoir dans les quartiers se sont neutralisé au dépend des élus.

    C’est faisait bien longtemps que le PCF avait abandonné la partie. Voir l’histoire de Trappes pour vous en convaincre


  • aimable 14 septembre 19:10

    la nature a horreur du vide , les communiste ayant disparu du terrain, il ont laissé un boulevard pour les islamistes qui n’attendaient que cela, ils ont bénéficié dans terreau fertile , de contestataire il est passé au prosélytisme guerrier .


  • OMAR 14 septembre 20:43
    Omar9
    .
    Cet article a au moins, le mérite de traiter des banlieue et d’énoncer un scénario sur la transformation de certaines banlieues en zones de non-droit.
    .
    Cependant, si certaines banlieues sont nées d’anciens bidonvilles, que vous y construisez plutôt de hideuses tours destinées à servir de cages à lapins, d’y limiter au maximum l’installation de services socio-économiques, et à la fin, de renoncer à la présence et l’exercice des représentants de la lois, à quoi devriez-vous attendre comme résultat ?
    .
    Les wahhabites saoudiens avaient tôt pigé la situation en dépêchant ou en formant sur place des prédicateurs orientés vers un discours extrémiste, obscurantiste, rétrograde et, plus grave, violent.
    Et le peu d’espace libre qui y est resté a été conquis par les narcotrafiquants.
    .
    La grande tare de cet article repose sur un constat sans aucune proposition de solution.
    .
    Alors que la plus élémentaire des solutions, aurait été de déclarer que nous sommes en France, et que l’état de droit français s’applique sur l’ensemble des 543 940 km2 qui constituent la France.
    .
    Et si vous ajoutiez à cela, une intégration basée résolument et sincèrement sur les fondements de la république (Liberté-Égalité-Fraternité) et une tolérance zéro contre toute atteinte à la loi, l’air serait plus respirable en banlieue...

    • aimable 14 septembre 21:41

      @OMAR

      je vous ai plussé , les cages a lapins sont certainement la cause des problèmes des banlieues , ces habitations que j’ai vues construire a la va vite ( mais qui donnaient bonne conscience ) , en dehors de toutes règles de vie, ou ils ont entassés tous les ouvriers avec leurs familles parce qu’ailleurs ils étaient indésirables, ce qui n’est pas digne de la république mais surtout de ceux qui l’avaient en charge politiquement a cette époque .
      par contre une république ne peut intégrer que ceux qui veulent s’intégrer .

    • Jonas 17 septembre 16:14

      @Omar, 

      Vous cherchez à vous défausser comme d’habitude sur les autres, vous arabo-musulmans , n’êtes responsables de rien.
      Je voudrais vous rappeler que le « Wahhabisme » fait partie de l’islam , c’est la conjugaison , d’un illuminé Abdelwahhab et la famille Saoud qui ont donné cette secte , qui s’appui sur la quatrième école juridique de l’islam sunnite. le Hanbalisme. Le Wahhabisme est en activité depuis son installation en Arabie en 1932. Ne faites pas semblant de le découvrir en ce début du XXIe siècle. S’il s’est répandu dans le monde arabo-musulman et musulman non arabe , c’est avec l’accord et le consentement des responsables des régimes en place. . Le Wahhabisme a été généreux sur le plan pécuniaire et a fait de certaines personnes sans rien et de rien ,des millionnaires , qui ont édifié des fortunes colossales. Les mosquées et les Centres de cultures n’ont pas été construits par un quidam sur un tapis volant.

      Quant aux immeubles où logent les familles arabo-musulmane aujourd’hui . Ils étaient autrefois habitaient par d’autres populations sans grands dégâts. Parce que ces populations savaient , qu’un appartement , s’entretien, qu’il faut de temps en temps passer un coup de peinture , réparer la robinetterie , l’électricité , les portes cassées etc. Comme on doit se brosser les dents et se nettoyer les oreilles. 

       En France , aucune Mairie , de n’importe quel bord politique ne remet un appartement d’ une HLM , dégradé à un nouveau locataire , cela est interdit. Ce sont vos compatriotes , qui ne sont pas habitués à entretenir un appartement, ce n’est pas dans leur culture. Mettre ça sur le dos de la France c’est trop facile ! Vos frères en religion confondent citoyen et sujet Un citoyen à des responsabilités comme des droits et des devoirs. 

      Lisez :
       . << Je me retourne , et comme vous toutes et vous tous , je me demande :pourquoi est-ce que nous sommes les pires ennemis de l’urbanisme ? Soixante ans presque d’indépendance , et nous n’avons pas pu construire une seule ville digne de ce nom. Citez-moi une seule ville, une vraie ville , qui a été élevée pendant les soixante piges écoulées depuis l’indépendance !Nous avons amoché nos butins de guerre , ces belles villes coloniales  ! . En soixante années d’indépendance tout ce que nous avons pu ou su construire ce sont des « Boites de sardines », sans aucun goût , afin de caser le maximum des hommes et des femmes pour pouvoir s’accoupler tranquillement à l’abri des regards de la rue.>> 


  • Jonas 14 septembre 23:02
    "Ainsi, en un peu moins de 20 ans (1988-2007), l’extrémisme politique des leaders PCF/CGT a laissé place à l’extrémisme religieux des imams islamistes/salafistes."

