samedi 6 juillet - par rosemar

C’est le moment de prendre un bain d’étoiles...

En ce début du mois de Juillet, les journées sont caniculaires : on a hâte, le soir, de retrouver une obscurité bienveillante, afin de profiter d'un bain d'étoiles...

Les nuits sont claires, le plus souvent, en été, et l'on peut observer, à loisir, la voûte céleste.

Un bonheur de s'allonger et de contempler les étoiles d'un ciel d'été. Un bonheur de se fondre dans la nuit et ses ténèbres apaisantes...

Un bonheur d'écouter le chant des cigales, à la nuit tombée...

Un bonheur de goûter la fraîcheur du soir, après une journée torride...

Un bonheur de repérer les étoiles...

Les étoiles ne nous donnent-elles pas une leçon d'humilité ? Face à l'immensité du ciel, comment ne pas se sentir à la fois minuscule et faisant partie d'un tout grandiose ?

Une infinité d'univers autour de nous, une infinité de vies peut-être. Nous touchons à la magnificence et à la grandeur de la voûte céleste, nous avons sous les yeux tous les éclats de la vie, toute la beauté stupéfiante du monde...

La Grande Ourse d'abord : les sept étoiles du chariot nous emportent vers des rêves d'envolées lumineuses...

Les sept étoiles du chariot nous font voyager vers des univers inconnus, des planètes lointaines, un monde de mystères...

En prolongeant 5 fois le bord inférieur du chariot, on trouve l'étoile polaire qui marque le nord, un des rares points fixes de notre ciel étoilé...

Une autre constellation est bien visible : Cassiopée qui forme un w , située dans la direction opposée à la Grande Ourse...

Cette constellation doit son nom à une reine d'Ethiopie, l'épouse de Céphée. C'est aussi la mère d'Andromède. On entre, là, dans le monde de la mythologie.

En regardant à droite de l'étoile polaire, vers l'est, on peut admirer le triangle d'été qui comporte trois étoiles : Véga, Deneb, Altaïr.

Plongé dans l'obscurité, bercé par le vent d'été, on est ébloui par ce monde étoilé, le temps s'arrête et on peut admirer la voûte céleste et ses splendeurs.

On peut prendre un bain d'étoiles, on peut enfin observer le ciel, un spectacle magique qui ouvre la porte des rêves...

On peut se ressourcer devant l'harmonie du Cosmos...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/07/c-est-le-moment-de-prendre-un-bain-d-etoiles.html

 

https://www.stelvision.com/carte-ciel/

https://www.stelvision.com/debutants-astronomie/debutants-astronomie.php



46 réactions


  • Raymond75 6 juillet 11:02

    Merci pour ce très beau texte Rosemar ; moi aussi je suis fasciné par les étoiles, et par l’ouverture vers l’infini de l’univers qu’elles offrent ...

    Mais de cela uniquement lorsque je voyage dans des contrées peu habitées, car dans la région parisienne il n’y a plus d’étoiles ! La pollution lumineuse est telle, surtout avec les aéroports d’Orly au sud, et du Bourget et surtout de Roissy au nord, que l’on voit la nuit comme en plein jour.

    Il y a quand même quelques belles apparitions : Vénus, Mars, Jupiter, les principales étoiles de la constellation d’Orion parfois, la Lune bien sur, et aussi ... le soleil ! J’ai réussi à photographier le coucher de soleil SOUS l’Arc de Triomphe : on peut prendre cette photo deux fois par an pendant une minute, à condition de connaitre l’heure exacte (qui change chaque année) et que la météo soit parfaite (la canicule est une aide précieuse pour cela).

    Mais j’ai appris que l’on vient d’inventer un filtre qui élimine pratiquement toute la pollution lumineuse des villes ; je vais me renseigner, et si je le peux l’acheter.

    Bonnes rêveries.


    • Gollum Gollum 6 juillet 11:55

      @Raymond75


      La pollution lumineuse est telle

      Et la pollution atmosphérique aussi. Même à la campagne vous ne voyez plus les étoiles car l’atmosphère est polluée, voilée..

      Il faut aller dans le Sahara ou autre zone assez déserte, ou en haute altitude, pour voir les étoiles de façon potable..


    • Yanleroc Yanleroc 6 juillet 11:57

      @Gollum, pollution atmosphérique chemtrailisée !!


    • rosemar rosemar 6 juillet 13:29

      @Raymond75

      Merci pour ce message : en effet, difficile d’observer les étoiles en ville, il faut trouver un coin adapté...


