mercredi 7 juillet 2010 - par Carland

BP et la réforme des retraites : devine qui va payer ?

Quel rapport entre la marée noire que BP a provoqué dans le golfe du Mexique et la casse de la retraite par répartition préparée par les duettistes Sarkozy et Woerth ? A priori rien et pourtant le lien entre la catastrophe écologique et la catastrophe sociale de Sarkozy est évident. C’est la conséquence de choix politiques et idéologiques faits au bénéfice exclusif d’une poignée de familles bourgeoises.

En 1987 BP a été privatisée ce qui a permis de transférer aux rentiers les énormes bénéfices générés par cette multinationale.

Et puis voilà que... patatras ! BP, comme toute entreprise privée n’a de préoccupations qu’économiques. La sécurité se résume à assurer les profits. Dans le golfe du Mexique c’est marée noire et pollution pour tout le monde. La pollution du golfe pour des dizaines d’années.

Bon tu me dira, le golfe du Mexique c’est loin du coeur Londonien, y’ a pas le feu au lac. Finalement on s’en fout de les laisser dans la panade et patauger dans la marée noire.

Ben pas tout a fait, les marchés boursiers, c’est a dire les traders au service des actionnaires sévissent toujours malgré les moulinets du phare cassé de la pensée UMP qui voulait nous faire croire qu’il avait à lui tout seul avec ses petits bras musclés nettoyé les écuries d’Augias de la finance.

Hors donc, ces cons de traders se sont mis a spéculer comme des malades sur le cours de l’action BP (à croire qu’ils se foutent total de ce que dit Sarko !) qui a perdu la moitié de sa valeur depuis la catastrophe.

Ouais et alors ? Bien fait pour la gueule des rentiers !

Pas tout à fait. Rappelle toi pour qui travaillent les gouvernements en Angleterre comme en France : pour la poignée de rentiers du genre Bettencourt qui détiennent le vrai pouvoir pas pour les gueux !

Quand BP rapportait on la bradait a la bourgeoisie, maintenant que les rentiers estiment que les profits risquent de fléchir, le gouvernement Anglais s’empresse de voler au secours des voleurs et de faire payer la casse par les contribuables...

Et ils paieront les Anglais. Parce que ironie du sort, un bon nombre d’entre eux dépendent de BP pour leurs retraites. Ils boiront le calice jusqu’à la lie. Ils auront casquer pour se faire une retraite par capitalisation mais en plus ils devront payer avec leurs économies sous forme d’impôts le sauvetage des intérêts financiers de quelques familles de rapaces qui veulent continuer de profiter de la manne pétrolière.

Pas de bol pour les Anglais. Après avoir craché au bassinet pour sauver les banques ils vont devoir sauver BP.

Au fait la retraite par capitalisation c’est bien le plan foireux que Sarkozy et Woerth les amis de Bettencourt et consorts veulent nous fourguer. Lui aussi a vidé les caisses pour sauver ses amis banquiers. Et ça ne lui suffit pas il veut casser notre système de retraite pour faire comme ses maitres à penser. Privatiser les bénéfices et socialiser les pertes.

La marée noire de BP et la marée noire de la casse du système de retraite par répartition sont les symptômes d’un seul et même mal : le capitalisme qui asservi l’immense majorité aux intérêts particuliers d’une poignée de parasites.

Allons nous les laisser détruire la planète et les acquis sociaux sans réagir ? Nous contenterons nous d’un coup de gueule d’une journée le 7 septembre ?

Où, commencerons nous à remettre les pendules à l’heure ? Celle de la solidarité et de l’intérêt collectif...

Carland



9 réactions


  • ZEN ZEN 7 juillet 2010 12:35

    Bonjour,
    Oui, la perfide Albion ne regarde plus Obama avec des yeux de Chimène
    Trop « méchant » avec BP (Bad People, comme disent certains)
    On comprend pourquoi :
    Les fonds de pension anglais alignés sur la valeur boursière de BP commencent à voir d’un mauvais oeil les mesures de rétorsion américaines. L’ancien ministre Tom Watson s’est inquiété
    d’"
    une crise sérieuse pour des millions de retraités au Royaume-Uni". (Monde Diplo- juin)
    Il serait donc bon pour eux qu’on laisse BP polluer en rond ?..
    (Fonds de pension, pièges à cons !)


    • rastapopulo rastapopulo 7 juillet 2010 17:41

      75% d’opinion défavorable, Oblabla est obligé d’évoquer des responsabilités. De là à remettre en cause le protectorat du mondialisme anglosaxons il y a une sérieuse marche.

      Quand il s’est prit des defait électorale démocrate le lendemain où il avait visité le Massachusetts, il a donné un petit coup dans le genre « moraliser la finance » à la Sarko.

      Puis il y a eu la réforme de santé privatisé et ayant pour but d’économiser 10 à 13 milliard sur 30 ans.

      Admirer les pirouette et le décalage avec les merdia et sa côte réelle de popularité.