    Les milliers de mosquées de l’islam radical construites en France ces 40 dernières années, l’ont été majoritairement avec l’appui des élus communiste il est vrai, mais il ne faut pas pour autant oublier les socialistes (Martine Aubry, Olivier Faure, Manuel Valls, François Hollande,...), l’UMP (Sarkozy, qui a officiellement adoubé la confrérie des Frères Musulmans comme interlocuteur principal avec le gouvernement en 2003).

  • Jonas 15 septembre 10:25

    @ A l’auteur,

    Votre analyse est juste , mais je me sépare de vous sur cette petite phrase « ceux qui prient » ( les religieux toutes tendances réunies). Vous mettez toutes les religions sur le même plan , ce qui fausse votre analyse et réjouit les adeptes du prophète.

    Vous rendez la France , responsable de la situation des immigrés arabo-musulmans, comme si ces arabo-musulmans , étaient mieux lotis dans leur pays d’origine , comme si ces arabo-musulmans ne se sont pas battus pour recouvrer leur indépendance , une indépendance , qui débouche sur l’immigration sauf pour les apparatchiks et leurs proches.  
    Non et non , les immigrés arabo-musulmans , qui sont en France comme dans certains pays occidentaux, vivent 100 mieux que dans les pays de l’islam( exception des confettis du Golfe). Il faut avoir vu, les rues et les immeubles puants d’Algérie, les bidonvilles de Casablanca, la saleté et la laideur des immeubles du Caire , les villages de Tunisie etc , il faut avoir vue le chômage, le manque de logement , le manque de soins ( sauf pour les plus riches ) , le manque d’éducation , de liberté pour mesurer , la situation mentale de ceux qui fuient ces pays, pour venir se blottir chez les mécréants.
     Or l’islam c’est l’islam , cette religion est composée de différentes tendances , wahhabisme , salafisme, djihadisme, islamisme etc issus tous de la même souche, si quelques nuances apparaissent , elles sont comme ces oeufs pourris dont seule la coloration est différente.  

    Toutes les religions ont eu , ont et auront leurs extrêmes , mais l’Islam depuis sa fondation à dépasser toutes les religions par sa violence et son fanatisme religieux , il suffit de vous plonger dans l’histoire de son expansion , partant d’un territoire d’Arabie , entre la Mecque et Médine pour s’accaparer de 57 pays sur plus de 30 millions de km2. Cette expansion ne s’est pas faite , comme le disait le poète Kateb Yacine en distribuant des fleurs et des friandises. 

    Les bouddhistes , ont leurs extrémistes ,  comme au Cambodge ou en Birmanie , mais ne viennent pas mettre des bombes dans des lieux fréquentés par des innocents dans des pays étrangers qui n’ont rien voir avec leur situation interne. 

    Les extrémistes hindous ne sont pas des tendres envers la communauté musulmane , mais ils sont violents chez eux , et  ne viennent pas dans les villes européennes semer la mort , bien qu’ils soient plus de 17 millions d’immigrés répartis dans le monde. 

    Les Shintoïstes au Japon , possèdent en leur sein des mafieux et des criminels , sans pitié , mais ils sévissent chez eux . au Japon. 

    Les extrémistes , juifs existent , eux aussi utilisent des méthodes de violences envers les arabes palestiniens comme contre les juifs qui pensent différemment qu’eux, mais en Israël. 

    Les chrétiens de différentes obédiences ne sont pas épargnés par les extrémistes , mais , restent cantonnés chez eux. 

    L’islam , lui est une peste , qui frappe partout , où il est présent , partout où il se trouve . aussi bien dans les pays où cette religion est majoritaire que là où il y a présence des adeptes de Mahomet ( voir les attentats ,aux Etats-Unis , Canada, Australie, Espagne ,France , Angleterre , Pays-Bas , Danemark etc . )




  • zygzornifle zygzornifle 15 septembre 13:18

    La gauche et l’extrème gauche tournent autour de l’Islam comme une mouche verte autour d’une grosse merde , ils ne comprendront jamais qu’il n’y a rien a y gagner , les islamiste n’en ont rien a battre ....


    • Jonas 15 septembre 13:42
      @zygzornifle

      Le parti socialiste, idiot utile des islamistes :

      « Aujourd’hui nous comptons 8 à 10 millions de Français de confession musulmane, et à la veille des élections municipales, qui trouve-t-on à la sortie des Mosquées ? Des agents PS. Alors là, il est extrêmement important de comprendre une chose à l’échelle politique, concernant les Français musulmans, c’est cette maturité politique. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire qu’aujourd’hui nous sommes en mesure de ne plus voter le Parti Socialiste, et comprenez moi, c’est une véritable révolution.
      Parce qu’avant, c’était automatique, et d’ailleurs le Parti Socialiste comptait sur cet électorat sans se poser de questions, il savait que cet électorat était loyal et fidèle, donc on votait pour le PS. Aujourd’hui, c’est terminé, d’ailleurs, il n’y a pas plus islamophobes qu’eux.[...]
      On va sanctionner le Parti Socialiste aux prochaines élections municipales, qui auront lieu fin mars. »

      [05:20]
      Souad et Hynd Habach, présidente du collectif « les françaises voilées s’expriment »

    • chantecler chantecler 15 septembre 13:53

      @zygzornifle

      Cévoukiledite !
      Votre commentaire est un modèle de verrouillage langagier .

Réagir