    • Yanleroc Yanleroc 6 juillet 17:14

      @rosemar, à cause des chemtrails..


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 juillet 11:11

    moi, je les soirs d’été, je fais de l’aquarelle : je peins l’étoile du Triangle...


  • Abou Antoun Abou Antoun 6 juillet 12:00

    Un bonheur d’écouter le chant des cigales, à la nuit tombée...

    le 25 juin dernier elles avaient disparu, les revoilà donc ...Faut suivre !


  • Abou Antoun Abou Antoun 6 juillet 12:05

    On peut se ressourcer devant l’harmonie du Cosmos...

    Sauf que le bordel ambiant ne fait qu’augmenter :

    Entropie cosmique.


  • Decouz 6 juillet 12:16

    C’est cool avec de la bonne herbe, de l’herbe pour s’asseoir hein.


  • phan 6 juillet 12:16
    « De deux choses lune, l’autre c’est le soleil » – Jacques Prévert.
    « Tout reposait dans Ur et dans Jerimadeth ;
    Les astres émaillaient le ciel profond et sombre ;
    Le croissant fin et clair parmi ces fleurs de l’ombre
    Brillait à l’occident, et Ruth se demandait,
    Immobile, ouvrant l’œil à moitié sous ses voiles,
    Quel dieu, quel moissonneur de l’éternel été,
    Avait, en s’en allant, négligemment jeté
    Cette faucille d’or dans le champ des étoiles. » - Victor Hugo

  • San Jose 6 juillet 12:23

    Citation de Rosemar  : Face à l’immensité du ciel, comment ne pas se sentir minuscule....

    .

    et n’oublions pas :

    .

    — Que l’homme est petit quand on le contemple du haut de la mère de Glace !

    signé  : Perrichon

    .

    mais hélas suivi de : 

    .

    — Je ferai observer à M. Perrichon que La mer de Glace n’ayant pas d’enfant, l’ e qu’il lui attribue devient un dévergondage grammatical.

    signé  : le Commandant 

    — Le Commandant est un paltoquet !

    signé  : Perrichon 

     S’ensuit une menace de duel...

    .

    Peu importe que Labiche il y a près de deux cents ans se moquât de ce genre de considérations insignifiantes : l’agrégée de lettres Rosemar s’y plonge chaque jour avec une joie jamais entamée. 

     


  • covadonga*722 covadonga*722 6 juillet 12:35

    miniscule !!!!

    pffff debout face aux étoiles l’homme n’est jamais aussi grand , vivre debout en ayant la prescience du vide intersidéral , se dresser face à l’inconnu !!!!!

    devant la nuit des temps accepter le fardeau de la conscience du questionnement 

    minuscule ...

    En amzer goz
    Me vero bepred.
    Setu an noz.
    An amzer goz
    A zo leun a stered !
    Dans les temps anciens
    Je vivrai toujours.
    Voici venir la nuit.
    Les temps anciens
    sont illuminés d’étoiles !
    Anatole Le Braz


  • JC_Lavau JC_Lavau 6 juillet 12:56

    Maintenant dans chaque télescope, tu trouveras un paquet de lessive Blouf en cadeau !


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 juillet 12:57

    De toute manière le ciel étoilé est plus intéressant en hémisphère sud .Voir se dérouler la voie lactée sur un ponton du fin fond de Polynésie. Le pied.


  • Xenozoid 6 juillet 13:32

    Le ciel a brûlé, les étoiles ont crié et sous les cendres de l’infini, l’espoir a cicatrisé apres avoir respiré sont dernier saignement

    Les cris d’un milliard d’étoiles assassinées mentent à la paix de la nuit alors que nous nous accrochons désespérément aux rares pierres fragiles que nous appelons Mondes.

    Le papillon veut une étoile
    La nuit veut demain
    Le roi veut ce qui est loin
    En dehors de sa sphère de chagrin

    La peur conduit l’univers.
    Vous trouverez l’effroi parmi les galaxies.
    Vous trouverez l’horreur au coeur d’une étoile.
    Vous trouverez votre destin dans un tas de poussière.


  • L’été se marque non moins par ses mouches et ses moustiques que par ses rosemars st ses nuits d’étoiles... M.Proust  smiley

     Cela dit j’ai un petit faible pour les étoiles surtout celles de l’Opéra smiley


  • Partiall9 Partiall9 8 juillet 05:13

    C’est comme ça que le monde fonctionne. Il était une fois un jeu sur Apknite qui m’a beaucoup fait réfléchir à ça : si un jour regardait le ciel, que verrions-nous ? Un noir magique ?


Réagir