      Reste la tarte à la crème du réchauffement climatique exponentielle qui lui a déjà un peu éclater à la figure cette hiver...


  • Alpo47 Alpo47 7 juillet 2010 13:56

    Ben, c’est que c’est ça, le « truc » : Privatiser les profits et nationaliser les pertes. Ou, en d’autres termes : On gagne, c’est pour nous, on perd, c’est pour vous.
    C’est le capitalo-libéralisme dans sa pureté.

    Combien de fois faudra t-il répéter que ce système est uniquement conçu pour assouvir la rapacité des quelques milliers de familles, dans le monde ?
    Evidemment, ils ont pris soin de contrôler les médias, tout ce qui ne passe pas aux infos, n’existe pas, de créer des partis politiques tous à leur dévotion, d’instaurer des syndicats dont les leaders sont à leur botte. 
    Les psychologues sociaux, tels Milgram ou Asch leur ont appris que la plupart des individus se contentent de suivre, d’obéir. Reste plus qu’à se servir de ces découvertes pour manipuler les masses.
    Et la plèbe, soit 99% de la population n’a plus qu’à subir...

    Est ce vraiment cela que vous voulez ?


    • Carland 8 juillet 2010 02:45

      @ Alpo47

      Vous parlez des psy, Milgram et autres.

      Parlons de ceux qui ont théorisés la théore des systèmes comme Paul Watzlawick qui dès les années 50 avait démontré et démonté les ressorts de la communication.

      Parlons de l’usage qu’en ont fait les maffieux... Que ce soit Friedman et son « école de Chicago » et nos branquignols de Neuiily maqués avec les nostalgiques de la cagoule.

      La vérole est la. Que ferons nous ?



    • dawei dawei 8 juillet 2010 09:46

      Oui mais ce qui est rassurant , c’est que Asch a aussi demontré qu’il suffisait d’un seul dissident pour casser les statisitiques du suivisme dans l’erreur. Tant qu’il y a de la dissidence , y a de l’espoir.


  • Alpo47 Alpo47 7 juillet 2010 14:06

    Et j’ajoute que c’est bien normal que ce soient les pauvres qui paient, tout simplement, parce que comme disait Coluche « Ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais ils sont tellement nombreux ».


    • Carland 8 juillet 2010 02:25

      @ Alpo47

      Coluche était un mec sérieux, désespéré peut être mais sérieux... Ou en en t’ on ?

       A part une violence et une impunité revendiquée froidement par la bande du fouquet’s ?

      Même Coluche avec son humour ne l’aurait pas imaginé dans les années 80 !


  • Hermes Hermes 7 juillet 2010 16:07

    Le golfe du mexique c’est loin, mais dans 5ans environ, le gulf stream amènera sur les côtes atlantique euopéennes toute la saleté en ordre éparpillé.

    La fuite n’est toujours pas colmatée n’est-ce pas ? Une vue intéressante sur le site de la nasa.
    La vue du 19 juin, très globale, montre une zone griseà la surface de l’eau d’une étendue colossale (sans doute la couche de pollution est très fine aux bords de cette étendue), beaucoup plus large que ce que dessinnent les cartes journalistiques qui ne doivent reprendre que la partie centrale épaisse.


  • dom y loulou dom y loulou 8 juillet 2010 11:24


    notons aussi que British petroleum n’est pas une entreprise privée comme d’autres. Sa première patronne ? Elysabeth reine de terre d’angle. BP est connue pour abriter les agents secrets de sa glorieuse majesté sous couvert d’être agents de firmes et, en gros, sont mouillés dans à peu près toutes les zones de guerre liées au pétrole.

    Notons aussi que le gvt Obamaesque EMPECHE toute aide intentionale de pénétrer la zone de pollution tandis qu’ils ne traitent cette catastrophe majeure TRES superficiellement en envoyant des diluants dans le pétrole encore plus toxiques que le pétrole lui-même...

    ajoutez à celà le directeur de BP et Goldmann sachs qui ont vendu toutes leurs actions BP... une semaine avant le drame... des devins sans doute hum ?

    c’est donc un acte de guerre qui vise directement les productions maritimes majeures americaines... le clan de wall street fait tout pour gommer toutes les zones de productions alimentaires americaines.

    à croire que les victoriens n’ont jamais digéré l’indépendance des americains vis-à-vis de la couronne britanique.

    Couronne Rothschild qui sest toujours crue imperator sur tout le common wealth et même sur les pays européens n’en faisant pas partie... croyance qui fit déclarer à la reine de la ruche sioniste « à Copenhagen le common wealth REPREND le contrôle de la planète »...
     
    une belle absurdité donc qui a dû faire tomber bien de mâchoires.

    autre supercherie... le common wealth a apporté ses inégaltés partout et aurait dû être appelé common destruction, car il n’y a pas une seule tribu sur terre qui n’aurait pas pâti d’une manière ou d’une autre des politiques d’aplatissement culturel de cet ensemble squeletique impérial qui aime tant empoisoner ses propres enfants.

    cheerio aux aom de bonne volonté


Réagir